NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Spleen & gin, blues & booze — ft. Perceval

le Mer 6 Déc - 4:53

spleen.and.gin ft. Perceval

L’école avait payé un lourd tribut ce jour-là, celui de la brûlante contre-offensive d’une directrice rendue furibonde par les sermons d’encre qui lui étaient apparemment parvenus. Sa voix, claire et éminente, avait raisonné contre les murs, porteuse d’une kyrielle de sentences qui avait pour le moins affligé les cœurs et calmé les ardeurs. Eileen, si peu riche en doléances à l’intention de qui que ce soit, n’avait pas été de ceux qui avaient noirci les parchemins en question de plaintes et accusations, trop occupée qu’elle était à se débattre avec une flopée de châtons qui n’en faisaient qu’à leur tête - l’attendrissement qu’ils avaient éveillé en elle l’avait rendue terriblement distraite. Tout cela ne l’avait guère empêchée d’être sensible à la détresse et à la fureur ambiantes lorsque l’ensemble des élèves et du corps professoral avait été convoqué. Ces affects avaient d’ailleurs plané non seulement dans le hall de répartition à la pause méridienne mais également toute l’après-midi, à mesure que les cours s’étaient enchaînés dans un maelström morose.

Mines interdites ou désolées, objections des insurgés, tous semblaient s’être pourtant accordés sur la nécessité d’affluer à l’ivre-grotte le soir venu dans le but de matraquer les idées noires à coups de breuvages et emplettes consolatrices. Eileen avait laissé le flux et la rumeur la porter jusqu’au bar de la mainmaligne, où Perceval lui avait donné rendez-vous. Elle n’avait pas failli à son devoir: dans sa besace, enveloppés dans l’étreinte de son plaid favori, trois des chatons qu’elle avait débusqués dans la forêt, les premiers jours du mois, avaient entrepris un énième cataclysme, à coups de griffe et de feulements adorables alors même qu’ils sommeillaient paisiblement quelques instants plus tôt.

Ce fut les joues et le nez rosis par le froid et l’enthousiasme qu’Eileen s’introduisit dans le bar, se frayant doucement un chemin entre les autres - nombreux - clients. Elle se haussa sur la pointe des pieds, à la recherche de son ami qu’elle trouva assis à l’extrémité du comptoir. Un mince sourire aux lèvres, la jeune femme déposa délicatement son sac devant l’affligé, les trois adorables chatons se déversant sous ses yeux.

- Alors ? Est-ce que ça me vaudrait un petit sourire ? Dit-elle.

Et elle prit place aux côtés du jeune homme, s'appuyant brièvement sur son épaule - déjà voûtée par la rancoeur et la gloire déchue, pensa-t-elle. Très vite, le plus téméraire des chatons vint assaillir ses doigts encore froids, tandis qu'elle prenait commande. L'affliction n'avait pas lieu d'être en elle, mais une bièreaubeurre ne lui ferait pas de mal.

ADOPTE. UN. CHATON. ZUT.

avatar
Invité
Invité

Re: Spleen & gin, blues & booze — ft. Perceval

le Mer 6 Déc - 23:57


Il a fallu peu de temps pour le voir trainer du coté de l'ivre-grotte pour se changer les idées après une telle annonce.
Lui qui avait franchi le premier palier de son plan parfait, à savoir devenir capitaine de l'équipe de Quidditch, il avait été renvoyé case départ, avec un plan inachevé et impossible à reprendre ; le poste de préfet aussi lui était maintenant interdit.

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour qu'il se retrouve au bar, l'air déjà perdu. Il a juste pu profiter d'un match de recrutement, et rien d'autre. Les rencontres s'annonçaient passionnantes et pleines de tension, mais ce n'est plus de son ressort. Il devait passer le flambeau à quelqu'un d'autre, mais personne d'autre n'avait son ambition ni son amour pour la victoire. Ah, si cela n'avait pas été madame la directrice, cela aurait pu s'arranger. Là, rien. Pas de sort, pas d'astuces, aucun hocus pocus.
Et ce, rien que pour une lettre nulle, sans réelles menaces, basées sur du vent. Bravo le 21ème siècle et ses sanctions moyenâgeuses.
Cela donnait à Ilvermorny des airs de Wonderland avec une reine de coeur toujours au trône.

Il avait déjà commandé aussi, ayant tout de même hésité entre l'hydromel aux épices et le wihskey pur feu.
Eh, il n'était pas sensé boire seul ! Le roux jeta un coup d'oeil à la salle. Come on Eileen...
Son verre arriva, et il s'en empara, perdant son regard dans le liquide.
Puis un sac apparut devant lui, trois chatons en sortant. Le Wampus se redressa légèrement, avant de laisser apparaitre un sourire

- Mouais, c'est pas trop mal....

Il leva les yeux vers Eileen, lui souriant, avant de se préoccuper des chatons. Adorable... Comment y résister ? Muninn allait forcément être jalouse, mais laisser un chaton abandonné ? Il fallait être un monstre...
Perceval en prit un dans ses mains, n'arrivant pas à cacher son sourire ou son air ravi.

- Tu les as trouvé où ?


Percy prit le chaton contre lui, passant son doigt dans sa fourrure, et de l'autre main jouant avec le deuxième.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum