NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Wayat Macnish
Etudiant en 9ème année - Horned Serpent
Niveau : Envouteur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/200  (40/200)

J'attaque directement tes points de vie

le Mar 28 Nov - 21:00

Wayat

Perceval

Duel de Spécialistes

Un filet incandescent transperçait le ciel de sa mirifique lueur, fendant les nuages comme l'épée la chair, la lune éclairait le château endormi. Les bruits d'une marche légère et furtive caressait l'épais silence, des pieds fermes et sûrs foulaient le sol humide et glacé par les baisers piquants d'un hiver trop mordant. Le visage de Wayat s'enfonça plus profondément dans son écharpe au fur et à mesure que des mèches de cheveux dansaient au rythme de la brise tétanisante. Le garçon était pressé, il était in-envisageable d'arriver en retard, Perceval le narguerait et n'hésiterait certainement pas à crier à qui veut l'entendre que le serpent essaya de se défiler, sans compter qu'il désirait avant tout et choisir l'arène et les conditions du match. Des clandestins, ils n'étaient finalement que des clandestins.

L'immense bâtisse se dessina dans la pénombre de la nuit, toujours ouverte, toujours accueillante, le gigantesque hall était aussi sobrement décorait que son extérieur et n'offraient que cinq portes vers lesquelles se diriger. Chacune d'entre-elles arboraient fièrement leur nom, les lettres volages dansaient dans les airs comme des ronds de fumé, épais comme si un cigare était resté allumé. Wayat accrocha ses affaires sur un porte bavard : un drôle d'objet sur lequel on suspendait vestes et autres affaires, seul le propriétaire des-dits vêtement pouvait les ramasser sans quoi un flot infâme de noms d'oiseaux et d'accusations raisonneraient dans le hall. Une œuvre d'art comme le garçon les aimait, quelque chose imitant la vie sans posséder ni libre-arbitre ni conscience.

Attrapant du bout de la baguette les lettres formant le nom ”Utopia”, l'étudiant les façonna pour que les prénoms des deux ennemis apparaissent. C'était ainsi qu'on savait dans quelle pièce aller.

Franchissant le seuil de la porte dans un profond soupir, il commença à fantasmer le lieu idéal pour son affrontement. Infâme sonde à rêve qu'était l'Utopia, voilà qu'apparaissait ici et là des corps partiellement dénudés aux positions lubriques et aux propositions profanatrices. Des hommes sculptaient dans un marbre d'excellence s'animaient sous son minois rougissant.
« Oups... » 

Le bois d'if vint heurter son front, le choc fit éclater ses émanations issues de désirs nocturnes. L'heure n'était ni à la dépravation ni aux amourettes. Reprenant son sérieux, le regard de Wayat se porta sur les hauteurs de la pièce qui prenait une forme ovale : des estrades blanches jaillirent sur tout le diamètre de la pièce, une intense lumière éclaira le sol jusqu'au plafond, des bougies elles aussi immaculées naquirent avec à leurs extrémités une flamme. Des pantins d'argiles teintés de gris sortirent du sol, d'une hauteur modeste et d'une largeur tout aussi convenable, ils parsemaient le terrain ici et là, donnant à l'arène des impressions de trônes aux armures ou seule leur présence contrastait avec l'effroyable luminosité ambiante.

Le terrain était prêt, en son centre seul Wayat patientait, songeur, rêveur. Durant de brèves secondes il eut l'impression d'être un boss de fin qu'il fallait abattre pour passer au niveau supérieur. Fort heureusement ce n'était pas réel et aucun chevalier ou héros allait franchir la porte : seul un rouge vindicatif armait de sa plus grande détermination le rejoindrait, prêt à en découdre lui aussi.

C'était l'heure du-du-d-d-d-duel comme dirait l'autre.
avatar
Invité
Invité

Re: J'attaque directement tes points de vie

le Mar 28 Nov - 22:34


Quel imbécile. Il s'était laissé atteindre par ces fichus lettres. Des lacunes ? Lui ? C'était un affront, une attaque personnelle. Il était plus que prêt à reprendre les cours et en apprendre bien plus de choses que Wayat.
Durant toute la journée, Perceval avait ressassé ces fichues lettres et ruminait tout seul. Réviser est la clé de la réussite, cette phrase tournait dans sa tête, avec la voix du Horned Serpent. Forcément, il s'était fichu de lui ! Comme s'il avait besoin de l'aide de monsieur Macnish.
Mais le pire, c'était qu'il avait accepté ce duel.
Il ne l'avouerait jamais, mais il était bien plus doué que lui. Plus dur à avouer encore, il avait beaucoup à apprendre de lui, ce qui l'énervait au plus haut point.

L'heure du duel se rapprochait dangereusement.
Perceval se mit en marche vers le Colisée, prenant bien sûr tout son temps ! C'est simple, son but premier était de se faire désirer. Quoique, cet objectif vient surement après embêter son adversaire sans même être là.
Même le froid n'allait pas le forcer à accélérer le pas. Et lui regrettait ne de pas avoir d'écharpe, le froid le mordait depuis qu'il avait mit un pied dehors. Ah l'hiver, horrible saison, rude et imprévisible. L'occasion de bully les élèves avec des boules de neiges, de rester à l'intérieur près d'un feu avec une bonne tasse de chocolat chaud et Noël bien sûr.
Là il en était loin, coincé dehors, obligé d'aller prouver qu'en effet, il a des lacunes.

Heureusement il n'était pas loin du Colisée, et y entra sans plus attendre. Apparemment, quelqu'un était passé avant lui. Quelqu'un avait choisi la salle, et déposé ses affaires. Wayat Macnish...
Bien, à son tour de se débarrasser.
Ah, s'il avait seulement su que la salle avait été décorée tel un temple indien, avec des illustrations fort subjectives, et en marbre ! Plus besoin d'interrompre des professeurs dans leur bureau pour se rincer l’œil...
Mais non, quand il entra, c'était un tout autre décor. Il dut plisser les yeux à cause de la lumière, mais avança malgré tout, remarquant bien vite son adversaire plus loin. Le rouquin s'attarda un peu sur la salle, sortant sa baguette.

- Hm. Il y a pire, j'imagine. On ne peut pas être "doué" en sciences occultes et doué en décoration d'intérieur.

A défaut d'avoir les meilleurs sorts au monde, il pouvait toujours le dénigrer.
Perceval finit par planter son regard dans celui de son adversaire. Futur perdant, mais déterminé à lui rendre la tâche ardue !

- Tu te sens aussi prêt que pour les cours, ou tu veux que je te laisse un peu de temps, Macnish ?

Perceval resserra ses doigts autour de sa baguette : il s'attendait à ce qu'il commence immédiatement à lui lancer des sorts, et se préparait déjà un minimum.

avatar
Wayat Macnish
Etudiant en 9ème année - Horned Serpent
Niveau : Envouteur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/200  (40/200)

Re: J'attaque directement tes points de vie

le Jeu 30 Nov - 20:47

Wayat

Perceval

Duel de Spécialistes

Il était là, le bruit de ses chaussures sur le marbre étincellent raisonnait dans toute la pièce, sa fierté nauséabonde effleurait les narines de Wayat, le narguant, l'embaumant de toute cette fausse et puante magnificence qu'il dégageait. Des cheveux rouges en bataille et mal soignés ondulaient sur son crâne chétif comme des algues à la surface de l'eau, son regard hautain et méprisant transperçait de part et d'autre le serpent, sa bouche déballa un flot d'hérésies et de sarcasmes dans l'espoir atrabilaire que son corrosif poison le déstabilise, le fasse chavirer et pénètre son cœur pour l'affaiblir. Sa posture vindicative, agressive et pédante affrontait le regard terne mais lacérant de l'Envoûteur, cet infâme panthère rouge venait réellement relever le défi qu'il lui avait été donné, certain de pouvoir faire vaciller dans sa défaite à venir son rival bleu.
« Tu restes tellement... toi Perceval, toujours prêt à croire que tu peux me faire éclater de rage... » avoua-t-il d'un ton monotone et las. « Mais rien qu'à l'idée de pouvoir t'étrangler sans personne autour, me fait tellement plaisir. » finit-il en esquissant un léger sourire sadique. 

Baguette en main, Wayat se déplaça lentement derrière l'une des statues grises, déposant ainsi un voile mortuaire sur les mirabelles de son ennemi, il exécuta un doux mouvement du poignet avant que deux garçons sortent instantanément de leur cachette, deux jumeaux affrontaient à présent la panthère. Ce vil animal aux canines aiguisés se tenait aux aguets, son corps semblait crispé — du moins de ce qu'interprétait le serpent et, emplit de la plus majestueuse et impétueuse certitude, les deux vipères se mirent à exécuter à l'unisson d'autres mouvements. Agitant leur baguette dans un balai parfaitement chorégraphié, le bois d'if zigzagua de droite à gauche avant qu'un mot à la consonance latine ne laisse entendre ”Serpensortia”. Deux reptiles venimeux à la langue battante jaillirent subitement. Quel était le vrai et le faux ? Qui des deux Wayat n'était qu'un simple sortilège ? Perceval n'avait pas pu voir le maléfice se réaliser, il en était certain puisqu'ayant lui-même créé cette pièce. Toujours silencieux, les deux bestioles se mirent à ramper en direction de leur ennemi commun avant qu'un nouveau sortilège se manifeste : ”Amplificatum” lancèrent-ils en symbiose. Les cobras royaux se mirent à grossir, comme empiffrés, gavés, leur épais corps slalomaient plus difficilement entre les statues mais leur nouvelle carrure plus imposante ne manquerait pas de déstabiliser le rouge, du moins l'espérait-il.
« Tu connais l'histoire de Paf le Wampus ? » commença l'un des Wayat. « Laisse moi te montrer ce qu'il lui arrive le jour où il croise un Horned Serpent. » termina l'autre.

Les deux cobras entamèrent une course plus vive et l'un d'eux tourna pour prendre à revers le Sorcier en Herbe. Arrivant rapidement assez proche de leur petit chiot, ils se dressèrent, décollant leur coiffe, gueules grandes ouvertes, leurs crocs aiguisaient comme des épées ne demandaient qu'à trancher l'infâme carcasse s'animant sous leurs pupilles carnassières. Leur sifflement affamé ricochait sur les parois lumineuses de la pièce, intense, agressif, leur tête ondulait légèrement pour hypnotiser leur victime, pour l'empêcher de fuir, l'intimider.
« PAF le Wampus !!! » gueula l'un des jumeaux. 

Au même instant l'un des reptiles se jeta gueule ouverte sur Perceval, prêt à déchiqueter ce corps frêle.

Spoiler:

— Sort : REFLO
— Description : Permet à l'utilisateur de créer un double de lui même. Cette copie, intangible, pourra duper facilement l'ennemi en lançant les mêmes sortilèges, en parlant et agissant seul. Les sorts de la copie n'affecteront en rien l'adversaire mais lui demanderont beaucoup de concentration pour ne pas se faire avoir par les vrais sortilèges. Dure 2 tours.

— Sort : SERPENSORTIA
— Description : Il fait émerger un serpent au bout de la baguette2 4. Ce sort a été utilisé par Drago Malefoy dans le club de duel contre Harry dans Harry Potter et la Chambre des Secrets.

— Sort : AMPLIFICATUM
— Description : Il augmente la taille de l'objet ou de l'animal visé, a priori, il semblerait qu'il s'agisse du sortilège de gavage ou d’empiffrement.
avatar
Invité
Invité

Re: J'attaque directement tes points de vie

le Ven 1 Déc - 0:40


Perceval devait bien l'admettre, Wayat était l'un des seuls élèves qu'il avait croisé jusqu'ici qui gardait son calme face à ses provocations répétées. Sa curiosité le poussait à chercher sa limite : l'idée de voir son visage grimaçant de rage ne lui déplaisait pas. Il allait juste devoir se contenter aujourd'hui de ce faible sourire sadique. C'était déjà ça !
Le Womatou, afficha un léger sourire en coin. Alors c'était son véritable objectif ? L'achever de ses propres mains, au lieu de, comme dit dans la lettre, lui donner des cours de rattrapage ?

Son sourire disparu quand deux Macnish apparurent de derrière une statue. Ah le fourbe ! Il fut surpris, agréablement surpris. La mise en scène était là. Une diva se devait d'apprécier ce genre de bonnes idées ! Il gardera cette astuce en mémoire pour la ressortir plus tard bien sûr, à sa sauce... Si le Serpent Cornu était venu pour lui mettre la misère, Perceval, contre toute attente, comptait bien apprendre deux trois choses de ce duel !

- Deux Wayat pour moi tout seul ? J'en demandais pas tant~


Dans ce genre de moment, il regrettait de ne pas avoir pris ses cours de sortilèges plus sérieusement... Il n'avait retenu que ceux qui lui aurait servi à ennuyer ses victimes, mais n'avait rien pour véritablement se protéger. Ses doigts se crispaient sur sa baguette alors que les doubles bougeaient à l'unisson, restant à l'affut.
Serpensortia ?
Perceval plissa les yeux, méfiant. Il ne se souvenait pas de ce sort comme un sort véritablement dangereux ! Des serpents, vraiment ? Il se voyait aisément donné un coup de pied dedans pour l'envoyer valser... Pourquoi s'embêter à lancer un sort contre de vulgaires créatures ? Les Wayats étaient bien plus dangereux pour le moment.

Ah. Maintenant que les serpents faisaient bien deux fois sa taille, c'était une autre histoire !
Percy recula de quelques pas, sourcils désormais froncés. Cela devenait compliqué de garder un oeil sur la situation générale avec deux albinos et deux serpents géants... Au moins il n'aurait pas de mal à les repérer. En plus elles semblaient désormais dérangées par ces statues.
Il fixait les serpents, écoutant le premier adversaire, avant d'entendre le deuxième terminer sa phrase. C'était beau... Il aurait aimé avoir ce sort, juste pour la prestation !
Pas le temps de répondre, les serpents filaient vers lui ! Perceval tenta de conserver un peu de distance, mais il se fit rapidement encercler... Pas le temps pour répondre aux provocations de Wayat, il devait réfléchir. Elles n'avaient pas l'air commode, et firent grimacer le rouquin. Il s'imaginait la douleur qu'il pourrait ressentir si ces bêtes le mordaient.
Oui. Ces affreux reptiles et les Serpents Cornus semblaient avoir beaucoup en commun...

L'un des doubles sortit finalement la chute de la blague et l'un des serpents attaqua. Il ne voulait pas, mais il était bien obligé de lancer ce sort, n'étant pas assez rapide pour esquiver de lui même.
Mais attends, ce sort était bien trop précieux !!
Il brandit sa baguette et l'agita dans un retentissant Everte Statum, projetant l'animal en arrière. Ayons une pensée émue pour quelques statues qui n'avaient rien demandé, et finir écrasée sous le cobra démesuré.

- Paf le Wampus ? Je n'ai pas compris ta blague...


Le rouquin ne s'arrêta pas là : il s'empressa de lui aussi finir cacher derrière ce fabuleux élément de décor qu'étaient ces effigies d'argiles, celles en direction du dernier double ayant prit la parole.
Il était temps pour lui de se faire oublier. D'un coup de poignet et d'un oblivio soigneusement exécuté, il se pencha et sonda la salle du regard. Fuir ? Non ! Attaquer dans le dos ? eh, un peu. Avouez le, deux Wayat contre un Perceval, c'est aussi de la triche !
Il s'avança à pas de loup, se déplaçant de statue en statue, avant de repérer le Serpent Cornu recherché.
Ah quand il prendra la parole pour lancer son sort, il serait trop tard. Enfin, normalement. Dans la tête du Womatou, il n'allait pas esquiver.

- Diffendo !


Oui, le roux était plus fier de lui. L'idée de défaite s'était évaporée de son esprit.


Spoiler:
EVERTE STATUM
Projette la personne visée en arrière. Ce sortilège est envoyé par Drago Malefoy sur Harry dans le club de duel.

OBLIVIO
 Le sortilège de discrétion. Il permet de faire oublier sa présence, idéal lorsqu'on se trouve face à un troll en colère, un professeur mécontent, ou qu'on souhaite échapper à des questions ou une situation gênante. Utilisable uniquement sur soi-même. L'effet est annulé en cas de choc physique avec une autre personne, de toux, de rire, d'éternuement ou quoi que ce soit qui rappelle qu'en fait, on est bel et bien là !

DIFFENDO
Il permet de découper ou d'ouvrir toutes sortes de choses, y compris la peau. Dans Harry Potter et la Coupe de feu, le traducteur avait remplacé Diffindo par Cracbadaboum mais il s'en est tenu à la version originale pour les livres suivants.
Contenu sponsorisé

Re: J'attaque directement tes points de vie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum