:: L'Horizon — RPG :: L'Asie :: Proche et Moyent-Orient Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Quête] Sur les traces d'un tapis volant...

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Lun 20 Fév - 1:05
Warren Lynch
Un regard vers la droite, un autre vers la gauche. Il n'y avait personne dans le quartier général réservé aux préfets de l'école de sorcellerie d'Ilvermorny. Celui d'Horned Serpent pouvait donc rentrer dans la cheminée en toute sérénité. Un sourire malicieux aux lèvres, il s'avança d'un pas léger, puis deux, prit une bonne poignet de cendres et la jeta à ses pieds. Les flammes l'envahirent en quelques secondes et, très rapidement, le garçon rouvrit les yeux devant une vaste salle remplie d'étagères en bois.

Avant tout cela, le jeune homme s'était bien évidemment préparé durant de très longues semaines, principalement dans la bibliothèque I.S.J mais aussi dans des toilettes abandonnées de l'école. Quoi de mieux qu'un lieu désert et discret pour préparer quelques potions de voyage ? Sérum de soin, philtre d'alerte, poisons minimes mais utiles, seringues de chance, le garçon était enfin prêt à traverser le Monde. Ses recherches sur la culture, la gastronomie, les institutions, les transports et le monde magique en général de son pays natal l'ont poussé à aller de l'avant et franchir un cap ; trouver l'artefact qui symboliserait au mieux ses origines. La gastronomie sorcière ? Les plantes aux propriétés exceptionnelles ? L'alchimie ? Ou peut-être l'astronomie ? Pendant plusieurs semaines, Warren s'est posé mille et unes questions ; il s'était d'abord concentré sur la gastronomie sorcière libanaise qui, de facto, était intimement liée au domaine des remèdes et antidotes. Mais, étant donné la complexité et les connaissances élevées que cela demandait – sans compter le fait que le jeune homme ne souhaitait pas demander de l'aide à ses professeurs -, il préféra tout bonnement se concentrer sur les transports magiques employés par les sorciers d'Orient.

Il trouva par ailleurs un excellent livre sur le sujet lors d'une mission confiée par la directrice Holloway. En effet, lorsqu'il dû nettoyer en fond et en large la bibliothèque saccagée par les grimoires qui ont organisé une fête improvisée (oui, c'était fréquent, les livres et grimoires  de l'école adoraient fêter un anniversaire ou un mariage),  il en profita pour récupérer dans la réserve « Mille et uns transports de nuit, du rêve à la réalité  » de Amir Latheb, un vieux sorcier poète du Moyent-Orient. Le grimoire comptait près de quatre vingt chapitres aussi intéressant les uns que les autres mais Warren porta son attention plus particulièrement sur le chapitre quatorze « XIV. Les sorciers et sorcières d'Orient peuvent-ils quitter le tapis volant ? Le balai magique est-il une alternative envisageable ? Enquête, interviews, portraits sur les sorcières El Balti »...


Extrait du chapitre 14 (XIV. Les sorciers et sorcières d'Orient peuvent-ils quitter le tapis volant ? Le balai magique est-il une alternative envisageable ? Enquête, interviews, portraits sur les sorcières El Balti) du livre écrit par Amir Latheb, Mille et uns transports de nuit, du rêve à la réalité.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Mar 21 Fév - 20:38
Warren Lynch
Warren sortit de la cheminée le visage illuminé, les yeux écarquillés et la bouche légèrement entrouverte. La décoration aux couleurs chaudes lui procura instantanément une paix intérieure. Des tapis de toutes les couleurs et de toutes les tailles reposaient sur le sol en mosaïque, les couleurs chaudes s’entremêlant aux lumières dorées qui s'émanaient des lustres suspendus par un enchantement de lévitation. Le mélange de parfums était enivrant, séduisant, envoûtant, comme si les visiteurs tombaient dans un songe épicé. L'odeur de cannelle envahissait les poumons du jeune homme, les plantes luxuriantes frottant délicatement ses papilles tandis que le thé au jasmin embaumait doucereusement la pièce principale. Aussi, une autre pièce contenait un somptueux point d'eau, une sorte de bain aux allures orientales, avec des plantes ravissantes et quelques grappes de raisins accrochées à une structure boisée. Warren cru même apercevoir  des petits yeux rouges clignoter dans leur chair juteuse.

C'était donc ça, la demeure des sorcières El Balti.


Demeure des sorcières El Balti


Il y était. Il était enfin arrivé à destination. Dans son ouvrage, Amir Latheb avait donné toutes les instructions nécessaires à un voyage serein jusqu'à Beyrouth. Trois pages de directives précises, énumérées de un à mille six cents, constituée de formules magiques complexes de langue arabe, une gestuelle minutieuse – tout y était expliqué. Ce fut pour cette raison que Warren avala sa première fiole à la grenade et aux baies précieuses, soigneusement préparée lors d'un cours fastidieux d'Histoire de la Magie, qui lui permit d'éviter tout contrôle de douanes sorcières. Repoussant les capteurs intégrée dans les réseaux de cheminée, le breuvage permit de rendre Warren totalement invisible aux autorités. Encore heureux, auquel cas il aurait du expliquer sa venue dans un autre continent... et, à cette période de l'année, un élève d'Ilvermorny n'avait rien à faire en dehors de son école.

Des Etats-Unis au Proche-Orient, tout changeait et cette demeure en était bien la preuve.

- Nous sommes au 12 rue Abdul Hamid Karami, non loin du Parlement Libanais Non-Maj. Mais, le plus important, c'est le souk de sorcellerie El Bazerkhan. C'est ce pourquoi vous êtes venu,  Lynch, n'est-ce pas ?
- Tout à fait, sorcière Yara. Merci d'avoir accepté de m'accueillir.
- *rires* Impossible de ne pas vous accueillir. Vos messages étaient sucrés, fils Lynch. Soeur Marwa vous répondait par le biais de cette cheminée. Rares sont les américains qui cherchent à venir à Beyrouth par notre biais.


Le souk de sorcellerie El Bazerkhan


La matinée fut délicieuse aux côtés des sœurs El Balti ; Yara, Marwa, Selma et Louisa. Infusions aux propriétés extraordinaires, bain de chance, baies succulentes, la maisonnette charmante protégée par plusieurs enchantements orientaux offrait bon nombre de plaisirs.  Warren n'avait aucunement besoin d'utiliser ses potions magiques, il était en lieu sûr. Le poète Latheb avait bien raison. Passer par les sœurs Balti était le meilleur moyen d'entrer au Liban. En plus, elles connaissaient très bien le monde magique du Proche et Moyen Orient. Pour elles, rien ne valait le marché d'El Bazerkhan. On y trouvait des plantes rares utilisées en potion mais aussi en cuisine, des objets mystérieux aux fonctions divinatoires, astronomiques, mais aussi des runes sombres... Et une quantité phénoménale d'artefacts de magie noire, telles des fioles enfermant des âmes de servants ou des poisons pouvant rendre fou un sorcier. Mais ce qui intéressait le plus Warren, c'était les tapis volants.

Accompagné de l'aînée, Yara, celle qui fit une thèse sur l'évolution des transports magiques dans le monde arabe à l'école de sorcellerie de Uagadou, Warren quitta la demeure et rejoignit les somptueuses rues beyrouthines.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Ven 24 Fév - 21:14
Warren Lynch
Impressionné par la grandeur du marché, Warren ne savait plus où donner de la tête. La foule n'arrangeait rien. Il y avait des enfants de tout âge, certains étaient même commerçants. Ils vendaient, pour la plupart, des babioles et jouets magiques. On trouvait dans de grosses caisses en bois des poupées de divination aux yeux globuleux, des balles explosives remplie de peinture éphémère et même des modèles miniatures de tapis volants. Les hommes, plus âgés, présentaient sur leurs tables en marbre des substances très étranges contenues dans des bocaux gigantesques aux formes animales. Sorcière Yara lui expliqua qu'il s'agissait des fantômes d'animaux retrouvés dans les débris d'une maison appartenant à une riche famille beyrouthine. Les dames, elles, se spécialisaient davantage dans la sorcellerie de cuisine. De belles et longues fleurs et une multitude de plantes aux propriétés magiques étaient suspendues à des panneaux en lévitation, certaines sortaient leurs piques, d'autres dégageaient un parfum séduisant. Dans tous les cas, l'américano-libanais restait bouche bée, étonné par tant de magnificence dans un endroit hors du commun caché aux non-majs du pays.

- C'est incroyable, balbutia t-il en s'approchant du stand des tapis.

Le plus long d'entre eux, un tapis de couleur violette avec des formes orientales dorées attira ses yeux éblouis.

- Ce tapis contient de la fourrure de Demiguise, assura le vendeur en lui tendant le sésame.

De la fourrure de Demiguise ? Warren savait que cet animal servait à la confection de capes d'invisibilité. Brillant. Il allait pouvoir s'amuser. S'enrouler dans le tapis, voler sans se faire surprendre, découvrir de nouvelles sensations et le faire découvrir à ses amis. Peut-être même inventer une nouvelle mode à Ilvermorny ?

- Le balai va devenir has been à l'école, s'amusa Warren en tendant une centaine de billets.

Si cela représentait une somme considérable, le garçon avait travaillé dur pour économiser. Depuis l'été passé, il s'était en effet concentré dans la préparation de potions magiques originales pour les vendre de manière clandestine. Sa clientèle représentait beaucoup de jeunes élèves, la plupart en première ou en deuxième année, mais aussi quelques uns de ses amis qui avaient besoin d'un coup de pouce. Vendues de cinq à dix dragots la potion, il réussit à faire quelques économies avant de partir au Liban.

***

Pour le retour, Warren préféra employer un autre moyen ; il ne pouvait pas prendre le risque de repartir via le Réseau de Cheminette. Le Portoloin fut le choix le plus raisonnable (rentrer en tapis volant à une si grande distance n'était franchement pas recommandé). Il atterrit sans trop de mal au sommet d'une montagne du Mont Greylock - il avait bu, par précaution, la même potion Repousse-Douane. Non seulement le garçon n'avait rien à faire dans un autre pays en période scolaire, mais en plus le trafic d'objet magique était tout bonnement interdit. Heureusement pour lui, la potion était effective et ni le MACUSA ni miss Holloway n'allaient le stopper.

Le retour à l'école se fit en tapis volant. Cheveux au vent, sourire aux lèvres, position fière, cerveau en feu. Warren ne se sentait plus. Il volait sur un tapis en toute illégalité jusqu'à l'école de sorcellerie d'Ilvermorny. Et ça faisait un bien fou.

Heureusement que la fourrure du Demiguise le rendait totalement invisible...


Warren sur son tapis en direction de l'école de sorcellerie Ilvermorny




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: L'Horizon — RPG :: L'Asie :: Proche et Moyent-Orient-
Sauter vers: