:: L'Horizon — RPG :: L'Amérique :: Les Etats-Unis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Road trip to Neverland

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
5/100  (5/100)
icône :
Citation : Big brother is watching you
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Chêne blanc - ventricule de coeur de dragon
Spécialité : Soins aux créatures magiques
A. Luke Adamson
Etudiant en 9ème année - Thunderbird
Etudiant en 9ème année - Thunderbird
Sam 18 Fév - 20:07
A. Luke Adamson
Keep calm ? No thanks we're going to Disneyland
Il était quatre heures et c'était le premier jour des vacances de février. Quatre heures du matin, je précise. Évidemment. L'avenir, et surtout les vacances, appartenaient à ceux qui se levaient tôt. Adam se glissa à travers la porte de la chambre des premières années et, avec une discrétion étonnante malgré sa grande taille, gagna le lit d'Eustache sans faire un bruit. "Debout petit boursouflet !" Il avait chuchoté, avec sur le visage un grand sourire qu'il ne pouvait retenir. Il devait faire des efforts pour retenir autre chose, d'ailleurs : comme de secouer son cadet ou de lui hurler dans ses oreilles de se dépêcher. Ce n'était pas qu'ils étaient pressés, mais Adam était très excité à l'idée de partir de si bonne heure. Lui qui avait l'habitude de se lever aux aurores, ça ne le gênait pas. Mais il faisait encore nuit dehors et surtout... froid. Adam espérait que ses compagnons de voyage ne ui en voudraient pas trop. Après tout, c'était lui qui avait proposé de partir le plus tôt possible pour profiter au maximum du temps qui leur était imparti. Il poka légèrement Eustache au niveau de l'épaule :

"C'est l'heure !"

Il devait encore réveiller Lou Ellen. Il aurait peut-être dû commencer par là, en fait... Heureusement il savait parfaitement comment l'atteindre malgré l'interdiction pour les garçons d'entrer dans les dortoirs des filles. Mais avant, il voulait s'assurer qu'Eustache était opé, parce qu'il avait une mission à lui confier.

"On part dans une heure ! Je peux te confier le pique-nique ?" Il posa un petit sac à dos sur son lit : "J'ai pris des biscuits pour le trajet mais je me suis dit que tu pouvais passer aux cuisines, ils ont peut-être déjà préparé le petit-déjeuner." On peut rêver. "Ou alors y'aura des restes du dessert d'hier", supposa le grand blond, plein d'espoir.

Certain qu'Eustache remplirait sa tâche, il remonta vérifier que son hibou était bien arrivé. Oui parce qu'il avait envoyé un des hiboux de l'école réveiller Lou. Le volatile avait pour mission de se poser sur sa fenêtre et de cogner dessus jusqu'à ce qu'on lui ouvre ; et sur la lettre accrochée à sa patte Adam avait écrit : "PARDON. Rdv dans le hall à 5h." Lou le savait car depuis le temps qu'ils parlaient tous les trois de ce projet – s'exciter en sautant partout dans la maison des Oiseaux Tonnerre aurait été plus exact – ses cadets connaissaient tous les détails du voyage. Mais Adam avait peur que son amie reste endormie. Si son hibou ne réussissait pas sa mission, il cognerait sur la porte des filles jusqu'à ce que l'une d'elle pète un câble et réveille Lou Ellen. C'était un peu fourbe mais il ne regretterait rien. Ça en valait mille fois la peine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
30/100  (30/100)
icône :
Citation : Lorem Ipsum lorem ipsum
Niveau : Sorcier en Herbe
Lou Ellen Fitzgerald
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Dim 19 Fév - 17:23
Lou Ellen Fitzgerald
disneyland

       

Lou Ellen pouvait l’affirmer haut et fort : si elle n’avait pas aimé Adam, ce dernier serait mort dans d’atroce souffrance.

Le sommeil était une chose sacrée, une chose merveilleuse à laquelle Lou Ellen apportait une attention toute particulière : il lui fallait ses huit heures de sommeil minimum pour être productive durant la journée. C’était donc aussi pour cette même raison qu’elle prenait grand soin de respecter le sommeil de ses camarades de chambres. Elle ne faisait jamais aux autres ce qu’elle ne voulait pas subir … La moitié du temps. Il y avait des exceptions à tout bien entendu ! Le sommeil était sans nul doute la plus belle chose que la nature ait créée, bien avant la magie. Alors quand quelqu’un osait l’extirper des doux bras de Morphée, même le Tartare semblait bien doux comme punition pour l’être qui avait fait commis cet affront. Alors, quand sonnait les premières heures de ses vacances, qu’elle rêvait comme d’une aventure fabuleuse dans un camp dont les résidents étaient vêtus d’un t-shirt orange, fiers et heureux. Alors quand un tapotement intempestif vint troubler son sommeil, la sortant de ses songes, l’envie de massacrer le malotru fut particulièrement violente …

Cherchant d’abord à ignorer, elle entendit des râles ici et là dans sa chambre, maudissant la créature, la personne, l’individu qui osait s’en prendre à leur sommeil. Lou Ellen glissa sa tête sous son oreiller en râlant avant de difficilement entre-ouvrir un œil en soulevant délicatement le dit oreiller. Cela venait de la fenêtre. Un hibou. Un maudit hibou était en train de tapoter à leur fenêtre. Lou Ellen pesta un million de fois, rabattant violement l’oreiller sur sa tête.

« Que quelqu’un déplume cet oiseau de malheur ! » marmonna-t-elle en sentant l’agacement la gagner.

Et cela tapota. Encore et encore. Alors la thunderbird, d’un geste rageur, poussa la couverture de ses pieds avant de se lever, bien décidé à chasser cet oiseau de malheur. Marchant d’un pas lourd, le visage montrant rage et fatigue, la demoiselle ouvrit violement la fenêtre avant de tendre le bras vers cet oiseau de malheur quand elle se stoppa soudainement Tout d’abord, à cause du froid qui la fit violemment frissonner, mais aussi à cause d’une autre raison. Qu’était-ce donc que ceci ? Une note ? L’attrapant vivement, prête à commettre un meurtre, la demoiselle tenta de la déchiffrer malgré ses yeux collés.

PARDON. Rdv dans le hall à 5h

L’information eut bien du mal à monter au cerveau de la demoiselle qui dévisagea cette note plusieurs minutes. Hin ? De quoi ? C’était pour qui ce message ? En se frottant les yeux, Lou Ellen tenta de connecter ses deux neurones avant de se tourner vers les jeunes filles qui ne souhaitaient qu’une chose : dormir. Elle était prête à leur demander leur avis quand la réalité les frappa. Oh. Mon. Dieu. DISNEYLAND. Lou Ellen bondit soudainement sur son lit à la recherche de ses vêtements sur la table de nuit et sortie son portable d’un tiroir. Il allait enfin reprendre du service ! S’emmitouflant dans des vêtements chauds, la demoiselle s’en alla en trôtant vers la porte, avec un sac.

Brrrr. Il faisait froid.

Serrant son manteau, la châtain alla en sautillant vers le hall d’entrée. Dieux, qu’il faisait froid. Et ce fut avec douze minutes de retards que la demoiselle arriva enfin.

« Disneyland. Disneyland. Disneylannnd » chantonnait-elle en se frottant les mains. « On y va comment ? »

Elle passera sous silence qu’elle était la dernière à arriver. Oui, vraiment. Ce n’était qu’un tout petit détail après tout.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
0/100  (0/100)
icône :
Citation : "Si être magique c'est forcément chouette !"
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : « Miracle » ; bois de Châtaignier souple, 24cm et cœur en plume de phœnix.
Quidditch : Ahah..
Localisation : Un peu partout, surtout là où il ne le faut pas
Eustache Rolkowski
Etudiant en 1ère année — Thunderbird
Etudiant en 1ère année — Thunderbird
Lun 20 Fév - 3:46
Eustache Rolkowski
Road trip to Neverland- Premier weekend des vacances d'Hiver 2017 -

Eustache ROLKOWSKI

Adam Luke ADAMSON & Lou Ellen FITZGERALD

Endormi comme une véritable petite marmotte depuis seulement trois heures - un exploit pour lui que de s'endormir aussi tôt ! - le sorcier en herbe ne daigna même pas réagir lorsque son ainé vint tenter de le réveiller une première fois. Il fallait dire qu'il était vraiment bien installé, et qu'il rêvait d'un vieux souvenir de vacances passées en famille à Paris, dans un certain parc d'attraction peuplé de poussière de fée. Qui aurait aimé se réveiller après un rêve comme celui-ci ? Personne. Alors, le blondinet tira un peu la couette sur lui - inconsciemment - lorsqu'il entendit une voix retenir dans le dortoir à une heure pareille.

« Pozwól mi spać, mama, souffla-t-il dans son sommeil. »

Sauf que non, Luke n'allait pas le laisser dormir, et était encore moins sa mère. Par contre, c'était bien lui qui n'allait pas tarder à le sortir de ses songes pour le ramener une bonne fois sur terres. Une petite tape sur son épaule valide suffit au polonais à finalement ouvrir les yeux et à les cligner un nombre incalculable de fois.

« C'est l'heure ! S'exclama alors son ainé. »

L'heure, l'heure. Quoi ? Hein ? AH OUI. LE WEEKEND. LES VACANCES. Presque réveillé immédiatement, l'adolescent se redressa dans son lit tout en affichant un large sourire. Toutefois, cette excitation grandissante à l'idée du voyage ne l'empêcha pas de bailler et de se frotter les yeux. Ses cernes étaient terribles, mais son regard pétillait malgré tout.

« Bonjour Luke ! Nous être prêts à partir ?
- On part dans une heure ! Je peux te confier le pique-nique ?
- Oh, bien sûr ! Mais.. comment je devoir faire ?
- J'ai pris des biscuits pour le trajet mais je me suis dit que tu pouvais passer aux cuisines, ils ont peut-être déjà préparé le petit-déjeuner. Ou alors y'aura des restes du dessert d'hier
- D'accord ! C'est être ma mission, je vais faire.  »

Motivé comme jamais, le jeune garçon se dépêcha alors de se lever et de récupérer son sac de voyage qui contenait des habits de rechange ainsi que son téléphone, son chargeur, sa baguette, des antidouleurs, des lunettes de vue, son porte monnaie ainsi que le billet pour le parc que lui avait acheté et envoyé sa famille. Ceci fait, il attrapa le sac que lui avait confié Luke et entreprit de se changer en vitesse - enfin, du mieux qu'il pouvait avec un bras en moins - et fila à la cantine. Là-bas, il y trouva les premiers cuisiniers qui étaient déjà prêts à attaquer les nombreux petits déjeuners du matin à venir, et parvint à les amadouer pour obtenir des gâteaux de la veille ainsi que des sandwichs. Faut croire qu'il était vraiment un bon orateur pour ce faire ; à moins qu'ils n'aient juste eu pitié de lui avait son air de zombie à moitié mangé. Ouais, non, mieux valait ne pas penser à ça.


***

Une fois sa tache accomplie, le jeune oiseau tonnerre alla rejoindre Luke dans le hall avec seulement deux minutes de retard ! Il fallait dire que tout ceci - surtout le fait de s'habiller seul - lui avait prit un temps fou. Heureusement, il avait réussi à se dépêcher ! Sauf que maintenant, il était plus fatigué que jamais. Bah, ce n'était pas très grave, il aurait l'occasion de dormir ce soir ou bien de faire des micro-siestes dans les files d'attentes. Par contre, il risquait également de s'endormir debout si Lou Ellen ne se décidait pas à arriver à l'heure non plus. Après un quart d'heure, le blondinet commença à se poser des questions.

« Peut-être elle pas réveillée ? S'osa-t-il à demander à un moment donné, avant de finalement apercevoir la Belle au Bois Dormant faire enfin son apparition dans son champ de vision.  Oh, bonjour Lou Ellen ! »

Adieu les doutes, bonjour les sourires à tout rompre ! C'était bon, ils étaient prêts à partir. Ils allaient y aller ! Adieu Ilvermorny on se reverra bientôt ! Bonjour Disneyland ! Quelle merveilleuse aventure ça allait être, même s'il n'y avait pas de magie. Enfin.. si, il y en avait, mais on ne parlait pas de celle qui se trouvait en l'enceinte du château.

« Disneyland. Disneyland. Disneylannnd, chantonna gaiement leur camarade tout en les rejoignant. On y va comment ? »

Ah ça, c'était une très bonne question ! S'ils s'étaient levés aussi tôt, c'était sans doute qu'ils avaient de la route à faire, non ? Allez savoir. Les regards se portèrent alors logiquement vers Luke qui était un peu leur grand frère à tous.

« Nous utiliser portraloin ou transplantage ? Demanda-t-il, le regard brillant. »

Tant que ce n'était pas en balais volant, tous les modes de transport lui convenaient.. surtout si c'était magique. Enfin, si ça ne l'était pas, c'était très bien aussi !




Stay Strong
Eustache tente de s'exprimer en yellowgreen ©️ by anaëlle.


Membre de la Brigade de Nuit:
 

En souvenir de l'attaque de Lou Ellen:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
5/100  (5/100)
icône :
Citation : Big brother is watching you
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Chêne blanc - ventricule de coeur de dragon
Spécialité : Soins aux créatures magiques
A. Luke Adamson
Etudiant en 9ème année - Thunderbird
Etudiant en 9ème année - Thunderbird
Mer 22 Fév - 22:08
A. Luke Adamson
En entendant des bruits encourageants venant de l'étage supérieur – et surtout pas celui de l'agonie d'un pauvre hibou innocent – Adam retourna chercher ses affaires dans sa chambre, satisfait. Lou Ellen était réveillée, parfait ! Le plan se déroulait comme prévu... Adam aurait éclaté d'un rire triomphant s'il n'était pas seulement 4h30 du matin et qu'il tenait au sommeil de ses camarades de chambre. Il rassembla ses affaires en sortant pour la énième fois sa liste. Oui il avait fait une liste, avec toutes les choses qu'il devait emmener. Il ne doutait pas qu'Eustache et Lou Ellen seraient équipés, mais en tant qu'aîné il se sentait responsable du groupe. Il ne pouvait se permettre de faillir dans l'organisation de ces vacances, c'était SA mission.

"Ugh, mes lentilles !"

Il se précipita dans la salle de bains prendre la boîte qui contenait ses verres de contact. Il les mettait tellement peu... mais ils seraient utiles lors du séjour. Il comptait bien faire un million de fois le Space Mountain et toutes ces attractions qui retournaient l'estomac, et pour ça il n'était pas question qu'il garde ses lunettes ! Cette réflexion ramena Adam à la réalité et il cocha "lentilles" et "pique-nique" sur sa liste, certain que le plus jeune des Thunderbird saurait remplir à merveille sa mission.

Quand enfin il fut prêt – après encore deux allers-et-retours dans sa chambre – il se rendit dans le hall pour attendre ses amis. Il tenait à peine en place, à croire qu'il avait huit ans, et s'occupa les mains en sortant bonnet, gants et grosse écharpe XXL – sa préférée – pour se préparer au froid qui les attendait dehors. Eustache débarqua presque à l'heure et Adam le remercia pour le pique-nique, puis ils attendirent encore quelques minutes pour que Lou Ellen, enfin, émerge à son tour.

"J'ai cru que tu avais oublié", la salua Adam avec un petit sourire.

Ce n'était pas du tout vrai mais ça l'amusait de sous-entendre que Lou Ellen aurait pu zapper ce grand événement qui les attendait.

"On y va comment ?" demanda sa cadette, suite à quoi Eustache enchaîna :
"Nous utiliser portraloin ou transplantage ?"

Adam eut un petit sourire en coin et les invita à le suivre dehors :

"On va transplaner un bout, mais pour le reste de la route j'ai prévu un moyen de transport plus confortable."

Lorsqu'ils furent proches de l'enceinte de l'école, il se retourna et ouvrit grand les bras, comme pour les inviter à un gros bear hug :

"Accrochez-vous !"

Adam savait transplaner mais il n'avait pas souvent eu l'occasion d'emmener quelqu'un d'autre avec lui. Et ce matin-là, c'était Lou Ellen et Eustache, deux personnes, et surtout deux amis qu'il n'avait pas du tout envie de désartibuler. Il se savait capable de les emmener loin, il devait juste bien se concentrer et éviter d'imaginer qu'ils perdaient des jambes ou des bras dans le voyage... Il ne voulait pas faire un "transplantage", comme disait Eustache... Par contre c'était sûr que ce mode de transport magique n'était pas très agréable pour ceux qui s'accrochaient, aussi Adam espérait-il pouvoir atteindre la destination qu'il visait en une seule fois. Dans le pire des cas il avait prévu des petits sacs en papier...

Il affichait tout de même un grand sourire pour les encourager à approcher sans peur :

"Vous avez déjà transplané ? Ça ne fait pas très peur, mais essayez de ne pas ouvrir les yeux tant qu'on est en mouvement. Et fermez la bouche aussi, on ne sait jamais", ajouta-t-il après un instant de réflexion.

Quand ses deux amis furent prêts à partir, il les serra fort contre lui, exécuta mentalement une petite prière pour ne pas finir sur un arbre – souvenirs mémorables de son premier essai de transplanage – et visa mentalement le bas du mont Greylock, en particulier la petite ville d'Adams (ça ne s'inventait pas) qui était à son pied et où les attendait leur second moyen de locomotion.
Parce que bon, un Adam, c'est pratique et très rapide, mais ça n'a pas la classe d'un 4x4 moldu.
Eh ouais.

"TADAAAA !" fit Adam en présentant la voiture d'un geste théâtral.

Bon, ce n'était pas la meilleure voiture du monde, mais il n'avait pas les moyen de louer une Mustang – même s'il aurait beaucoup beaucoup aimé faire ça. C'était quand même classe de se dire qu'il allait conduire un 4x4 – t'es Américain ou t'es pas Américain – jusqu'en Floride. Et puis dans son patelin paumé il conduisait plutôt la vieille camionnette de son père alors pour lui ce 4x4 représentait la liberté. Et leur destination.

"En route pour l'aventuuuure !"

Oui, c'était certain, en cet instant Adam avait à nouveau huit ans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: L'Horizon — RPG :: L'Amérique :: Les Etats-Unis-
Sauter vers: