:: Le Château :: Les Montagnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un nouveau chapitre ? [PV Jake Peterson] [TERMINE]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 2:33
Invité
Le problème était qu'un Hugo qui n'avait plus sommeil, était un Hugo qui, visiblement, se remettait à parler avec autant d'entrain que lorsqu'il était gêné. Ce qui laissa entendre à Jake que c'était peut-être le cas, mais il était bien trop ensommeillé pour s'en rendre vraiment compte. Grimaçant en l'entendant lui dire qu'ils pouvaient bien rester au lit quelques minutes de plus, le garçon se serra davantage contre lui avec la ferme intention d'appliquer ce concept à la lettre. Seulement voilà, ça n'allait pas être aussi simple de se rendormir... Même Newt avait très bien compris toute l'ampleur de la tâche qui s'annonçait comme ardue.

- Tu ne veux pas que j'aille chercher un truc à manger...?


- Hm...

Non.
Le simple ton employé voulait tout dire. Jake n'avait pas l'intention de se retrouver tout seul dans son sac de couchage, alors qu'une source de chaleur pouvait l'aider à sombrer de nouveau dans le sommeil, juste à côté de lui. Hugo avait-il vraiment l'intention de se lever ? Non parce que le Serpent-Cornu n'avait pas l'intention de décrocher son bras, toujours fermement ancré autour de sa taille. Il crut que son refus, si peu compréhensible fut-il, allait être entendu, lorsque son ami se remit à parler, une fois encore.

- Tu sais, je crois qu'on va finir par nous chercher... Ahah...Ah...

- Hm... Hm...

Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Jake se fichait pas mal de ce que l'on pourrait dire à leur sujet, du moment qu'il pouvait terminer sa nuit sans le moindre problème. Quant à les chercher, si on ne les avait pas cherchés de la nuit, il était peu probable que l'on vienne les enquiquiner de jour. Personne n'aurait pu les trouver dans cet endroit, pas après les sorts qu'il s'était tué à jeter pour avoir la paix. C'était les vacances... Qui viendrait s'enquérir de ce qu'ils pouvaient bien faire ou ne pas faire ? Il n'y avait pas vraiment de couvre-feu, ni même de services fixes...

Ils avaient encore un peu de temps, non ? Pour une fois que le Serpent-Cornu n'avait aucune envie d'être raisonnable et de profiter un peu d'être dans un endroit agréable. Quoi de plus agréable qu'être à côté de lui, sans avoir à se gêner, après plusieurs jours à s'être inquiété de savoir s'il allait bien ou non ? Tant pis pour le froid : tout ce qu'il désirait, c'était rester un peu comme ça... Il n'avait pas non-plus besoin de se soucier des camarades qui allaient et venaient dans le dortoir, ni de devoir aller en cours...

Un soupir franchit le seuil de ses lèvres, lorsque son petit ami lui demanda s'il dormait et il finit par perdre patience. Jake redressa la tête et retira son bras, non sans lui adresser une légère moue déçue. Pas moyen de pouvoir se rendormir paisiblement, n'est-ce pas ?

- Va prendre un petit-déjeuner, si tu veux,
concéda-t-il en haussant les épaules, et tu devrais aller te reposer aussi. Tu as trop peu dormi...

Le jeune homme lui tourna finalement le dos et se rallongea. Tant que le dragonneau dormait, il pouvait se permettre de se détendre encore un peu de son côté.

- Je vais rester encore un peu ici,
ajouta-t-il doucement, merci pour cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 2:56
Invité
C'est d'un air triste que tu le regardais te tourner le dos et te proposer de partir. Non ! Tu n'avais du tout envie de partir toi ! Tu avais proposé ça comme ça... Peut-être pour te détendre. Peut-être par peur que l'on vienne vous surprendre malgré les protections magiques de Jake. Evidemment, personne ne pouvait savoir ni venir. Mais le fait est que dans ta tête, tout n'était pas aussi évident qu'il n'y paraissait. Un grognement sorti d'entre tes lèvres. Tu l'avais vexé, et ça n'avait pas du tout été ton intention.

-Pardon... Balbutias-tu doucement. Je voulais pas...

Finalement, tu restais là, te redressant en position assise, muet. Ouais, pour le coup, tu ne parlais plus hein. Tu avais fait une erreur, mais tu ne comprenais pas trop laquelle. Tu savais que tu avais sans doute trop parlé, ça, c'était certain. Mais pourtant, tu ne pouvais t'en empêcher quand tu étais mal à l'aise. Mais ça, Jake, n'avait pas l'air de l'avoir compris... Tu aurais simplement voulu qu'il te rassure en te disant que vous ne risquiez rien ici. Mais ça Hugo, tu aurais peut-être dû lui en faire part. De même que tu aurais certainement dû lui dire que tu ne voulais pas le quitter, là, maintenant. Au contraire. Mais les choses n'étaient jamais simples à dire.

Que faire maintenant? Que dire? Rien. Simplement tu éloignais ta couverture pour entrer finalement dans le duvet de ton petit ami, évidemment, tu ne savais pas s'il allait accepter ou non ton contact. Peut-être voulait-il vraiment que tu t'en ailles maintenant... Tu aurais d'ailleurs voulu lui demander s'il te boudait, mais tu préféras te taire cette fois et simplement passer ton bras autour de lui, non sans quelques rougeurs en plus par-dessus te taches de rousseurs.

-Je veux pas partir. Tu m'as trop manqué. Dis-tu finalement, pas très sûr qu'il entende.

Une chose était sûre, tu en avais gros sur la patate présentement. Tu ne voulais pas qu'il s'éloigne de toi. Pas lui et pas maintenant. C'était trop dur de faire face à ses démons tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 3:56
Invité
Hé bien ? Il voulait partir, ou il voulait rester ? Installé sur le côté, Jake attendait patiemment qu'il se décide. S'il avait compris à quoi était due la manie de son meilleur ami à parler sans cesse lorsqu'il était nerveux ? Évidemment, oui. Néanmoins, que pouvait-il lui dire, si ce n'était qu'il faisait mieux de s'en aller, si la situation le gênait trop ? Le Serpent-Cornu se sentait un peu bête d'avoir voulu le retenir, alors qu'il n'avait fait que l'embarrasser. Dans le fond, il était tellement peu doué en la matière que ce n'était pas très étonnant qu'il se montre aussi maladroit.

Hugo s'était senti mal à l'aise, le garçon n'en doutait pas. Il n'aurait juste pas dû insister. C'était trop stupide. Après tout, ils n'étaient pas réellement tranquille ici. L'Oiseau-Tonnerre avait sans doute raison de se faire du souci. Si on les prenait sur le fait, que se passerait-il ? Toute l'école serait au courant et ils auraient de sérieux ennuis. Sans compter la honte qui les submergerait et les accablerait.

Ce n'était pas comme pouvoir se balader main dans la main avec une fille, ou flirter dans les couloirs librement : il ne fallait pas se leurrer. Certains sorciers avaient déjà du mal avec le concept de sang-mêlé, alors avec cette histoire, il ne fallait sans doute même pas y songer. La société non-maj elle-même n'y consentait presque rien et ce n'était pas faute de se battre pour que les choses changent. Rien n'était simple dans leur situation et le fait d'être encore des gamins n'aidait pas plus. Hugo avait sans doute peur qu'une cachette ne suffise pas. La magie de Jake était celle d'un simple quatrième année, après tout.

- C'est rien, j'aurais pas dû insister... répondit-il à mi-voix.

Son petit ami n'avait pas l'air de vouloir quitter les lieux, malgré tout. Jake fut surpris de sentir le duvet devenir un peu plus serré que quelques secondes auparavant et de voir son bras passer autour de lui. Au premier abord, il ne bougea pas, ni ne trouva quoi dire. Il aurait voulu profiter un peu de cette étreinte, mais il n'était plus aussi insouciant qu'à son réveil. À ce moment-là, il s'était permis de ne pas réfléchir à la question mais l'inquiétude revenait à la charge.

- Mais, tu n'as pas tort, souffla-t-il les yeux dans le vague, si on se met à nous chercher... J'ai pas envie que t'aies des ennuis à cause de moi.

Peut-être bien, oui. Avec un dragon et deux gosses enlacés, il y avait de quoi faire pâlir la moindre personne qui tomberait sur cet endroit... si tant était que quelqu'un puisse passer la barrière érigée pour le protéger. Rien n'était moins sûr. Mais ils pouvaient prendre juste un petit risque, rien qu'une fois, non ? Une chose était certaine, Jake s'était un peu trop inquiété ces derniers jours pour ne pas se permettre un peu de repos et n'avait qu'une envie : arrêter de penser à ce qui pouvait arriver de pire... ou du moins, d'assez mauvais pour les chambouler et perturber leur avenir dans cette école. Si cette dernière était sa seconde maison, le garçon ne pensait pas réellement faire de mal.

- J'ai pas envie que tu partes... murmura-t-il.

C'était peut-être idiot, mais c'était la vérité. Juste cette fois et ils s'en retourneraient à leur vigilance habituelle. S'ils essayaient de ne pas s'inquiéter quelques rares fois, ça pouvait passer, non ? Ils avaient bien le droit de faire comme tous les nœuds-nœuds se promenant en couples sans que personne ne les enquiquine ! Sans compter qu'ils ne s'affichaient pas et étaient bien d'accord pour continuer dans ce sens... Alors mince : juste, pour une fois !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 15:16
Invité
Et si tu cessais de réfléchir, pour une fois, Hugo? Si tu arrêtais de penser et que tu profitais juste du moment, juste de l'instant? Qu'est-ce qu'il se passerait? Tu avais eu assez de soucis pour la semaine, pas vrai? Tu avais besoin de Jake, de son contact, mais pourtant, tu t'entêtais à réfléchir aux conséquences si on vous trouvaient là. Ce n'était pas vraiment le genre de questions que tu t'étais posé jusqu'à présent. Les choses avaient beaucoup changé entre vous, et pourtant, tu n'en avais pas tant l'impression que ça, tout était tellement naturel et logique. Et pourtant, quelque chose bloquait, parfois. Tu ne savais pas encore mettre le doigt dessus.

-Non je m'en fiche. Répondais-tu face à son inquiétude.

C'était à moitié vrai, à moitié faux, hein. Tu jetais un oeil au dragon qui dormait à vos pieds, et rabattais ton propre duvet sur vous pour ne pas avoir froid d'avantages. Finalement, peut-être que ton stress était plus dû au dragon qu'à vous deux. Tu adorais cette petite bête, mais tu imaginais sans peine la douleur de ton petit ami si on venait à lui enlever. C'était sans doute ça qui te préoccupait le plus présentement. Qu'allait-il se passer, maintenant qu'il était né?

-Je part pas. Dis-tu en resserrant ton étreinte et fermant les yeux de nouveau.

Peut-être qu'en final, tout allait bien se passer... Peut-être que tu t'inquiétais pour rien, comme d'habitude. Néanmoins, tu étais parfaitement conscient des risques actuels et gardant ceci en tête, tu essayais sans doute de te rendormir pour oublier tes quelques soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Montagnes-
Sauter vers: