:: Le Château :: Les Montagnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un nouveau chapitre ? [PV Jake Peterson] [TERMINE]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Fév - 12:16
Invité
Tu avais eu du mal à dormir cette nuit. Tu venais de rentrer de vacances, enfin... Si on pouvait appeler ça des vacances. Tu avais décidé quelques semaines auparavant de retourner chez tes parents pour les congés de février. Trois jours, trois malheureux jours seulement... Evidemment, les choses ne s'étaient pas bien passés. Tu soupirais en traînant les pieds. Décidément, tes parents étaient plus enfants que toi et ton groupe de copains réunis. Ce n'était pas normal. Tout ça n'était pas normal. Ce que tu pensais être logique jusqu'à maintenant ne l'était plus. Tu avais compris que la situation chez toi n'avais rien de classique.

Le bon côté des choses, malgré les coups que tu avais reçus, c'était que tu avais réussi à ouvrir un dialogue avec ta mère. Deborah Haldor avait compris. Quelque chose s'était passé dans son regard lorsque ton père avait une fois de plus levé la main sur toi.

Elle s'était interposée. Pour la première fois de ta vie, tu avais vu une maman face à toi. Est-ce que la femme peureuse, silencieuse et jamais présente avait fini par disparaitre lors de cet affront? Peut-être.

Le temps te le dira. Tu avais fait ce que tu pouvais...

Forcer ta propre mère à regarder la vérité en face n'avais pas été aussi simple que prévu. Il avait fallu prendre beaucoup sur toi pour ne pas craquer sous la pression. Mais en tant que fils, tu avais aussi le devoir de la réveiller, non? Dans une famille, on se soutient mutuellement, on s'aide, on affronte les choses ensemble. C'était ce que tu avais essayé de faire comprendre à Deborah.

Tu souhaitais en parler à Jake, il te serait d'un grand réconfort à défaut de pouvoir faire quelque chose pour toi. Le retour à l'école avait été un soulagement malgré les regards durs de tes camarades face aux quelques blessures que tu portais ci et là. Tant pis, tu avais l'habitude même si tu continuais à vouloir t'isoler dans ces cas-là.

Tu souris, soulagé de voir enfin ton petit ami las bas. Les mains dans les poches, tu approchais, la démarche peut-être un peu moins précipitée que d'habitude. Tu étais fatigué et bouleversé. Mais quand même heureux de cette petite étincelle dans le regard de ta mère et surtout... Surtout de le revoir, lui, et Ilvermorny.

Hier, tout avais changé dans ta vie.

Même si tu ne t'en rendais pas encore compte. Tu ne pouvais pas encore savoir.

-Salut, Jake.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 10 Fév - 3:52
Invité
Dire que Jake s'était inquiété était encore faible par rapport à ce qu'il avait pu ressentir durant ces trois derniers jours. Certes, il avait eu de quoi s'occuper l'esprit depuis, mais l'idée que son petit ami soit rentré chez-lui le préoccupait fortement. Le jeune homme se doutait un peu de ce qui allait se produire, même si lui n'avait pas manqué d'essayer de le rassurer. Hugo savait se débrouiller et le Serpent-Cornu en avait pleinement conscience. Seulement, il se sentait impuissant, là où il aurait aimé pouvoir être présent pour lui. En définitive, il ne parvenait jamais à protéger les êtres qui lui étaient chers et ce constat le contrariait. Cela le contrariait, tout en sachant qu'il ne pouvait malheureusement rien faire de plus qu'attendre. Son ami ne l'aurait pas laissé l'accompagner de toute façon.

Le jeune sorcier avait consacré son temps libre des premiers jours de vacances à surveiller un peu l’œuf de dragon qui menaçait d'éclore dans les prochains jours. Les signes étaient tous réunis, mais la coquille n'avait pas encore été fendue par la petite créature qui y résidait. De ce fait, Jake avait décidé de récupérer ses affaires et de passer la plupart de son temps dans la cachette qu'il avait aménagé. Les professeurs leur avaient donné pas mal de devoirs à faire, ce qui constituait une bonne occupation et lui vidait l'esprit. C'était difficile, mais il faisait de son mieux pour que ça fonctionne.

Entre autre, il ne s'était pas privé d'emprunter les bouquins de Newt Scamander à la bibliothèque, afin de se documenter précisément. Quant aux ingrédients permettent de faire en sorte que l'éclosion se passe bien, il avait fait en sorte de les récupérer aussi vite que possible. L'Ivre-Grotte avait été le lieu parfait pour ça, même si une bonne partie de son argent de poche y était passée. Son autre projet était de trouver le meilleur sortilège possible pour une petite expérience. Un sac sans fond n'était pas l'option envisageable pour s'assurer de pouvoir emmener son dragon avec lui : pas question de le laisser à l'école, perdu dans la montagne sans surveillance. Il allait devoir redoubler d'astuce, même si ce n'était pas simple.

Le sortilège d'extension allait être compliqué, surtout pour un quatrième année comme lui. Ce sort n'était vu que quelques années plus tard et il allait devoir redoubler d'efforts pour parvenir à créer quelque-chose de correct. Le fameux Scamander avait lui-même eu quelques pépins avant d'avoir réussi l'expérience avec sa précieuse valise. Jake, faute de valise trop encombrante, avait apporté un sac à dos récemment acheté, en même temps que ses ingrédients. Si le grimoire emprunté contenait le sort en question, il n'était pas encore bien sûr de ce que ça donnerait. Pour l'heure, il avait presque failli créer un sac à dos géant...

Avisant l'heure qu'il était, le garçon avait finalement rejoint le lieu de rendez-vous où il était censé attendre Hugo. La cachette de l’œuf de dragon avait été dissimulée grâce à un sort de Protego Totalum et diverses petites astuces, afin qu'aucun vilain curieux ne s'approche. Jake ne pouvait pas se permettre de rester enfermé dans un lieu trop étroit, hélas. Il aurait étouffé bien trop vite. Guérir de la claustrophobie allait devenir capital pour lui, s'il désirait mener la vie qu'il voulait, une fois sorti de l'école. Était-ce possible de le faire en usant de médicomagie ? Il comptait bien s'en assurer dès que l'occasion se présenterait.

Pour le moment, ce fut la silhouette se dessinant non-loin de sa position qui occupa bientôt toutes ses pensées. Malgré son sourire lorsqu'il l'aperçut, Hugo portait des traits de fatigue sur le visage et sa démarche manquait de sûreté. Si Jake lui rendit son sourire, il ne put en revanche pas s'empêcher de s'approcher à son tour. Le jour précédent, alors que tous deux avaient échangé quelques brèves paroles, le Serpent-Cornu avait bien remarqué les quelques blessures dont son petit ami avait écopé. Depuis la veille, il rongeait son frein. D'un côté, une colère froide le submergeait et de l'autre, il n'avait guère envie de la laisser ressortir pour ne pas remuer le couteau dans la plaie, ou même mettre Hugo mal à l'aise. S'il avait eu quelques années de plus, s'était-il surpris à penser, peut-être aurait-il été faire un tour chez ce père qui osait porter la main sur l'Oiseau-Tonnerre.

Seulement voilà, il n'était qu'un gamin de seize ans.
Tout ce qu'il pouvait faire aujourd'hui, c'était le soutenir, le voir revenir dans cet état et faire en sorte d'être là, même s'il n'était pas doué pour exprimer à quel point il languissait de le voir sortir de cette galère. Personne ne risquait de se trouver dans les parages, pas dans la limite de la protection que Jake avait tissé. Le jeune homme attendit que son ami le rejoigne, pénètre dans cette zone et ne put s'empêcher de le serrer doucement contre lui.

- Content de te revoir... souffla-t-il à mi-voix, tout en posant tendrement son front contre le sien.

Les gestes étaient toujours timides, Jake n'était pas un grand démonstratif, même s'il tâchait de faire des efforts. Oui, mais rester discret était un point sur lequel tous deux étaient d'accord.

- Comment tu te sens ? interrogea-t-il, n'y tenant plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 10 Fév - 17:08
Invité
Fermant les yeux au contact du garçon contre toi, tu soupiras de soulagement. Tu étais vraiment à la maison maintenant. Un instant fébrile, tu le laissais te serrer contre lui sans vraiment réagir. C'est lorsqu'il te murmura qu'il était content de te revoir en posant son front contre le tien que tu osas à ton tour l'encercler de tes bras et enfouir ta tête dans son cou. La fatigue et le stress accumulé ces trois derniers jours, ainsi que le soulagement d'être de nouveau en sécurité te donnèrent l'envie de pleurer pendant quelques secondes.
Tu relâchais la pression.

Néanmoins, tu n'en fis rien. Tu empêchas tes larmes de couler et pris sur toi. Tu ne voulais pas inquiéter d'avantages ton ami ni même gâcher cette journée avec des plaintes inutiles. Après tout, ça ne s'était pas si mal passé... Pas vrai? Pas vrai...?

-Moi aussi je suis content... Murmurais-tu à ton tour.

Lorsqu'il te demanda comment tu allais, tu hésitas à répondre franchement. Tu étais épuisé et tu étais bouleversé. Tu hésitas à lui raconter comment ça s'était passé aussi. Ce que tu avais envie de lui dire, simplement, c'était qu'il t'avait manqué et que c'était bon de revenir à la maison... Finalement, te détachant légèrement de lui, tu souris faiblement. Tu étais bien incapable de cacher le moindre sentiment...

-Je suis fatigué. Mais ça va mieux maintenant.

Ce qui n'était pas forcément faux. Tu t'étais senti mieux dès l'instant où tu avais passé les portes de l'école et que tu avais retrouvé ton univers magique, tellement cher à ton coeur. Tu ne remercierais jamais le ciel pour ce don qu'il t'avait offert. La magie avait été une véritable délivrance pour toi.

-Et toi, comment ça va? Lui demandas-tu à ton tour, un sourire plus franc sur les lèvres. -J'imagine que c'est une belle journée. Soulignas-tu en lui montrant le petit parchemin qu'il t'avait envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Fév - 18:36
Invité
En le sentant se serrer contre lui, Jake n'insista pas sur les questions et se contenta de resserrer ses propres bras. Ce n'était pas grave s'il ne voulait pas lui raconter tout de suite. Sans doute avait-il besoin d'un peu de temps et il pouvait le comprendre. Lui-même n'était pas un grand bavard concernant ses propres ennuis personnels. Il était bien le dernier à pouvoir lui en vouloir pour ça. Alors il le laissa faire et conserva le silence. Au moins, il revenait sur ses deux jambes, pas en grande forme, peut-être, mais entier. Il aurait tout le temps d'essayer de lui remonter le moral, il se promettait de faire de son mieux là-dessus.

Le Serpent-Cornu lui rendit son petit sourire, lorsqu'il finit par se détacher de lui. Hugo était fatigué, c'était une certitude. Pas besoin de le lui dire pour qu'il le constate. Ça allait mieux maintenant ? Oui, maintenant que l'Oiseau-Tonnerre se trouvait à Ilvermorny, ça ne pouvait qu'aller mieux. Ça allait toujours mieux pour tout le monde, lorsque l'on se trouvait entre ces murs. Cet établissement était un refuge pour bon nombre d'élèves. Tous deux ne faisaient pas exception. Reculant à son tour pour lui laisser un peu d'air, le garçon égara ses prunelles brunes sur le parchemin que son petit ami tenait dans sa main.

- C'est une très belle journée, acquiesça-t-il sans cacher l'excitation qui se lisait désormais dans son regard.

Grâce à son sortilège, personne ne viendrait déranger ce moment. De toute façon, il fallait que personne ne soit au courant, à part eux deux. Si quelqu'un d'autre apprenait ce qui se tramait dans cette petite grotte, c'en serait fini de l'aventure "faisons éclore un œuf de dragon". Du moins, il espérait que c'était bien ce à quoi il pensait. S'ils voyaient sortir un hippogriffe de là, la surprise ne serait pas la même. Elle serait belle, mais pas celle escomptée. Quant à la race du dragon, Jake avait sa petite idée, grâce aux bouquins qu'il avait eu le loisir de consulter depuis le temps.

Son propre sourire s'accentuant, le jeune homme fit signe à Hugo de le suivre à l'intérieur de la cachette. Le moment tant attendu serait pour cet après-midi, il en était certain. La coquille avait commencé à se mouvoir plus régulièrement et une légère fente s'y était dessinée. Le petit être qui s'y reposait n'était pas pressé de sortir, mais ce n'était pas grave. Ils avaient tout le temps de voir venir.

L'intérieur de la grotte avait été aménagé de manière à lui assurer un minimum de confort. Une planche de bois servant de table basse, des coussins pour s'appuyer, des provisions pour ne pas oublier de s'empiffrer de gourmandises en lisant. Jake s'était fabriqué un atelier miniature et y avait rangé toutes sortes d'ustensiles pour ses devoirs de potion, ou encore du matériel d'exploration glané par-ci par-là. Au centre de la pièce, un feu magique brûlait continuellement, surplombé par l’œuf de la créature qui ne tarderait pas à éclore.

Heureusement, l'entrée était assez grande pour permettre à Jake de ne pas se sentir totalement enfermé. Hugo n'avait plus qu'à s'installer et attendre en sa compagnie. Ils auraient sûrement le temps de discuter un peu de tout et de rien, peut-être des vacances que l'Oiseau-Tonnerre venait de passer chez lui ? Ils en avaient pour un moment, en tout cas. Dans un coin, son sac à dos à la taille improbable avait été laissé à l'abandon quelques minutes.

- Je bosse sur un sort d'agrandissement pour l'intérieur de ce truc,
se justifia le Serpent-Cornu en essayant de ranger un peu son bazar, c'est pas gagné...

S'il était prêt à abandonner ? Non, pas du tout. Juste que ça prendrait pas mal de temps...

- Hésite pas à te servir ! Oh, et fais pas attention à tout ça...

Il invita son ami à s'installer où il le désirait et lui désigna des sucreries, posées sur un coin de ce qui semblait être une étagère mal fichue, tordue et brinquebalante : le garçon n'était pas un grand bricoleur...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Fév - 21:34
Invité
Te frottant les yeux, l'émotion passée, tu suivais Jake vers l'endroit où il te guidait. Tu n'avais pas eu l'occasion de découvrir son endroit secret. Il faut dire que vous n'en aviez pas vraiment eu le temps jusque là. Et puis vous passiez le plus clair de votre temps dans la cabane en général. Le Château Haldor. Tu haussais un sourcil et poussais une petite exclamation lorsque tu entras dans la petite grotte.

-Wha, dit donc, quel campement !

Explorant l'endroit, tu regardais le feu avec l'oeuf dans les braises. Tu penchais légèrement la tête. N'étouffait-il pas las-dedans? Quelle drôle d'idée de vouloir naître dans une chaleur aussi forte. Ton regard dériva ensuite vers la petite étagère à potions. Tu grimaças. Mais c'est tout de travers par ici ! Tu t'approchais ensuite près du sac à dos. Bah? Tes yeux se posèrent alors sur ton meilleur ami qui t'expliqua travailler sur un sort d'agrandissement sur le dit-sac. T'agenouillant, tu prenais le sac dans tes mains pour l'observer dans tous les sens. Lorsqu'il t'invita à te mettre à l'aise, tu reposais le sac par terre avant de venir t'asseoir près du feu et des coussins. Louchant sur les bonbons, bien entendu...

-J'aime bien cet endroit, il est cool. Lui dis-tu en souriant. Si tu veux, je t'aiderais pour maintenir tout ça droit... Je ne sais pas, tu crois que ça pourrait tenir longtemps tout ça? Genre... Est-ce que le dragon ne risque pas de fuir?

Tu avais pas mal de questions sur ce dernier. Vous n'en aviez pas discuté tant que ça après tout. Est-ce que tout s'était bien passé? Quel serait l'avenir du bébé dragon dans un tel endroit? Est-ce que Jake et toi-même risquaient gros si on vous prenait à cet exercice au sein de l'école? Sûrement, pour cette dernière interrogation, vous seriez probablement renvoyés, voir pire.

-J'ai parlé d'Astérius à maman... Commençais-tu en regardant le feu s'agiter. Je ne sais pas... Elle avait l'air plutôt contente? Elle aime bien les animaux... Je crois.

En fait, tu ne savais pas grand-chose sur ta mère, comme elle ne savait pas grand-chose sur toi. Elle ne savait même pas que tu voyais quelqu'un à l'école. Ni même qui était tes amis... Quant à ton niveau de magie... Ce n'était pas vraiment le genre de choses que tes parents étaient curieux de connaître jusque là. Tu imaginais un instant sa tête si tu lui avais parlé du dragon. L'espace d'une seconde, ça te fit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 0:15
Invité
- Hé ! C'est un laboratoire, pas un campement ! répliqua gentiment Jake avec un air faussement vexé.

Bon, d'accord : c'était une sorte de petit campement improvisé. Ce n'était pas aussi sophistiqué que la cabane, mais il travaillait à faire en sorte que cela le devienne. Après tout, ce n'était qu'un prototype et il n'entendait pas conserver tout ça en dehors du sac à dos qu'il préparait en cachette. Lequel termina entre les mains et le regard curieux de Hugo. Ce n'était pas encore très au point, mais viendrait un jour où il parviendrait à faire son maximum pour changer les choses. Il était tout près du but ! Du moins, c'était ce qu'il aimait croire. Nul doute que les prochaines années seraient déterminantes quant à l'état de ce matériel, d'autant qu'il avait bien l'intention de s'en procurer un peu plus.

L'Oiseau-Tonnerre installé et occupé avec les friandises que Jake avait mis de côté, l'hôte de la petite grotte fit quelques pas en direction d'une étagère qui tenait en équilibre entre deux piles de livres. Quoi ? Elles avaient quoi ses étagères ? Tout allait très bi... Ah non ! Il dut rattraper un flacon de justesse, le déposant précautionneusement sur ce qui servait de table-basse.

- Peut-être bien que j'aurai besoin d'un coup de main, concéda-t-il un peu blasé.

Après tout, il n'était pas un professionnel du bricolage, du moins, pas encore. Le jeune homme comptait beaucoup sur Hugo pour lui apprendre les rudiments de tout ceci. La magie l'aiderait par la suite, mais ils manquaient encore cruellement de sortilèges pour subvenir à pareils besoins. Viendrait un jour où le Serpent-Cornu serait apte à réparer et créer des merveilles avec sa baguette... malheureusement, il était encore trop tôt pour s'avancer dans de tels projets. Il allait devoir se montrer patient. Tout ceci était à l'état d'idées. Sans doute en ferait-il part à son meilleur ami durant la suite de leur discussion. Ce qui importait pour l'instant, c'était que l'Oiseau-Tonnerre finisse par s'exprimer.

Celui-ci fit d'ailleurs part de ce que sa mère avait pensé du chat. Haussant un sourcil tout en coulant un regard attentif sur l’œuf, Jake abandonna ce qu'il rangeait pour venir s'installer près de son petit ami.

- C'est plutôt une bonne nouvelle, non ? Hé puis, qui résisterait à Astérius, hein ? Je suis sûr qu'elle en sera dingue.

Le Serpent-Cornu ne savait jamais de quelle façon aborder le sujet avec Hugo. Mettre les pieds dans le plat était bien la dernière chose qu'il désirait, même s'il se savait apte à demander tout ceci directement. Son camarade n'avait pas besoin d'être mis au pied du mur et de devoir parler de tout ce qui s'était produit. Pourtant, il allait bien falloir que le sujet soit abordé. Quoi qu'il en fût, c'était peut-être la première fois qu'il le voyait sourire gentiment en parlant de sa mère et si ça ce n'était pas un progrès, il ne savait plus comment le qualifier.

- Tu as pu... discuter un peu avec elle ?
demanda-t-il prudemment. Tu sais, de ce dont tu m'avais parlé...

Cette histoire de déménagement et tout ça. Ils avaient eu l'occasion d'échanger à ce propos. Jake avait alors été gêné de lui demander ce qu'il se passait chez-lui, mais avait fini par en apprendre plus, même si le voir revenir avec des marques et la mine fatiguée avait toujours suffi à le lui faire comprendre. Le jeune sorcier serait toujours plus rassuré s'il venait à savoir que Hugo et sa mère allaient finir par se sortir de cette panade dans laquelle ils se trouvaient depuis bien trop longtemps déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 1:18
Invité
Si tôt la phrase dite, si tôt tu te renfermas sur toi-même pendant quelques secondes. La tête rentrée dans le col de ton blouson, tu tentais de rassembler tes idées. Et bien que tu mourrais d'envie de lui faire part de ce que tu ressentais, comme à ton habitude, tu ressentais tout de même un malaise s'installer. Tu ne savais pas comment expliquer ces trois jours intenses. Fermant les yeux les secondes qui suivirent, tu grognas.

-Ouais, euh...

Semblant être perdu dans tes pensées, tu fixais l'oeuf du futur animal sans vraiment le regarder. Tu te souvenais parfaitement du moment où tu avais parlé à ta mère. Evidemment, tes parents ne dormaient plus ensemble depuis des lustres. Et c'est donc le lendemain soir de ton arrivée que tu décidais d'attendre la jeune femme dans sa chambre. Oui, jeune femme. Ta mère n'avait pas plus d'une trentaine d'année. Elle t'avait eu très jeune à l'époque. Cela expliquait sûrement pourquoi elle passait son temps à fuir les choses plus que d'assumer son rôle de mère.
Jetant un oeil à ton petit ami, tu entreprenais de lui prendre la main, comme pour te rassurer alors que tu replongeais dans des souvenirs douloureux.

Tu te souvenais parfaitement de voir rentrer cette femme, ivre dans sa chambre, te saluant à peine, te murmurant qu'elle était fatiguée et que tu pourrais lui parler demain parce que ce soir, elle n'avait pas la tête à ça.
Mais quand est-ce que tu auras le temps, maman?

La jeune femme s'était alors allongée dans son lit sans même prendre la peine de se dévêtir. Et toi, Hugo, tu étais resté là, le coeur pincé de ne même pas avoir eu le temps de lui dire quoi que ce soit. A quoi ça servirait de toute façon? Elle ne se souviendrait de rien demain.
Alors, simplement, tu t'étais allongé à côté d'elle, attendant que le soleil se lève pour qu'elle ouvre enfin les yeux. Après tout, il était bien quatre heures du matin passé. Ca ne tarderait plus.

-Un matin, je l'ai empêchée de sortir pour aller travailler. Murmuras-tu faiblement.

Elle t'avait alors soupiré qu'elle n'avait pas le temps pour ça, qu'elle était en retard, qu'il fallait ramener de l'argent à la maison et que si elle loupait sa journée son patron allait la renvoyer. Pourtant, bien qu'hésitant pendant une seconde ou deux, tu étais resté face à elle, la main sur la poignée de porte pour ne pas qu'elle s'en aille.
Maman, ne t'en va pas, ne t'en va plus, j'ai besoin de te parler.

-Je lui est montré. Tu sais... Je lui ai montré quoi. On ne peut pas dire qu'elle est franchement réagis sur le moment.

La jeune femme regardait tristement les marques et secoua lentement la tête, en signe de négation. Négation de quoi au fait? Du dénis? De l'intolérance ou juste par regret que son fils lui montre lui-même ce qui n'allait pas?

-... Elle est partie, simplement. Mais c'est le soir même que quelque chose à changer. Il a levé la main sur moi alors qu'elle passait le pas de la porte. Et pour une fois, je ne me suis pas défendu, tu sais, je voulais qu'elle voit. C'est dur de dire ça... Genre... Un fils ne devrait pas être aussi brutal avec sa mère, pas vrai? Un soupire. Mais maman est intervenue.

En fait, ce que tu ne réussis pas à dire, c'est qu'elle l'avait payé en retour. Et c'est probablement ça qui t'avait fait d'autant plus culpabiliser. Néanmoins. Vous aviez pu parler après et c'est là que tu avais parlé d'Astérius. Las-haut, sur le toit de l'immeuble où vous habitiez. Ta mère était venue te rejoindre alors que tu donnais à manger aux chats du quartier. Pourtant, le dialogue était encore fragile et au final, vous n'aviez pas beaucoup parlé.

-Je lui est proposé qu'on s'en aille. Elle m'a dit que les choses n'étaient pas si simple... Mais qu'elle y réfléchirait. C'est plutôt bon signe non? Bredouillas-tu pour finir ton histoire, alors que tu retenais tes larmes une nouvelle fois.

Si un jour on t'avait dit que tu pleurerais à cause de tes parents, tu ne l'aurais jamais cru. Toi qui semblais si loin de tout ça, même si tu subissais, avant, c'était différent. C'était juste comme ça. Tu n'avais jamais réalisé que finalement, ce dont tu avais juste besoin, c'était de Deborah. Et peut-être, qui sait... Peut-être avait-elle aussi compris ce soir-là qu'elle avait aussi besoin de toi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 4:03
Invité
Jake n'avait pas bougé lorsque Hugo lui avait pris la main. Il le laissa faire, simplement. En discuter avait l'air de le troubler énormément et le jeune homme ne désirait ni le presser, ni l'empêcher de s'appuyer sur lui. Au contraire, l'idée était de le pousser à parler, à se libérer du poids qu'il semblait porter sur les épaules depuis tout ce temps. Comme à son habitude, le Serpent-Cornu préféra garder le silence et lui laissa l'opportunité de rassembler ses idées. Il n'était pas difficile de comprendre combien se confier à propos de tout ça n'était pas simple.

Le récit vint tout seul, progressivement. Assis à ses côtés, Jake l'écoutait sans mot dire, comme il savait le faire. Comme il avait toujours su le faire. Il n'y avait pas de paroles à offrir et il ne désirait pas l'interrompre sur sa lancée. Ça aurait été désagréable et il ne tenait pas à intervenir, même si l'envie se faisait ressentir. Le garçon n'éprouvait pas les mêmes sentiments que le concerné, à propos de ce que ce dernier avait pu vivre là-bas. Ses propres sentiments étaient confus, mais il avait du mal à plaindre cette mère qui avait fait semblant de ne rien voir durant des années. Qu'elle ouvre les yeux était la moindre des choses, pensait-il avec colère, même s'il n'en montrait rien. Il était temps qu'elle se remue et regarde les faits bien en face.

Il a levé la main sur moi. Ce simple petit bout de phrase avait suffi à soulever le cœur du Serpent-Cornu et à le pousser à resserrer sa main dans la sienne. S'en vouloir de ne pas avoir été là, était ridicule : comment l'aurait-il pu ? Néanmoins, c'était plus fort que lui. Cet homme aurait dû payer pour ce qu'il avait fait et le jeune sorcier maudissait sa condition d'adolescent de ne pas lui permettre de régler le problème. Sans doute pensait-il trop vite en maudissant ce sale type. Sans doute allait-il un peu trop loin dans ses idées de vengeance aussi. Il ne pouvait rien y faire, ni rien y changer. La pensée que l'on ait pu toucher à Hugo lui était pourtant insupportable.

- Il fallait qu'elle réagisse, lâcha-t-il enfin, lorsque son meilleur ami eut fini de lui raconter ce qui s'était passé.

Tournant ses prunelles brunes en direction de Hugo, Jake se rendit compte que les yeux de ce dernier s'étaient embués de larmes difficilement contenues. Une expression attristée se dessina sur le visage du Serpent-Cornu. Trois jours avaient suffi à faire basculer la vie de son petit ami et à changer la donne au sein de sa famille. Trois jours qui avaient été longs pour lui, mais dont il n'osait imaginer l'ampleur pour l'Oiseau-Tonnerre. Ce retour à la maison n'avait pas été de tout repos.

Jake passa doucement sa main derrière la tête de son meilleur ami et l'attira contre lui, une fois encore. Impossible de rester neutre en le voyant ainsi, même s'il avait sûrement besoin de temps pour se calmer. Faute de trouver les mots justes, le jeune homme voulait lui montrer qu'il était bien là et que son épaule demeurait un refuge sur lequel il pouvait se reposer. Il n'y avait pas de honte à se laisser aller de temps en temps.

- Ça va aller, murmura-t-il sans se défaire de son geste protecteur, tu n'as pas à t'en vouloir pour ce qui s'est passé, surtout pas.

Ce n'était pas à lui de s'en vouloir pour quoi que ce soit. Jake aurait voulu le lui faire comprendre, le secouer pour qu'il en ait conscience... mais il n'en avait pas le cœur en cet instant précis. Hugo lui avait manqué. Il s'était inquiété pour lui. L'Oiseau-Tonnerre ne manquait pas de forces, loin de là, toutefois, gérer une situation familiale compliquée alors que l'on n'était en définitive qu'un gamin, n'avait rien de plaisant, bien au contraire. Que sa mère se soit enfin réveillée était une bonne chose et promettait de donner une avancée positive à cette famille brisée. Une intervention dans ce genre de situation prouvait bien que quelque-chose en elle avait changé. Non ?

- Ta mère a eu le déclic, grâce à ce que t'as fait, ajouta le garçon, je suis sûr que ce sont pas des paroles en l'air.

Ses doigts se resserrèrent sur le tissu du blouson de son petit ami. Jake avait bien du mal à digérer les informations dont il venait de lui faire part. Une petite voix dans sa tête, ne cessait de se répéter que les choses auraient pu très mal tourner... et qu'il ne l'aurait pas supporté, aussi égoïste que ça puisse paraître. Il ferma les yeux et prononça quelques mots supplémentaires, d'une voix presque éteinte. Il ne lui était plus possible de cacher l'inquiétude qui l'avait rongé durant ces trois derniers jours et toute la colère qu'il ressentait.

- S'te plaît, te mets plus en danger comme ça... Je sais pourquoi tu l'as fait, mais... s'te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 4:51
Invité
Tu hochais la tête lorsqu'il reprit enfin la parole. C'est vrai, il le fallait pas vrai? Tu avais bien fait au final, Hugo. Il fallait le faire. C'était ton devoir... Du moins, du haut de tes seize ans, c'était ce que tu pensais. Tu n'avais peut-être pas cherché à comprendre les choses avant, et tu aurais sans doute du réagir avant. Mais comment faire quand on est seulement un petit garçon? Passant ton bras sur ton visage pour essuyer l'humidité naissante dans tes yeux, tu sursautas à peine quand Jake t'attira vers lui.

Ta gorge était nouée et tu avais bien du mal à faire sortir le moindre mot. N'importe ce que tu aurais essayé de dire se serait tout bêtement transformé en un bafouillis incompréhensible. Alors, une nouvelle fois, tout en calant ton visage contre lui, tu hochais la tête. Tu ne regrettais pas ce qui s'était passé en définitif. Tu avais fait un choix difficile et tu l'avais assumé du mieux que tu pouvais.
Néanmoins, tu finis par te laisser aller dans ses bras, te recroquevillant sur toi-même par la même occasion. Heureusement que personne ne pouvait vous voir. Tu te serais senti mal de savoir que quelqu'un t'avait vu dans un état pareil. Ce n'était pas une surprise que tu pleures, ni même que tu montres ce que tu ressens. Tout le monde le sait que tu es quelqu'un de sensible. Mais, pour cette fois, tu ne souhaitais pas que ça se sache. Peut-être avais-tu un peu honte... Pourquoi donc? On en saura jamais rien.

La voix brisée de Jake te fit mal au coeur. Pour rien au monde tu voulais qu'il souffre de ta situation, il avait déjà assez de problèmes avec la sienne. Tu n'aimais pas mettre tes amis dans la douleur, ni même les forcer à porter ce poids que toi, tu portais jusqu'à maintenant. C'est sûrement pour ça aussi que tu ne voulais pas réaliser les choses. Tu ne voulais peut-être pas qu'ils fuient à cause de tes problèmes. Mais... Restant un enfant malgré tout, tu avais besoin de réconfort de temps en temps, et surtout dans une situation pareille. Tu ne pouvais juste pas le cacher. Ca n'arrivera plus. Avais-tu envie de lui dire. Mais encore une fois, aucun mot ne franchirent tes lèvres. Seule une phrase incompréhensible commença à naître, avant que tu ne la laisses mourir, abandonnant pour le moment de dire quoi que ce soit.

Te redressant légèrement, tu te retrouvas face à lui sans vraiment l'avoir compris. Hésitant, approchant, puis reculant un peu... Tu te trouvas soudainement bête d'hésiter comme ça. le fait est que tu n'allais pas très bien présentement. Finalement, sans vraiment y réfléchir d'avantages tu déposas tes lèvres contre les siennes. Prenant une grande inspiration, tu reculais -tout en restant calé contre lui- quelques secondes plus tard, ne sachant plus vraiment comme respirer.

Tu passais à nouveau ta manche sur tes yeux.

-... Pardon... J'en avais besoin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 18:27
Invité
Jake lui laissa le temps de se calmer. Que pouvait-il faire d'autre ? Le secouer ? Non, ce n'était définitivement pas la bonne solution et encore moins sa façon d'agir. Le savoir dans cet état était déchirant pour lui. Pour l'heure, et même s'il le suppliait presque de ne pas se mettre en danger davantage comme il avait pu le faire en s'opposant à son père, le Serpent-Cornu tâchait d'être le pilier sur lequel son ami pouvait se reposer. Un pilier qui pouvait flancher et ne pas être bien solide par moments aussi, mais un pilier quand même.

- Y'a pas de mal... balbutia-t-il lorsque son petit ami s'essuya de nouveau les yeux après l'avoir embrassé.

Pourquoi s'excusait-il ? Bon, d'accord, ils n'étaient doués ni l'un, ni l'autre pour ces choses-là, mais... enfin, ça faisait deux mois maintenant. Le coup de l'émotion peut-être ? Sans doute, oui. Jake lui adressa un petit sourire rassurant : ça aurait été mentir s'il avait affirmé ne pas avoir trouvé ça agréable. Après tout, il venait d'y répondre sans le repousser, ni même détourner la tête avec honte. Quant à le dire, bon... on n'en était pas à cette étape, il ne fallait pas pousser ! Tout comme il n'y avait pas besoin de s'excuser de quoi que ce soit. Hugo devait l'avoir compris, non ?

Dans tous les cas, le Serpent-Cornu ne le lâcha pas pour autant, le conservant contre lui, le temps que ça passe. Hugo avait tout le temps qu'il lui fallait pour ça après tout. Personne pour venir interrompre ce moment, personne pour les entendre ou bien les voir. Son meilleur ami pouvait prendre un instant pour se calmer et rassembler ses idées. Ils pouvaient bien rester là pendant des heures et des heures, Jake n'allait pas s'en plaindre, bien loin de là.

Tandis qu'il tenait son ami dans ses bras, le jeune homme égara son regard en direction de l’œuf qui se trouvait toujours dans le feu entretenu par magie. Pas de signe d'éclosion, du moins, pas de signe immédiat. La fente dans la coquille avait l'air de s'être agrandie légèrement, mais pas assez pour inquiéter Jake et le pousser à s'y rendre au plus vite. Sous peu de temps, il allait devoir se mettre à préparer la mixture avec laquelle il nourrirait le dragonneau, tout comme il lui faudrait libérer l’œuf des flammes.

Tout devait se passer dans les meilleures conditions. Le Serpent-Cornu n'était pas toujours sûr de lui, mais il n'aurait pas l'occasion d'avoir des doutes : auquel la vie de son petit protégé serait mise en danger et il ne voulait pas de ça. Il lui faudrait avouer ce qu'il avait fait au personnel de l'école et les conséquences seraient catastrophiques.

- Ça te dirait de rester avec moi, ce soir ? proposa-t-il à son petit ami, je n'ai peut-être pas de conseils à te donner, mais tu devrais éviter de t'isoler. Puis, tu pourras m'aider, si tu veux...

Ils iraient se chercher de quoi manger et pourraient rester au chaud là-dedans. Bon, c'était peut-être moins sécurisant que la cabane, mais Jake n'avait pas encore pu aménager le fichu sac à dos. Ils devraient se contenter d'une grotte pour cachette. De son côté, que son ami soit d'accord ou non, il lui faudrait rester sur place : pas question de laisser le dragonneau sans surveillance. Du moins, pas la première nuit, ni les suivantes. Il allait devoir attendre et la rentrée était encore assez loin pour régler les détails. Il lui faudrait aussi mettre en place quelques sorts de protection pour éviter une évasion intempestive et tout risque qu'une autre créature ne se montre.

- J'ai fait le plein de bonbons et tout ça, insista-t-il, on peut tenir au moins trois jours avec tout ce que j'ai caché ici.

On appâtait le Hugo avec ce qu'on pouvait, hein.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 19:57
Invité
Tu laissais le rouge te monter aux rouges quelques instants en reprenant ta place initiale dans ses bras. La fatigue te faisais dire n'importe quoi décidément. Enfin, l'essentiel, c'était que tu t'étais calmé. Reniflant un peu, tu avais essuyé les dernières larmes sur ton visage. Ca n'avais pas duré longtemps, mais ça t'avait quand même soulagé de te laisser aller un peu. Même si ça avait surtout été contre ton gré.

Tes pensées s'étaient égarés de nouveau en direction de ta mère. Jake pensait-il vraiment qu'elle avait compris? Sûrement. Après tout s'était possible. C'était ta mère, non? Néanmoins, tu avais oublié un détail important. Quelque chose que tu n'avais pas raconté à Jake, que tu voulais peut-être garder secret le temps de vraiment savoir si les choses étaient sur le point de s'améliorer ou non... Deborah avait pensé à ton anniversaire. Ce 4 Janvier dernier, tu avais eu seize ans. Et ce soir-là, sur le toit, elle t'avait offert ton cadeau. Comme avant, une boite de crayons et un nouveau cahier pour écrire. C'était quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps. En fait, depuis la fois où ton père te l'avait lancé à la figure en râlant que tu cesserais de leur casser les oreilles avec ça.
La petite boite était précieusement rangée au fond de ton sac, dans le dortoir. Tu n'osais même pas encore l'ouvrir. Pourquoi? Par peur que les choses se passent moins bien à cause de ce geste, sans doute.

Cela pouvait sembler stupide pourtant. Utiliser tes nouveaux crayons ne serait pas de mauvais augure pour ta mère et toi, et pour votre avenir. Mais, c'était sans doute quelque chose que tu voulais apprécier quand -et seulement à ce moment-là- les choses seraient stables et accompagnée d'une fin heureuse.

Levant les yeux vers ton petit ami à sa question, tu les baissais presque aussitôt vers l'oeuf posé dans les braises en suivant son propre regard. T'isoler? Etait-ce l'impression que tu avais donné depuis ton retour? Sans doute était-ce un peu vrai sur le fond... Il était vrai que la veille, tu n'avais peut-être pas été très disponible. Coupant court aux entrevus avec tes amis, tu étais rapidement monté au dortoir pour réfléchir, seul. Oui, seul. Pour la première fois depuis longtemps, tu avais ressenti ce besoin d'être seul. Ce qui n'était clairement pas ton genre habituellement, toi, le premier à justement ne pas vouloir rester seul.

-D'accord. Murmuras-tu.

Tu te détachais légèrement de lui pour observer à nouveau la petite grotte. Assis en tailleur, tu te demandais si personne ne viendrait vraiment par ici. Ce qui t'angoissait? Probablement que l'on découvre la petite chose sortis de son oeuf et deux élèves hors des dortoirs durant la nuit.

-Tu as utilisé quels sortilèges? Tu sais... Je ne sais pas si je pourrai vraiment t'aider pour ça, je crois qu'en retravaillant le sort Erigo... Y'a moyen de sécuriser encore plus l'endroit... Je ne sais pas. Peut-être? Dis-tu en tenant ta baguette en mains. Par contre, si tu as quelques outils, je peux peut-être faire quelque chose de plus utile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 13 Fév - 4:22
Invité
Rassuré de le voir se calmer progressivement, Jake finit par le laisser se détacher de lui. L'entendre accepter de rester lui fit plaisir, même s'il savait que c'était une entreprise risquée, si on venait à les surprendre hors de leur dortoir cette nuit. En revanche, ils n'en étaient pas à leur coup d'essai en la matière, aussi ça n'effrayait guère le jeune homme. Ce qu'il craignait le plus était surtout que le bébé dragon soit découvert. Le Serpent-Cornu entendait endosser toute la responsabilité de ses actes, mais... enfin, il ne tenait pas plus que ça à être renvoyé, malgré l'expérience interdite à laquelle il s'adonnait ici. L'idée du sac à dos était faite pour ça d'ailleurs. Personne ne soupçonnerait rien, pourvu qu'il prenne ses précautions.

- J'ai utilisé un sortilège de dissimulation des lieux, expliqua-t-il, on ne devrait ni nous voir, ni nous entendre tant que nous n'exagérons pas. Sans compter que nous sommes plutôt éloigné de l'école ici.

En toute logique, personne ne risquait de débarquer dans le coin. Du moins, c'était ce qu'il pensait. S'il se trompait, ce serait bien fâcheux. Il doutait qu'un préfet ou un professeur laisse passer ça. Surtout pas un professeur. Il aurait beau demander à rester à Ilvermorny, nul doute qu'on le renverrait à Boston sans sommation. Que deviendrait-il alors ? Si on lui interdisait d'utiliser la magie... Non, il préférait ne pas y songer. Il avait un peu trop peur de ce que ça pourrait donner.

- Je vais avoir besoin d'un sort qui me permette de tenir le dragonneau entre ces murs, tant que je n'aurai pas tenté l'expérience avec le sac à dos. Il me faudrait sûrement d'autres protections...

Difficile d'y remédier en n'étant qu'en quatrième année. Jake avait beau être doué, c'était encore ardu. Pourtant, il n'y renonçait pas pour autant. Il finirait par maîtriser ce qu'il désirait, d'une façon ou d'une autre. Les sortilèges ne lui poseraient pas de soucis bien longtemps. Après les créatures magiques, c'était la seconde matière qu'il maîtrisait mieux que le reste. Non, il n'aurait aucun mal à s'y faire et à passer au niveau supérieur. Des tas de grimoires trainaient à la Bibliothèque et il pouvait aisément subtiliser un bouquin d'années supérieures, juste pour se familiariser avec tout cela. Il s'en savait capable.

Se redressant sur ses deux jambes, le Serpent-Cornu se dirigea vers un seau et entreprit de maintenir une étagère sur le point de vaciller. Rah, ce n'était pas le moment ! Le cognac en main, le garçon déposa le tout à terre, prêt à l'emploi. S'en suivi un baril entier de liquide rouge. Autant dire que ça ne lui plaisait pas particulièrement de manipuler ça et que ça ne plairait sans doute pas à Hugo non-plus. Autant que son meilleur ami ne sache pas qu'il s'agissait de sang de poulet... Il n'avait guère envie de le dégoûter... même si l'odeur parlerait pour lui à ce propos.

- Il y a des outils dans la boite près de la table-basse, expliqua-t-il en versant une grosse quantité de cognac dans le seau, tu peux t'en servir si tu veux. Oh, fais gaffe au marteau, il a tendance à se détacher de son manche...

Un malheureux accident... C'était ça quand on ne savait pas comment se servir de tous ces trucs et que l'on n'était pas un grand bricoleur. Jake fronça le nez lorsque la forte odeur de l'alcool se fit sentir. On n'avait pas idée de s'occuper d'un bébé dragon avec ce truc-là. Nul doute que le mélange aurait tôt fait de les dégoûter à tous les deux dans peu de temps. Heureusement qu'il prévoyait de couvrir le tout, jusqu'à ce qu'il puisse s'en servir.

- Qu'est-ce que tu comptes faire avec ?
interrogea-t-il, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 13 Fév - 19:28
Invité
Tendis que Jake était parti à ses occupations, tu t'étais redressé à ton tour pour examiner de plus près le petit œuf bientôt prêt à éclore. Penchant légèrement la tête, tu regardais la petite fissure sur le dessus s'agrandirent de temps en temps. Oh, il lui faudrait un certain temps avant de naître. L’œuf était assez dur à casser et puis il y avait cette espèce de membrane d'un blanc cassé qui commençait à apparaître progressivement. Combien de temps encore allait-il mettre ?
Ton ami te proposa de te servir niveaux outils dans la boite près de la table basse. Tu te dirigeas donc vers cette dernière. Tu grimaçais un peu. Ouais, c'était assez sommaire quand même. Pour ton idée, il te faudrait sûrement aller chercher plus de matériel. Heureusement, Brock t'avais donné libre accès à la maisonnette de jardin ou se trouvait ce dont tu avais besoin.

-J'ai eu une idée tout à l'heure, mais il me faudra un peu plus de...

D'un seul coup, une odeur acre et violente te piqua le nez. Poussant un grognement étouffé, tu passais ton bras sur ce dernier pour couvrir l'odeur.

-Ah ! Qu'est-ce que c'est que cette odeur affreuse? Lançais-tu en jetant un œil à Jake.

Te rapprochant de lui, tu eus soudainement la nausée. Reculant d'un pas, tu espérais que ce n'était pas ce que tu croyais. Un air de dégoût sur le visage tu secouais la tête.

-.. En fait je ne veux pas savoir... Dis-tu en toussant un peu, retournant à tes outils plus loin. Bon enfin, comme je te disais... Commenças-tu en te raclant la gorge. j'ai eu une idée pour empêcher potentiellement que le 'pti s'échappe. Genre... Comme une sorte de barricade faite avec des planches à l'entrée de la grotte, si je me débrouille bien, je devrais pouvoir faire un mur assez solide et fixer une sorte de porte pour qu'on puisse aller et venir. Je ne sais pas, petit ça fera peut-être l'affaire quelques temps? Après... Bah, après, on avisera.

Tout en expliquant ton idée, tu t'étais dirigé près de l'entrée de votre cachette. Posant tes mains sur la pierre froide, tu examinais la paroi pour imaginer comment construire ton système sans que ça ne casse facilement. Bébé dragon allait sûrement grandir rapidement, il fallait que ça tienne un peu quand même.

En attendant, tu avais pris quelques outils pour redresser l'étagère qui menaçait de céder depuis que tu étais arrivé. Prenant les planches au fond, tu avais ôté les clou mal fixé et tout tordu de ces dernières. Te tournant vers Jake une nouvelle fois, tu le regardais d'un air dubitatif. Qu'est-ce qu'il comptait faire exactement avec ça? Bon... Posant ta main libre sur l'une des planches, tu faisais bouger légèrement cette dernière pour être certain de sa fiabilité.

-Aie ! Aie... ! Aie... Râlas-tu en te frottant la tête, alors que les trois planches s'étaient effondrés sur toi. ... Ok, désolé, désolé, je reconstruis tout ! T'excusais-tu avant de prendre quelques clous sur le bord des lèvres et de commencer ton travail de réparation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 26 Fév - 23:49
Invité
- Tu ne veux pas savoir, approuva Jake en hochant la tête.

Hugo n'aurait sans doute pas été très joyeux d'apprendre qu'un ou deux pauvres poulets avaient été vidés de leur sang afin de préparer au mieux l'éclosion du jeune reptile ailé. Son col de t-shirt par-dessus le nez, le Serpent-Cornu avait alors abandonné l'idée de ne pas avoir à sentir l'odeur. Ça le gênait bien trop dans ses mouvements. Grimaçant et retenant un léger haut-le-cœur, le garçon entreprit de mélanger la mixture tel que cela était indiqué dans le livre qu'il avait emprunté. Il allait devoir rester là une bonne partie de la nuit pour veiller sur la petite créature.

Sans compter que savoir que son ami restait en sa compagnie était loin d'être une mauvaise nouvelle : mine de rien, le jeune homme se sentait irrémédiablement tendu par ce qui allait se passer. Le bon sens aurait vraiment voulu qu'il confie cet œuf à plus qualifié que lui... Néanmoins, il avait décidé d'être têtu cette fois. Puis, ça lui permettait de partager un secret avec Hugo... et de passer un peu plus de temps dans un coin où ils n'auraient pas à se soucier d'être surpris par des camarades, ou bien des regards indiscrets désagréables. C'est qu'il était difficile de passer inaperçu dans une école comme Ilvermorny... et la situation des deux garçons n'était pas aussi simple que pouvoir se tenir la main dans un couloir sans avoir une certaine crainte des regards portés sur eux. Ils s'en tenaient à la discrétion pour le moment et c'était tout aussi bien.

Tout à son mélange, Jake écouta d'une oreille attentive ce que l'Oiseau-Tonnerre lui proposait de faire, en attendant de trouver une meilleure alternative. Construire une porte : il n'était vraiment pas contre, d'autant qu'un bébé dragon ne pourrait pas s'évader avant un petit moment grâce à ça.

- Franchement, si tu arrives à bricoler un truc dans ce genre, ce serait génial, acquiesça-t-il avec enthousiasme, je me sentirais moins soucieux.

Le jeune homme le laissa farfouiller dans les affaires de bricolage qu'il avait ramené entre les murs de cette petite grotte. Si quelqu'un s'y connaissait assez pour fabriquer une porte pour fermer les lieux et les tenir à l'abri, c'était bien Hugo. Du moins, si ce dernier ne s'assommait pas avec la totalité des "meubles" qui tenaient par miracle et s'effondrait selon comment on les abordait. Entendant soudainement le vacarme d'une étagère s'écroulant littéralement sur la tête de son petit ami, Jake détacha ses prunelles brunes de son seau et le fixa avec inquiétude :

- Hé, ça va ? Excuse-moi, j'avais pas eu le temps de consolider ça... déclara-t-il l'air penaud. Tu peux les utiliser pour autre chose si tu veux... Ça devait être une armoire à la base, mais j'ai pas compris à quel moment j'ai raté quelque-chose.

C'était pourtant vrai : il avait fait de son mieux pour ne pas louper sa construction improvisée. Ce truc aurait tenu peut-être un jour ou deux supplémentaires. Peut-être un peu moins. Sûrement...

Il n'eut pas le temps de deviser à ce propos qu'un léger craquement se fit entendre devant lui. La coquille se craquelait davantage et il n'était pas impossible de voir l'animal bouger parfois. L'éclosion était imminente et il ne put s'empêcher de sentir toute l'adrénaline grimper en lui. Pourvu que le dragonneau n'ait rien, qu'il soit en bonne santé.

- Psst, Hugo ! Je crois que c'est le moment ! appela-t-il d'une voix tendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 28 Fév - 23:11
Invité
-Ouais, ouais... J'avais remarqué... Grogne tu tout en te frottant la tête.

Marteau en main -prenant garde de ne pas le casser, lui aussi, vu sa fragilité-, tu observais le tas de planches au sol. Croisant les bras, réfléchissant, tu t'asseyais en tailleurs. Faire autre chose? Bah refaire une étagère semblait le plus simple vu le peu d'outils dont tu disposais. Alors, retirant les anciens clous tout en faisant attention à ne pas les tordre d'avantages, tu empilais les dites-planches sur le côté.Au moins, c'était clair. Tu étais beaucoup plus dans ton univers à bricoler ce tas de planches qu'à créer des sortilèges. -On se rappelle sans mal du géranium dentu de la serre, et de la colère du grand Dominick quand il avait appris que vous étiez à l'origine du massacre-.

-Quoi? T'exclamais tu alors que Jake t'appelais à la naissance du dragon.

Te relevant rapidement, tu approchais doucement de ton petit ami, l'air légèrement inquiet tout de même. Ok. Ok OK. Du calme. Que faire? Qu'est-ce qu'on doit faire? Jake n'avait pas l'air plus assuré que toi sur le coup. D'autres craquements suivirent peu après le premier.

-Ok, ok... On fait quoi? T'as prévu un truc? Est-ce que je dois aller chercher de l'eau chaude et des serviettes propres...? Non, non c'est stupide... Quoi que...

Après tout, n'était-ce pas comme ça qu'ils faisaient dans les films? Bon ok c'était pour des bébés humains... Ton idée te sembla soudainement bien stupide dans la panique.
Bon ok, tu sais, Hugo, Jake s'était sûrement renseigné avant. Pas vrai...? Ouais. Ouais. T'agenouillant près du feu où trônais le petit oeuf en mouvement, tu attendais les directives de ton meilleur ami. Pour l'heure, il fallait sans doute attendre que bébé pointe le bout de son nez. Jake te dirait quoi faire en temps voulu...L'un des morceaux de coquilles se fendit d'abord lentement, pour ensuite voler à toute vitesse près de vous. Te protégeant le visage à l'aide de ton bras, tu grognais.

-Hey, doucement garçon ! Euh... C'est un garçon ou une fille...?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Mar - 17:54
Invité
Jake avait eu l'air sûr de lui... au départ.
Maintenant qu'il y était et que la coquille de l’œuf se fendillait de tous les côtés, le garçon n'en menait pas large et les questions de son meilleur ami n'arrangeait rien. Une seconde plus tôt, sa tête était bourrée de stratégies à adopter et assurée d'ordonner un comportement stable et efficace. Et là, "PFIOUT", envolé. Il n'arrivait même plus à se souvenir de son prénom. Ses pensées étaient entièrement vides et ne parvenaient à rien calculer à l'avance. Ses prunelles brunes se promenaient de l’œuf à Hugo, puis de Hugo à l’œuf, puis au seau qu'il tenait fermement devant lui. Et s'il allait chercher un professeur ? Ce ne serait pas mieux d'aller chercher un professeur ? Si, c'était mieux d'aller un chercher un professeur. Alors pourquoi n'allait-il pas chercher un professeur ? La panique.

- Je... Je sais pas... répondit-il à son ami en le fixant d'un air impuissant.

Un "je sais pas" pour absolument toutes les questions que l'Oiseau-Tonnerre pouvait poser d'ailleurs. Pas de préférence, pas de grand raisonnement : juste un "je sais pas" des familles. Toujours là quand il le fallait !

Un museau propulsa un nouveau morceau de coquille vers eux, laissant apparaître des écailles d'un blanc nacré, avant de disparaître de nouveau aussi vite. Pas pressé de sortir et visiblement plutôt timide. D'abord totalement affolé et sortant l’œuf des flammes pour le poser délicatement sur le côté, Jake fixa l'objet qui ne bougeait plus, avec un silence presque religieux. Il n'osait même pas y toucher, de peur d'être trop brusque. À la place, il se contenta de récupérer son énorme bouquin et de chercher la page concernant les races de dragons connues à ce jour. Celle-ci trouvée, il le referma en y collant son marque-page et le serra contre lui, comme une bouée de sauvetage.

- Peut-être une serviette, je sais pas... balbutia-t-il à Hugo.

Le jeune homme allait devoir se concentrer pour subvenir aux besoins du dragonneau aussi vite que possible. Seulement, retenir son souffle aussi longtemps ne suffirait qu'à le tuer, au lieu de lui permettre de réfléchir. La coquille se fendit alors davantage et le petit reptile ailé en sortit paresseusement, arborant des écailles d'un blanc nacré encore pâle, mais signe qu'il serait magnifique une fois plus grand. Une paire d'yeux multicolores sans pupilles s'en vint observer les deux humains qui se trouvaient autour d'elle.

Tétanisé, Jake ne savait toujours pas comment agir. Toucher ? Ne pas toucher ? Donner la nourriture tout de suite ? Peut-être ? Oui, il fallait peut-être le faire. Les mains tremblantes, le garçon tourna les pages de son imposant ouvrage et chercha l'information que son cerveau avait laissé filer sans vergogne.

- Opalœil des antipodes ! s'exclama-t-il en parcourant vivement les lignes, puis se rendent compte qu'il avait peut-être fait peur aux deux autres occupants de la grotte. Euh, pardon... c'est... c'est sa race.

Suite à quoi il referma le bouquin, prit une inspiration et tendit doucement la main vers le dragonneau. Lequel émit un petit crissement curieux, mais ne bougea pas d'un pouce. L'odeur du seau, en revanche, semblait l'attirer déjà un peu plus que la présence de l'humain qui venait d'assister à sa naissance. Il s'en rapprocha d'ailleurs de lui-même, se perchant sur l'un des genoux du gamin pour mieux voir ce qui lui avait été apporté. Enfin, jusqu'à ce qu'il ne remarque le second humain qui se trouvait à côté et... ne lui éternue dessus subitement, dégageant une légère étincelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Mar - 13:03
Invité
Tu ne sais pas, hein? Songeais tu en fixant ton meilleur ami d'un air boudeur. Bah si tu ne sais pas, on est bien embêter tiens. Enfin, tu imaginais sans peine que la nature ferait ce qu'elle fait de mieux dans ces cas-là : Se gérer toute seule ! Cette pensée te détendis un peu. Après tout, d'ordinaire, les bêtes sauvages n'avaient pas besoin des humains pour naître le plus simplement du monde. A notre époque, on avait tendance à toujours s'inquiéter de tout, alors que l'instinct se suffisait parfois à lui seul.

-Ah, ça va aller. Il sait déjà quoi faire... Dis-tu avec plus de convictions que plus tôt.

Jake n'avait pas dû réellement entendre ta phrase, ou peut-être était-il lui-même trop inquiet et paniqué pour te donner raison ou tors. De toute façon, bébé dragon arrivait déjà hors de sa coquille. Oh, quelles jolies couleurs ! L'exclamation de Jake te fit sursauter et poussa le nouveau-né à grogner un coup.

-Pardon? Demandais-tu les yeux écarquillés, pensant soudainement à un juron d'un nouveau genre. -Oh. Répondis-tu ensuite à son explication.

Intrigué par le comportement de la petite chose, tu penchais la tête à mesure qu'il grognait, bougeais, avançait... L'odeur affreuse qu'il y avait dans le seau sembla l'attirer et c'est sans cacher ton dégout que tu grimaças. N'osant pas faire grand-chose, tu restais là, assis à observer la scène de l'oisillon (oui parce que, selon toi, il ressemblait plus à un gros oisillon qu'autre chose pour le moment). Soudainement, son regard se planta dans le tien et l'Opalœil t'éternua dessus. Sursautant, tu avais presque basculé en arrière lorsque une de tes mèches avait pris feu à cause des étincelles que le dragon avait provoqués. Tapant sur ta tête pour éteindre la petite flamme, tu grognais de nouveau en direction de Jake.

-Est-ce que ça veut dire qu'il ne m'aime pas? Avais-tu dit en jetant un regard contrarié à la petite bête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 2:44
Invité
Jake avait fermé un œil lorsque le dragonneau avait subitement éternué. Quelle ne fut pas sa surprise quand il constata que son petit ami en avait fait les frais. Il s'apprêtait à se redresser pour l'aider à éteindre sa malheureuse mèche de cheveux, lorsque Hugo prouva qu'il s'en sortait très bien tout seul, en fin de compte. Un peu inquiet, le regard du jeune homme passa de son ami, au dragon, pour revenir finalement sur l'Oiseau-Tonnerre. Finalement, plus de peur que de mal, ce qui n'était pas si mal. Un accident aurait pu arriver, mais tout avait l'air d'être rentré dans l'ordre. Seule une vague odeur de cheveux roussis flottait autour d'eux.

- Il a seulement éternué, tu sais, tenta de rassurer le Serpent-Cornu, je ne pense pas qu'il ait quelque-chose contre toi...

Hugo semblait légèrement vexé, ce qui n'empêcha pas Jake de lui adresser un petit sourire désolé. Il ne pouvait pas prévoir qu'une chose pareille arriverait. Il déposa finalement son livre à côté de lui et attrapa la louche qui avait servi à mélanger la mixture qui attendait dans le seau. L'odeur était désagréable, mais il finissait par s'y habituer progressivement. Quant au petit dragon, autant dire qu'il se régala. La première louche de liquide fut un ravissement pour lui, même si elle ne manqua pas de dégoûter totalement son nouveau "maître". Comment pouvait-on avoir besoin de boire un truc pareil en sortant de l’œuf ? La perspective de boire du lait était tellement plus ragoutante...

Malheureusement, les dragons et le lait ne devaient pas former une très bonne entente et il devrait se contenter de le nourrir avec du sang de poulet et du cognac. Pauvre poulet... Même en sachant que ce n'était pas lui l'auteur de ce méfait, Jake avait un peu de peine pour le pauvre animal. Le garçon avait trouvé tout ce qu'il lui fallait à l'Ivre-Grotte, mais ça n'avait pas été sans mal : allez trouver quelqu'un d'assez facile à corrompre pour vous vendre ce que vous vouliez quand vous étiez un gamin de seize ans...

L'argent de poche du Serpent-Cornu y était passé. Pour le reste du temps, il n'aurait qu'à trouver ce dont il avait besoin durant les repas à la cantine. Des rations de viande devraient être simples à trouver, dans les débuts. Pour le reste, il se demandait de quelle façon le dragon allait apprendre à chasser... Pour l'heure, ce n'était pas la question, même si le jeune homme se promettait d'y réfléchir.

- Je crois que c'est un mâle,
finit-il par dire à Hugo après avoir nourri la petite créature, désormais lovée sur ses genoux, je vais l'appeler "Newt", comme monsieur Scamander.

Ce n'était sans doute pas le plus original du monde, même pas du tout, mais il ne voyait pas comment il aurait pu passer à côté de l'idée. Cet homme était un peu une idole pour le gamin et ses bouquins faisaient partie de ses livres de chevets depuis très longtemps maintenant. Hors de question de ne pas lui rendre hommage à sa façon... Il lui devait bien ça, surtout après tous les bons conseils qu'il avait pu suivre dans ses ouvrages. Si seulement il avait un jour l'occasion d'en faire dédicacer un...

Jake couvrit le seau pour en masquer un peu l'odeur et se frotta les yeux d'un revers de la manche. Depuis combien de temps veillait-il dans cette grotte ? Deux jours ? Peut-être trois, le temps de toute préparer comme il l'avait fallu ? Difficile à dire... Sa main alla gratter les écailles sous le menton du dragonneau, qui poussa un grognement de satisfaction, avant de s'enrouler sur lui-même. Après son repas, il devait être fatigué. Et il n'était pas le seul : la tête de Jake penchait parfois dangereusement en avant. Il trouvait encore le moyen de se reprendre, mais c'était de moins en moins simple. Entre la fatigue et les émotions, autant dire que le sommeil le rattrapait rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 3:41
Invité
-Ouais... Dis-tu simplement en scrutant la petite chose.

Finalement, tu rendis son sourire à Jake. Après tout, ce n'était que quelques cheveux. Il n'y avait pas mort d'homme -Pas encore-. Tu grimaçais de nouveau lorsque le jeune sorcier entreprit de nourrir le petit avec le contenu dans le seau. Quelle affreuse horreur. Cette odeur était immonde et tu ne savais pas comment Jake faisait pour manipuler un tel liquide. Enfin, tu imaginais sans peine qu'il avait pris l'habitude après plusieurs jours passés ici. Pendant ce temps, tu étais parti chercher une feuille de papier et un crayon, commençant le croquis de ta futur construction. Percer dans la pierre? Impossible. Trop dangereux pour un gamin. Il faudrait alors user d'astuces et tout commencerait sur une feuille blanche. Tu relevais la tête vers ton petit ami lorsqu'il évoqua le sexe du dragon. Un garçon hein? Tu souris de nouveau.

-Oh, très bien, ça lui va parfaitement ! Lui dis-tu quand il t'annonça le prénom du petit.

Ton regard s'attarda un peu sur le jeune homme qui commençait à s'endormir debout, littéralement. Depuis quand n'avait-il pas dormi, allons? Un air légèrement coupable sur le visage de ne pas l'avoir remarqué plus tôt, tu approchais du garçon, le soulevant par le bras. Le dragonneau grogna légèrement et se décida à bouger finalement jusqu'à un bout de couverture plus loin.

-Tu tombes de fatigue. Depuis quand n'as-tu pas fermé l’œil? Demandais-tu légèrement inquiet.

Forçant Jake à te suivre jusqu'à son lit de fortune, tu l'intimais à s'allonger sur ce dernier. Soupirant, tu le bordais du mieux que tu le pouvais avant que bébé dragon ne revienne vers vous, chancelant un peu sur ses petites pattes qu'il n'avait pas encore l'habitude d'utiliser. Il se roula en boule contre les jambes du brun. Rapprochant la petite table de fortune, tu restais assis près d'eux.

-Repose toi quelques heures, je m'occupe de tout. Pas de mais, tu dors, je gère. Lui dis-tu en caressant doucement ses cheveux. -Tu as fait du bon boulot, je suis désolé de ne pas avoir été présent plus tôt, mais maintenant je suis là et je vais surveiller Newt, t'en fait pas. Tu as bien mérité un peu de repos. S'il y a un problème, je te réveille, promis. Souris-tu en anticipant ses questions et ses mais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 4:39
Invité
- Hm... ? Deux jours, je crois... peut-être trois... articula Jake en se voyant contraint de se redresser.

Il se laissa machinalement guider vers le lit de fortune qu'il s'était installé dans un coin de la grotte. Il ne s'agissait que d'un sac de couchage et d'une couverture, mais c'était bien suffisant. Bon, il devait admettre en revanche ne pas s'en servir souvent...

On ne se refaisait pas. Jake avait passé plus de temps le nez dans ses bouquins et dans ses préparatifs que dans son lit. Hugo avait beau le conduire jusqu'à l'endroit qui lui servirait à se reposer, le jeune homme était tout de même inquiet de savoir son ami seul pour s'occuper de tout. Sans compter que dormir dans cet endroit pouvait parfois être un peu impressionnant.

La montagne était bien vivante la nuit aussi. Des cris de créatures se faisaient entendre aux alentours, des bruits de pas, des sons indéchiffrables... Le Serpent-Cornu ne comptait plus les nombreux sursauts qu'il avait eu en entendant quelque-chose se déplacer à proximité de sa position. Son sortilège permettait de ne pas être vu, mais le moindre bruit pouvait peut-être alerté un animal, faute d'alerter des êtres humains. Même s'il n'était pas spécialement peureux, Jake s'était terré dans le fond de la caverne, sa baguette à la main. Il espérait vraiment que son petit ami n'aurait pas trop peur de ce qu'il se passait dehors. Normalement, ils ne risquaient rien, mais on n'était jamais trop prudents...

- Oui, réveille-moi si quelque-chose ne va pas, acquiesça-t-il en s'allongeant comme son ami le lui demandait.

Ce soir, ils étaient deux : c'était un peu moins effrayant.
La main dans ses cheveux acheva de le rassurer un peu et il ferma les yeux... avant de les rouvrir instantanément et de fixer Hugo pour lui donner les dernières recommandations vis-à-vis du dragonneau qui dormait près de lui.

- Le liquide dans le grand seau, tu dois lui en donner une louche toutes les demi-heures, d'accord ? expliqua-t-il d'une voix ensommeillée.

Le garçon voulut se répéter pour que son meilleur ami n'oublie pas, mais les mots moururent sur ses lèvres pour se changer en bâillement. Autant dire qu'il ne fit pas long feu avant de s'endormir. À peine ses paupières se fermèrent-elles que sa respiration se fit régulière et qu'il sombra dans le sommeil. Il n'eut ni le loisir de sentir le froid, ni de prêter attention aux bruits provenant de l'extérieur de la grotte. Décidément, c'était bel et bien le cas : cet endroit aurait bien besoin d'une porte pour maintenir un semblant de sécurité. Newt non-plus ne prit garde à aucune gêne et dormait aussi profondément que l'humain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 15:28
Invité
Tu souris tendrement à ton meilleur ami alors que tu le sentais un peu stressé de te laisser seul avec Newt. C'est lorsqu'il finit par s'endormir que tu regardais à nouveau la petite chose roulée en boule sur le lit. Ouais, toutes les demi-heure hein? Bon, tu imaginais sans peine que le dragon allait de lui-même réclamer à manger quand l'heure aurait sonné. Pour le moment il dormait aussi profondément que son maître. Alors, tu continuais ton dessin, tu avais quelques idées pour mettre en place la futur porte de la grotte. Oh, elle ne durerait sans doute pas longtemps. Mais ça ferait l'affaire quelques semaines au moins, pas vrai? Deux piliers porteurs à droit et à gauche pour commencer. Rattacher à la pierre sûrement, tu n'aurais pas le choix en définitif. Il faudrait percer mais, pas autant que si tu n'avais pas mis en place les deux piliers de bois.
Le bois... C'était sûrement un peu dangereux avec un dragon dans les parages. Mais tu ne voyais pas trop quoi utiliser d'autre. Ici, les moyens manquaient fortement pour faire quelque chose de réellement solide.

-Ah tiens, tu es réveillé? Dis-tu doucement à Newt lorsqu'il vient te grogner dessus. -Tu as faim, pas vrai? Aller, vient petite chose.

Tu avais pris le bébé dans les bras avant de partir vers le mélange douteux que ton petit ami avait préparé pour l'occasion. Tu toussais alors que l'odeur t'agressais les narines. Un irk de dégoût sorti d'entres tes lèvres avant de plonger la louche dedans et de la présenter à Newt. Ce dernier avala la mixture avec gourmandise avant de te remercier avec un coup de tête. Tu souriais en lui grattant la tête.

-Je t'aime bien, Newt, quand tu ne m'éternues pas dessus !

Finalement, les heures passèrent, ton dessin était maintenant fini et tu avais passé le plus clair de ton temps à jouer et nourrir le dragonneau. Finalement, c'était cool comme moment. Tu avais réussi à oublier un peu les épreuves de ces derniers jours. Vous étiez en plein milieu de la nuit quand tu entendis un bruit venant de l'extérieur. D'abord inquiet qu'il s'agisse d'un professeur qui vous auraient découvert, instinctivement tu poussas bébé dragon à se cacher sous les couvertures ou Jake dormait encore paisiblement. Finalement, pas d'adultes en vue, ni d'élèves d'ailleurs la protection de Jake fonctionnait très bien. Il s'agissait que de bruits nocturnes de la part de la forêt. En soit, rien d'alarmant, sauf quand on vit dans une école ou tout un tas de créatures aussi fascinantes que dangereuses vivent aux alentours... Baguette en main, tu essayais de scruter l'extérieur.

T'as entendu toi aussi? Tu crois que je dois m'inquiéter? Oh non regarde, ce n'est qu'une petite souris... Ahah, désolé. Faut dire qu'elle en avait fait du vacarme pour entrer dans son trou celle là !

Au petit matin, c'était toi qui commençait à vaciller doucement sur tes feuilles de papiers. Une nuit blanche, c'était pas facile. Mais tu résisterais jusqu'au réveil de Jake, il avait sans doute plus besoin que toi de sommeil pour le moment. Finalement, à cours d'idées pour tes plans de constructions, tu avais fini par laisser aller le crayon pour dessiner le petit dragon et son maître endormis. Te frottant les yeux, tu entendis bouger derrière toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 22:26
Invité
Jake ne se souvenait pas avoir dormi aussi profondément depuis un bon moment. Le froid avait été parfois saisissant, mais il n'en avait pas souffert plus que ça. La présence d'Hugo avait eu le mérite de le rassurer et de le pousser à se reposer sans s'inquiéter de ce qu'il se passait autour de lui. Après tout, le garçon avait totalement confiance en son petit ami et ne pensait pas avoir oublié de lui donner des indications au sujet du dragonneau.

Ce fut tout juste s'il s'agita légèrement dans son sommeil, lorsque ce dernier tenta de se joindre à lui dans le sac de couchage. Toujours est-il que le Serpent-Cornu n'eut même pas le réflexe de se réveiller durant la nuit, ce qui était un bon point étant donné l'état de fatigue dans lequel il se trouvait. L'inquiétude était passée, qu'elle eut été pour son ami, ou pour le petit reptile qui venait de naître.

Un gémissement franchit le seuil de ses lèvres lorsqu'il entendit vaguement le vent s'engouffrer par l'ouverture de la grotte. La montagne n'était jamais vraiment silencieuse, ni épargnée par l'air, lequel était plutôt bien frais ce matin-là. Les paupières encore lourdes, le jeune homme ouvrit les yeux et les posa machinalement sur la silhouette installée près de lui.

- Hugo...? appela-t-il en redressant légèrement la tête.

Quelle heure était-il ? Tôt le matin, visiblement, puisque le soleil ne pointait pas encore le bout de son nez. Newt dormait tranquillement à côté de lui, tandis que son meilleur ami était accoudé à ce qui servait de table-basse. Jake se savait capable d'exagérer sur ce point, mais il aurait volontiers dormi quelques heures de plus... tout en se sentant désolé de ne pas avoir pu se réveiller bien avant. Le seau était désormais vide. Le dragon s'était nourri correctement et Hugo avait dû y veiller.

- Désolé, je pensais pas dormir autant... articula-t-il en se mettant en position assise.

Il ne demanda pas si ça s'était bien passé : il était sûr que c'était bel et bien le cas. Tout était tranquille, Hugo n'avait pas eu besoin de le réveiller et le dragonneau avait entamé sa longue sieste. La journée allait être placée sous le signe du repos, ce qui n'était pas si mal. Bon, peut-être se demanderait-on où ils étaient passés, mais comme ils étaient censés être en vacances, c'était un peu quartiers libres pour les élèves. Heureusement que tout ceci n'avait pas lieu en pleine période de cours... Inutile de dire que les professeurs et les préfets auraient eu tôt fait de venir fourrer leurs nez dans leurs affaires. Jake n'y tenait pas du tout, d'autant que les rumeurs allaient très vite dans une école.

- Tu devrais te reposer aussi,
suggéra le jeune homme, ça devrait être plus tranquille aujourd'hui.

Lui-même n'était pas très enclin à échapper au sommeil aussi vite. Se frottant doucement les yeux, le garçon désigna une caisse rangée dans un coin. Un autre sac de couchage s'y trouvait, en cas de problème. Il avait décidé de compter dessus si les nuits devenaient trop froides et qu'il faudrait doubler les couvertures. L'idée n'était pas de finir gelé dans cette grotte et d'être retrouvé au printemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Mar - 23:41
Invité
-Ah, je suis là. Tu as bien dormi? Demandais-tu alors que Jake émergeais doucement. T'en fais pas, tout s'est bien passé. Tu avais besoin de repos. Répondis-tu alors qu'il s'excusait d'avoir trop dormi.

Bien sûr la fatigue commençait à pointer le bout de son nez. Tu n'avais pas vraiment l'habitude des nuits blanches, même si parfois il t'arrivait de dormir très peu quand même. Mais pour le coup, tu n'avais pas spécialement envie d'aller dormir toi aussi... En fait, la vérité c'était que tu désirais passer un peu plus de temps auprès de lui, maintenant que les choses étaient plus calmes, que le petit dragon était né avec l'estomac bien remplis. Oui, tu aurais voulu te blottir de nouveau contre lui. Peut-être même aurais-tu accepté de dormir, pourvu que ce soit contre lui. Mais ça, tu n'osais pas encore lui dire.

-Okey... Mais j'ai pas envie de dormir. Murmuras-tu en te frottant les yeux à ton tour.

Tu regardais dans la direction qu'il pointait. Te redressant sur tes deux jambes, tu allais quand même chercher le second duvet que tu déposas à côté du siens. T'asseyant sur ce dernier, tu regardais la petite bête ronfler doucement sur le duvet de Jake. Il n'avait pas bougé d'un pouce !

-Newt a l'air de bien dormir aussi maintenant.

Tu t'étais rapproché de Jake. Hésitant un peu tu avais quand même passé les bras autour de lui pour caler ta tête contre son épaule. Te redressant légèrement quelques secondes après, les joues légèrement rouge, tu déposais à nouveau tes lèvres contre les siennes sans vraiment réaliser que vous basculiez en arrière. Quelques secondes plus tard, tes ronflements raisonnèrent dans la petite grotte.

Peut-être une heure ou deux s'étaient passés quand tu te réveillais en sursaut, regardant ton meilleur ami d'un air très gêné. La lumière du soleil commençait à percer entre les arbres de la forêt. L'air était frais et dur. Le froid mordant d'un début de Fevrier te fis frissonner lorsque tu ouvris les yeux.

-Je suis désolé ! Je me suis endormi ! T'exclamais-tu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 1:19
Invité
Pas envie de dormir, hein ? Jake aurait été prêt à parier qu'il n'en pensait pas un mot. Son visage trahissait sans peine la fatigue qui le submergeait et le jeune homme s'en voulut de l'avoir laissé s'occuper du dragonneau tout seul. Lui-même n'avait pas pris garde au temps qu'il avait passé à dormir et son ami ne l'avait pas réveillé. Ce qui était fait, était fait, mais le Serpent-Cornu imaginait pouvoir le convaincre de fermer les yeux, au moins quelques heures. Hugo alla même jusqu'à récupérer le second sac de couchage et l'installa près du sien : bon, au moins, il devait raisonnable !

L'Oiseau-Tonnerre avait raison : Newt ne risquait pas de se réveiller avant quelques heures, ils pourraient donc profiter d'un petit temps de sommeil pour se requinquer un peu. Jake n'avait rien contre attendre que le soleil soit bien levé pour se débarrasser de son duvet. Ses prunelles brunes ensommeillées allèrent se poser sur un Hugo déjà bien enclin à sombrer, ce dernier ayant posé sa tête contre son épaule et passé ses bras autour de lui gentiment. Le jeune homme en fit de même, glissant ses bras autour de lui avec un petit sourire, pour lui assurer que tout allait bien et qu'il pouvait se permettre un peu de repos.

Ils en avaient tous deux besoin.
Bien qu'un peu surpris par son geste, Jake ne le repoussa pas lorsque leurs lèvres se joignirent et ferma doucement les yeux. Pour une fois qu'ils ne craignaient pas les regards indiscrets, ce n'était pas un mal de se laisser aller. Ce fut d'ailleurs ce qu'il fit, se laissant guider en arrière progressivement, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent allongés tous les deux. Autant dire qu'il ne fallut guère de temps aux deux garçons pour s'endormir. Le Serpent-Cornu ne prit pas garde aux ronflements qui avaient envahi la petite caverne et s'était contenté de se blottir contre son petit ami pour terminer sa nuit.

Ce ne fut que quand ce dernier se réveilla en sursaut que lui-même ouvrit les yeux de nouveau, même si contrarié de devoir sortir de son sommeil. Il avait l'impression qu'ils venaient tout juste de se coucher... À côté de lui, le dragonneau poussa un grognement, bâilla, fit un tour sur lui-même et se repositionna dans sa petite couverture comme si de rien n'était. Hugo, quant à lui, avait l'air complètement paniqué d'avoir dormir trop longtemps. Désormais, le soleil éclairait l'extérieur, même si la matinée était encore à ses débuts.

- Hnn... Chhht...
marmonna Jake en passant un bras autour de son ami pour essayer de le calmer à sa façon.

Le vent s'était levé pour de bon, dehors, de sorte qu'il ne faisait vraiment pas chaud à l'intérieur. Pour Jake, pas question de voir Hugo s'en aller en le laissant dans la fraicheur du matin. Ils étaient dans leurs sacs de couchage respectif, mais quand même ! C'était franchement cruel de se lever maintenant. Son bras fermement ancré autour de sa taille, le garçon se rapprocha et se recroquevilla contre lui. On l'aurait accusé d'être en hibernation que l'on n'aurait pas vraiment eu tort, au vu de sa ferme intention de rester allongé là.

- Encore trop tôt... souffla-t-il, le visage enfoui contre son pull.

Beaucoup trop tôt, même s'ils auraient dû aller prendre un petit déjeuner pour se requinquer un peu. Entre manger et dormir, il fallait choisir ! Devinez un peu ce que Jake préférait entre les deux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 1:50
Invité
Le fait que Jake râle à tes côtés tu fis légèrement grimacer. Encore dans un demi-sommeil, tu n'avais pas encore vraiment réalisé où tu étais et avec qui tu avais dormi. Regardant ce dernier en baillant et te frottant les yeux, tu gémis légèrement.

-Finalement, tu t'es recouché... Murmuras-tu au jeune homme qui avait passé son bras autour de ta taille.

Alors que tu aurais voulu te lever pour te réveiller un peu -ou instinctivement vouloir fermer cette maudite fenêtre ouverte qui laissait entrer l'air froid- (Oui, parce que dans la tête d'un Hugo mal réveillé, les choses se passent pas toujours de la même façon.) tu te rendis vite compte que le Jake à moitié endormis s'était fermement accrocher à toi. Rougissant soudainement en réalisant la proximité à laquelle tu étais peu habitué tu retournais au fond de ta couverture, cachant la quasi-totalité de ton visage au passage à l'aide de cette dernière, prenant garde de ne pas étouffer le pauvre Jake.

-Ok... Euh... J'imagines qu'on peut rester encore un peu au lit... Dis-tu finalement.

Les nouvelles protestations du dragon parce que tu brisais le silence te décidas à te taire pendant quelques minutes. Puis n'y tenant plus, tu décidais de reparler à nouveau. Oui, Jake te l'avais déjà dit : Tu parles, beaucoup, beaucoup trop.

-Tu ne veux pas que j'aille chercher un truc à manger...? Quelques secondes de silences. -Tu sais, je crois qu'on va finir par nous chercher... Ahah...Ah...

Tu regardais du coin de l’œil le jeune homme qui devait être en train de se rendormir. Que faire maintenant? Te rendormir aussi? Peut-être. Peut-être pas. Tu avais fini par te rapprocher de lui, encore une fois.

-Hé Jake... Tu dors? Chuchotas-tu près de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Montagnes-
Sauter vers: