:: Le Château :: Les Montagnes :: Le Terrain de Quidditch Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

What an idea ! ; feat jake peterson

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
30/100  (30/100)
icône :
Citation : Lorem Ipsum lorem ipsum
Niveau : Sorcier en Herbe
Lou Ellen Fitzgerald
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Mar 7 Fév - 12:00
Lou Ellen Fitzgerald
Aussi loin que Lou Ellen pouvait se souvenir, quand une idée lui trottait en tête, il lui en était impossible de s’en débarrasser jusqu’à ce qu’elle la mette à exécution. C’était ce léger problème qui lui valait de courir après toutes aventures, après tous ces problèmes qu’elle semblait aimer croiser à chaque couloir … Mais cela avait un aspect fort positif sur son psyche ! Cela lui permettait de garder en tête cette fabuleuse idée d’ouvrir un jour son propre magasin de baguettes, fabriquées par ses bons soins … La ténacité de ses idées la pousserait à faire de grandes choses, Lou Ellen en était persuadée. Malheureusement, là où l’émergence d’une pensée pouvant conduire à une action avait tendance à enchanter l’adolescente, ses compagnons d’infortunes n’en étaient parfois pas aussi excités. Il suffisait de regarder Thomas Cerisier, niant avec une ferveur presque religieuse toute implication avec la petite demoiselle à la moindre escarmouche. Un véritable traître dans la forme la plus traditionnelle. Mais comment en vouloir à un cerveau fertile de fonctionner ? Certes ce qu’il en ressortait n’était point toujours positif, mais les éclats de rire ne valent-ils donc pas quelques heures de retenues ? Ou bien un mauvais quart d’heure ? C’était ce qu’elle se répétait, le sourire aux lèvres, en déambulant dans la bibliothèque d’Ilvermorny, les mains derrière le dos, visiblement à la recherche de quelque chose. Ou du moins, de quelqu’un.

Cela faisait bien deux jours que cette idée se tassait dans son esprit, une idée saugrenue et qui ne plairait certainement pas l’ami qu’elle recherchait, mais qui l’amusait grandement. Etait-ce parce qu’elle était persuadée que les réactions de cette malheureuse personne seraient follement amusantes ou pour la simple et bonne raison que Lou Ellen voulait changer son regard vis-à-vis du quidditch ? Elle ne saurait véritablement vous le dire … Mais Jake Peterson pouvait commencer à avoir les oreilles qui siffle, car le danger était imminent. Lou Ellen était sûre qu’elle trouverait son ami Cornu à la bibliothèque … Après tout ce n’était pas pour rien si elle l’avait baptisé affectueusement bookworm. Même si, dans le fond, ce surnom était légèrement hypocrite quand on pouvait observer le nombre d’heures que l’Oiseau tonnerre pouvait lire, scotché à son nouveau roman ou manuel de fabrication de baguettes. Mais Jake était d’un tout autre niveau ! Elle insistait grandement sur ce point : jamais ô grand jamais, elle n’ouvrirait un livre sur l’histoire de la magie. Au mieux, elle ouvrirait les devoirs de Jake et Leith sur l’histoire de la magie … Et c’était déjà énorme. La batteuse déambulait, ici et là, regardant sur les tables, cherchant cette touffe noire si caractéristique qu’elle reconnaitrait entre mille. Et puis enfin, la révélation.

Bingo.

Et comme Lou Ellen le pensait, le jeune homme était le nez dans un ouvrage. Pitié que ce ne soit pas un ouvrage barbant au possible qui la tuerait d’ennuie à la première ligne. Fière et souriante, l’Oiseau se dirigea vers lui avant de fermer d’un coup vif et rapide le livre, gardant la paume de sa main sur l’objet. La châtain tourna la tête son ami et petit frère d’adoption à ses heures perdues et lui fit son plus beau sourire … Si vous savez, celui qu’elle veut innocent mais que vous connaissez si bien que vous comprenez que ça sent particulièrement mauvais.

- « Sup’, Jake. Tu m’as particulièrement manqué, tu le sais ça ? Ça fait une paye qu’on s’est pas vue, au moins ! »  Faux. Elle avait vue Jake lors du dernier cours, où elle avait développé ses talents pour l’origami d’ailleurs, mais qui irait lui en tenir rigueur ? « Ca te dit de venir un peu avec moi ? Oui ? Super ! »

Lou Ellen ne lui laissa pas le temps de répondre ; rapidement, la plus petite attrapa son bras entre ses deux pinces et le serra contre elle, lui interdisant toute tentative de retraite stratégique avant de l’emmener – à comprendre : de le trainer – en dehors de la bibliothèque en lui promettant que personne ne toucherait à ses affaires. Jake Peterson l’ignorait encore à ce moment-là, mais Lou Ellen Fitzgerald mettait à exécution cette délicieuse idée qui envahissait son esprit. Une idée un peu taquine mais furieusement amusante, de l’avis de l’Oiseau du moins. Elle avança rapidement à travers les couloirs, puis vers la sortie de l’école où la pression de ses bras autour du sien se prit plus importante – ce serait dommage que le serpent prenne les jambes à son cou – et son sourire se faisait plus grand, ses yeux plus malicieux et rieur.

- « On va faire une activité toi et moi. Rien de bien méchant, tu me connais. » Oui, il la connaissait, c’était peut-être ça le problème. «  Mais j’avais vraiment envie de faire ça avec toi … D’ailleurs tu as réussi à voir le nouvel épisode de Voltron ? J’étais tellement choquée que j’en ai hurlé dans mon oreiller. »

Et elle continuait, à parler, de tout et rien. Tentant de noyer le poisson. Mais Jake était loin d’être stupide … Sans doute avait-il déjà compris ce qui l’attendait en voyant arriver le stade de quidditch. Ou alors, il avait encore un peu foi en son amie, auquel cas elle culpabiliserait quelque secondes le temps de retourner vers son idée.

Lou ellen adorait le terrain de quidditch : grand, majestueux, imposant, merveilleux … Elle n’aurait jamais assez de mot pour qualifier ce lieu qu’ell avait appris à maitriser avec le temps. Quand elle jouait au quidditch, elle était dehors, bien loin des espaces fermés et minuscules qu’elle détestait tant. Elle avançait, emportant Jake dans son élan, vers le milieu du terrain où se trouvait son fidèle ami : son brossdur nouvelle génération. Rapide, précis, efficace, avec une scelle remarquable pour garder une bonne stabilité. Et quand on fait joujou avec des cognards, la stabilité est une chose précieuse. Enfin, elle libéra le bras de son ami avant de désigné, d’un geste théatrale le balai.

- « Tadammm ! » fit-elle en chantonnant. « Aujourd’hui, tu montes sur un balai et tu voles un peu. »

Et avec un peu de chance, elle lui fera même des passes avec un souaffle. Cette petite idée, cette petite graine qui avait germé pendant plusieurs heures, plusieurs jours … Cette merveilleuse idée, celle de voir Jake Peterson sur un balai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Fév - 19:24
Invité
Il n'était pas particulièrement difficile de savoir à quel moment précis quelque-chose d'effroyable allait vous tomber sur le coin de la figure. Pour Jake, il y avait plusieurs commencements possibles. L'un d'eux était représenté tout entier en la personne de Lou Ellen Fitzgerald. Le garçon savait pourtant que la voir débarquer n'augurait jamais rien de bon. Patient comme il l'était, il s'était contenté de couler un regard exaspéré en direction de sa camarade, lorsque cette dernière avait brusquement refermé le livre qu'il avait emprunté au rayonnage "Histoire de la Magie". Il n'y avait rien de bien passionnant là-dedans, même lui ne le niait pas, mais il avait besoin de revoir un peu ce chapitre pour une dissertation. Autant dire que l'Oiseau-Tonnerre était censée travailler aussi à cette heure-ci.

Seulement voilà, Lou Ellen était quelqu'un que l'on pouvait difficilement arrêter lorsqu'elle avait une idée précise en tête. Jake avait craint pour sa vie dès l'instant où ses prunelles brunes avaient croisé celles de son amie, lors du cours précédent. Qu'est-ce qui lui avait traversé l'esprit, hein ? Le jeune homme aurait sûrement gagné son pari, s'il avait affirmé haut et fort que cette idée le concernait de près ou de loin. Évidemment, le karma étant ce qu'il était, ça n'avait pas raté.

- Oh oui, ça doit bien faire deux heures qu'on ne s'est pas vu, répliqua-t-il d'un ton blasé.

Maintenant qu'elle était là, il serait difficile de s'en débarrasser, ou même de lui fausser bêtement compagnie. Cette fille avait un don pour vous retrouver n'importe où. C'était un peu comme si on lui avait greffé un Rapeltout dans la tête dès la naissance. Ou alors un sort Retrouvevite, au choix. Vous voyez le genre ? En tout cas, Jake avait la certitude de ne pas pouvoir s'échapper et que son devoir devrait être remis à plus tard. Quant à la question qui fut posée, il se demanda durant longtemps pourquoi il avait pris la peine de répondre...

- Ça te dit de venir un peu avec moi ?

- Non...


- Oui ? Super !

Voilà.
Poussant un soupir à fendre l'âme, Jake n'eut pas le choix que de délaisser son malheureux livre, son parchemin vide et son espoir de terminer ce devoir avant que la nuit tombe. Trainé par le bras, le jeune sorcier se demandait dans quelle galère sa camarade allait bien pouvoir l'emmener cette fois. Bon, n'allons pas mentir, Jake était un habitué des galères et des ennuis, mais venant de Lou, c'était un tout autre niveau. La demoiselle avait le don de surprendre, ou du moins, de l'embarquer dans des situations pas possibles.

Une activité ? Rien de méchant ? Tous aux abris ! À peine sortirent-ils du Château pour prendre une direction spécifique, que le garçon se dit que la fin de son existence venait peut-être de sonner. Ce n'était pas n'importe quelle direction, ce n'était pas n'importe quel lieu, non non !

- J'ai pas pu voir la nouvelle saison de Voltron, souffla-t-il en observant l'horizon d'un œil inquiet, je suis pas resté assez longtemps chez-moi. Ce sera pour les prochaines vacances, même si ça m'embête : j'vais sûrement me faire spoiler.

Le lieu maudit était là et ils fonçaient droit dessus. Cet endroit de tous les dangers, ce repère pour barbares inconscients : Lou Ellen le conduisait vers son pire cauchemar : le terrain de Quidditch. La porte six cent soixante-six des Enfers se trouvait là, juste devant lui. Pour le coup, Jake avait l'impression d'être un chiot qu'on tirait en laisse, alors qu'il n'avait pas envie d'aller se promener là-dedans. Pourtant, il n'eut guère le choix et s'y retrouva presque trainé. Le terrain se dessina très vite devant les deux adolescents, présentant un seul et unique occupant en la personne d'un balai. Emporté par l'élan de sa geôlière, le Serpent-Cornu grimaça de dépit et finit par stopper sa course sur le gazon fraichement tondu. Le drame fut tout de suite énoncé : c'était le jour où il allait monter sur l'un de ces engins du démon et voler un peu.

Un rire nerveux échappa au garçon, lorsque ce dernier entendit l'énormité que sa camarade venait de sortir... jusqu'à ce que son visage ne retrouve une expression sérieuse et qu'il ne s'exclame un magistral :

- Pas question !

Demi-tour, droite ! Jake prit le chemin en sens inverse, avec la ferme intention de quitter les lieux. Les balais : le Mal absolu et définitif. Les premières fois où il était monté dessus s'étaient soldées par un échec total et un profond sentiment d'humiliation. Il n'avait pas l'intention de s'y réessayer.

- Ces machins-là sont maléfiques, se justifia-t-il pauvrement, je l'enfourcherais pas même si ma vie en dépendait ! T'en as de bonnes toi quand tu t'y mets !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
30/100  (30/100)
icône :
Citation : Lorem Ipsum lorem ipsum
Niveau : Sorcier en Herbe
Lou Ellen Fitzgerald
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Ven 10 Fév - 19:26
Lou Ellen Fitzgerald
Que son ami Horned n’ait guère eut le temps de regarder la nouvelle saison de la série précédemment citée n’avait rien d’étonnant : la connexion wifi était certainement la chose qui manquait le plus à Ilvermorny selon Lou Ellen. En bonne amie qu’elle était – ou pensait être vu ce qu’elle s’apprêtait à lui infliger – la châtain se promit intérieurement de ne nullement le spoiler. Tumblr s’en chargera certainement lui-même aux prochaines vacances. Elle n’était pas aussi cruelle pour lui faire subir une telle chose enfin ! Quoique … Elle l’était bien assez pour le trainer sur un terrain de quidditch, avec la ferme intention de le faire voler dessus au moins trois minutes, n’était-elle donc pas pire que Tumblr dans le cas précis ? La question pouvait être soulevée et était pertinente ! Néanmoins, la réaction de Jake n’avait pas de prix : ce rire nerveux était plus magique que n’importe quel sortilège appris en cours. Just. Right. Lou Ellen retint difficilement un rire derrière sa main en le voyant reprendre soudainement constance avec ce sérieux qui le caractérisait tant.

« Pas question ! »

Ses mots avaient claqué de façon magistral, presque un peu trop pour Lou Ellen. Oh, elle s’y attendait à celle-là, tiens ! Le voyant tenter de partir, Lou Ellen le suivit en sautillant sur place, bien décidé à l’empêcher de prendre ses jambes à son cou. C’était qu’il était têtu quand il le voulait, parfois. La Thunderbird l’attrapa par le bras, bien décidé à le tirer à nouveau vers son précieux balais.

- « Ces machins-là sont maléfiques, » Oh. Au moins ça. « je l’enfourcherais pas même si ma vie en dépendait ! T’en as de bonnes toi quand tu t’y mets ! »
- « Mais oui, mais oui Jake. »

La châtain le tira à nouveau vers son précieux balai, pauvre petite chose laissé à l’abandon au milieu du terrain et n’arrivant guère à s’attirer les faveurs de Jake Peterson. Son brossdur était pourtant un fidèle compagnon qu’elle avait appris à manipuler avec plaisir … Un balai qui lui permettait de participer à la vie sportive de l’école, de vivre la magie d’une autre façon. Pour Lou Ellen, ce désamour de Jake envers ce moyen de locomotion avait toujours été un immense mystère : peut-être qu’il préférerait apprendre à transplaner ? Ou bien avoir une moto volante ? Oh, comme Lou Elle adorerait avoir une moto volante ! Mais là n’était pas la question. La jeune oiseau tonnerre posa ses poings sur ses hanches en dévisageant Jake avant de ramasser son balai et de lui coller dans les mains

- « Enfin enfin … Est-ce qu’il a l’air maléfique ? Ce n’est qu’un morceau de bois enchanté pour voler. » Insulter ainsi son précieux balais de morceau de bois était presque douloureux. « Est-ce que tu peux voir un quelconque maléfice dessus ? Non ? Et puis, même s’il y en avait un, quel maléfice lancé par moi tu ne pourrais pas défaire ?! » La jeune femme leva les bras aux ciels comme exaspérée, tentant de garder un visage sérieux. « C’est quand même un drame que Jake Peterson, l’excellent élève, ait les chocottes du balai de sa pote thunderbird ! »

Est-ce que taper dans son orgueil fonctionnerait ? Au pire elle pouvait toujours le menacer de le spoiler toutes les sagas qu’ils avaient en commun, mais ce serait un coup bas … Argh ! Que c’était horrible de n’avoir aucun moyen de pression sur quelqu’un. Elle avait le même désagréable problème avec Thomas, mais lui, pour une raison obscure, acceptée de suivre les idées, parfois loufoques de la jeune Verte. Lou Ellen décida d’augmenter ses chances déjà maigres en joignant ses mains et en feintant un visage malheureux.

- « Je voulais juste que l’on partage une nouvelle passion toi et moi …. Je te le promets tu ne risques absolument rien. » Mon dieu, pourquoi n’avait-elle pas pris un appareil photo ? Si elle réussissait son coup, personne ne la croirait ! « Si tu tombes, je te porterai tes livres pendant une semaine. »

Ah. Obliger de se vendre pour obtenir ce que l’on désirait. Lou Ellen était tombée bien bas. Enfin, si elle obtenait gain de cause, porter ses énormes livres n’était qu’un faible coût à payer. Et cela lui musclerait les bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 12 Fév - 0:55
Invité
- Non, mais je rêve !

C'était comme rencontrer sa Némésis en personne ! Jake n'arrivait pas à croire que cela lui arrivait pour de bon. L'Oiseau-Tonnerre ne savait pas ce qu'elle venait de provoquer. Le dégoût que ce contact fatidique venait de provoquer était sans précédent.

Mon Dieu. Que venait-elle de lui fourrer entre les mains ? L'objet maudit se tenait là, immobile. Un manche en bois, des décorations, une brosse épaisse... Il aurait presque pu entendre le rire moqueur de l'objet, tandis qu'il le fixait avec la plus grande incrédulité. Cette chose satanique le narguait, c'était sûr et certain : comment imaginer que ce soit différent en le voyant ? Lou Ellen l'avait apporté dans sa direction et déjà, il pouvait presque le voir jubiler et s'agiter à l'idée de mettre à terre le malheureux élève innocent qu'il était. Et maintenant ? Oui, maintenant, il le tenait entre ses mains. Engeance du Mal !

Jake tenait un balai entre ses mains.
Pas n'importe quel balai, voyez-vous : un balai volant. Ce genre d'ustensile dont les barbares du coin se servaient pour pratiquer ce maudit sport qu'était le Quidditch. Il n'était pas prêt pour tant de forces du Mal en même temps ! Ce n'était juste pas possible ! Le cours de Défenses ne serait pas suffisant pour arrêter l'ignominie qui se profilait. Il n'en avait pas peur, Lou Ellen, sache cependant que cette créature était bien vivante et se repaissait du manque de talent de ses victimes pour les éjecter de son dos finement taillé pour la course en vol !

- Il y a des passions qu'on ne peut pas partager, Lou, tu le sais !
répliqua le Serpent-Cornu face à ce regard implorant.

Quant à la promesse qu'il ne risquait rien du tout, Jake n'y croyait pas une seule seconde. Ce truc attendait l'opportunité pour l'envoyer valser, il en était presque sûr à cent pourcent ! Bonne patte, le jeune homme poussa néanmoins un soupir. Devait-il tenter de le faire, juste parce que sa camarade ne le lâcherait pas d'une semelle s'il refusait ? Quand Lou avait décidé de quelque-chose, même un fou ne pouvait la faire revenir en arrière...

D'abord décidé, le garçon lui rendit son balai. Il détestait qu'elle se serve de ces yeux-là contre lui : c'était lui qui les avait inventés, mince ! D'abord dur et sûr de lui, il passa d'une expression peu sûre... à un soupir de lassitude. Est-ce qu'elle cesserait de l'embêter après ça ? Peut-être... Pouvait-il gagner un peu de temps avant que l'instant fatidique n'arrive ? Il y avait des chances. Aussi lui appuya-t-il son brossdur dans les bras et se décida-t-il quant à la stratégie à suivre.

- Tiens, fais-moi une démonstration avant !

Là !
Au moins, il n'aurait pas à le faire sans avoir droit à un petit spectacle avant. Les cours ne suffisaient pas à lui donner envie de grimper sur l'un de ces machins, alors n'allez pas croire qu'une simple élève suffisait ! Non mais oh ! Jake croisa les bras et la fixa d'un air décidé. Pas question de commencer le premier. Durant un instant, un plan d'évasion lui trotta en tête, mais il le laissa vite tomber : elle le retrouverait quand même. Mauvaise idée.

- Peut-être qu'en te voyant faire, un déclic me viendra, expliqua-t-il une fois de plus lamentablement.

Son regard fier et sûr de lui, couplé à son envie de gagner du temps, avaient de quoi susciter l'amusement. Jake n'avait vraiment pas l'intention de s'y coller et il ne fallait pas être un génie pour le deviner. Il n'aurait jamais de déclic et devrait grimper sur ce balai contraint et forcé... ou bien à l'usure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
30/100  (30/100)
icône :
Citation : Lorem Ipsum lorem ipsum
Niveau : Sorcier en Herbe
Lou Ellen Fitzgerald
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Lun 13 Fév - 0:33
Lou Ellen Fitzgerald
- « Il y a des passions qu’on ne peut pas partager, Lou, tu le sais ! »

Lou Ellen claqua sa langue contre son palais en croisant les bras, mécontente de la tournure des évènements. Son index s’agita contre son bras alors qu’elle cherchait une solution … Malgré ses intentions, Lou Ellen se voyait mal forcer son ami à grimper sur son balai, mais l’échec était aussi terriblement frustrant. Elle était persuadée – comme à chaque fois qu’une idée lui trottait en tête – que Jake serait bon sur un balai, elle y croyait dure comme fer … Certes, le voir dessus dans un premier temps serait certainement terriblement amusant, de la même façon qu’observer un jeunot faisant ses premiers pas sur un balai magique. Ils étaient tous passés par là et pour la plupart, la magie avait opéré. Mais pas pour Jake Est-ce qu’elle allait pour autant baisser les bras et le laisser retourner à cet horrible livre sur l’Histoire de la Magie ? Jamais ! Tout d’abord car cela serait un crime … Et parce que Lou Ellen ne renonçait jamais à ses idées.

Jake lui tendit son balai, qu’elle attrapa à contre cœur en faisant trembler sa lèvre inférieure. Appuyée encore un peu sur la corde sensible ne faisait jamais vraiment de mal. Mais visiblement, Jake Peterson avait une tout autre idée en tête.

- « Tiens, fais-moi une démonstration avant ! »

Dire que la jeune oiseau tonnerre était surprise serait mentir …Mais il fallait toujours se méfier d’un serpent cornu, bien trop connu pour être des as dans bien des domaines, notamment celle d’élaborer des plans de dernières minutes. La châtain l’observa donc avec une attention toute particulière, le nez légèrement froncé.

- « Peut-être qu’en te voyant faire, un déclic me viendra »

Oh. Oh. Oh le tricheur … il utilisait une voix qui touchait son âme de grande sensible. Comment osait-il ? La jeune femme porta sa main à sa poitrine avec un air effaré, c’était qu’il était convaincant le bougre, avec son air déterminé mais son malaise apparent. Fichtre ! Même Thomas ne la prenait pas autant par les sentiments. Et pourtant, dieux seuls savent à quel point le Jaune tenta mainte et mainte fois d’échapper à ses impulsions soudaines. Néanmoins il était hors de question qu’elle cède.

- « J’hésite à me sentir particulièrement offensée ou à te céder absolument tout, même mon dessert de ce soir. » C’était qu’il était convainquant avec sa bouille. « Comme si j’allais te laisser sur la terre ferme pendant que moi j’enfourcherai mon balai. » Elle agita le doigt, d’un air accusateur. « Tu serais capable de prendre tes jambes à ton coup dès que j’aurai le dos tourné, rien que pour éviter d’affronter le balai. »

Elle secoua sa tête lentement, cherchant une solution … Laisser le garçon filer n’était pas une option, le forcer non plus. Du moins pour l’heure, car s’il usait encore de cette petite voix à vous faire fendre le cœur, Lou Ellen se promit de le jeter sur son balai et de décoller sans lui demander son avis. Dans le fond, elle n’avait pas envie de penser qu’elle poussait Jake dans quelque chose de dangereux … Son balai était certes très rapide, mais elle-même ne le poussait jamais à sa pleine puissance. Elle était batteuse, la précision et l’équilibre étaient ses deux points forts et le brossdur avait été habitué à cette unique utilisation. Ce n’était pas comme si l’objet magique allait volontairement expulser le garçon du manche … Quoique. La châtain fixa le malheureux morceau de bois en fronçant les yeux, le menaçant mentalement de bien des supplices s’il se décidait à faire son capricieux.

Il fallait qu’elle mette en confiance Jake, c’était le plus important. Mais comment ? Comment rassurer quelqu’un qui voyait un balai comme l’incarnation du Mal absolue avec un grand « m » majuscule ? Puis soudain, l’illumination. Ou du moins ce qu’il semblait être une illumination. Un immense sourire éclaira son visage alors qu’elle serrait le manche de son balai et approchait de son ami.

- « Et si tu montais derrière moi ? Comme ça, tu ne le contrôles pas directement et tu t’habitues à la sensation de vol ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 28 Fév - 21:35
Invité
Prendre ses jambes à son cou dès qu'elle aurait le dos tourné... Inutile de dire que c'était l'option que Jake avait choisi, quand l'idée de lui demander une démonstration était venue. Malheureusement, elle commençait à le connaître un peu trop bien et ce n'était pas pour lui faciliter la tâche, bien loin de là. Ainsi entreprit-il d'adopter son plus bel air innocent face à cette accusation Ô combien injuste, les deux bras derrière le dos : lui ? Partir en courant en profitant de sa petite diversion ? Jamaiiis. Difficile de trouver un plan B après ça, mais il aurait tôt fait de se sortir de cette galère. Il pouvait y arriver, n'est-ce pas ? Autrement qu'en cédant, bien sûr...

Plan B, donc : les petits yeux de chiot malheureux. Jake savait parfaitement faire avec et n'hésitait jamais à s'en servir dans les cas les plus urgents. Se voir forcé à grimper sur un balai, lui paraissait être un véritable cas d'urgence et c'était encore peu dire par rapport à ce qu'il en pensait. Le garçon fixa donc la jeune fille avec la conviction qu'il parviendrait à la faire craquer. Il y parviendrait, hein ? Avec Lou Ellen, tout n'était pas aussi simple. Elle ne manqua d'ailleurs pas de le prouver en insistant. Décidément, c'était un adversaire redoutable... et sans cœur, par dessus le marché !

J'te déteste, aurait-il voulu lui dire en la voyant approcher avec son grand sourire et son air confiant. Ses prunelles brunes eurent cependant l'air de le penser très très fort, puisque son petit air malheureux disparut pour céder place à un regard blasé. Bon sang... Redoutable, pour sûr ! Lou n'en démordrait donc vraiment pas, tant qu'il n'aurait pas fait l'effort de la suivre dans son petit exercice ? Il semblait que non, pour son plus grand malheur.

- Bon très bien...
soupira-t-il en se passant une main sur le visage.

Il n'arrivait pas à croire que ça allait lui arriver : lui, Jake Peterson, assis sur un balai magique. Ça ne s'était produit que peu de fois et même en cours, il tâchait d'éviter les problèmes le plus possible. Au moins, ce ne serait pas à lui de piloter, mais tout de même... De toute façon, songeait-il, l'objet n'aurait jamais quitté la terre si c'était lui aux commandes. Il avait déjà du mal à se faire obéir de ces machins avec le simple ordre "debout !".

- Mais pas d'acrobaties, d'accord ? ajouta le garçon en lançant un regard déjà bien accusateur au balai entre les mains de son amie.

Il aurait déjà du mal à voler à vitesse de croisière, alors faire des loopings, des vrilles et il ne savait quelles figures de barbares, ce n'était définitivement pas son truc. Lou Ellen allait le comprendre, hein ? De toute façon, le jeune homme avait l'intention de s'accrocher fermement à elle, ne fut-ce que pour tenir en équilibre sur cet objet maudit. Autant dire que les manœuvres ne seraient pas forcément les plus simples à effectuer avec un Jake tétanisé à l'arrière. Et s'il fermait les yeux jusqu'à ce que ça se termine ? C'était une option intéressante aussi...

- Et n'oublie pas que tu me devras quelque-chose, rappela-t-il en croisant les bras d'un air décidé, je ne sais pas encore quoi, mais je trouverai.

Pas question de se faire avoir gratuitement : non mais !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Montagnes :: Le Terrain de Quidditch-
Sauter vers: