:: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: L'allée des Prophéties Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'héritière [Sisi <3]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
25/100  (25/100)
icône : Pour l&#39;homme, le passé ressemble singulièrement à l&#39;avenir. Lui raconter ce qu&#39;il fut, n&#39;est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Citation : Pour l'homme, le passé ressemble singulièrement à l'avenir. Lui raconter ce qu'il fut, n'est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois d'Acacia, 33.3 cm, cœur en plume de Phoenix, inflexible.
Préfet : Oui
Localisation : Sûrement dans la bibliothèque
Lysander J. Collins
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Dim 5 Fév - 13:25
Lysander J. Collins
« J'espère pour toi que ton papier en vaut le coup, hein. Sinon je te le fais bouffer. »

Lysander se contenta de se retourner et de sourire. Ça y est! Il avait réussi! Circé avait enfin accepté de le suivre. Ce parchemin allait être une vraie révélation pour elle. Tout en la tenant par le bras, de peur qu'elle ne change d'avis en chemin, Lys pressait le pas.

Ils sortirent de l'Antre sous le regard de certains élèves, médusés de voir le préfet des Puckwudgies et la préfète des Horned Serpent partir d'un pas si pressé et surtout médusés de voir Collins tenir quelqu'un par le bras, lui qui est si mal à l'aise avec le contact d'habitude. Heureusement qu'Isaac n'est pas là, le connaissant lui et sa passion pour les ragots, il aurait pu faire tourner pas mal de rumeurs...

Lysander n'y pensait pas, il était beaucoup trop focalisé sur son but actuel. Faire lire ces documents à son amie.
Alors qu'ils pénétraient enfin dans la grande et majestueuse bibliothèque, le jeune homme eut un rapide regard vers la bibliothécaire puis repris instantanément son chemin vers sa cachette. Sa cachette qui regorgeait d'articles illégaux. C'est la première fois qu'il allait la montrer à quelqu'un.

Ils entrèrent dans l'allée des prophéties.

- On y est, dit Lysander, haletant.

Il fit un bref tour de la pièce et, une fois assuré d'être seuls dans l'allée, s'accroupit face à un immense tapis brodé. Il jeta un dernier coup d’œil autour de la pièce et adressa un sourire d'excitation à sa belle amie.

- C'est parti.

Le préfet souleva le tapis et tapota sa baguette trois fois sur le sol. Un genre de petit attaché caisse marron sortit littéralement du sol. Lysander l'ouvrit par les deux crochets dorés sur le coté et plongea sa main à l'intérieur. L'attaché caisse était vraiment plus grand à l'intérieur! Il y plongea la main, puis le bras entier, jusqu'à l'épaule. Il farfouilla un temps puis sortit enfin un parchemin étrange.

Le parchemin était cramoisi. Enroulé sur lui même et fermé grâce à un magnifique ruban de soie noire sur lequel était brodé en lettres d'or la marque des suiveurs de Morgenstern. Lysander se redressa, regarda intensément la rouquine dans les yeux et pris un ton solennel.

- C'est pour ça que je t'ai fais venir. Lis ça.

Le jeune homme tendit alors le parchemin à Circé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Lun 6 Fév - 21:05
Circé Silverwood
Alors que Lysander l'entrainait d'un pas rapide vers la bibliothèque en la tenant par le bras, Circé faisait de son mieux pour suivre son rythme empressé. Il avait l'air de craindre qu'elle ne s'enfuit ou ne s'évapore, ce qui n'était pourtant pas son intention. Cela dit, voir le jeune homme ainsi l'amusait assez. Par ailleurs, ça lui faisait un drôle d'effet que de marcher ainsi accrochée à lui et elle n'avait pas pu s'empêcher de rosir légèrement face aux regards que leur lançaient certains élèves. Naturellement c'était stupide, ils étaient amis, ils avaient bien le droit de se tenir par le bras. Mais il n'empêche que cela pouvait prêter à confusion, d'où la gêne occasionnée. Son ami toutefois ne paraissait pas s'en préoccuper, aussi la rouquine laissa courir et continua à le suivre ainsi sans protester.

Ils arrivèrent rapidement à la bibliothèque qui était devenue un peu comme une deuxième maison pour la rouquine. Il y régnait toujours une ambiance calme et tranquille, elle s'y sentait bien. La demoiselle était assez curieuse à présent, elle se demandait bien où le garçon avait bien pu dissimuler le texte qu'il voulait lui montrer. La demoiselle devinait que ce n'était pas le genre de chose qu'on pouvait laisser trainer en vue de tous, alors ce n'était sans doute pas simplement ranger au milieu des rayons de la bibliothèque. Et elle avait raison puisqu'ils traversèrent l'immense salle sans s'arrêter. Son camarade préfet la conduisit jusqu'à l'allée des prophéties, un lieu que la jolie rousse trouvait fascinant en tout point.

« L'allée des prophéties ? » S'étonna la rouquine en regardant les étagères poussiéreuses qui lesquels d'innombrables globes de verre s'entassaient à perte de vue. Elle pouvait passer des heures à les étudier. D'ailleurs, dans ses premières années à Ilvermorny, elle s'était perdue un nombre incalculable de fois entre ses allées si bien qu'aujourd'hui elle les connaissait comme sa poche. Lysander aussi, visiblement, puisqu'il la guida sans hésiter à travers le labyrinthe des étagères avant de s'arrêter en plein milieu du passage en disant qu'ils étaient arrivés. Quoi ici ? Circé étudia les lieux un peu perplexe. Elle était déjà souvent passé par ici sans jamais rien y avoir trouvé de particulier, or s'il y avait des textes secrets cachés entre les bibelots, elle s'en serait sans doute rendu compte... A part qu'elle n'avait jamais pensé à aller soulever les tapis..  Evidemment.

Curieuse, la rusée observa son ami tapoter de sa baguette le sol, faisant recracher à celui ci une petite mallette des plus ordinaires en apparence. Sans hésitation, son camarade l'ouvrit et glissa le bras entier à l'intérieur. L'attaché-case devait être équipé d'un bon sortilège d'agrandissement et la rousse ne pouvait s'empêcher de se demander quels genres de choses son compagnon avait bien pu planquer dedans (mis à des documents sensibles qui n'étaient pas supposés être en circulation, évidemment..). Peut-être y avait-il des ouvrages interdits ou des artefacts intéressants ? Il faudrait qu'elle lui pose la question un jour... S'il lui faisait assez confiance pour lui montrer sa cachette, il lui répondrait certainement. Alors que le Puckwudgie farfouillait dans la mallette, Circé tenait difficilement en place. Elle avait hâte de voir le texte en question, en même temps qu'elle redoutait ce qu'elle pourrait y lire.

Heureusement, son attente fut de courte durée. Lysander retira finalement son bras, en tenant à la main un morceau de parchemin d'une couleur peu commune. Le papier était d'un carmin profond, sanguin, noué d'un élégant ruban de soie noire et scellé par un symbole qu'elle connaissait bien pour l'avoir déjà vu sur la chevalière de son père. Deux M majuscules dorés, entremêlés, pour Mordred Morgenstern, formaient en leur intersection un triangle, séparé en deux par une droite verticale et à l'intérieur duquel était dessiné un cercle, la marque de Grindelwald. Sans même s'en être rendue compte, la demoiselle retenait sa respiration. Tout en se mordant la lèvre inférieure, Circé jeta un coup d'oeil à son ami en quête d'encouragement et tendit enfin le bras pour attraper le texte enroulé. Fébrile, elle s'empressa d'ôter le ruban et déroula le parchemin. Elle commença à lire. Le texte semblait être une page de journal tenu par un des disciples de son père..


Jeudi 22 Décembre 2016
La mission est un succès. Cela a été plus facile que prévu en fin de compte. Le vieil homme vivait seul dans son ranch et nous n'avons eu qu'à attendre qu'il sorte pour lui tomber dessus. Le bougre s'est débattu comme un beau diable mais nous l'avons rapidement maitrisé. Il aurait été plus simple de le supprimer, mais l'Etoile avait bien précisé qu'il devait rester vivant. J'ignore en quoi cet individu pourra être utile à  la cause, mais je suis certain que l'Etoile nous révèlera ses plans en temps voulu, comme toujours. J'ai laissé l'enveloppe signée de sa main sur la table du salon, bien en évidence, comme convenu. Pour l'heure, le prisonnier est sous bonne garde. Il est mal en point mais il survivra. Je le livrerais à l'Etoile demain à la première heure. J'espère qu'il sera satisfait.


Bon sang, cela parlait de son oncle et de son enlèvement, quand à l'Etoile dont il était question, cela aussi était facile à comprendre vu que Morgenstern signifiait "Etoile du matin" en Allemand. Le visage blême, la rouquine s'agitait, partagée entre l'espoir et l'inquiétude. Mordred n'avait pas menti, il avait bien ordonné de le garder en vie, mais pour combien de temps ? Et le texte disait aussi qu'il était mal en point...Le cœur de Circé se serra et les larmes lui montèrent aux yeux mais elle s'empressa de les cacher aussitôt. Pleurer ne changerait rien à la situation et ça ne sauverait certainement pas Alastair. Par ailleurs, ce n'est pas comme si elle ignorait qu'il était entre les mains de son père et elle savait depuis longtemps ce que cela impliquait. Prenant une grande inspiration, elle poursuivit sa lecture.

Lundi 9 Janvier 2017
L'Etoile a réuni le Coven.Une nouvelle importante nous a été confié ce soir. Tout s'est déroulé selon ses plans et l'Etoile a l'intention de former un successeur. Son héritière, sa chair et son sang, récemment retrouvée après avoir été cachée toutes ses années par le vieil homme que nous retenons prisonnier. L'Etoile prévoit de l'initier et de la rallier à la cause. L'héritière devra prêter serment afin de prendre sa suite lorsque sa formation sera achevée. Nous avons tous hâte de la rencontrer.


Voilà, la page se terminait là, laissant Circé figée entre un mélange de stupeur et d'horreur. Si l'identité de l'héritière ne laissait planer aucun doute, ce que la rouquine ne comprenait c'était comment son père prévoyait de la former pour en faire son héritière.. Ce n'était pas elle, elle n'était pas comme ça et jamais elle ne pourrait adhérer à sa cause, elle en était certaine.. Elle tiqua alors sur l'avant dernière phrase, celle sui parlait du serment qu'elle devrait prononcer. Un frisson glacé parcourut son échine, alors qu'il lui semblait entrevoir l'affreuse vérité. Non jamais, elle ne pourrait rallier la cause, pas volontairement et ça son père le savait aussi très bien...

« Prêter serment... Tu crois que ça veut dire.. comme un serment inviolable... ?» Demanda-t-elle d'une voix blanche à son ami alors que la panique s'insinuait dans ses veines et lui glaçait le sang. Elle pensait qu'elle saurait être suffisamment maligne. Convaincre son père de son dévouement tout en restant elle même et chercher un moyen de sauver son oncle mais un serment inviolable... comment pourrait elle s'y soustraire ? Cela était tout simplement impossible puisque par définition, on ne pouvait pas violer un serment inviolable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
25/100  (25/100)
icône : Pour l&#39;homme, le passé ressemble singulièrement à l&#39;avenir. Lui raconter ce qu&#39;il fut, n&#39;est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Citation : Pour l'homme, le passé ressemble singulièrement à l'avenir. Lui raconter ce qu'il fut, n'est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois d'Acacia, 33.3 cm, cœur en plume de Phoenix, inflexible.
Préfet : Oui
Localisation : Sûrement dans la bibliothèque
Lysander J. Collins
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Sam 11 Fév - 11:31
Lysander J. Collins
Anxieux, le jeune homme attendait la réaction de son amie. Ces parchemins, il les avait lus maintes et maintes fois. Il était arrivé à certaines conclusions bien évidemment, mais il lui manquait encore quelques informations indispensables pour comprendre les agissements de la fameuse étoile. Il comptait beaucoup sur Circé pour l'éclairer mais d'un autre côté il avait un boule dans le ventre. Il avait peur que ces parchemins puissent blesser la jolie rousse. Il détestait voir ses deux magnifiques yeux profonds mouillés par des larmes retenues par la fierté de la belle.

Ça y est, elle avait fini de lire la première partie. Lysander et son observation maladive avait bien entendu remarqué les larmes refoulées de la jeune femme, mais il prit sur lui autant qu'elle prit sur elle et laissa le jeune fille continuer sa lecture sans dire un mot.

Le moment fatidique était à présent arrivé. Le passage relatant de ce "serment", une des seules informations qui laissait le jeune grisonnant dans le flou. Il comptait beaucoup sur la préfète pour l'éclairer à ce sujet. Mais cette dernière semblait terrifiée, à juste titre.

« Prêter serment... Tu crois que ça veut dire.. comme un serment inviolable... ?»

Lysander resta silencieux un moment. Il se mit, comme à son habitude lorsqu'il est concentré, à se ronger le pouce gauche. Un serment. Il avait retourné la question maintes et maintes fois dans son cerveau.  Jusqu'alors, il avait déduit que se serait probablement un serment sur l'honneur ou sur un artefact magique cher à Morgenstern. Il n'avait pas pensé à un serment inviolable. Tout prenait son sens à présent! Le méchant savait que sa fille douce et intelligente n'accepterais jamais de lui succéder. La seule façon qu'il avait de lui faire prendre la suite était bien effectivement...

- Un serment inviolable hein... repris Lysander, totalement perdu dans ses pensés.

Il y resta encore un petit moment, cherchant une solution, cherchant un échappatoire pour son amie. Son amie! Lysander était tellement ailleurs qu'il ne pensait même pas à regarder Circé pour voir si elle allait bien. Il enleva le pouce de sa bouche et releva les yeux. Il découvrit la belle rousse tendue, apeurée qui, bien évidement, tentait tant bien que mal de le cacher. Elle lui avait posé une question, il lui doit une réponse. Lysander n'était pas du genre à esquiver la vérité pour faire plaisir ou protéger. Il ira franco.

- Un serment inviolable. Ça tombe sous le sens... Mais je ne penses pas que l'information importante soit ici.

Lysander alla s'installer tout doucement derrière Circé et lui indiqua de l'index une phrase du parchemin.


Tout s'est déroulé selon ses plans et l'Etoile a l'intention de former un successeur.

- Maintenant réfléchis, pourquoi un homme aussi influant et puissant que ton père qui, si je ne m'abuses, n'a pas vraiment été présent souvent pour toi, voudrait tout à coup réunir tout son conseil pour former un héritier?

Lysander avait étudié la question. Il voulait juste que Circé y arrive par elle même. Ce n'est pas la terreur d'un serment potentiellement inviolable qui animait le jeune homme, mais une possible faiblesse à exploiter pour sauver l'oncle de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Mar 14 Fév - 1:36
Circé Silverwood
La rouquine avait eu peu du mal à encaisser l'information qu'elle venait d'apprendre. Si Circé avait toujours eu plus ou moins le sentiment d'être maudite, désormais il semblait bel et bien que son destin soit tout tracé par l'oeuvre patiemment élaborée de son paternel. Elle était prise au piège, empêtrée dans une situation sans issue, et le piège mortel se refermait sur elle à petit feu. Son père allait, à un moment ou un autre, lui demander de prêter allégeance, à lui et à sa cause, avec un serment inviolable. Refuser, naturellement, ce serait pas envisageable, car cela reviendrait à se trahir elle même et la rousse était certaine que si son père n'était pas satisfait alors il n'hésiterait pas à se débarrasser de son oncle et d'elle même. Mais en acceptant, elle scellerait son sort et se condamnerait à être tout ce qu'elle avait toujours craint de devenir.

A l'heure actuelle, la demoiselle ne voyait guère échappatoire... Peut être pourrait elle essayer, en désespoir de cause interroger le Professeur Blackcrow au sujet des Serments Inviolables ? Peut être existait-il un moyen qu'elle ignorait encore d'échapper à son destin ? Elle pourrait aussi essayer de dissuader son père, d'une façon ou d'une autre en l'amenant à lui faire confiance ? Une loyauté basée sur la confiance, ne valait-elle pas mieux qu'une forcée par une menace de mort omniprésente ?

La jolie rousse n'en menait pas large. Son corps frêle était agité de tremblements incontrôlables. Elle frissonnait, ressentant un froid qui n'avait rien à voir avec la température ambiance. Instinctivement, elle ramena ses bras hérissé de chair de poule autour d'elle en quête de réconfort. Elle se sentait presque nauséeuse, mais une fois encore, elle prit sur elle. Elle devait être forte ! Et, d'une certaine manière, même si la situation lui semblait désespérée, cela lui faisait chaud au cœur de sentir qu'elle n'était pas seule. Le Puckwudgie la soutenait. Il se souciait suffisamment d'elle pour n'avoir pas abandonné alors même qu'elle était désagréable au possible et faisait tout pour éviter tout le monde. A cette pensée, la préfète des Serpents hasarda alors un coup d'oeil en direction de Lysander. Son ami aussi semblait perdu dans ses pensées. Circé se mordit la lèvre inférieure. Il était mignon quand il réfléchissait comme ça.  Son petit tic de se ronger le pouce à chaque fois qu'il était sérieux et concentré le rendait craquant et cela amusait toujours la cinquième année quand elle le surprenait ainsi.

Le jeune homme finit par reprendre la parole, répondant à sa question et la ramenant brutalement à la réalité. Le serment inviolable était effectivement l'interprétation la plus logique des écrits sibyllins du disciple de son père. La demoiselle frissonna en sentant Lysander se placer derrière elle. Sa proximité l’apaisait et la mettait mal à l'aise tout à la fois. Cela ne l'aidait pas vraiment à garder les idées claires pour réfléchir sereinement mais elle fit de son mieux pour essayer de faire abstraction.. Son camarade attira alors son attention sur un autre point, la question du successeur. Circé fronça doucement les sourcils, ne voyant pas du tout où il venait en venir. Il comprenait peut être quelque chose qui lui échapper totalement ? Le seul soucis avec l'interprétation c'était bien que justement on était jamais certain à cent pour cent de taper juste et l'on pouvait aussi totalement se fourvoyer.

Pour une raison obscure, la déclaration de son ami au sujet de son père la heurta légèrement. La manière dont il présentait les choses.. ce n'était pas ainsi qu'elle même les voyaient. Il est vrai qu'elle n'était peut être pas très objective cependant, mais elle ne pouvait se défaire totalement de son ressenti.

« Non, ce n'est pas... » Circé se tut, elle s'apprêtait à dire « Ce n'est pas sa faute » prenant la défense de son monstrueux père. Mais en même temps, c'était la vérité. S'il n'avait pas été présent dans sa vie c'était parce que son oncle avait tout fait pour la préserver.. Ce n'était pas du fait de son père s'il n'avait pas eu la possibilité de l'élever lui même. Oh, la légilimens ne regrettait rien du tout, bien sur. Elle adorait son oncle plus que tout au monde, mais parfois, elle ne pouvait s'empêcher de se demander comment sa vie aurait été si elle avait vécu avec Mordred. Aurait-elle été différente ? En tout cas, elle savait que son père aurait voulu l'éduquer lui même, la façonner. Il le lui avait dit. D'ailleurs, il avait essayé de la récupérer quand elle avait 10 ans... lorsqu'il avait fini par apprendre son existence que sa mère et son oncle avait réussi à lui dissimuler. Elle se reprit:

« Cela fait des années que mon père souhaite me récupérer, si on peut dire... Dès qu'il a apprit mon existence en fait.. Il a tenté de venir me chercher quand j'avais 10 ans.. Mais il avait les aurors aux trousses et il a été contraint de fuir.. Je crois qu'il a toujours voulu m'éduquer selon sa vision et ses préceptes.. »

La rusée jeta un nouveau coup d'oeil hésitant à son camarade. Elle ne parlait jamais de son enfance, et encore moins de l'incident qui s'était passé 7 ans plus tôt. C'était un souvenir qui lui pesait et pourtant, elle venait de se livrer plus qu'elle ne l'avait jamais fait avec personne. Elle se mordit encore une fois la lèvre inférieure, son tic à elle lorsqu'elle était nerveuse ou gênée.

« Evidemment, je me doute que ce n'est pas par fibre paternelle...mais.. j'avoue que je ne sais pas du tout pourquoi.. J'imagine que, d'une certaine manière, comme je suis sa fille, il doit considérer que je lui appartiens... »

Circé se demandait souvent si un mage noir comme son père, un homme aussi froid, égocentrique et cruel pouvait avoir des sentiments ? Avait-il aimé sa mère par exemple ou n'était-ce que du désir ? Et envers elle, était-il envisageable qu'il puisse avoir ne serait-ce qu'un semblant d'affection ? Etait-elle naïve que de l'espérer en dépit de tout le reste ? La rouquine secoua doucement la tête. Elle n'avait aucune véritable réponse à apporter à la question de Lysander. Comprendre son père était une chose qu'elle s'efforçait de faire depuis des années, mais la tâche était ardue, incroyablement... Cette histoire de succession n'avait de son point de vue, aucun sens, car son père n'avait certainement pas besoin d'elle... Alors que ses pensées dérivaient peu à peu, la rouquine revint à une question qui la hantait.

« Dis, Lys... Si je devais vraiment le faire ce serment, tu resterais mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
25/100  (25/100)
icône : Pour l&#39;homme, le passé ressemble singulièrement à l&#39;avenir. Lui raconter ce qu&#39;il fut, n&#39;est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Citation : Pour l'homme, le passé ressemble singulièrement à l'avenir. Lui raconter ce qu'il fut, n'est ce pas presque toujours lui dire ce qui sera?
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois d'Acacia, 33.3 cm, cœur en plume de Phoenix, inflexible.
Préfet : Oui
Localisation : Sûrement dans la bibliothèque
Lysander J. Collins
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Etudiant en 6ème année - Pukwudgie
Ven 17 Fév - 12:30
Lysander J. Collins
« Cela fait des années que mon père souhaite me récupérer, si on peut dire... Dès qu'il a apprit mon existence en fait.. Il a tenté de venir me chercher quand j'avais 10 ans.. Mais il avait les aurors aux trousses et il a été contraint de fuir.. Je crois qu'il a toujours voulu m'éduquer selon sa vision et ses préceptes.. »

Lysander réfléchit un temps sans trouver de réponse convenables. Son amie poursuivit.

« Evidemment, je me doute que ce n'est pas par fibre paternelle...mais.. j'avoue que je ne sais pas du tout pourquoi.. J'imagine que, d'une certaine manière, comme je suis sa fille, il doit considérer que je lui appartiens... »

Le jeune homme se rognait toujours le pouce. Il réfléchissait. C'était l'un de ses seuls point fort sa capacité à réfléchir, et il allait faire tout son possible pour aider son amie à sortir de ce pétrin. Il cherchait éperdument une solution dans son esprit qui bouillonnait. Le mage noir n'était donc pas forcément malade ou mourant. Il cherchait peu être simplement à élargir son influence et qui de mieux que Circé, sa chair, son sang, et de sur-croix une jeune fille extrêmement douée et intelligente.

Alors qu'il allait répondre à son amie, il leva la tête et aperçut la jeune fille se mordre la lèvre. Inconsciemment ses joues se mirent à rougir et il ne put plus décrocher un seul mot. Il n'avait jamais remarqué à quel point la jeune femme était belle. Lui qui était tout le temps si terre à terre et si rationnel ne portait pas grande importance aux choses telles que la beauté, l'attirance ou même les sentiments. Il s'était toujours cantonné aux choses scientifiques et tangibles. Cet émotion nouvelle le décontenança et l’empêcha de réfléchir convenablement. Alors qu'il tentait en vain de recouvrer ses esprits, la rusée continua en lui demandant, la mine triste, si le jeune homme accepterait quand même de rester son ami au cas où elle aurait vraiment à prêter serment.

Lysander leva le regard au niveau des yeux de la jeune femme.

- Qu...quoi? Balbutia t-il décontenancé.

Il secoua la tête et se tapota les joues. Il n'arrivait vraiment pas à reprendre ses esprits, essayant de le cacher à son amie, il continua.

- Circé, quelle question? Bien sûr que je resterais ton ami! Et ne désespère pas, nous allons trouver une solution, je vais bientôt recontacter mes oiseaux pour chercher plus de réponses convenables. Eux sauront.

Les oiseaux comme disait Lysander, c'était le nom codé du réseau auquel il appartenait. Un réseau secret qui enquête de manière approfondie sur les agissements de Morgenstern. Lys les avait rejoint afin d'acquérir plus de connaissances en histoire et au vu de ses déductions incroyablement justes et rapide, le jeune préfet avait su s'imposer rapidement au sein de ce groupe controversé. Il faisait aujourd'hui assez confiance à Circé pour lui en faire part sachant pertinemment qu'elle n'allait le divulguer à personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Dim 26 Fév - 18:52
Circé Silverwood
Un sourire triste étira doucement les lèvres rosées de la jeune femme. Sa question avait pris son ami de court, elle le voyait bien mais il avait fallut qu'elle la pose. Circé était ainsi, elle ne fuyait les vérités déplaisantes et les questions fâcheuses, non. Elle n'hésitait pas à mettre volontairement les pieds dans le plat et à révéler le plus naturellement du monde des choses que d'autres auraient préféré taire en les jugeant gênantes.

En tout honnêteté, elle ne savait pas encore à l'heure qu'il était dans quelle mesure le retour de son père dans sa vie allait la changer, cependant il était certain qu'elle allait devoir s'adapter et accepter la voie qui lui était tracée. Elle n'aurait guère le choix si elle voulait survivre. Et si elle le pouvait, elle essayerait de sauver son oncle. C'était sans doute un peu égoïste de sa part de vouloir que Lysander reste à ses côtés alors qu'elle s'enfonçait sur un chemin aussi dangereux, mais elle commençait à accepter que c'était aussi à lui de faire ses propres choix, comme elle ferait les siens.

Toujours souriante, la jolie rousse hocha simplement la tête quand le préfet des Puckwudgie déclara qu'elle ne devait pas désespérer, qu'ils allaient trouver une solution. Il était vraiment gentil à tout faire pour essayer de l'aider même si au fond d'elle, elle commençait à comprendre et à accepter qu'il n'y avait pas d'issues. Il ne servait à rien de l'inquiéter plus que cela toutefois, car à vrai dire, Circé lui en avait déjà beaucoup trop dit.

« Tes oiseaux ?» Releva alors à la préfète des rusés, ne comprenant pas à quoi il faisait allusion. Au vu du contexte, elle pensait deviner qu'il s'agissait de son réseau d'informateurs mais elle pouvait se tromper. La vérité cependant ce que même si elle pouvait obtenir des réponses à toutes les questions qu'elle se posait (ce qu'elle savait être impossible) cela ne résoudrait pas quoi qu'il arrive la situation inextricable dans laquelle elle était désormais fourrée jusqu'au cou. Au moins, cela ne pourrait que l'aider à se préparer à ce qui l'attendait.

« Je te remercie de m'avoir montré tout ça... Vraiment.. » Finit par déclarer la rouquine en rendant les documents à son camarade afin qu'il puisse les conserver bien à l'abri dans sa cachette. Il allait bien sur lui falloir un peu de temps pour vraiment digérer toutes les informations qu'elle put découvrir mais elle était le genre de personne qui préférait de loin connaître la vérité et l'affronter, fut-elle déplaisante que de l'ignorer et se complaire dans un monde de mensonges. Une partie d'elle d'ailleurs en avait toujours un peu voulu à son oncle pour le fait qu'il est tenté de lui dissimuler la vérité au sujet de son père même si cela avait été pour la préserver. Circé ne pouvait s'enlever l'idée que si elle avait su, elle aurait sans doute été mieux préparée la première fois qu'elle avait vu son père. Elle aurait peut être agi très différemment sur bien des points...

« Il va falloir que je te laisse par contre, j'ai un cours de potions dans 10 minutes et Madame Thatcher risque de me taper sur les doigts si je suis en retard. » S'excusa la jeune femme, regrettant de devoir quitter son ami si vite. Elle aurait volontiers passé le reste de l'après midi à étudier avec lui à la bibliothèque mais hélas, elle n'était pas libre aujourd'hui.  « Je te dis à plus tard. » Sourit-elle avant de déposer un baiser rapide sur la joue du garçon afin de le remercier pour sa patience et tout ce qu'il s'efforçait de faire pour elle. Sur ce, elle commença à s'éloigner et juste avant de bifurquer pour quitter l'allée des prophéties et perdre Lysander de vue, elle ajouta: « N'hésite pas à m'envoyer un hibou si tu as quoi que ce soit de nouveau. »

[HRP: Du coup je pense que c'est fini pour moi En tout cas, je suis contente, ce rp aura  bien permis de poser la relation entre les deux et faire avancer l'histoire de Circé vis à vis de son père   ]




DC de Mephisto Blackcrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: L'allée des Prophéties-
Sauter vers: