:: Le Château :: Le Jardin lunaire :: La Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Quête] Sinistre corruption - Terminé

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Ven 3 Fév - 1:37
Mephisto L. Blackcrow
Le soleil filtrait à peine à l'horizon à travers la cimes des arbres de la forêt qui bordait Ilvermorny. Au loin, c'était tout juste si l'on distinguait le mont Greylock qui peinait à émerger hors de la brume matinale. Le Maître des Sciences occultes n'avait jamais vraiment été du genre à se lever tôt, d'ailleurs ce n'était pas sans raison qu'il s'était arrangé pour ne jamais donner aucun cours avant dix heures. Pourtant, il traversait le parc de l'école d'une démarche altière, l'esprit vif et alerte, en direction de la forêt. Ces bois d'ordinaire paisibles vibraient en principe au son des chants des oiseaux et de tous les bruits des créatures forestières, mais depuis quelques temps ils n'étaient qu'angoisse, lamentation et désolation.

Les arbres centenaires se mourraient tandis que les animaux peuplant la forêt tombaient malades et sombraient dans une étrange folie qui les rendait littéralement enragés. Ce n'était pas tant que le sort de quelques bestioles et de végétaux inquiétât le ténébreux sorcier. Mais une puissante magie noire oeuvrait au cœur le plus sombre de ses bois, cela ne faisait pas l'ombre d'un doute. Mephisto était bien placé pour savoir que si rien n'était fait pour éradiquer rapidement la source de ce mal, la situation allait empirer dangereusement. Naturellement, Holloway l'avait chargé de s'occuper du problème avec le concours du Professeur Brown, car la tâche risquait d'être délicate et dangereuse. Ils ne seraient sans doute pas trop de deux pour réussir à approcher de la rune.

Lorsque le Lord arriva à la lisière de la forêt, Oma était déjà là. L'enseignante de sortilèges et enchantements l'attendait, sa longue chevelure argentée flottant dans la brise matinale. Un sourire charmeur se dessina sur les lèvres fines du sorcier tandis qu'il la rejoignait en quelques pas.

« Bonjour Professeur Brown, navré de vous avoir fait attendre. » déclara le ténébreux d'une voix enjôleuse en arrivant à proximité de son aînée. Fidèle à ses manières de gentleman à l'ancienne, il s'inclina légèrement en venant prendre la main de la sorcière pour l'effleurer brièvement de ses lèvres..L'héritier Blackcrow savait pertinemment que, à l'instar de bien des femmes, son ancienne enseignante était sensible à son charme, aussi il se plaisait à en jouer. Ce n'était rien de plus qu'un petit jeu de séduction et de flatteries parfaitement innocent qui s'était installé au fil du temps, et il était parfaitement clair pour chacun que cela ne serait jamais que ça. Si Mephisto avait du respect et une certaine affection amicale envers son aînée, elle lui faisait surtout penser à sa mère.

« Vous êtes rayonnante, comme toujours, ma chère Oma. » susurra-t-il en se redressant, son regard pétillant de malice.

Après avoir relâché la main de l'amérindienne, Mephisto farfouilla un bref instant dans sa poche avant d'en retirer un fin bracelet qui n'avait, à vrai dire, rien de très exceptionnel puisqu'il était fait d'un simple cordon de cuir agrémenté d'une perle blanche. Celle ci, toutefois, était gorgée d'une puissante magie protectrice suite à un petit rituel que le ténébreux avait pratiqué lui même. Un œil attentif pourrait d'ailleurs déceler sur la surface nacrée une discrète rune scintillante, semblable à celle qui ornait secrètement sa nuque, tatouée sur la peau et dissimulée sous sa chevelure de jais.  

« J'ai pris la liberté de vous confectionner cette babiole de façon à ce que la magie à l'oeuvre dans cette forêt ne puisse pour affecter. J'espère que mon initiative ne vous offense pas ?» S'enquit-il, avant de glisser en douceur le bracelet au poignet de son aînée.


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Sam 4 Fév - 1:17
Oma Brown
Holloway avait donné ses instructions.

Les professeurs Brown et Blackcrow devraient se rendre dans la forêt bordant l'école et y trouver l'origine du mal qui tuait les végétaux, les animaux... Ceux qui ne périssaient pas semblaient possédés...

De la magie noire.

Rien d'autre n'aurait pu générer un tel fléau.

Oma s'était donc réveillée de bon matin, faisant tomber son numéro de Playwitch sur lequel elle s'était endormie. Ils avaient convenue de se retrouver vers sept heures et la vieille Pikunie était du genre ponctuelle. Une fois habillée d'un vieil ensemble en lin aux allures de vêtements hippies et chaussée de hautes bottes en cuir: elle alla prendre son petit déjeuner.

Albert Brown était déjà réveillé et avait tout préparé. Les deux époux vivaient depuis plusieurs décennies dans une maison proche de l'Ivre Grotte et d'Ilvermorny. Oma n'avait jamais eu besoin de vivre dans l'école, et faisait quotidiennement les aller-retours.
Albert regarda sa femme avec un air exaspéré et lâcha un énième soupir. Le vieil homme était à la retraite depuis plus d'une dizaine d'année, et ne comprenait toujours pas pourquoi sa femme s'obstinait à vouloir continuer.

-T'es pas trop vieille pour toutes ces aventures Nita ?

-Le seul truc vieux ici, c'est toi Brown !

Elle l'embrassa et s'assit en face de lui. Il ne fallait pas se laisser berner par ces airs d'amour vaches, ça faisait plus de quarante ans qu'ils se disaient qu'ils s'aiment en se rabrouant quotidiennement. Albert ne parla plus de la mission qui attendait Oma, et le sujet de leur conversation dévia sur le prochain mariage de leur fils cadet. Ils étaient en opposition avec la belle famille qui voulait une cérémonie très classique, tandis qu'Oma, insistait pour le faire à l'amérindienne.

Le sujet agaçait tellement la vieille femme que c'est d'un pas agacé qu'elle finit par sortir de chez elle et gagner la forêt.
Mephisto n'était pas encore là, et Oma dû l'attendre une dizaine de minutes. L'attente vint ajouter à sa mauvaise humeur.

Mauvaise humeur qui disparue à la vue de Mephisto Blackcrow.

Comme d'habitude, son jeu collègue lui adressa un sourire des plus charmeur en la voyant, et la pikunie ne put s'empêcher de glousser tandis qu'il lui faisait un véritable baise-main.
Mephisto était vraiment charmant... Si elle avait eu quelques années en moins... (bien qu'elle soit incroyablement bien conservée !) et s'il n'y avait pas eu Albert (Ah oui, Albert..) peut-être qu'elle aurait donné suite à toutes ces avances... Mais Mephisto devrait se contenter d'admirer de loin et espérer en secret...

-Mephisto, je me demande s'il est possible d'être plus charmant que vous... Elle l'appelait par son prénom, l'avantage d'avoir été le professeur de presque tous ses collègues.

Le beau trentenaire (ne le répétez pas à Mr.Brown) était déjà en train de farfouiller dans sa poche et lui tendit un bracelet...
Un cadeau...
Il avait tant d'espoir...
Oma allait-elle devoir lui briser le coeur ? Elle se doutait bien qu'une femme si bien conservée faisait son petit effet (du moins elle adorait le penser), mais le pauvre homme se faisait des idées tout de même... Ou du moins elle appréciait s'en faire sur lui... C'était son petit plaisir secret que d'imaginer être la muse de ses collègues masculins.

Elle observa le bracelet qu'il venait de mettre à son poignet. Elle n'était pas une experte en runes, mais savait reconnaître leurs pouvoirs. Elle ne serait pas inutile, quoiqu'on ne puisse vraiment prédire son effet tant qu'on avait pas découvert le sort à l'origine de ce fléau.

-Merci Mephisto, vous êtes décidément bien prévoyant. J'espère que cela nous sera utile.

Elle adressa un sourire au professeur de sciences occultes, avant de se tourner vers les arbres. Elle entreprit de sortir sa baguette, lança un dernier coup d'oeil à son collègue cherchant son accord tacite, et avança.

Les sens aux aguets, Oma entra dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Dim 5 Fév - 18:18
Mephisto L. Blackcrow
Les mimiques de l'amérindienne amusaient beaucoup le ténébreux. Il se plaisait à la voir glousser comme une midinette à ses petites attentions. Il fallait avouer que pour une femme de son âge (bien qu'il ne pouvait qu'essayer de deviner l'âge en question), elle restait étonnamment pimpante. Dès qu'il eut fini de glisser le bracelet au poignet de son aînée, Mephisto extirpa de sa ceinture sa longue baguette de tremble à l'élégant aspect ivoire de façon à l'avoir en main avant de s'aventurer plus en avant dans la forêt.  La rune de protection qu'il avait offerte à Oma n'était pas seulement utile mais nécessaire, elle empêchait son porteur d'être affecté par les envoutements à distance et les influences magiques  en bloquant leurs effets dans son champs d'action. Ainsi, si un maître du vaudou tentait de manipuler ou d'espionner magiquement à distance, la rune l'en empêcherait, rendant son porteur indétectable. Quel que soit l'origine de la magie à l'oeuvre dans ses bois, le mal qui se propageait corrompait toutes les espèces vivantes à proximité, c'était donc nécessaire de se prémunir contre ses effets.

La professeur de Sortilèges prit la tête de leur petite expédition en le précédent dans la forêt tandis que lui même restait sur ses talons, fermant la marche. Mephisto n'avait jamais particulièrement apprécié les balades en forêt même si avec son parcours d'explorateur lorsqu'il exerçait la profession de briseur de sorts, il en avait l'habitude. Se frayer un chemin à travers ces bois semblait d'ailleurs un jeu d'enfant comparé à certaines de ses escapades au beau milieu de l'Amazonie. Alors qu'ils avançaient toutefois, l'atmosphère se faisait pesante comme s'ils étaient épiés de toute part par la végétation elle même et le silence était oppressant. Les animaux semblaient avoir fuit les lieux à moins qu'ils ne soient morts ou ne se cachent.. D'étrange trainées noires semblables à du sang séché tâchait l'écorce des arbres en de longs sillons qui partaient des racines en remontant jusqu'au feuillage. Le maître des Sciences Occultes s'approcha d'un vieux chêne à l'agonie qui semblait encore résistait contre la propagation du mal car seule une partie de son tronc était marquée. Il examina un instant l'écorce avant de rompre une petite branche basse déjà malade. La sève elle même était aussi sombre que de l'encre, trahissant la présence de ma magie noire jusqu'au cœur des arbres centenaires.

« Je n'ai jamais rien vu de semblable...» Murmura-t-il fasciné en regardant l'arbre contaminé avant de rejeter la branche arrachée sur le sol sans cérémonie. La façon dont la corruption semblait se répandre toutefois évoquait la magie du sang, comme si ces bois formaient un seul ensemble vivant, dont les arbres et les créatures y vivant seraient les membres. Il pensait éventuellement à un rituel, mêlant le sang à la terre qui aurait sans doute pu produire un tel effet.. Mais pour venir à bout de cette malédiction, encore fallait il en trouver l'origine précise et l'endroit d'où elle était issue.

Le lord jeta un coup d'oeil alentour. Si le soleil devait être levé à présent, l'obscurité continuait à régner en maître dans le sous-bois. On y voyait suffisamment mais pas un seul rayon de lumière  ne franchissait le couvert des arbres. Par ailleurs, la forêt entourant Ilvermorny était vaste, il ne serait sans doute pas aisé de trouver la source de cette magie noire, du moins pas en marchant ainsi à l'aveuglette. Il leur fallait une direction.

« Je vais faire un peu de repérage..» déclara finalement le sorcier en faisant appel à son animal totem grâce à un sortilège un peu particulier qu'il avait appris auprès d'un puissant chamane. Oma devait sans doute le connaître aussi compte tenue de ses origines mais il ignorait à vrai dire quel était son patronus. En tout cas, son corbeau fantomatique avait l'avantage tactique non négligeable de pouvoir voler au dessus des arbres de façon à lui donner une vision d'ensemble. La vision de l'animal totem se superposa d'ailleurs à la sienne quand il acheva le sort, ce qui lui donnait l'impression étrange de planer tout en ayant les pieds fermement plantés sur la terre ferme. Sa conscience ainsi élargie par le point de vue du corbeau, il continua à avancer prudemment vers le cœur de la forêt à l'endroit où les arbres étaient les plus sombres, totalement noirs car entièrement engloutis par la corruption.

« L'endroit qui semble le plus touché se trouve dans cette direction. » Lâcha-t-il après un moment tout en désignant un espace entre les arbres, où semblant de sentier se dessinait entre les buissons. « Je suppose que c'est là qu'il faut....»

Mephisto n'eut pas le temps de terminer sa phrase car au même moment un cri animal à mi chemin entre un grognement de rage et une plainte lancinante retendit, émergeant des broussailles. Le temps qu'il tourna la tête vers l'endroit en question, une forme équine d'un blanc lumineux bondit de derrières les fourrés. L'animal avait des yeux fous et injectés de sang, et c'est à peu près tout ce que pu voir l'enseignant car la Licorne le chargea, se jetant férocement sur lui, la tête en avant. Qu'est ce que...? Il réussit à s'écarter à la dernière seconde pour éviter de se faire embrocher par la longue corne torsadée de la créature. Il réagit dans la foulée, conjurant un « incarcerem » informulé. De lourdes cordes épaisses s'enroulèrent brusquement autour de la bête qui se retrouva prise au piège de leur étau cruel et s'écroula lourdement. Et bien, si même les licornes se mettaient à attaquer, ils avaient intérêt à rester sur le qui vive.. songea-t-il tout en observant froidement la créature immaculée qui se débattaient vainement contre les liens solides qui la retenaient.


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Mer 8 Fév - 19:13
Oma Brown
Oma regardait partout autour d'elle, et eut le coeur brisé.

Les arbres étaient tâchés de noirs, on aurait dit qu'ils étaient à moitié morts et que le mal qui les touchait se rependait de cellule en cellule. Quand elle vit son jeune collègue couper une branche de l'arbre, elle eut comme l'impression d'entendre le végétal gémir..
C'était une des choses qu'elle avait apprise auprès de sa famille: communiquer avec les êtres vivants. Il est vrai que son don était particulièrement aiguisé sur les ours, mais, elle pouvait comprendre quelques sentiments primaires émanant des autres formes vivantes... Si elle avait été un véritable chaman, elle aurait pu tenir de véritable conversations avec ces arbres semi morts... (Son père avait eu pour meilleurs ami un géranium). Pour le moment, elle sentait seulement le désarroi général.

Oma fronça les sourcils... Elle avait déjà entendu parler de ce genre de magie, mais ne l'avait jamais vu de ses yeux...
Pendant son voyage en Amazonie parmi les sorciers Achuar elle avait entendu parler de ce chaman malfaisant qui avait tenter de prendre le contrôle de tout un peuple grâce "à une ombre se rependant dans les coeurs des choses" ("choses" lui ayant toujours parut très vague). Aucun sorcier n'avait été capable de lui reproduire la cérémonie et elle semblait alors aussi tabou qu'un sortilège impardonnable. Seuls les anciens pouvaient en parler librement lui décrivant les aspects les plus sombres de cette période de leur histoire. Ils l'avaient emmenés dans une partie abandonnée de la forêt où les arbres étaient devenus noirs... On aurait pu penser qu'ils avaient brûlés, mais non, on voyait que chaque branche avait été vidé de sa vie et qu'il restait quelques feuilles flétries toujours en place après une centaine d'année.
Le rituel se nourrissait de l'énergie vitale des êtres vivants, et rendaient fou les plus forts. Dans une forêt peuplé de créature magique, la plupart devenez fous... Mais ils dépérissaient, et cela nourrissait quelqu'un.

Tandis que Mephisto envoyé son animal totem, un corbeau (bien plus discret que le Grizzli d'Oma) elle se pencha vers lui pour faire part de ses soupçons.

-J'ai déjà entendu parler d'un rituel pareil. Chez des sorciers d'Amazonie. Toute une partie de la forêt était morte, le sorcier qui l'avait jeté avait tenté de prendre le contrôle des tribus. Il n'a échoué que par chance, il n'était pas assez puissant pour canaliser autant de puissance. Il est mort avant que son objectif ne soit atteint, mais une partie de la forêt est morte avec lui. On raconte qu'il avait mal effectué le rituel, et que normalement, c'est dans un objet, et pas une personnes qu'il faut canaliser la puissance.

Le corbeau revenait déjà... C'était là bas.
Elle appréhendait ce qu'ils allaient y trouver. Si c'était un mage noir, c'était forcément quelqu'un d'assez renseigné (surtout pour lancer un rituel oublié).

Pendant que son "objet catalyseur" était en charge, il avait du être assez malin pour s'assurer de sa protection. La zone devait être remplie de pièges.. Rien que les pauvres animaux touchés participaient à la protection de "l'objet".

Elle sursauta en voyant la licorne surgir. Heureusement, Mephisto réagit tout de suite et ligota le pauvre animal qui ne cessait de se débattre.
Oma se pencha vers la créature.
Sa robe d'ordinaire d'un blanc immaculé était sale et ses yeux viraient au rouge. Elle gémissait, et Oma la prit par pitié...
Ils ne pouvaient pas la laisser comme ça. Mais elle ne pouvait pas la tuer non plus... Tuer une licorne, qui pouvait bien faire ça ?!

Elle ferma les yeux et inspira un grand coup. Elle se redressa et tourna le dos à la créature. Il fallait rapidement arrêter le sort, en espérant que cela l'aide.

-Umbra Serva !

Quatre ombres tangibles sortirent de sa baguette. Et elles partirent devant.

-Elles permettront de détecter les pièges. S'il y en a. Par contre, on risque encore de se faire charger par des bestioles en furie.

Oma partie devant, encore une fois. Elle voyait les silhouettes vagues de ses quatre ombres se dessiner dans l'obscurité du sous bois. Rien ne se produisit pendant cinq bonnes minutes, quand tout un coup, une des ombres vola de plusieurs mètres de hauteurs avant de se désintégrer dans un bruit de mâchoire. Les trois autres restèrent immobiles en arrière et Oma vint à leur niveau, observant ce qui avait bien pu se produire.

-Des tentaculas... On dirait qu'elles ont été touchée elles aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Dim 12 Fév - 18:18
Mephisto L. Blackcrow
Observant l'amérindienne du coin de l'oeil, Mephisto voyait bien que son ancienne enseignante était particulièrement affectée par l'état déplorable de la forêt. A vrai dire, lui même se moquait pas mal de voir quelques arbres et créatures en piteux état, et si cela n'avait tenu qu'à lui, il aurait sans doute carboniser toute la forêt pour détruire l'origine de ce mal dans la foulée. Mais évidemment, une telle démarché n'était pas vraiment envisageable, la directrice ne l'aurait jamais approuvée... Et c'était sans parler d'Oma. La vielle femme paraissait d'ailleurs ébranlée par le sort de la licorne qui continuait à se débattre avec ses liens. Impassible, le ténébreux jeta un dernier coup d'oeil indifférent à la créature avant de reprendre son avancée à travers les bois contaminés.

Le professeur de Sciences Occultes repensait au récit de son aînée. Seul un idiot ou un fou tenterait de lancer un rituel de cette sorte sur soi même, l'énergie en jeu était bien trop importante, un être humain ne saurait la supporter sans y laisser la vie. Le regard assombri par ses pensées, le ténébreux s'était contenté d’acquiescer distraitement à son histoire. Au cours de ses recherches, il avait en effet entendu la mention d'un tel rituel sans toutefois n'avoir jamais eu la moindre preuve de sa véracité et encore moins le loisir de pouvoir en observer les effets. L'expérience d'Oma était donc un atout non négligeable qui venait alimenter ses propres connaissances. Il devait avouer qu'il était assez curieux d'en connaître les détails même s'il conservait une expression sérieuse parfaitement neutre pour ne point montrer à quel point la chose l'intéressait. Pourtant, il songeait déjà à étudier les modalités de ce fameux rituel de plus près dès lors qu'il aurait du temps et de la tranquillité devant lui.

Le ténébreux observa distraitement les ombres serviles conjurés par sa partenaire partir en éclaireur entre les arbres. Se fiant pour l'instant à son aînée et à son sortilège, le sorcier emboita le pas de cette dernière et se fraya un chemin entre les arbres. Attentif et alerte à la possibilité d'une nouvelle attaque animale, il marchait d'un pas rapide et décidé vers la zone où se condensaient les végétaux ravagés et sans vie que  les yeux de son animal totem voyait depuis le ciel. Mephisto ne s'était jamais aventuré aussi loin dans la forêt, il faisait de plus en plus sombre à mesure que la végétation se densifiait, empêchant la lumière de percer à travers le feuillage massif des arbres les plus hauts. Leur progression était assez rapide, aucun nouvelle obstacle n'étant venu leur couper la route. Cependant, au bout de quelques minutes l'une des ombres d'Oma  se désintégra dans un claquement déplaisant. Suivant la professeur de Sortilèges, Mephisto s'approcha pour observer à son tour ce qui avait causé l'incident. Bien qu'il était très loin d'être un expert en botanique, il reconnut malgré tout les buissons aux dents tranchantes pourvus de longues tentacules agressives, des Tentaculas vénéneuses.

Inspectant les environs, le sombre professeur remarqua qu'à cet endroit les arbres semblaient plus anciens, plus gros et plus imposants. L'ensemble des végétaux semblaient plus vigoureux qu'ailleurs, comme s'ils étaient protégés par une magie spécifique. Ce n'était pas une surprise que les tentaculas se soient développées ici, les plantes magiques ne pouvaient qu'aimer ce genre d'environnement.

« Se frayer un passage là dedans risque d'être délicat.. » commenta le Lord en jetant un coup d'oeil furtif en direction d'Oma. « Cela ne va surement pas vous plaire, mais le meilleur moyen de traverser en sécurité reste d'utiliser le feu pour garder les tentacules à distance.. »

Honnêtement, à moins que l'améridienne ne sorte une solution miracle de son chapeau, il n'y avait pas d'alternative. Or plus vite, ils trouveraient l'origine de la malédiction, plus vite la forêt revivrait. Mephisto commença à s'avancer, baguette en main. Outre la menace potentielle des buissons dont la morsure pouvait être fatale, le mage noir avait l'impression désagréable d'être observé. La dernière fois qu'il avait ressenti ça, il se trouvait au beau milieu d'un temple maya entouré par d'innombrables acromentules... Le brun venait à peine de se faire cette réflexion intérieure que la chevalière en argent qu'il portait toujours au doigt se mis à luire doucement signe d'un danger imminent. Brandissant son arme devant lui, le maître des sciences occultes scruta les buissons et les arbres alentours, ne distinguant d'abord rien de particulier jusqu'à ce que des rires légers aussi mélodieux que sinistres s'élèvent peu à peu tout autour des deux enseignants, semblant provenir des végétaux et des arbustes eux mêmes. Un air envoûtant se mis à vibrer, des voix sensuelles enjôleuses, chantaient une musique étourdissante, sublime et insidieuse.

Soudain, des silhouettes féminines d'une beauté époustouflante semblèrent se matérialiser parmi le feuillage. Subjugué, le sorcier abaissa sa baguette sans même s'en rendre compte alors qu'il observait ses femmes aux courbes délicieuses s'approcher d'une démarche prédatrice. Des nymphes des bois... Qui aurait cru que cette satanée forêt abritait des nymphes ?


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Mar 14 Fév - 20:22
Oma Brown
Oma soupira.

Brûler la foret !

....Tout de suite...

Ah elle était belle la jeunesse hein !

Aucun respect pour mère nature et ses chefs d’œuvres... En parlant d'art, cette partie de la forêt était un parfait exemple porté à son paroxysme. Ces vieux arbres, s'entrelaçant d'une manière presque intime et ces plantes si vigoureuses qu'on aurait pu croire qu'elles avaient toujours été ainsi sans jamais passer par un stade juvénile. Les troncs étaient larges, les feuilles bien développées, et si ce fléau n'avait été présent on aurait surement entendu les arbres discuter entre eux. Tout respirait la force qu'on acquiert avec l'âge: la beauté que seule les vieilles choses peuvent dégager.

Un peu comme Oma....

Et pas ces nymphes...

Les nymphes étaient des êtres graciles feignant la beauté de la jeunesse. Une beauté éphémère et qui ne se gagne que par l'avantage d'un aïeul ou deux. Contrairement à la beauté de l'âge qui se mérite par le vécu, la passion, les épreuves et la vivacité d'un esprit.

Elles étaient deux.

Leur peau était d'une teinte jaune qu'Oma avait connu moins moutarde sur d'autre spécimens. Leurs cheveux qui d'ordinaire avaient la teinte des feuillages alentours étaient noirs. D'un aspect général, ces nymphes présentaient encore moins de beauté qu'elles auraient pourtant du. Tout était sombre, jusqu'à leurs yeux qui ne dégageaient aucune sensibilité. On voyait bien que le fléau les touchaient également.

Ceci dit, ça sembla suffire à Mephisto.

Comment un homme avec autant de goût que lui pouvait se laisser berner par ces créatures ? Oma était encore plus étonnée de la réaction (proche de la catatonie béate) de son collègue quand on considérait qu'une femme aussi belle qu'elle (et largement plus que les nymphes) se trouvait juste à côté de lui. Sa seule présence aurait du être un phare dans la nuit, et éclipser toutes les illusions de beautés alentours.  

Elle eut un soupire agacé et leva sa baguette. D'un air pincé elle jeta un dernier coup d'oeil au sorcier, attendant un ultime sursaut qui ne venait pas. Tant pis. Il fallait se rendre à l'évidence: le professeur Blackcrow faisait seulement semblant d'avoir du bon goût mais n'était guère différent des ces jeunes playboys trentenaires qui trouvaient Oma trop défraîchie.

-Immobilus.

Elle vit les nymphes s'arrêter dans leur mouvement.

-Vraiment Mesphisto. Votre réaction est quelque peu... Décevante. Il me semblait qu'un homme de bon goût comme vous aurait su éviter de tomber sous le charme de créatures aussi banales que des nymphes. Si au moins c'eût été des Vélanes. Mais là... Nous sommes bien loin du compte.

Elle tenta de passer outre son amertume (avec difficulté, je ne vous le cache pas) et d'un geste assuré de la baguette lança un PREASIDUM FACERE informulé.
Un bouclier se forma devant elle. Il était capable de désintégrer tout ce qui le touchait... Oma le considérait autant comme un moyen de défense qu'une arme.

Elle eut une hésitation...

Peut-être avait-elle réagit un peu trop violemment à cet aveux de faiblesse de son si beau et si parfait collègue... ? Après tout, ces nymphes étaient soumises au fléau... Peut-être provoquait-il des effets similaires aux vélanes chez elles ?

Qui sait...

Mephisto était juste une victime de sa condition de séduisant quadragénaire... Si cette magie noire touchait les hommes... Il ne pouvait être véritablement responsable...

Mais avec un ton d'excuse, et décidant d'enterrer la hache de guerre Pikunis, Oma expliqua son choix.

-Je n'ai pas trouvé mieux. Mais au moins, on évitera de déclencher un feu de forêt. Pensez à ligoter les nymphes pour éviter qu'elles ne nous suivent. Elles seraient capable de...

Avant qu'elle ait pu finir sa phrase les deux nymphes se mirent à hurler.

Dans un cadre sein et dénué de magie noir, la voix des nymphes avait des propriétés magiques. C'était avec leurs chants qu'elles participaient à la croissance des végétaux ou à l'écoulement des ruisseaux. Dans le cas présent elles l'utilisaient plutôt pour déclencher une croissance accrue des tentaculas qui lancèrent leurs branches contre Oma et Mephisto.

A l'aide de son bouclier, la vieille Pikunis stoppa l'attaque. Et les branches qui touchèrent son sort se transformèrent en poussières.
Comment avait-elle pu penser qu'elles n'attaqueraient pas... Ou plutôt qu'elles ne se serviraient pas de leurs voix comme une arme ?!


OMA
Brown
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Mer 15 Fév - 23:47
Mephisto L. Blackcrow
Le chant des nymphes s'insinuait en lui comme une berceuse hypnotique qui lui engourdissait l'esprit et les sens. Les créatures corrompues par cette magie noire avaient réussi à lui faire baisser sa garde ce qu'il n'aurait jamais cru possible. Cette faiblesse qui avait été la sienne, bien que brève et fugace mettait le sorcier hors de lui. Il détestait perdre ne serait-ce qu'un tant soit peu, le contrôle de la situation. Or, comme Oma venait à très juste titre de le lui faire remarquer, sa réaction était dès plus décevante, car naturellement, le temps qu'il parvienne à se détacher de l'emprise des créature sur lui, et il revienne à lui, sa partenaire avait déjà immobilisé les deux créatures sylvestres.

Mephisto ne répondit rien à l'accusation de son aînée, il n'avait simplement rien à ajouter pour sa défense car il n'en pensait pas moins. C'était indigne de lui que de se laisser berner ainsi par de vulgaires Nymphes des bois comme un sorcier novice. Pinçant les lèvres, il se contenta de dissimuler sa contrariété en gardant résolument le silence. La mention des Vélanes lui arracha seulement un rictus dédaigneux. Il méprisait cordialement ses créatures. L'ironie dans cette histoire c'est qu'il résistait incroyablement bien aux charmes des Vélanes avec lequel l'amérindienne avait comparé l'effet des nymphes sur lui. Le maître des Sciences Occultes avait sans doute bien des défauts mais la faiblesse d'esprit n'en faisait nullement parti.

Autant en colère contre les nymphes que contre lui même, le Lord se décida à avancer d'un pas décidé, sans prendre la peine d'attendre l'amérindienne et son bouclier de protection. Cette histoire commençait à lui taper sur le système, il détestait la forêt et il avait hâte d'en finir au plus vite. Son ancienne enseignant ne voulait pas qu'il allume de feu pour ne pas courir le moindre risque... Soit, ils allaient donc devoir se compliquer inutilement la vie. Parfait. Il taillada d'un geste bien plus vif et brusque que nécessaire les tentacules qui avait le malheur de se trouver sur sa route par un Sectumsempra informulé.  Par ailleurs, Mephisto avait toujours détester qu'on lui donne des directives et qu'on lui dise quoi faire, ce qui ne fit que rajouter à sa mauvaise humeur. Ne pouvait-elle pas s'en charger elle même des Nymphes ? Il garda cependant pour lui sa pensée désobligeante alors qu'il se retournait pour obtempérer. Mais ce fut hélas une seconde trop tard, car le hurlement lancinant des Nymphes lui vrilla les tympans. Par réflexe, il balança un Stupéfix sur la plus proche mais déjà la végétation alentour réagissait.

Oma parvint à stopper les tentacules qui s'étiraient dans sa direction mais cela ne suffit pas. En plein cœur des bois comme ils l'étaient présentement, les végétaux foisonnaient tout autour d'eux et ce fut comme si toute la forêt réagissait au cri de guerre des nymphes rongés par la noirceur. Les lourdes branches des arbres s'allongeaient pour chercher à les atteindre par en haut tandis que leurs épaisses racines millénaires croissaient pour venir s'enrouler à leurs pieds. Les buissons épineux et les tentaculas se dressaient en un mur d'épines mordantes et féroces qui menaçait de se refermer sur eux. Et ce n'était pas tout, non, car les végétaux ne furent pas les seuls à réagir à l'appel des gardiennes de la forêt. Quelques minuscules botrucs dissimulés dans les arbres y répondirent également, fondant sur eux et le Lord pressentait que ce n'était que le commencement. Il leur fallait agir vite pour se tirer de là avant que la situation empire.

Au diable, les bonnes résolutions et aux grands maux les grands remèdes. Oma finirait bien par s'en remettre. De l'extrémité de sa baguette qu'il agita habilement dans les airs, le mage conjura son feu infernal qu'il déploya autour de lui à la manière d'un petit essaim d'abeilles.  Mephisto dirigea d'abord les flammes vers le sol, carbonisant les racines et stérilisant la terre à ses pieds avant d'ériger une spirale de feu verticale autour de lui. Le but n'était nullement de répandre un brasier, aussi le sorcier prenait soin de maîtriser le feu dans un espace restreint autour d'Oma et lui même, l'empêchant autant qu'il était possible de trop se répandre. La tâche était ardue, voire impossible car tout ce que le Feudeymon touchait s'enflammait aussitôt mais au moins, cela leur dégageait le passage.

« Avançons. Vous n'aurez qu'à faire pleuvoir plus tard. »  Lança-t-il, à l'attention de l'amérindienne tout en ouvrant le chemin. Et puis, elle pourrait aussi le réprimander plus tard si elle y tenait. Pour l'instant, il s'agissait d'avancer rapidement tout en gardant les menaces potentielles à distance.

Mephisto faisant en sorte de garder le feu autour de lui, comme une barricade incandescente contre tout ce qui pourrait chercher à l'atteindre. Et si un animal était assez fou pour ne pas fuir à leur approche, ce n'était plus son problème. Il ne laissait derrière lui que quelques début d'incendies disséminés ça et là qui devraient logiquement s'éteindre rapidement, car il n'y avait guère de vent et ces bois étaient suffisamment humides pour qu'un feu ordinaire ne prenne pas. L'enseignant espérait que la nymphe restante ne les suivrait pas, sans quoi, ils seraient contraints de s'en occuper aussi.


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Ven 17 Fév - 20:22
Oma Brown
Oma assista impuissante aux initiatives destructrices de Mephisto. Elle n'aurait jamais cru qu'il en soit capable et l'image de son beau et jeune collègue en prit un sérieux coup.
Il tuait, tuait simplement et purement. Le mur de flamme qu'il avait produit était serte magnifique (de la grande magie) mais c'était également meurtrier. Leur passage laissait des cadavres de créatures rendues folles par le fléau. Ce n'était pas leur faute si elles attaquaient, et en temps normal elles auraient même évité la barrière.
Mephisto ne faisait pas dans le détail.
Le peu de considération qu'il avait pour les autres êtres vivants, que ce soit les plantes ou les créatures était affligeant. Jusqu'où allait son mépris de la vie ? Les humains y échappaient-ils seulement ?

Ils laissèrent une large cicatrice derrière eux. Fumante, mais pas enflammée.

Oma finit par se demander si le professeur n'était pas lui même touché par le fléau..Si toute ces réactions n'était pas un signe qui commençait lui même à faiblir. Peut-être devenait-il fou ?

Elle allait devoir le garder à l'oeil...

Et qu'en était-il d'elle ? Si Mephisto était touché, peut-être que ses propres réactions ne tarderaient pas à se faire illogiques et déraisonné. Une panique nouvelle la submergea. Elle suivait son collègue avec cette peur inédite qu'il se retourne contre elle et la réduise en cendre.

-Mephisto. Arrêtons nous ! ARRÊTONS NOUS ICI !

Quelque chose avait changé encore plus que le quadragénaire... Ce que brûlait maintenant le mur de flamme était déjà mort, déjà vidé. Oma reconnu les symptômes d'un stade final du fléau, comme elle l'avait vu autrefois dans la forêt amazonienne.
Le professeur de sciences occultes sembla diminuer l'influence de son sort, et elle pu observer, dans un silence de recueillement.

La forêt elle même était dans un silence sur-réaliste. On ne pouvait même pas entendre le son du vent ou même des pas lointains. Quand elle se mit à parler une nouvelle fois, c'était comme si sa propre voix était atténuée par cette cacophonie silencieuse, comme si quelque chose de lourd flottait dans l'air, empêchant n'importe quel son de passer.

-C'est ici. Le réceptacle est quelque part par là. Nous devons le trouver.

Elle sortit de la barrière de Mephisto, sans lui accorder un regard et avança prudemment dans cette forêt morte.
Pourquoi avoir choisit cet endroit plus qu'un autre ?
Il devait bien y avoir une raison ?

En continuant d'avancer, elle finit par la trouver.

Il s'agissait d'un autel. Il était en pierre. Une vasque au milieu. Un visage surement divin gravé au dessus. Il était simple, mais typique.
Le cœur de la forêt.
C'était coutumier de certaines tribus amérindiennes. Focaliser toute la magie d'un lieu en un point. Des légendes racontaient que l'eau qu'on y recueillait avec des vertus puissantes, assurant la longévité de ceux qui la buvaient. Oma n'y croyait pas, pour la simple et bonne raison que les exemplaires qu'elle avait vu au cours de ses voyages avaient surtout des vertus curatives mais pas rajeunissantes.

Elle s'approchait, voulant jeter un coup d’œil au contenu de la vasque quand elle le vit alors. Il était beau et jeune. On aurait pu lui donner trente ans, les cheveux noirs et bouclés, le regard sombre. Son teint était pâle et son nez droit. Il était grand, et posait sur les sorciers un regard lassé.
C'était un centaure.

-N'approchez pas ou vous serez vous aussi prit au piège... dit-il d'une voix lente et détachée.

D'un geste vague il désigna un cercle, tracé tout autour de l'autel.


OMA
Brown
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Sam 18 Fév - 23:19
Mephisto L. Blackcrow
Son feudeymon était d'une efficacité redoutable et Mephisto ouvrit sans difficulté le chemin qui s'enfonçait vers le cœur de la forêt où les arbres étaient les plus hauts et la végétation la plus dense. Naturellement, et  comme il s'y attendait Oma sembla profondément attristée par sa décision d'utiliser un tel sortilège. Si le ténébreux se moquait éperdument des quelques cadavres d'animaux carbonisés et des arbustes en cendre qu'il pouvait laisser dans son sillage, tout comme il se contrefichait pas mal de manière générale du mal qu'il pouvait causer à autrui, cela l'ennuyait en revanche de blesser ainsi son ancienne enseignante. Il poussa un soupir, songeant qu'il trouverait bien un moyen de remonter dans son estime plus tard. Il faut dire que le respect qu'il conservait envers son aîné lui rendait assez désagréable l'idée de la décevoir, car l'amérindienne était une veille dame honorable, au même titre que sa propre mère.

Entendant le professeur de Sortilège l'interpeller, le Lord se figea aussitôt pour lui jeter un coup d'oeil interrogateur. Obéissant, il stoppa immédiatement son avancée et chercha autour de lui ce que son ainée avait bien pu voir. Il réduisit cependant l'intensité des flammes alimentées par son sortilège avant de le faire cesser tout à fait. L'endroit, de toute façon n'était qu'un vaste cimetière végétal et il n'y avait aucun animal vivant à proximité. Rien donc, n'était susceptible de les attaquer en ce lieu de désolation. De part son expérience sans doute, Oma semblait percevoir quelque chose qui lui échappait. Le maître des Sciences Occultes emboita le pas à sa collègue, observant les environs. Il est vrai que maintenant qu'il y prêtait un peu plus attention, il remarqua que cette partie de la forêt dégageait quelque chose de particulier. Une magie ancestrale émanait de cette terre qu'un rituel obscur était venu corrompre et souiller.  

Les deux professeurs finirent par arriver au niveau d'un autel, vestige poli par les âges des coutumes ancestrales de certaines tribus de natifs du continent. Bien que Mephisto n'ait pas baigné dans cette culture et ses rituels spécifiques, à la différence de sa coéquipière, il avait néanmoins passé plusieurs années à les étudier. Son ancienne enseignante ici présente avait d'ailleurs participé en grande partie à son initiation sur le sujet. Mais par la suite, il avait également étudié un certain temps avec un chamane auprès de qui il avait appris nombres de pratiques occultes et de rites anciens. Il reconnut sans difficulté les symboles gravés dans la pierre. Ils s'approchèrent, repoussant quelques branches d'arbres et autres buissons qui dissimulait à la vue ce lieu consacré aux esprits de la nature. Le sombre regard du mage repéra alors la créature qui gisait à même le sol, prisonnière du cercle rituel. L'hybride agonisant les mis en garde, les prévenant de ne pas approcher. Le brun ténébreux du se faire violence pour ne pas lâcher un rictus méprisant. L'imbécile avait du chercher l'origine de la malédiction lancée sur la forêt et avait sans doute pensé pouvoir intervenir alors qu'il était totalement ignorant du genre de magie rituelle qui était à l'oeuvre. Comme si un centaure, d'ailleurs, était fichu de comprendre autre chose que des disciplines vaseuses telles que l'astrologie et la divination..

Ignorant l'avertissement de la créature, Mephisto s'avança afin d'étudier d'un peu plus près le genre de rituel qui avait été pratiqué ici. L'intérêt qu'il portait à la magie à l'oeuvre ici aiguisait sa curiosité et éveillait son excitation. Méticuleux et observateur, le ténébreux longea le tracé irrégulier du cercle directement fait dans la terre et contourna l'autel.  Dans la vasque qui le surplombait, gisait le cadavre éventré d'un petit animal. Un sacrifice. Saisissant son arme, l'enseignant conjura mentalement son Incantatum Revelio. La résonance était particulière, complexe, comme une mélodie de plusieurs instruments très différents et désynchronisés dont les sons s'entremêlent pour donner un résultat unique et surprenant qui montait en crescendo. La magie du sang sacrificielle se mêlait à celle présente en cette terre, puisant son énergie dans les ténèbres et les ombres, l'air et l'obscurité d'une nuit sans lune.  Mephisto fut frappé par la faiblesse dérisoire du cercle de délimitation supposé permettre de maîtriser et contenir le sortilège surtout considérant l'énergie phénoménale qui avait du être déployée. Pas étonnant que cette malédiction ait pris une telle envergure, le rituel avait échappé à tout contrôle. Celui qui avait lancé était un novice et avait probablement pris la fuite sans demander son reste lorsque tout avait dégénérer.. D'ailleurs, il lui semblait apercevoir quelque chose un peu plus loin, presque totalement enseveli sous les feuilles mortes...Malgré le respect qu'il avait pour Oma, il voulait pouvoir y jeter un coup œil sans avoir l'amérindienne dans la pattes, observant par dessus son épaule. Le sorcier tourna le visage vers sa partenaire, lui adressant un petit sourire faussement hésitant dans une expression enjôleuse.

« Oma ? » L'interpella-t-il d'une voix douce et sensuelle. « Pouvez vous surveiller les environs pendant que j'examine l'endroit ? »

Mephisto voulait avoir le champs libre, mais en même temps, il était également préférable que sa partenaire veille sur ses arrières histoire qu'il ne soit pas attaqué par une quelconque créature tandis qu'il cherchait un moyen de briser la malédiction.. Sans attendre le ténébreux franchit alors le cercle et s'approcha du petit l'autel du côté opposé au centaure.  Il fallait qu'il soit à l'intérieur pour agir. Une rune sombre était apparue, gravée sur la pierre de l'autel, probablement à la suite du rituel. Au vu des traces, il repéra rapidement l'endroit ou le coupable s'était tenu pour procéder au rituel. Il s'accroupit pour écarter le tapis de brindilles et de feuilles mortes du bout de sa baguette, révélant quelque chose de tout à fait insolite. Un petit grimoire, assez fin, et en très mauvais état gisait là, à même le sol humide, une page marqué par un athamée. Il était usé par les intempéries et de plus la plupart des pages avaient été arrachées ou s'étaient simplement déchirées avec le temps. Bien que l'encre avait bavé et que certains passages étaient effacés, l'enseignant parvint malgré tout à déchiffrer les grandes lignes.  Le rituel était évoqué sommairement, l'auteur évoquait le sombre pouvoir qu'il renfermait mais aucunement les précautions à prendre pour le réaliser sans risque. Il y avait également des annotations dans la marge et cette écriture il la reconnut sans difficulté car elle appartenait à l'un de ses élèves. Le ténébreux jeta un coup d'oeil en direction d'Oma, celle ci, occupée à sécuriser les environs, ne regardait pas. Le lord dissimula la preuve accablante de la culpabilité de Wayat Macnish dans la poche intérieure de sa veste mais conserva le couteau en main.  

Compte tenu de l'ampleur avec laquelle la malédiction s'était propagée, il allait falloir faire les choses en grand pour conjurer le sort. Par ailleurs, le moment était idéal car à l'heure qu'il était, le soleil devait être au plus haut dans le ciel. A l'aide de l'Athamée, Mephisto s'entailla le doigt et dessina à l'encre rouge de son sang un petit pentagramme sur l'autel pour faire appel aux différents éléments. Il ramassa des brindilles sur le sol, du bois et des feuilles, pour en remplir la vasque, recouvrant la carcasse pourrissante du lapin. Puis, se reculant légèrement dans les limites du cercle dont il était prisonnier, il enflamma le tout d'un habile coup de baguette. La rune réagit immédiatement, car naturellement, la malédiction qui souillait la terre allait résister et il ne serait pas si aisée de s'en débarrasser. La flamme qui jaillit de la vasque s'éleva très haut et la rune gravée sur la pierre devint incandescente. La chaleur dans le cercle devint suffocante. « Que le feu purificateur consume le cœur gangréné... » Commença à marmonner le ténébreux, incantant à voix basse avant de relever la tête pour s'adresser à la vieille amérindienne.

« Je vais avoir besoin de votre concours, professeur, il est temps de se mouiller un peu... Rien de tel qu'une bonne averse pour purifier la terre. Vous devez entrer dans le cercle. »


Un aguamenti aurait sans doute pu faire l'affaire, mais une pluie torrentielle, c'était bien mieux.


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Dim 19 Fév - 20:45
Oma Brown
Oma vit Mephisto transgresser la limite du cercle en dépit des avertissements du centaure. Elle leva les yeux au ciel. S'il restait coincé, c'est elle qui allait devoir le sortir de là.

-Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Comme s'intéressait à son avis....
C'était un bel homme, jeune et courageux: il n'écoutait que son instinct ! Elle le vit faire le tour de l'autel, l'inspectant d'un coup d'oeil expert. Mephisto était l'un des rares collègues, de par son champs disciplinaire, à apprécier autant qu'elle la magie des rituels. Quand Oma avait décidé de les adapter aux baguettes magiques, Mephisto avait plutôt choisit de les apprendre, les étudier et les enseigner. Il était mieux placé qu'elle pour déjouer celui ci.

Oma leva la tête quand il l’interpella, elle s'était égarée dans ses pensées. Il avait raison. Elle devait faire quelque chose. Là où elle était, elle ne servait à rien, autant s'assurer que les environs étaient sûr et que Mephisto pouvait continuer son enquête.

La vieille pikunis décrivit un large cercle aux alentours de l'autel, lançant cave inimicum. Le sort permettrait d'être alerté si jamais un ennemi s'introduisait dans le périmètre qu'elle était en train de définir. La crainte d'Oma n'était pas tant les créatures touchées par le fléau, mais plus le sorcier qui avait lancé la malédiction. Il devait baigner dans la magie noire et s'être beaucoup trop renseigné. C'était quelqu'un à éviter.

Elle avait à peine fini de tracer le périmètre d'action de son sort qu'elle entendit la voix du centaure résonner à nouveau. Si elle avait été plus proche, elle l'aurait entendu dire"Il ne sert à rien de cacher les faits, il resurgissent toujours" à Mephisto. Mais bon, elle était loin, vieille et à l'ouïe défaillante mine de rien (ne lui répétez pas ce que je viens de dire). Oma préféra se rapprocher au moment où son collègue commençait son rituel...

Encore du feu ? Décidément...

Il lui supplia de venir faire une danse de la pluie à l'intérieur du cercle.

-Bon très bien.... Mais j'espère qu'on ne restera pas coincé ici... Et j'ai plus pratique qu'une danse de la pluie.

Avec hésitation elle entra dans le périmètre du cercle et agita sa baguette, lançant son sort "pluviométrie".
Des trombes d'eau se mirent à tomber. Mais l'avantage qu'avait ce sort sur une véritable danse de la pluie, c'est qu'il ne durait que dix minutes.


OMA
Brown
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Lun 20 Fév - 18:51
Mephisto L. Blackcrow
Le centaure avait peut être été témoin de son acte de dissimulation mais le sorcier n'en avait cure. Dans la position où il était, de toute façon l'hybride à l'agonie n'avait pas pu voir grand chose, aussi le sorcier se contenta d'ignorer son commentaire. La créature n'avait sans doute pas la moindre idée de la chance qu'elle avait que le ténébreux ne soit pas seul, car seule la présence d'Oma l'empêchait de pouvoir charitablement mettre un terme à sa vie misérable. Quoi qu'il en soit, c'était un sacrifice volontaire que requérait son rituel et non un meurtre. Son propre sang versé à dessein sur l'autel dans le tracé d'une étoile à cinq branche remplissait ce rôle. Le sortilège initial ayant été nourri par l'énergie de l'air et de la terre pour invoquer les ombres, il lui fallait désormais faire appel aux éléments complémentaire avant de conjurer ses effets néfastes et l'annihiler.

Les flammes qui emplissaient la vasque livraient une bataille sans merci aux ombres et aux ténèbres  dévorant en leur sein la corruption putride dans un brasier d'étincelles et de crépitement meurtriers. Le feu rouge incandescent qui se gonflait et crachotait furieusement commença bientôt à rétrécir pour prendre une teinte bleutée signe que le rituel fonctionnait. Conformément à ses instructions, la vieille amérindienne vint finalement le rejoindre à l'intérieur du cercle alors que Mephisto poursuivait son rituel en invoquant la lumière avec un Solem Illumini. Sept puissantes sphères lumière irradièrent alors dans toutes les directions, baignant le sombre sous-bois d'une clarté aveuglante. Le maître des Sciences Occultes plissa légèrement les yeux le temps que ses pupilles s'habituent mais n'interrompit pas pour autant son office. « Que la lumière éclaire les ombres et chasse les ténèbres...» En réponse à ses mots, la luminosité se fit plu vive, plus intense. Le feu lui même devint blanc alors qu'il ne restait plus des os et de la chair de l'animal que des cendres.  La rune, désormais d'un pourpre sombre, irradiait d'une lueur macabre. La pierre semblait suinter alors que les ténèbres et les ombres s'en échappaient pour s'évaporer dans le néant.

Par l'oeuvre de son aînée, la masse vaporeuse d'un gros nuage d'orage couvrit le ciel et s'ouvrit en libérant bientôt des trombes d'eau sur la vaste forêt. La pluie ne tarda pas à tremper ses cheveux et ses vêtements mais le mage ne s'en souciait guère, absorbé par sa tâche. La magie des éléments qu'il invoquait s'insufflait en lui, l'emplissant de son pouvoir avant de se déversait sur l'autel. Il était le catalyseur de toute cette énergie vibrante qui répondait à son invocation et il ne pouvait se permettre de se laisser distraire s'il ne voulait pas risquer de prendre le contrôle. « Que l'eau diluvienne assainisse l'air... » Continua-t-il, tandis que son feu mourrait peu à peu sous l'action de l'eau qui noyait la vasque. « Que son ruissellement étouffe les flammes et purge la terre en profondeur..»

Une brume épaisse commença à se matérialiser dans le cercle, se propageant dans toute la forêt. Peu à peu, sous l'effet du ruissellement de la pluie qui lavait l'autel, la rune s’effaça avant de disparaître totalement. Bientôt un vent surnaturel s'éleva, tourbillonnant en bourrasques autour de la pierre et chassant le  brouillard. « De ses cendres, ainsi la forêt renaîtra.. » Acheva finalement le professeur de Sciences Occultes tandis qu'un rayon de soleil perça la couche nuageuse qui se dissipa rapidement. La pluie cessa, et la malédiction s'en était allée. Mephisto se sentait quelque peu vidé, son énergie ayant été drainée par le rituel, mais il était pleinement satisfait de son travail. Alors qu'il observait entour de lui, il constata sans grande surprise que le cercle tracé avait lui aussi tout à fait disparu, balayé par le vent et la pluie.

Le regard froid du ténébreux revint alors se poser sur la créature couchée par terre, la jaugeant avec mépris et sévérité. Non, il ne pouvait rien faire contre la bête en la présence d'Oma mais le centaure serait bien sot s'il songeait à trahir son petit secret. Un fin sourire étira les lèvres du sorcier tandis qu'il déclarait d'une voix enjôleuse et lourde de sous-entendus.

« J'espère qu'à l'avenir les centaures protégeront mieux cet endroit, car certaines choses ne devraient jamais être révélées...»

Puis, tournant à nouveau son visage charmeur vers son ancienne enseignante, il ajouta avec un sourire séducteur.

« Ma chère Oma,  je crois bien que notre mission est achevée. Et si je ne m'abuse, il est très exactement l'heure de déjeuner. Me permettriez vous de vous inviter ?»


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
45/250  (45/250)
icône :
Citation : Recette saumon à l’échalote: Mettre les échalotes avec le beurre dans une poêle. Mettre les pavés de saumon quand les échalotes sont translucides, saler légèrement. Quand le saumon est cuit, le réserver dans une assiette. Déglacer les échalotes cuites avec le vinaigre balsamique coupé avec un peu d'eau. Ajouter la pointe de moutarde. Faire mijoter 2-3 mn puis ajouter la crème. Remettre les pavés de saumon dans la poêle juste avant de servir afin de les rechauffer. Miam, Miam... Servir avec du riz ou, pourquoi pas, du chou romanesco!
Niveau : Mage
Baguette : Bois de marronnier, plume de Thunderbird, 19.7 cm, souple
Oma Brown
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Professeur de Sortilèges et Enchantements & Directrice de Thunderbird
Lun 20 Fév - 21:11
Oma Brown
C'était de la belle magie.

Un rituel complexe à base d'éléments. L'air et la terre souillée, l'eau et le feu purificateurs... Mephisto cherchait à rétablir l'équilibre et pour ça, les quatre devaient être présents. La pluie fit son office. Sa rencontre avec le feu entraîna la création d'une brume épaisse aux vertus purgatrices. Le brouillard se rependit dans toute la forêt, nettoyant les dernières traces du fléau... Les créatures pour qui il ne serait pas trop tard survivraient.
Pour les autres...
Ce serait une lente agonie.

C'était fini.

D'un retard triste et usé, Oma observa les alentours de l'autel... Cette partie avait été le cœur de la forêt, un lieu puissant et chargé de magie. La vie y avait atteint une forme d’apogée, les arbres y étaient plus hauts, plus denses... Les animaux qui y vivaient ne manquaient jamais de rien... L'air et la terre même semblaient avoir leurs propres consciences. Le lieu était habité d'une âme propre. Mais le rituel avait tout tué... Pas seulement les êtres vivant, mais également l'endroit.
Elle se rappelait des effets du même rituel en Amazonie. Rien n'avait repoussé en cent ans, et rien ne repousserait jamais.

-Cette partie de la forêt est morte. La vie ne pourra jamais reprendre ses droits ici.

C'était le plus accablant des constats. La personnes qui avait fait ça, était un sorcier qui n'avait aucune considération pour le vivant.

-Mais au moins... Nous avons sauvé ce qu'il reste de ces bois... Ils vivront sans coeur. Mais ils vivront.

Elle baissa les yeux, et s'avança pour traverser la limite que le cercle délimitait autrefois. Elle passa sans rencontrer aucun problème.

-Il n'y a pas que ça. Nous devrons prévenir Emma.
Elle l'appelait par son prénom. Avantage exclusif d'anciens professeurs. Ilvermorny doit mener une enquête préalable, avant de devoir avertir le MACUSA. Il s'agit d'une magie noire bien trop puissante. Cela pourrait s'avérer dangereux pour nos élèves... Et pire... Le sorcier qui en est à l'origine court toujours...

C'est alors que Mephisto l'invita à déjeuner... Rien que ça...
Elle se tourna vers son collègue avec une expression de surprise. Il était donc redevenue aussi gentleman que d'ordinaire ? Oma en était maintenant sûre: il avait été infecté par le fléau. Mephisto était peut-être plus sensible à la magie noire que ce qu'il voulait bien faire croire...

Dans un gloussement bien typique Oma couva son jeune collègue du regard. La revoilà conquise, comme si aucun écart de Mephisto ne comptait... Que ce soit des nymphes, en passant par le feu de forêt et en se terminant par le regard méprisant qu'il lançait à ce pauvre centaure.

-Si vous insistez Mephisto, je me ferai un plaisir de déjeuner en votre si charmante compagnie.


OMA
Brown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Le Jardin lunaire :: La Forêt-
Sauter vers: