:: Le Château :: L'Antre :: La Cantine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir. ft Jake Peterson & Théophile Walker

avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 25 Jan - 0:49
Invité
-T'es sûr de toi? Demandais-tu as ton voisin de dortoir.

Ce dernier fit oui de la tête avec un air fier. D'après ce qu'il te disait, il s'agissait d'un passage secret dont il avait lui-même entendu parler par les tableaux du château. Près des cuisines, disait-il. Il n'en savait pas plus malheureusement. Mais ce n'était pas ça qui allait t'arrêter, pas vrai Hugo? Un passage secret ! Il y en avait des tas dans le château cela dit. Ce n'était pas vraiment une surprise ou un scoop. Mais tu étais quand même très intrigué et l'idée d'en parler à Jake te vint immédiatement à l'esprit.

C'est pourquoi, en ce samedi soir tu décidais d'envoyer un mot magique sur la table de Jake, pour qu'il te retrouve sur les marches du grand hall, à l'extérieur, après le dîner. Il fallait absolument que tu lui en parles ! Demain? Ca va pas la tête? Vous deviez être les premiers sur le coup. Si ton ami du dortoir en avait parlé à d'autres personnes?

-Salut ! Hé, j'ai un copain qui m'a parlé d'une sorte de passage secret près des cuisines. Ca te dit d'aller voir ça de plus près?

A l'aide d'un grand sourire, tu espérais le convaincre -même si de toute façon, il était toujours partant pour ce genre d'escapades-.

-Il a entendu quelques tableaux en parler l'autre soir. Personne ne sait ce qu'il y'a derrière. C'est cool non?

Méfie toi Hugo, la dernière fois que vous êtes partis tous les deux à l'aventure, ou même la fois précédente, vous avez faillit vous faire tuer... N'était-ce pas une raison pour rester prudent? Non, bien sûr que non. Après tout, à l'intérieur même du château, il ne pouvait rien vous arriver, hein? ... Au piiiire des cas... Vous aviez l'habitude. C'est ce que tu te disais au fond, pour essayer de rester raisonnable sur l'excitation qui animait ton regard émeraude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 25 Jan - 2:23
Invité
Jake savourait sa part de tarte aux pommes lorsque le petit oiseau pointa le bout de son bec en papier en voletant devant lui. D'abord intrigué, le jeune homme se demanda qui pouvait bien lui envoyer un message, puis reconnut sans peine une patte familière sur ce petit ouvrage plié. Un demi-sourire amusé sur le bord des lèvres, il se saisit délicatement de l'origami et le déplia pour découvrir ce qui était écrit à l'intérieur. Ses prunelles brunes parcourent le mot avec curiosité, puis il empoigna sa baguette et le replia soigneusement. Deux lettres se formèrent à l'encre sur l'une des ailes pour inscrire "OK" et l'oiseau redécolla pour rejoindre son créateur.

Le jeune homme allait reprendre encore un peu de tarte, le temps que la cantine se vide et que tous les élèves s'en aillent jusqu'au dernier.

Il ne restait d'ailleurs plus que quelques retardataires lorsque le Serpent-Cornu se redressa du banc et quitta sa place. Le rendez-vous se trouvait à l'extérieur et ils devraient y patienter jusqu'à l'heure du couvre-feu. Pour le reste, ils allaient devoir se débrouiller pour ne pas attirer l'attention sur eux. Autant dire que dans une cantine où des Puckwoodgenies pouvaient se promener, ce ne serait pas si simple. Restait à compter sur la discrétion de William et ses compagnons en leur promettant de rendre service dès que l'occasion se présenterait. Ce ne serait pas la première fois que Jake négociait avec lui. Pourvu qu'il soit de bonne humeur s'ils devaient le croiser...

- Salut ! répondit-il à son ami lorsqu'il parvint dehors.

Un petit sourire ancré sur le visage, le jeune homme s'installa sur les marches à ses côtés et l'écouta lui raconter dans quelle aventure ils allaient se lancer. Si les trolls leur avaient servi de leçon ? Pensez-vous !

Pour ce qui était de la petite histoire, le Serpent-Cornu n'eut aucune peine à y trouver de l'intérêt : un passage secret était toujours bon à trouver dans ce genre d'endroits et ils en existaient certainement beaucoup que les deux garçons n'avaient pas encore découverts. Celui que présentait Hugo avait l'air tout neuf à ses oreilles : aucune rumeur du genre n'avait circulé jusqu'à lui et il était bien content que son meilleur ami ait eu vent de l'information.

- Il va falloir qu'on soit discret, mais ça devrait être intéressant, acquiesça-t-il lorsque Hugo lui demanda s'il était partant pour aller voir ça.

Oh, il n'écartait pas l'idée de perdre des points s'ils étaient découverts, mais ce n'était qu'une broutille comparé à ce qu'ils trouveraient peut-être derrière ce fameux passage secret. Les cuisines étaient vastes, équivalentes peut-être à la grande-salle qu'occupait la cantine. Un accès devait être présent quelque-part et il suffisait de le trouver. La grande salle en abritait sans doute un, histoire de pouvoir naviguer sans magie en cas de besoin. Ne restait plus qu'à trouver le moyen de l'activer.

- Tu en sais plus sur l'emplacement de l'accès des cuisines depuis la cantine ?
interrogea Jake en enroulant son écharpe autour de son cou. Ça promet une longue nuit de recherches et d'exploration.

Et comme d'habitude, il était très motivé à passer outre le règlement et les diverses restrictions pour s'enquérir des trésors et mystères cachés d'Ilvermorny. Après tout, ils ne s'en lassaient jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Mer 25 Jan - 13:38
Théophile Walker
Le samedi, voilà bien un jour où Théo ne s’ennuie jamais ! Tellement de choses à faire. Et ce jour-ci n’avait bien entendu pas déroger à la règle. Mais comme avec les années le jeune homme devient de plus en plus sage – ce serait en fait difficile de faire pire qu’à son arrivée… - il s’est tout de même réservé un petit créneau d’une heure en début de soirée pour travailler un devoir de défense contre les forces du mal. C’est donc confortablement installé à la bibliothèque que son mal de crâne débuta. Il faut dire qu’il est bien plus doué pour la pratique, et rester assis à chercher dans informations dans des livres… C’est pas franchement son point fort ! Mais plein de bonne volonté qu’il est, il résiste suffisamment longtemps pour achever, avec plus ou moins de brio, cette tâche. Sauf qu’il lui fallut un peu plus que l’heure prévue…

Tout ça pour dire que le temps de retourner déposer ses affaires chez les Thunderbirds – je vous raconte pas le nombre de fois où il a perdu ses devoirs fraichement faits suite à ses activités du soir, on ne l’y reprendra plus ! – il n’est franchement pas en avance pour aller diner. Et comme souvent, il est affamé ! Lorsqu’il s’installe à une table déjà occupée pour faire la conversation – il est comme ça Théo, un peu envahissant parfois… - il n’y a déjà plus grand monde dans la cantine. Et quand il ressort, il sent qu'il est temps de partir. Comme il a été suffisamment sage pour la journée, il lui faut aller se dégourdir un peu les jambes avant de retourner dans son dortoir. C’est pourquoi il prend la direction du grand hall. Et c’est justement à cet instant qu’il distingue la silhouette de Hugo, assise calmement sur les marches.

* C’est pas tout à fait normal tout ça, je suis sûr qu’il a une idée en tête ! * Ce garçon a beau être plus jeune, Théo l’adore. Il fait partie de ces Thunderbirds qui n’ont pas froid aux yeux, et qui ne ratent jamais une occasion de s’amuser – au sens du rouquin… Il est toujours dans les bons coups – là encore cette vision est clairement subjective – ce qui les amène à se côtoyer de plus en plus avec les années qui passent. Et lorsqu’il vit Jake prendre la même direction, cette fois, il n’y avait plus aucun doute. Ce soir, il allait y avoir de l’action ! * Hors de question que je passe à côté d’une si bonne occasion ! * Quand je vous disais qu’il est un peu envahissant…

Sans plus de cérémonie, le voilà qui se rapproche du duo, juste à temps pour entendre les dernières paroles de Jake, qui lui font déjà oublier toutes ses bonnes résolutions de début d’année sur la réduction des points perdus causés sa trop grande curiosité – c’est tous les ans la même résolution mais elle n’a encore jamais été mise en application…

« Si vous voulez aller aux cuisines, je peux peut-être vous aider, mais va falloir m’en dire un peu plus sur les raisons de cette recherche ! » Les bonnes manières ? Complètement inconnues du Thunderbird ! C’est donc avec un grand sourire et un enthousiasme non feint qu’il se tient derrière ses cadets, attendant avec impatience d’en apprendre un peu plus sur ce qu’il va faire cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 26 Jan - 17:56
Invité
Tu allais répondre à Jake que tu ne savais pas trop par où commencer les recherches, qu'on en avait dit très peu sur le sujet et qu'il faudrait sûrement aller enquêter directement sur place quand Théophile arriva avec son air de je me plante là, racontez-moi, j'veux tout savoir. Tu souris. Tu le connaissais assez bien maintenant pour savoir qu'il en démordrait pas avant que vous ayez craché le morceau sur vos plans.

-Tu arrives toujours au bon moment, toi. Soulignais-tu amuser à ton collègue Thunderbirds. On parlait d'un potentiel passage secret dans les cuisines, un des gars du dortoir m'en a parlé tout à l'heure.

Tu t'adossais sur une des colonnes qui tenait le hall dans lequel vous étiez. Croisant les bras. Tu réfléchissais ou l'entrée de ce passage pouvait être caché dans les cuisines.
Peut-être que la solution serait de retourner voir le tableau en question? Le problème, c'est qu'il ne t'avait rien dit au sujet du tableau non plus. Tu avais très peu d'informations au final, ça rendait la tâche plus dure. Mais aussi plus excitante. Jake avait raison, ça promettait une nuit longue en recherche !

-Il a dit que les tableaux en avaient parlé entre eux un soir. Ou quelque chose comme ça. Oh, au fait ! Dis-tu soudainement en te décollant du mur. Complètement gêné, tu souriais. Jake voici Théo, Théo, Jake. Espèce de nouille, tu avais oublié les présentations. Théo est un ami avec qui je parle beaucoup de ce genre de choses aussi, ça ne te gêne pas s'il vient avec nous? Demandais-tu en regardant Jake d'un air suppliant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 28 Jan - 1:58
Invité
Ou alors, ils pouvaient toujours faire disparaître le témoin en le bâillonnant dans un placard ? Cette pensée traversa l'esprit de Jake lorsqu'un nouveau venu pointa le bout de son nez en plein cœur de leur conversation. Laquelle fut interrompue sans vergogne par une proposition d'aide, à condition de partager des informations. Il retint de justesse la remarque acerbe qui menaçait de franchir le seuil de ses lèvres. Ben tiens, et qui était cet élève ? Le jeune homme se souvenait à peine l'avoir croisé dans un cours, ou dans les couloirs. Un type qui n'était pas de leur génération, légèrement plus âgé. Hugo avait l'air d'être content de le voir, aussi, le Serpent-Cornu se contenta-t-il de fixer leur aîné en haussant un sourcil.

Les prunelles brunes du jeune sorcier passèrent du sinistre inconnu à Hugo, puis de Hugo au sinistre inconnu, et ainsi de suite, jusqu'à ce que son ami se souvienne que tous deux ne se connaissaient pas. Les présentations faites, Jake fixa son ami durant quelques secondes, notant son regard suppliant. Hé, c'était lui qui avait inventé cette méthode !

- Salut,
souffla-t-il à l'attention du fameux Théo.

Celui-ci n'allait pas s'empresser de les dénoncer une fois la petite exploration finie, n'est-ce pas ? Il allait falloir un peu plus que de l'enthousiasme pour convaincre Jake que tout allait bien se passer. Néanmoins, si son meilleur ami avait confiance, il ne lui était pas nécessaire de se méfier. Si ce gars était une connaissance de Hugo, le Serpent-Cornu estimait que ce n'était sans doute pas un risque de lui révéler leurs plans pour la soirée -et probablement la nuit entière selon le cas. Au pire, si la situation virait au drame, ils auraient peut-être un bouclier sous la main ? Allons, allons, Jake : ce gars était peut-être bel et bien sympa'. Il était bien placé pour savoir qu'il ne valait mieux jamais juger les gens hâtivement.

Fixant toujours Théo, le jeune homme finit par hocher la tête, montrant qu'il acceptait que celui-ci se joigne à eux dans leur petite quête. Plus on était de fous, plus on riait, non ?

- Dommage qu'on ne sache pas quels tableaux ont pu parler de ce passage secret, réfléchit-il à voix haute pour briser la glace et faire un effort.

C'était un peu sa façon à lui d'insister sur le fait qu'il ne rejetait pas la présence de leur nouveau compagnon d'aventure. Tous trois allaient devoir réfléchir à un moyen d'atteindre le passage en question et de trouver ce qui se cachait derrière. La première étape était de se frayer un chemin jusqu'aux cuisines sans qu'on ne leur pose de questions et qu'on ne les rabatte vers leurs dortoirs. Un seul adulte dans le champ de vision et c'en serait fini de cette escapade. Jake entendait déjà Lynch lui faire la morale pour avoir perdu des points... et c'était ce qui l'enquiquinait davantage que perdre lesdits points.

- Si tu connais un moyen d'atteindre les cuisines sans se faire repérer, ça serait pas de trop,
dit-il enfin à Théo en se redressant, quant aux Puckwoodgenies qui pourraient éventuellement nous demander des comptes, j'en fais mon affaire.

Concernant ceci, Jake était plutôt sûr de lui. Sans compter que passer par les cuisines leur permettrait aussi de récupérer de quoi se ravitailler en cas de soucis. Ils n'auraient aucun mal à se procurer deux ou trois petites affaires utiles... et avec un peu de chance, les occupants des cuisines seraient encore trop occupés à se charger des besognes du château pour remarquer leur présence. Ce dernier point était encore à voir : tôt ou tard, il serait forcé de trouver William pour s'excuser de l'intrusion, voire, laisser un petit quelque-chose en dédommagement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Dim 29 Jan - 14:51
Théophile Walker
Non, Théo ne ressentait pas la moindre sensation de gêne devant la situation. Parfaitement à l’aise malgré son irruption totalement improvisée au plein cœur d’une conversation privée, c’est qu’il n’en est pas à son coup d’essai… Et même le regard méfiant que pouvait lui lancer Jake n’y changea rien. Là encore, pour le virer, il faut bien plus qu’insinuer que sa présence n’est pas la bienvenue ! D’autant plus lorsque dans le duo, l’un des deux semble plutôt emballé !

Et puis, il faut bien avouer que Théo a vu le horned seprent en compagnie d’Hugo plus d’une fois. Comme il a tendance à appliquer facilement le fameux « les amis de mes amis sont mes amis », il ne se pose absolument aucune question sur le jeune brun. Et ce malgré son comportement sacrément distant, qui s’il ne passe pas inaperçu aux yeux du rouquin, ne le refroidi pour autant en rien.

Quand même, heureusement qu’Hugo est là, parce que cette histoire n’aurait sans doute pas été bien loin… Faut dire que le sans gêne de Théo n’est a priori pas pour inspirer confiance, et visiblement encore moins à Jake qui à l’inverse, n’est pas d’un enthousiasme très communicatif…

Une fois les premières minutes passées, l'ambiance se détend légèrement, le représentant bleu acceptant la demande de son ami. Ce qui est une très bonne nouvelle pour le rouquin, puisque les premiers détails de leur mission de cette nuit sont des plus intéressants ! Un nouveau passage secret, dans les cuisines celui-ci, ça c’est une nouvelle de taille. Il est bien content de ne pas être passé à côté !

« Dans les cuisines ? Je me demande bien où ça peut mener… »

En revanche, il est vrai que sans avoir l’emplacement précis, ou alors le moyen d’accès au passage secret, ça allait devenir un peu plus complexe. D’autant plus s’il faut effectuer ces recherches au beau milieu des puckwoodgenies… Même si d’après Jake, ils n’allaient pas être un problème.

Donc dans l’immédiat, le problème porte sur l’accès aux cuisines, qui bien entendu est interdit aux élèves. Mais avec ses habituelles sorties de nuit, qui lui ouvre bien souvent l’appétit de sorte à ne pas pouvoir lui faire attendre le petit déjeuner, Théo a depuis bien longtemps ses petites astuces pour aller attraper discrètement de quoi combler un léger creux. Il ne fait peut-être pas parti des mecs les plus grands de son âge et encore moins des plus costauds, mais vue son hyperactivité, il n’est pas le dernier lorsqu’il s’agit de manger…

« Je ne connais qu’un seul moyen d’aller aux cuisines sans passer devant des tableaux trop zélés. D’ailleurs, pour y accéder il faut bien passer par un tableau, mais, celui-ci est assez facile à convaincre… »

En effet, s’ils arrivent à se glisser dans un léger renfoncement qui est directement collé à la cantine, ils n’auront plus qu’à faire en sorte qu’un tableau, un gros monsieur toujours en pagne, laissant voir sans aucune pudeur sa bedaine proéminente, qui est sans aucun doute causée par la charcuterie qu’il engloutit à longueur de journée, leur accorde l'accès. * Je suis sûr que c’est pour ça qu’ils l’ont planqué dans ce cul de sac ! Faut vraiment avoir la dalle pour aller le voir celui là ! *

Certes, il n’était pas des plus plaisants visuellement, et pour les estomacs les moins bien accrochés, il est fort probable de se retrouver avec la faim coupée rien qu’à le voir. Sans doute est-ce là la raison du choix de ce tableau pour garder cette entrée aux cuisines. Parce que lorsqu’il voit un étudiant trop « maigrichon » à son goût, il n’y a pas besoin de le supplier pour pouvoir entrer !

« Si on a pas plus d’infos sur l’accès à ce passage secret, on ferait mieux de se rendre rapidement aux cuisines, si on veut avoir le temps de le trouver et de l’explorer pour en ressortir un peu avant lundi matin ! » Oui c'est une blague, il n'espère pas non plus passer deux nuits blanches de suite. Au pire, ils pourront bien y retourner un de ces quatre !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 30 Jan - 3:43
Invité
Tu avais sans doute forcé un peu la main de ton meilleur ami pour inviter Théo à votre petite sortie. Mais tu espérais quand même qu'il accepte sa présence et qu'il apprenne à le connaitre. Après tout, c'était ton ami, tu étais content de le présenter à Jake. Malgré tout, tu le sentais légèrement réticent. Un peu sauvage sur le sujet. Bah, il finirait par apprécier sa présence tôt ou tard de toute façon.
Croisant les bras, tu réfléchissais encore une fois à cette énigme. C'est vrai, il était dommage de ne pas savoir quels tableaux en avaient parlé. Malheureusement, ton ami Thunderbirds n'avait pas pu t'en dire d'avantages. Et puis, même si d'aventures, vous aviez su, rien ne dit qu'ils auraient été bavard en votre présence.Tu regardais Théo alors qu'il parlait d'une potentielle solution pour entrer dans les cuisines. Entrer par un tableau? Evidemment. Pourquoi n'y avais-tu pas pensé?

-Ok, on ferait mieux d'y aller maintenant dans ce cas, les prefets ne vont pas tarder à faire leurs rondes. Tous les élèves doivent être dans leur salle commune maintenant.

Concernant le fait que vous en auriez potentiellement jusqu'à Lundi, ça, c'était le cadet de tes soucis présentement. Resté quelques jours au cœur de l'aventure et de la recherche ne t'aurais jamais fait reculer, au contraire. Tu te serais senti beaucoup trop comme Indiana Jones pour rebrousser chemin. Même à l'intérieur du château, alors que tout le monde semblait vivre une vie plus ou moins paisible, tu ne rêvais que d'explorations, de dangers et de découvertes fabuleuses... Alors, louper quelques cours et te faire réprimander, voir perdre des points... Quelle importance à côté?

Emboîtant le pas de Théo, tu le suivais accompagné de Jake jusqu'au fameux tableau dont il vous parlait plus tôt. Oh, sympathique bonhomme. Il écarquilla les yeux de stupeur quand il vous remarqua enfin. D'un air contrarié, il mentionna le fait que vous n'étiez pas dans vos dortoir, puis ses remarques se portèrent sur l'apparence maigrichonne de tes amis et toi-même. D'ailleurs, il souligna même que tu nageais littéralement dans tes vêtements. Tu eus envie de lui dire que c'était un choix vestimentaire, parce que tu n'étais pas à l'aise avec tes vêtements réellement à ta taille. Trop serrés. Mais tu préférais laisser Théo gérer le tableau. Après tout, il avait l'air de le connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Fév - 2:39
Invité
L'idée de quitter le hall était bonne. S'ils pouvaient encore éviter de tomber sur l'un des préfets, ce serait d'autant plus agréable. Aucun des trois n'avait franchement envie de ça et Jake voyait mal comment expliquer leur présence hors de leurs dortoirs à partir d'une certaine heure. Il préférait de loin se trouver dans un passage secret potentiellement dangereux qu'avoir à se justifier. Ce n'était pas leur première expédition dans les couloirs du château en dehors des heures autorisées et ce ne serait sûrement pas la dernière.

Le Serpent-Cornu emboita le pas à ses compagnons d'aventure du soir. Trouver l'endroit recherché ne serait pas compliqué. Quant au tableau qui était censé les laisser passer vers les cuisines, ce serait peut-être une autre histoire, allez savoir. D'après Théo, cette peinture ne leur opposerait pas de résistance bien longtemps. Ce qu'ils trouvèrent au bout de ce couloir ne fut pas sans lui arracher un soupir : il comprenait mieux ce que leur aîné avait voulu dire. La suite, en revanche, fut pour le moins inattendue.

- Sérieusement... ?

Être conscient que l'on manquait de muscles n'était jamais gratifiant, certes, se l'entendre dire par quelqu'un d'autre, c'était autre chose. Jake n'était pas particulièrement regardant sur ce genre de choses d'habitude, mais il dut reconnaître que les yeux moqueurs du tableau eurent le mérite de lui décrocher un regard noir. Oh ! Il n'avait pas non-plus l'allure d'une brindille ! Enfin si, carrément... mais ce n'était pas une raison pour le dire devant deux camarades. Pas en jaugeant le gamin qu'il était de la tête aux pieds, d'un air franchement circonspect. Le bonhomme en pagne se dandinait comme si tout allait bien, engloutissant de la charcuterie comme s'il ne s'agissait que de son unique repas. À bien y réfléchir, c'était sans doute le cas... Eurk...

"Quel sinistre gamin ! Jeune homme, il faudrait voir à vous nourrir correctement ! Vous avez vu votre dégaine ? Si je n'étais pas un tableau, j'aurais peur de vous souffler dessus au risque de vous briser ! Oh oh oh oh oh !"
avait commenté sa Majesté du Saucisson Ier. Jake ne le répétait pas assez souvent face à des tableaux désagréables, mais était-il au courant que la peinture à l'huile pouvait plutôt bien brûler ? Non, parce que l'élève en était quasi-certain. Il aurait d'ailleurs volontiers tenté l'expérience ce soir, si ça n'avait pas mis en péril leur petite mission improvisée.

- Hé ben, je vous le laisse celui-là !

L'accès aux cuisines était tout ce qui importait dès à présent. Ses compagnons en prirent d'ailleurs pour leur grade également. Chacun eut droit à ses petits commentaires. Hélas, aucun d'eux n'était d'un naturel très costaud. Renfrogné, Jake s'était mis en retrait, à quelques pas de ses camarades. Le mur était carrément plus agréable à observer que ce goinfre : c'était à couper l'appétit du plus gros mangeur de l'univers... et le bestiaux devait bien se trouver dans le top trois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Dim 5 Fév - 2:46
Théophile Walker
Se dépêchant de quitter les lieux, les trois garçons se rendent donc à la rencontre de celui qui détient leur laisser passer ! Théo a l'habitude de ce tableau, et même la graisse dégoulinant le long de son menton pour aller s'égoutter à peine plus bas sur son ventre sacrément développé, ne lui font absolument plus rien. D'ailleurs, ce gros monsieur semble bien trop heureux d'avoir deux nouvelles têtes aux os trop apparents à son goût, et laisse cette fois le rouquin tranquille. Tout juste s'il lui fait une fois de plus remarquer qu'il a l'air encore plus maigrichon que la dernière fois.

Mais si Hugo a l'air de bien gérer - c'est qu'entre la vision d'horreur et les propos des moins agréables c'est vraiment pas évident - Jake semble avoir un peu plus de mal... Enfin, heureusement, aucun des deux ne s'est emporté, parce que sinon, ils pouvaient dire adieu à ce passage-ci. C'est qu'il assez colérique le bonhomme - le thunderbird en sait quelque chose... - et quand il boude, il faut bien attendre la semaine avant qu'il ne se décide à se dérider. Soit une semaine sans accès aux cuisines...

Bref, sentant que ses talents de négociateurs sont nécessaires - selon sa vision des choses - il se contente d'un haussement d'épaule et s'approche de l'immondice encadrée. "Eh ouais George, tu sais comment ça se passe ici. Les examens, tout ça, on passe des heures à bosser. Résultat, on a pas le temps de manger !" Bah quoi, vous pensiez vraiment que Théo invoquait ses activités trop importantes - et respectant rarement les règlements - pour justifier ses fringales nocturnes ?! Nan, cette imposante personne coincée dans un tableau, que le rouquin connait plutôt bien au passage - oui oui il fait même la conversation aux tableaux, une vraie pipelette... - doit être la seule dans cette école à penser que le rouquin est du genre hyper bosseur...  

"Du coup, comme tu comprends toi l'importance de pouvoir manger, je m'suis dit que tu nous laisserais passer discretos, histoire que nos ventres gargouillant ne nous empêche pas en plus de dormir..."

Voilà voilà... Quand je vous disais qu'il n'y avait pas besoin d'un bagout du tonnerre avec cet individu ! Heureusement d'ailleurs, parce qu'en réalité, Théo est un piètre menteur ! D'ailleurs, c'est même étonnant que le fameux George ne s'en rende pas compte... Enfin, il ne se rend déjà pas à compte à quel point il est ignoble - sisi Théo a bien essayé de lui faire comprendre à une époque... - alors ce n'est peut-être pas si étonnant.

Le principal, c'est l'immense sourire dont se pare leur passeur, qui les amène encore un peu plus loin dans l'horreur, avec des chicots pourris, bien jaunes pour les plus résistants, carrément rongés, enveloppés dans une épaisse couche de gras pour les moins chanceux. Même Théo dû se forcer pour esquisser une grimace faux sourire, histoire de ne pas froisser George.

"Fallait l'dire tout d'suite les ptits gars ! Dépêchez vous d'aller vous empiffrer, c'est qu'avec ce froid, il va vous falloir un peu plus de gras pour survivre ! Ahahah, allez, mais attention. Tout ça doit rester secret hein ! Parce que sinon j'vais sacrément m'faire remonter les bretelles moi... Même si j'en ai pas ! Ahahah ! Vous avez saisi ?! Des bretelles !!"

Vraiment, fallait le vouloir... Eh oui, même son humour est carrément pourri ! Mais ce qu'il peut leur apporter justifie bien quelques efforts n'est-ce pas...? Un nouveau sourire de biais forcé histoire d'encourager le George, Théo s'engage le premier dans l'ouverture laissée par le tableau. "T'inquiète, on voudrait pas non plus que ça s'ébruite ! Et merci !" En revanche pour ce qui est de la justification au temps qu'ils vont passer dans les cuisines... Bah, ils auront tout le temps de trouver une justification au retour.

"Lumos" Oui, il fait totalement noir dans ce tunnel. Et oui, j'ai bien dit tunnel, les garçons vont être obligés d'évoluer à quatre pattes... D'ailleurs, c'est plutôt une bonne chose qu'ils ne soient pas trop épais ! Heureusement que le passage est également court, les cuisines étant très rapidement visibles. Enfin, le sol des cuisines, puisqu'ils arrivent par le plafond...

"Désolé pour George, mais vous vous doutez bien que c'est le seul moyen d'accès que je connaisse..." En dessous, tout un tas de réserves alimentaires étaient presque à portée de main. Mais les puckwoodgénies n'étaient pas loin non plus... "Et, si t'as une idée pour la suite Jake, je t'en prie !" Chaque étape en son temps n'est-ce pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Fév - 0:46
Invité
Vraiment, ce tableau est des plus désagréables hein. Bon enfin, tant pis. Ce n'est pas le genre de remarques qui t'embêtent réellement en vérité. Tu le sais que tu es plutôt fin et que tu nages dans tes vêtements, ce dernier point est même un choix vestimentaire à cause du fait que tu n'es pas très à l'aise dans des vêtements à ta taille. Genre, à Noël, tu avais mis une belle chemise bleue à ta taille pourtant : Mais tu t'y sentais légèrement trop serré dedans. L'impression comme d'étouffer. Ce qui est bien étrange, je vous l'accorde.

Alors Théo se met à blablater sur la raison de leur venu. Les cours, c'est terriblement difficile, on a pas le temps de manger... (Quoi?) En tout cas, ça ne t'empêche pas de dormir, toi. Ni de manger non plus cela dit, malgré les apparences, tu aimes beaucoup manger. (Pourquoi ne prend-tu pas quelques kilos en plus alors?)

Silence. C'est une blague, ça? Tu hausses un sourcil et regarde Théo. Puis Jake. Vraiment, c'est pas drôle...

Tu grimaces un instant en regardant le tunnel. Il n'est pas long mais... Tu tournes le regard une nouvelle fois vers ton meilleur ami : Il n'a pas l'air d'aimer non plus ce couloir sombre et étroit. Tu laisses passer Théo en premier avant de prendre la main de Jake discrètement et d'avancer à votre tour doucement dans le tunnel. T'aidant à ton tour d'un lumos, baguette tenue dans ta main libre qui vous aide à progresser un peu plus loin, tu remarques qu'il a du mal à avancer tout de même. Tu tournes la tête vers lui alors que Théo lui demande s'il a une solution :

-Ca va aller, on y est presque, tu vas voir, on voit déjà les cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 10 Fév - 1:25
Invité
C'était un peu la soirée où tout s'enchaînait. En apercevant le tunnel étroit par lequel l'accès aux cuisines était possible, Jake tenta de conserver son calme. Il n'allait pas loin, hein ? Laisser transparaître le fait que ça ne l'enchantait pas beaucoup d'entrer là-dedans, lui aurait peut-être valu d'être vu comme un gamin prompt à se plaindre sans arrêt. Aussi garda-t-il un visage neutre, jusqu'à ce que Théo entre dans ledit tunnel et qu'il soit seul avec son meilleur ami. Ce dernier lui prit la main presque aussitôt, le poussant à sortir de sa réserve. Une expression légèrement inquiète s'était affichée sur son visage, même s'il tentait de la restreindre au maximum.

À quatre pattes derrière Hugo, le jeune homme tentait de ne pas le presser à sortir. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait, mais c'était à chaque fois pareil. Son ami était au courant pour son petit souci avec les espaces trop fermés. La claustrophobie était définitivement pénible lorsqu'on appréciait trainer dans des passages secrets et que l'on cherchait des issues dans des endroits abandonnés. Dans ce petit tunnel étroit, le Serpent-Cornu n'eut pas le réflexe d'allumer sa baguette et maintint sa main serrée dans celle du troisième année. Il n'avait pourtant qu'une envie : se recroqueviller et ne plus bouger, sortir précipitamment. Sa respiration était devenue courte, malgré les mots rassurants de son meilleur ami.

Dès lors que les deux garçons parvinrent enfin à l'air libre, Jake n'y tint plus et poussa légèrement Hugo pour le presser vers la sortie. Malheureusement, il n'avait pas vraiment eu le temps de voir qu'ils arrivaient par un trou près du plafond. Le garçon lâcha un hoquet de surprise et se retrouva à basculer dans le vide, atterrissant lourdement sur un Oiseau-Tonnerre complètement étalé par terre après la chute. Bon sang... Secouant la tête, le jeune homme reprit un peu ses esprits et sa respiration, avant de lâcher un "désolé" et de l'aider à se relever. C'était ce qu'on appelait communément une entrée fracassante. Cela dit, ils avaient connu pire, même s'il ne s'agissait que d'un début.

- Commencez à chercher de votre côté, je vais consulter un peu mes sources,
affirma-t-il en hochant la tête lorsque Théo lui demanda s'il avait une idée pour la suite.

Le garçon leur lança un petit sourire malicieux et fit quelques pas dans les cuisines, non sans essayer au préalable de se remettre du petit passage dans le tunnel. Les deux mains dans les poches, il fit comme si de rien n'était et s'avança vers l'une des tables. Un faciès gobelin le fixa avec suspicion presque tout de suite, laissant tomber le paquet de fruits qu'il tenait en mains pour la peine. Becket le Puckwoodgenie n'avait pas l'habitude de voir des élèves se promener dans les cuisines, ça non alors ! Attendez un peu que William en entende parler ! Peuh ! Ah, mais il le connaissait ! Comment oublier cette tignasse mal coiffée qui trainait parfois très tard dans la cantine et leur commandait toujours son sempiternel chocolat chaud à des heures pas possibles ?

- Tu sais qu'tu devrais pas être là, gamin ? grogna la créature en s'appuyant contre la table où les provisions étaient placées.

- Je sais bien, Becket, mais je vais avoir besoin de tes lumières.

Le ton du garçon était sérieux : inspiré, il alla même jusqu'à s'appuyer à la même table pour entamer la discussion avec son nouvel interlocuteur. Et quelle discussion ! Tandis que d'autres Puckwoodgenies observaient la scène et s'occupaient de leurs affaires, certains allèrent jusqu'à regarder les deux autres intrus de la tête aux pieds. Si Becket ne les jetaient pas dehors, c'était qu'il y avait une raison, non ? Ils l'espéraient, sans quoi ils n'hésiteraient pas à les livrer directement à la Directrice ! Le dénommé Becket avait l'air d'être en grande conversation avec l'un des mômes. La main sous le menton d'un air songeur, la créature écoutait avec attention, même s'il n'avait pas l'air ravi par ce qui lui était demandé. Il secoua tout d'abord la main pour annoncer qu'il n'était pas prêt à laisser les élèves passer sans permission, jusqu'à ce que Jake ne sorte quelque-chose de sa poche et qu'il n'attire soudain son attention.

- Je connais très bien et j'aime autant te dire que c'est pas pour les gamins, bougonna-t-il, je tiens pas à être tenu pour responsable si vous restez coincés.

- Et si tu ne nous avais pas vus ? proposa Jake en lui tendant ce qui ressemblait à une pièce d'échec ancienne.

- Que veux-tu que je fasse de ta camelote de petit sorcier ? se moqua l'autre en pointant l'objet du doigt.

- Une camelote munie d'un charme de protection, souligna l'élève.

Difficile de marchander avec Becket, comme à chaque fois. Jake avait toujours bataillé avec les Puckwoodgenies. Si William le voyait faire, sans doute lui aurait-il botté l'arrière-train. C'était arrivé souvent. Pour lui, ce gamin était un inconscient, intelligent, mais perdant son temps en explorations dangereuses. Quelle idée ! Et que dire de la petite bande à laquelle il appartenait ! À commencer par le gringalet aux yeux verts, là ! Même si Will' avait parfois fureté dans les bouquins laissés à la cabane, juste par curiosité. Ces gosses iraient loin dans la vie, mais sans doute pas tant que ça en risquant leur vie à tout bout de champ ! S'il se faisait du souci ? Bah, non ! Pas du tout, tiens !

- Si c'est trop dangereux, faites demi-tour, céda Becket en désignant la cheminée immense qui flambait derrière les deux autres garçons, c'est par ici que ça se passe. Cela dit, bon courage pour trouver comment entrer, hé hé hé hé hé ! Oh et pendant que j'y pense : tâchez de trouver avant que William revienne. J'pense pas qu'il soit aussi conciliant que moi !

Évidemment, tout n'était jamais aussi facile que ce que l'on pouvait croire et les garçons avaient encore du pain sur la planche. Becket empocha la petite pièce d'échecs après avoir vérifié qu'elle contenait bien un charme et songea qu'il la troquerait certainement contre autre chose quand le moment serait venu. C'était une chance que Jake ait fini par réussir à enchanter un objet, après avoir retravaillé ses Sciences Occultes pendant des jours. Remerciant le Puckwoodgenie d'un hochement de tête, le garçon s'en revint vers ses camarades pour leur raconter ce qu'il savait :

- On n'a pas beaucoup de temps : si leur chef revient, l'accès nous sera interdit pour de bon. D'après Becket, l'entrée se trouve du côté de la cheminée. Il faut trouver un mécanisme pour pouvoir l'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Mer 15 Fév - 14:57
Théophile Walker
C'est vrai que le passage est sacrément étroit, mais habitué comme il l'est à y passer, Théophile ne se pose pas la question de ce que peuvent bien en penser ses camarades. D'ailleurs, il n'est même pas au courant que la claustrophobie peut vraiment exister... Alors fidèle à lui-même, il se contente de tracer tout droit. Et Jake aussi visiblement... Parce que si le rouquin s'est décalé de l'autre côté de sorte à laisser un passage aux deux suivants, soit ils n'ont pas vu le trou béant, soit... Soit ils ne l'ont pas vu... Toujours est-il que les deux plus jeunes se jettent tête la première vers le sol. Ce qui plonge Théo dans l'incompréhension. Enfin, il ne va quand même par rester cloitré là haut pendant que les deux autres vont aller s'amuser non ?! Ni une ni deux, il les rejoint, maîtrisant bien mieux son arrivée.

Au moins, Jake semble avoir une idée pour la suite des opérations. Ce qui est une bonne chose, parce que là dans l'immédiat, ils ne sont pas vraiment dans une situation avantageuse. Dans les cuisines après le couvre feu, à chercher quelque chose qu'ils ne connaissent pas, et dont ils ne connaissent pas non plus l'emplacement. Mais pensez-vous que ça gêne le plus âgé ? Bien sûr que non, lui ne pense déjà plus qu'à ce passage secret. Et il n'a absolument aucun doute sur leur capacité à le trouver rapidement - non il n'est franchement pas patient...

Haussant les épaules lorsque le serpent cornu s'éloigne avec visiblement de la suite dans les idées, Théo ne peut s'empêcher de profiter de la distraction offerte pour attraper un bout de tarte aux pommes qui reste du repas du soir. Si si, il vient bien de sortir de table, mais ce n'est pas ce qui va l'empêcher d'agir de la sorte. Et il en profite même pour ajouter quelques fruits dans ses poches. Au cas où. On n'est jamais trop prévoyant !

Pendant qu'il faisait son marché, Jake lui, avait bien avancé ! "Bien joué ! Je suis impressionné !" C'est vrai qu'il n'avait jamais pensé à marchander avec ces créatures. Faut dire que la première fois qu'il s'était fait prendre, il avait fini tout droit chez Holloway, et il n'a jamais eu très envie d'y retourner pour la même raison...

Mais ce ne sera pas le cas ce soir. Enfin, à condition qu'ils se dépêchent de trouver une entrée - ou plutôt une sortie des cuisines, comme on veut... Et ça, c'est pas gagné. Parce que la cheminé en question est tout ce qu'il y a de plus banal. Plus imposante que la majorité de celles que Théo a pu voir jusque là, ce qui s'explique sans doute par la taille de la pièce est fait, mais à part ça...

Pourtant, il en faut bien plus pour que le Thunderbird ne se décourage, et le voilà donc qui commence déjà à enchainer les allers retours, passant d'un côté à l'autre de la cheminé à vive allure. Ce qui peut très vite donner le tournis... Heureusement il fini par s'arrêter, s'appuyant contre un pan d'un des murs, et s'adresse alors à son camarade de maison.

"Bon, c'est à ton tour de nous montrer ce que tu sais faire ?!" Faut dire qu'avec le sens de l'observation des plus pourris que possède le rouquin, la probabilité qu'il découvre le moyen d'entrer seul est assez faible. Même si je dois avouer que dans ce genre de situation, il a toujours pu compter sur une chance de crapule incroyable ! Parce qu'au moment où il pose la main sur le coin du mur qui relie la cheminée, un bruit semblable à celui d'un engrenage se fait entendre. Pourtant, rien ne semble avoir bougé pour autant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 26 Fév - 14:33
Invité
Non ne me pousse pas ! Avais-tu pensé alors que Jake vous avait précipité vers la sortie du tunnel. Grognant de douleur, tu finissais écrasé au sol. Heureusement que Jake ne pesais pas bien lourd. Cela dit, toi non plus. Mais à part un léger bleu au bras, tu n'avais rien, fort heureusement. Jetant un oeil noir et une moue contrariée à ton meilleur ami, tu le laissais t'aider à te relever après qu'il se soit excuser. En soit, ce n'était pas bien grave. Cela dit, ta contrariété disparut rapidement lorsque tu réalisas que vous étiez enfin entré dans les cuisines.

Laissant le jeune homme aller à ses occupations, tu hochais la tête à ses paroles et partais de ton côté également. Admirant bien entendu les desserts encore sortis... Alors que tu allais -sans aucun surprise- piqué du bout des doigts une fraise sur un gâteau, l'une des créatures te tapa la main pour t'en empêcher. D'un air bougon, tu faisais demi-tour et te rapprochais de Théo en observant Jake marchander avec un autre Puckwudgie.

Alors que ce dernier revint vers vous pour vous expliquer de quoi il retourne, immédiatement votre précipitation se fait sentir vers la cheminée, centre du mystère actuel.

Théo te regarde après avoir fait le tour et le retour devant la dite cheminée et te propose de leur montrer de ce que tu sais faire. D'un léger sourire, tu examines à ton tour la décoration : Grande, faite d'un mélange de pierre et de bois ancien. Lorsque ton ami s'appuya contre cette dernière, ton regard se tourna immédiatement vers l'endroit en question et quelques secondes après, tu penchais la tête vers l'intérieur de la cheminée pour observer les parois à l'aide de la lumière des flammes, en direction du bruit qu'avait déclenché Théo.

-Qu'est-ce que tu as fait? Demanda-tu alors que ta main parcourait le revers de la pierre, à l'intérieur de la décoration qui ornait la cuisine -prenant toujours garde à ne pas te brûler-.

D'un sourire satisfait, tu reculais un peu pour pousser à ton tour l'autre côté de la cheminée, à l'exacte parallèle de là où était posé Théo.

-Je crois qu'il y a un truc... là, dedans, genre, j'peux pas trop m'approcher mais je crois que... Murmurais-tu plus pour toi-même que pour les copains, tout en poussant à ton tour contre l'autre pan du mur.

Un déclic se fit entendre à nouveau. Plus long cette fois-ci. Les flammes disparurent alors dans un souffle chaud qui te fit te protéger le visage, par réflexe. Attendant quelques secondes tout en regardant tes amis l'un après l'autre, tu avançais ta main vers le vide qu'avait laissé les flammes. L'air était encore chaud et l'encadrement était à présent beaucoup trop sombre pour y voir quoi que ce soit sans allumer ta baguette d'un Lumos. Tu entrais prudemment (si on pouvait dire que tu étais réellement prudent à t'aventurer dans un espace sans précautions...)
Au final, l'ouverture était assez simple. Peut-être trop simple... Mais fier de toi, tu posais malgré tout, ta main contre la paroi où quelques minutes plus tôt, tu n'avais pu t'aventurer à cause du feu. Tirant sur une espèce de poignée cachée juste sur le revers du décor, tu sentis alors le sol se dérober sur tes pieds et, te laissant juste le temps de pousser un cri de surprise, tu glissais dans l'ouverture du sol.

-... J'suis en vie ! Je vais bien ! ... Je crois. Avais-tu lancer à l'attention des garçons restés las-haut.

La chute avait été rude, et bien que courte, tu avais atterrit lourdement sur le sol froid d'une espèce de cave. Réactivant ton lumos qui s'était éteint pendant la chute, tu attendais que les copains te rejoignent avant de continuer tes découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Mar - 16:36
Invité
À chacun sa tâche.
Jake avait observé ses deux compagnons, tandis qu'ils se mettaient à chercher l'entrée dont le Puckwoodgenie avait parlé. Le jeune homme avait adressé un petit sourire à l'encontre de Théo, lorsque ce dernier lui avait fait remarquer qu'il avait bien fait d'aller négocier leur droit de passage. Bon, en fin de compte qu'ils faisaient plutôt une bonne équipe à tous les trois. Le Serpent-Cornu avait eu la crainte d'être dénoncé, ou devancé par le nouveau venu, mais il n'en serait visiblement rien. Les Oiseaux-Tonnerres avaient toujours le chic pour le surprendre agréablement. Cela se confirma lorsqu'un premier mécanisme fut activé dans la cheminée, plus ou moins par accident. Ce coup de bol !

Le jeune homme haussa le regard pour voir si quelque-chose avait bougé, mais rien ne se produisit véritablement. Si un quelconque engrenage avait remué, ça se passait à l'intérieur du mécanisme d'ouverture. Il devait y avoir autre chose à faire et les trois garçons n'avaient pas encore idée du fait que ça n'allait pas trainer.

- Hugo !

Son sang ne fit qu'un tour et il se précipita vers l'ouverture qui venait de céder sous les pieds de son meilleur ami. Il s'était attendu à ce que leur aventure commence fort, mais il n'avait pas imaginé que ce serait à ce point. Le garçon tenta de scruter l'obscurité pour apercevoir Hugo, lorsque ce dernier se manifesta en affirmant que tout allait bien. Comment ça "je crois" ? Tant qu'il causait, c'était qu'il était en vie : s'il y avait un indice le concernant, c'était bien ça !

- Tu m'as fait peur, crétin, bougonna le jeune homme en poussant un soupir de soulagement.

Jake leva en suite les yeux vers Théo. Ils avaient trouvé l'entrée du passage secret et ils allaient devoir s'y faufiler à leur tour. Encore un passage étroit... Le garçon se demandait s'il avait bien fait d'accepter de les accompagner. Il aurait préféré qu'il ne s'agisse pas d'un souterrain... En revanche, si Hugo était là-dessous, pas question de le laisser s'en tirer à si bon compte. Il avait beau détesté les espaces clos, il était têtu comme une bourrique.

- Je vais y aller, annonça-t-il sans grande conviction, on se retrouve en bas.

Le garçon prit place au bord de l'ouverture en position assise, puis se ravisa de se laisser glisser dedans avant de crier :

- Hugo ? Si jamais t'es dessous, pousse-toi ! On arrive !


S'il lui tombait dessus une seconde fois, pas sûr que l'Oiseau-Tonnerre soit très content, non ? Jake préférait avertir, avant d'avoir une mauvaise surprise en arrivant au fond. Non que voir sa chute amortie le dérangeât, mais bon... Bref. Après quelques secondes d'attente, il sauta à son tour. La chute fut de courte durée, même si la réception n'en fut pas moins douloureuse. Il ne s'était pas attendu à trouver le sol aussi rapidement et il devait impérativement se pousser pour laisser de la place à Théo. Ce dernier ne tarderait pas à les rejoindre.

Enfin sur ses deux jambes, le garçon effectua un geste avec sa baguette et une petite lueur s'y alluma. Visiblement, tous deux -et bientôt tous trois-, se trouvaient dans un souterrain très ancien. Les voutes du plafond étaient larges, là où Jake avait eu peur de se trouver dans un tunnel tout petit. Il fit promener la lumière autour de lui, curieux. La galerie avait l'air de s'engouffrer dans la pénombre assez loin pour qu'ils ne puissent voir jusqu'où ils auraient à marcher. Super ! Peut-être l'entrée d'un labyrinthe sous l'école ? Dans ce cas, ils avaient plutôt intérêt à être patients... et surtout prudents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Mer 8 Mar - 22:02
Théophile Walker
Forcément que quand Hugo lui demande ce qu'il a fait, Théophile ne peut que hausser les épaules. Si seulement il le savait. Tout ça n'était parti que du ras le bol de faire les cents pas devant cette cheminée. Mais en voyant le résultat, peut-être n'aurai-il pas dû proposer au second thunderbird d'étudier le soit disant passage secret. Bon ok, le résultat est bien là mais... Au prix d'un Hugo qui une fois de plus dégringole ! Décidément ! Il va en avoir des bleus demain ! Heureusement, il rassure très vite les deux garçons restés dans la cuisine. Parce que si le rouquin avait voulu s'enquérir de l'état de son camarade de maison, Jake le devance sans aucun problème, se précipitant vers le trou nouvellement ouvert. Aucun doute qu'ils sont vraiment proches ces deux là.

”Vas y j'te suis ! Puis on n'a pas intérêt à trainer trop longtemps dans le coin...”

Mais Jake met plus de temps que ce qu'il aurait pensé à descendre. Pourquoi ? Evidement que la réponse ne saute pas aux yeux de Théo qui a bien du mal à comprendre le sens du mot phobie. Sa plus grande crainte étant encore sûrement de voir débarquer là maintenant Holloway... Brrr, rien que d'y penser il en frissonne. Alors qu'il s'apprête à booster un peu son cadet, celui-ci fini par prendre la décision de se lancer. Et il fait bien de se pousser assez vite...

”J'arrive !!”

Oui, mais Théophile ne prononce ces mots qu'au moment où il se lance tout naturellement dans le tunnel en forme de toboggan. Et les distances de sécurité non plus il ne connait pas. Pour le moment, tout ce qui lui importe, c'est de quitter les cuisines avec tous ces Puckwoodgénies qui se baladent partout et qui pourraient les dénoncer en moins de deux secondes.

Mais en arrivant en bas sans la moindre difficulté, toutes ses - insignifiantes - craintes s'envolent. L'immense galerie dans laquelle ils ont atterri, éclairée par la lumière de la baguette de Jake, s'offre à eux. Tous ces sous terrains pour juste eux trois ! Enfin, dans l'idéal... Parce que si l'école est a priori sûre, rien n'est moins vrai concernant tous les passages secrets dont elle regorge.

”Les gars, bravo ! Il ne s'est pas foutu de toi Hugo !”

Les prochaines heures d'exploration s'annoncent en effet des plus palpitantes pour le trio improvisé ! En espérant qu'ils ne tombent pas juste sur d'anciennes cryptes...

”Il ne reste plus que le meilleur à faire ! Let's go !”

Regonflé à bloc - pas qu'il en ai vraiment besoin... - Théo prend fait donc quelques pas en direction de l'endroit où la galerie semble vouloir les mener, attendant tout de même ses deux compagnons de voyage. Après tout, chacun a un peu contribué au succès de cette première étape de la soirée !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 9 Mar - 17:41
Invité
Tu te reculais alors que Jake te prévenais de son arrivée. Te poussant légèrement, regardant par l'ouverture, tu souriais lorsqu'il posait les pieds à terre. Quelques secondes plus tard, ce fut au tour de Théo de vous rejoindre, nouveau sourire. A ton tour, tu allumais ta baguette à l'aide du Lumos. Explorant toi aussi la curieuse cave dans laquelle vous aviez atterris tout trois. Redressant la tête encore une fois face au trou d'où vous veniez, tu entendis un bruit sourd. Quelques secondes plus tard, un peu de poussière te tombais sur la tête, te forçant à reculer soudainement et tousser. Secouant la tête en grognant légèrement, tu revenais vers les garçons.

-On dirait... Murmuras-tu à la remarque de Théo.

Suivant le pas un peu plus prudent cette fois, tu passais ta baguette sur les parois du nouveau tunnel large dans lequel vous avanciez. Tu remarquais quand même que ce dernier semblait se rétrécir à mesure que vous marchiez. De l'humidité commençait même à apparaître sur les murs rocheux, qui devenaient de plus en plus luisants. Tu passas ta main sur ces derniers, laissant une mousse verte étrange s'accrocher à ta paume.

-De la mousse phosphorescente... Y'en a partout ! Y'a une ouverture quelque part qui mène vers l'extérieur, on ne doit pas être trop profond sous terre.

Rajouter à ça les parois humides, il te semblait -à peu près- que vous étiez proches d'une source. Soudainement, tu écarquillais les yeux tout en avançant les mains pour stopper les garçons lorsque le bruit d'un mécanisme qu'on enclenche se faisait entendre. Tu fixais Théo avec une lueur inquiète dans le regard :

-Théo ne bouge plus ! T’écriais-tu alors qu'il avait probablement marché sur un piège.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 17 Mar - 16:39
Invité
Sa baguette tenue fermement en l'air pour éclairer les lieux, Jake avançait à la suite de ses compagnons. Le tunnel était heureusement assez large pour ne pas lui donner l'impression de suffoquer, mais le voir se rétrécir un peu plus loin, n'était pas pour le rassurer. Il pouvait encore tenir le coup, mais il commençait vraiment à se demander si c'était une bonne idée de s'être joint à ses deux camarades. Le garçon avait l'impression qu'il gâcherait tout, si jamais il faisait mention de son petit souci avec les espaces clos. Hugo et Théo avaient l'air si enjoués par la perspective de partir à l'aventure, qu'il n'osa pas. Il pouvait très bien se contenir. Jusqu'à un certain point, peut-être, mais il ferait un maximum d'efforts.

La mousse phosphorescente lui permit d'oublier un peu ses craintes et il leva la tête pour la contempler, non sans ravissement. Sa baguette offrait de la lumière à ces plantes, lesquelles avaient l'air de s'être allumées, comme s'ils avaient pressé un interrupteur. C'était très beau à voir, offrant une lueur mystique au couloir qu'ils traversaient. Le courant d'air se fit ressentir et l'idée de ne pas être si profond que ça sous terre acheva de le rassurer un peu.

Ce qui le rassura moins, ce fut d'entendre le mécanisme s'enclencher sous leurs pas, tandis qu'ils stoppaient brusquement leur avancée. Un tunnel piégé ? C'était bien leur chance, tiens ! Jake suivit le regard alarmé d'Hugo et posa le regard sur le sol, là où Théo avait marché. Il y dirigea sa baguette et constata que l'une des dalles s'était enfoncée davantage que ses voisines. Que leur aîné bouge ou non, ils allaient forcément déclencher quelque-chose, c'était une certitude.

- La mousse... souffla le Serpent-Cornu en désignant le plafond.

Les plantes phosphorescentes qui les avaient émerveillés, s'allongeaient progressivement. Des lianes d'un bleu luisant descendaient à présent dans leur direction et tout au long du couloir qu'ils traversaient. Lorsque deux d'entre elles s'entrechoquèrent, une légère décharge électrique les secoua. Jake grimaça et posa une main derrière le dos de ses deux amis pour qu'ils avancent.

- On ferait mieux de filer !

Ce n'était pas que l'idée de subir des chocs électriques ne l'enchantait pas, maiiiis... non, en fait, ça ne l'enchantait carrément pas. Et en prime, ils allaient devoir slalomer entre les lianes lumineuses pour se frayer un chemin jusqu'à un autre couloir, un peu plus loin. À moins d'utiliser des sortilèges pour les couper ? Ce n'était peut-être pas une mauvaise idée. Sauf que des plantes descendaient également au-dessus de leurs têtes et ce n'était pas bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Jeu 23 Mar - 13:59
Théophile Walker
L'ambiance presque féérique qu'offre la végétation omniprésente dans les profondeurs de l'école n'atteint pas le thunderbird. Non, trop surexité qu'il est à l'idée d'être dans un endroit inconnu, probablement interdit, ce qui rime pour lui avec secrets défendus, que l'émerveillement n'y a pas sa place. Tout juste entend-il Hugo lui ordonner de s'arrêter. Ah ? Ah oui, en effet, il y a bien un truc de bizarre. Sans plus attendre il relève le pied qui s'est enfoncé de quelques millimètres. Mais évidemment, c'est trop tard. Heureusement que Jake comprend les choses assez vite, et lorsqu'il leur désigne le plafond, qui semble leur vomir des tas de lianes en tous genres sur la tronche, tout s'accélère.

”Oh merde, qu'est ce que c'est qu'ce bordel ?!”

Comme si c'était le moment de se poser des questions... Non, vraiment ça ne sent pas bon tout ça ! D'un autre côté, ils n'ont pas beaucoup de voies de sortie. Il va leur falloir sortir de ce tunnel qui ne cesse de rétrécir. Et pas uniquement physiquement, mais aussi à cause de l'espace de plus en plus important que prend la végétation. Le seul point positif, la lumière émise par les flashs de plus en plus nombreux, résultant de la collision de leurs assaillantes.

”Ok, magnez vous !”

Sans attendre beaucoup plus, le rouquin se met à courir droit devant, évitant les lianes qui arrivent de toutes parts. A peu de choses près, c'est comme foncer aux buts tout en esquivant les cognards qui tentent de le désarçonner. Pas étonnant qu'il soit si à l'aise malgré la situation critique dans laquelle ils se trouvent... Le problème, c'est que si les premiers pas sont plutôt aisés à faire, l'espace qui se réduit drastiquement rendant leur avancée beaucoup plus complexe, les lianes occupant une très grande partie de l'espace.

S'ils ne veulent pas avoir à continuer à quatre pattes de nouveau Théo n'a pas le choix, et fini par lancer un protego au dessus de leur tête, empêchant au moins les lianes du haut de les atteindre. Belle initiative, mais l'étendue du charme de protection ne peut faire des kilomètres, il faudrait donc que ce tunnel aboutisse. Ou que les végétaux finissent pas reprendre leur place. Dans un jardin, et non dans les sous terrains...

Heureusement, sous la mousse qui recouvre les parois, une porte semble se distinguer. Le thunderbird s'arrête devant et entreprend de l'enfoncer à grand coup de pied, ne voulant pas prendre le risque de toucher ces choses. Il ne fait certes pas dans la délicatesse, mais elle s'ouvre finalement sans opposer trop de résistance.

”Par ici les gars !” Lance-t-il à ses camarades en se retournant dans leur direction.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 28 Mar - 3:02
Invité
Tu t'étais rapprochés de tes amis, bras lever devant ton visage alors que des lianes semblaient pousser directement depuis la mousse, arrivant à une vitesse inquiétante vers vous. Tu jetas un air inquiet à tes compagnons d'aventures. Lorsque deux d'entrent-elles s'entrechoquèrent dans une lumière électrique, tu sursautais, ne te faisant pas prier pour suivre le mouvement de Jake : Fuir !

Tu avançais décidément un peu à l'aveuglette, grognant alors qu'une liane t'avait presque touché au flanc. Tu en avais senti la décharge, minimiser faute de contact avec ton corps. Mais l'espace d'une seconde, tu eus des sueurs froides.

Le sortilège que Théo lança te soulagea quelques secondes, mais ce ne fut que de courte duré avant que le jeune homme enfonce une porte. Un sourire définitivement rassuré, tu te lançais dans l'ouverture, glissant sur le sol étrangement pentu soudainement. Dans la panique et l'obscurité, il faut bien avouer que -a défaut d'être prudent- tu n'avais pas pu réellement faire attention où tu mettais les pieds. Ce que tu croyais une nouvelle descente comme tout à l'heure fut en réalité de très courte duré puisque tu tombais instantanément dans une espèce de boue visqueuse à quelques mètres de l'ouverture.

-Non mais c'est pas vrai ! T'écriais-tu alors contrarié d'être trempé, tout en te redressant avant que les deux autres ne te tombent sur la tête.

Pointant la lumière de ta baguette sur les alentours, tu comprenais bien vite que pour l'heure, il n'y avait pas d'issue rassurante. Dans ce cercle rond et humide, la pièce finissait sur une grille plus loin sur votre gauche et de l'autre côté, un écoulement qui semblait mener dans un couloir sombre, à nouveau. Terrifiant. Tu n'aurais certainement pas aimé te retrouver ici seul. Un frisson te parcourais. Puis tu soupirais, longuement. L'air devenait soudainement difficile à respirer.

Une panique t'envahit. Est-ce que l'air était réellement respirable ici?!
Finalement, tu te détendais.

-Les murs doivent être plus épais ici, l'eau est dégoutante et il fait moite, si l'air est aussi gras c'est sans doute à cause de ça... Expliquais-tu avant de jeter un œil à ton meilleur ami. On ne peux pas passer par la grille, je pense. Et on ne peut pas faire demi-tour... Je crois qu'il faut continuer dans l'autre direction... Ca va aller?

Tu avais posé la question aux deux garçons, mais celle-ci s'adressait plus à Jake, finalement. Ce dernier n'allait certainement pas apprécié l'endroit. Peut-être que cette aventure n'était pas une bonne idée en définitif...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 5 Avr - 3:27
Invité
Jake se félicitait de ne pas dépasser le mètre soixante-dix en voyant la mousse fluorescente descendre dans leur direction. Les lianes se balançaient doucement au-dessus de leurs têtes, tandis qu'ils tâchaient de filer aussi vite que possible. Le sort de protection créa un bouclier transparent au-dessus d'eux, leur permettant ainsi de ne pas subir de mauvaises rencontres. Qui aurait cru que ce piège déclencherait une réaction de ce genre, hein ? Dès lors qu'ils eurent enfin trouvé une porte, Théo s'empressa de leur libérer le passage sans y mettre de gants. Un coup de pied plus tard, la porte cédait et leur permettait de se mettre enfin à l'abri.

Ils avaient eu chaud. Entendant Hugo râler, le jeune homme dirigea sa baguette dans sa direction et constata que ce dernier venait de s'étaler dans l'eau. Et pas une eau très propre à en juger par la texture et l'odeur qui s'en dégageait. Ils pataugeaient dans quoi au juste ? À la réflexion, il n'avait peut-être pas très envie de savoir...

- Ça va aller, assura le Serpent-Cornu en hochant la tête lorsque son ami lui demanda s'il tiendrait le coup.

Il allait bien falloir que ça aille. Jake avait encore assez de discernement pour savoir qu'une crise de panique n'arrangerait rien du tout. Il était loin d'en être friand et il en fallait tout de même beaucoup pour qu'une simple angoisse devienne une peur de ce genre. Pas d'inquiétude à avoir, donc. Ce boyau était assez large pour lui laisser un peu d'air, si peu ragoutant était-il. Toutefois, leur périple n'était pas terminé. Ils étaient désormais peut-être un peu plus loin de la surface et aucune carte ne pouvait les aider. Il ne l'avait pas fait puisqu'ils venaient tout juste de manger lorsque Hugo lui avait demandé de venir à l'entrée du hall, mais il aurait aimé avoir emporté de quoi écrire. Ne fut-ce que pour tracer un semblant de plan des lieux.

Cet énorme tuyau n'était pas sans lui rappeler une histoire qu'il avait lu, voilà deux ou trois ans. À la bibliothèque, il y avait toute sorte de vieux journaux américains, mais aussi d'autres régions du monde où le monde magique s'étendait. Ils 'agissait d'une histoire à propos de la guerre qui avait fait rage en Europe, lorsque le célèbre Harry Potter s'était confronté à Lord Voldemort. La presse et l'école de Poudlard avaient finalement détaillé ce qu'il s'était passé lorsque Potter était en deuxième année de sa scolarité. Alors qu'il n'avait que douze ans, le jeune sorcier s'était retrouvé dans les tuyaux du château, comme eux, à la différence près qu'il avait combattu un serpent géant capable de vous tuer d'un simple regard.

- Hé bien, espérons qu'on ne rencontrera pas de Basilic en chemin, plaisanta Jake en éclairant les alentours.

Il n'y aurait pas de Phénix pour leur venir en aide, alors mieux valait que ce qui s'était passé à Poudlard, demeure dans le passé de Poudlard. Qui aurait eu l'idée de coller un Basilic dans ces boyaux ? Ça aurait été insensé. Quoi qu'en y réfléchissant, avec toutes ces histoires de créatures relâchées dans la nature aux abords du château... Non, mieux valait ne pas y songer. Vraiment.

- Tu es l'aîné, Théo, on te suit,
déclara le Serpent-Cornu en montrant le boyau se dirigeant vers la grille et vers un coude, du bout de la baguette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
35/100  (35/100)
icône :
Citation : A coeur vaillant rien d'impossible
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : Bois de tremble, plume d'oiseau tonnerre, 31cm, souple
Spécialité : Cool, y a encore un an pour se décider !
Quidditch : Poursuiveur et capitaine
Théophile Walker
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Etudiant en 7ème année - Thunderbird
Lun 10 Avr - 20:55
Théophile Walker
Une fois les deux autres garçons passés par la porte, Théophile s'y engouffre à son tour, refermant autant que faire ce peu la porte enfoncée. Et il ne faut pas attendre très longtemps pour qu'un grognement d'Hugo se fasse entendre. Bah, au moins il n'y a plus de lianes dans cette pièce, et c'est un premier soulagement. Pour le reste... Enfin, nan, c'est franchement dégueu là ! Après une grimace de dégout, les narines retroussées, les sourcils froncés et un oeil fermé, le rouquin avance en faisant bien attention où il met les pieds.

”Ouais pas de soucis. De toute façon on ne va pas non plus passer le reste de notre vie ici.”

Se doutant bien que son camarade de maison ne lui posait sûrement pas la question directement, n'étant pas du genre très difficile quant à la direction à suivre tant qu'il peut bouger, il jette un regard à Jake. Se pourrait-il que l'apprenti sorcier soit mal à l'aise dans ces endroits ? Il est vrai que les serpents cornus sont plus du genre à réfléchir, et inévitablement finissent par ressentir sinon plus de peur mais au moins plus d'appréhension que les oiseaux tonnerres... Enfin à l'écouter, ça allait le faire. D'un autre côté, il n'y a pas beaucoup d'autres options.

Quoi que, pas sûr que ça aille si bien que ça. Un basilic ? D'où est-ce qu'il sort cette idée ? Pourquoi un basilic se trouverait dans le coin ?! Quand je vous dit que trop réfléchir c'est vraiment pas bon dans ce genre de situation. Non, parce que Théophile lui, il ne voit qu'un long tunnel à traverser, et pour ce qui est des dangers potentiels... Il ne les verra qu'au dernier moment comme toujours. Et ce n'est sûrement pas son imagination qui va lui fournir des nouvelles fausses bonnes raisons de renoncer - même si dans beaucoup de cas ça lui aurait évité bien des ennuis ! En plus, le Théo ne serait pas contre croiser l'un de ces immenses serpent. Il n'en a jamais vu, et comme toujours, sa curiosité prendrait très vite le dessus sur la raison. Et il y a peu de chances pour qu'il arrive à s'en sortir vivant cette fois... Non, ce serait vraiment une bonne chose qu'une telle bestiole ne se trouve pas dans le même sous terrain qu'eux.

Et puis, le fait qu'il soit l'aîné ne veut pas forcément dire qu'il soit la bonne personne à suivre... Enfin, l'avantage de son absence totale de réflexion, c'est qu'au cours de ses dix neuf années de vie, il a été confronté à un nombre d'ennuis bien plus élevés que la moyenne. Ce qui lui a permis de développer certains réflexes - facilités par son côté impulsif - qui sont très utiles dans ce genre de situations délicates. Bah au moins, ce n'est pas comme s'il allait se faire davantage prier pour prendre la tête de l'expédition. Ouais bon, il aime sans doute un peu trop tout diriger - surtout quand on voit les résultats... - mais au moins on ne peut pas dire qu'il soit du genre empoté...

”On peut toujours essayer de l'ouvrir cette grille. Si elle est fermée c'est sans doute qu'il y a truc hyper cool derrière !”

Ou hyper dangereux... Enfin dans la tête de Théo, les deux sont parfaitement compatibles... C'est donc avec la plus grande des convictions qu'il s'approche de la grille en question, et tente dans un premier temps de l'ouvrir classiquement. Echec. Il passe donc à l'étape suivante, la secouant vigoureusement, y mettant toujours davantage de puissance. Nouvel échec. Dernière chance, le alohomora. Qui fait partie des sorts qu'il maitrise plutôt très bien, compte tenu du nombre de fois qu'il l'utilise depuis qu'il est en âge de lancer des sortilèges. Comme quoi il peut dans certains cas se montrer être un plutôt bon sorcier. Nouvel échec. Ceux qui ont mis cette grille ici voulaient vraisemblablement que personne n'y passe. D'ailleurs, sûrement pour s'assurer que les contrevenants n'essaient pas indéfiniment et finissent par trouver un moyen de passer, voilà un puissant jet de flammes qui les prend directement pour cible ! Et qui crame au passage la manche gauche de la tenue du rouquin qui était aux premières loges.

”Oh merde !”

Non, même dans ce cas là il n'aura pas de réactions plus excessive que ça. Un petit trou et la peau légèrement roussie, il a connu bien pire. Le problème, c'est qu'il n'y en a pas qu'un... Voilà la suite qui arrive, à vitesse de plus en plus rapprochée.

”Vite tous dans le tunnel !!!”

Ouais bah là, il n'y a décidément plus aucune autre possibilité ! Et pour bien montrer l'exemple voilà le rouquin qui prend la direction du boyau. Sans avoir même pris la peine de fournir de la lumière... Même si les crachats de feu qui continuent de faire rage à la grille offrent un certain éclairage.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: L'Antre :: La Cantine-
Sauter vers: