:: Le Château :: L'Antre :: La Cantine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Aventuriers de la Veste Perdue •• [Pv. Hugo Haldor]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Meh.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de saule ; poil de rougarou ; 26cm ; souple
Quidditch : Attrapeur ; a une Comète 290 comme balais
Localisation : Dans un coin paisible en train de lire un livre avec un chocolat chaud à la citrouille
Thomas Cerisier
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Jeu 12 Jan - 18:35
Thomas Cerisier
Les Aventuriers de la Veste Perdue- 4 janvier 2017 -

Thomas Louis CERISIER

Hugo HALDOR

Dur dur la reprise. D'habitude, le français n'était pas du genre à se plaindre de ça mais là, avec le décalage horaire avec la France et la reprise des cours juste après le nouvel an.. autant dire qu'il était un peu à côté de ses pompes, plus que d'ordinaire. Mais bon, il n'y avait pas le choix, il fallait bien se motiver d'emblée afin de ne pas se laisser couler. Heureusement, en ce début d'année ils ne croulaient pas encore sous le travail ou les interrogations ; mais cela ne saurait tarder. Ce fut donc sans aucune pression sur les épaules - enfin, même s'il n'était pas du genre à stresser pour les examens - que le jeune Cerisier avait envoyé un hibou à son camarade oiseau tonnerre, afin de lui rendre la veste qu'il avait oublié lors de la soirée de Noël. Pendant toutes les vacances elle était restée là, bien pliée dans son dortoir, et il était désormais temps qu'elle retourne chez son propriétaire. Non pas qu'elle prenne de la place ou quoi que ce soit de ce genre mais.. si Thomas ne la rendait pas tout de suite à Hugo, eh bien il y avait des chances que l'habit traine encore ici pendant un bon moment. C'était toujours comme ça quand on oubliait ses habits quelque part ; enfin si l'habit n'était pas ultra important, bien sûr.

Le jeune pukwudgie avait alors donné rendez-vous au sorcier à la cantine ce soir-là  un peu avant l'heure du repas ; la veste toujours aussi bien pliée mise dans un sac en papier pour l'occasion. C'est qu'il n'allait pas lui rendre comme ça, d'autant plus qu'il devait déjà avoir une veste sur le dos pour retourner ensuite à sa maison. Et puis, si ce n'était pas le cas.. il pourrait toujours la récupérer pour la porter. Ah, y avait quand même pas lieu de se casser autant la tête pour une simple veste, si ? Enfin ! Tout ça serait bientôt de l'histoire ancienne, car une fois arrivé à la cantine, Thomas ne tarda pas à apercevoir son camarade.

Zut, est-ce qu'il était arrivé en retard ?

L'air un peu fatigué - mais avec un sourire amical sur les lèvres malgré tout - le français alla alors simplement à la rencontre de son camarade qui l'attendait là.

« Hey, désolé, fit-il pour le saluer,  je ne t'ai pas fais attendre j'espère ? »

Sans doute avait-il mieux à faire que de trainer ici.


Thomas râle en cornflowerblue
Never One... without the Other
“And now here is my secret, a very simple secret: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.”


Membre de la Brigade de Nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 12 Jan - 19:44
Invité
Thomas t'avait envoyé un hibou pour te prévenir qu'il avait retrouvé ta veste pendant le bal. Cette soirée avait été plutôt bizare pour toi et tes amis. Du début à la fin, ce bal avait eu le don de te perturber. Et tu n'étais pas le seul. Elsie n'avait pas été très bien, Lola non plus. Maintenant tu comprenais pourquoi... Dans tes pensées, tu réalisais que l'adolescence c'était vraiment compliqué. Mais en voyant tes parents et la vie de famille de tes amis, tu te disais qu'être adulte n'était pas forcément mieux.

Quoi qu'il arrive, avec tout ça, tu avais bêtement oublié ta veste sur le buffet ce soir-là quand Lola et toi étiez parti danser. Thomas l'avait trouvé et l'avait prise avec lui. Ce qui t'avait rassuré, tu préférais qu'il l'ai gardé avec lui plutôt qu'on te l'es volé.

-Hey Thomas ! Non t'inquiète, je suis là depuis quelques minutes.

Tu lui souriais. Thomas était le frère de Sophie, ton amie Thunderbirds et tu n'avais jamais vraiment eu l'occasion de lui parler vraiment. Mais tu te disais qu'il avait vraiment l'air d'un mec sympa et que tu étais content de commencer une amitié avec lui. Parce que oui, Hugo, dans ta tête, chaque sourire était une promesse d'amitié. Tu ne vivais que pour ça à Ilvermorny. Tu comptais énormément sur tes liens amicaux pour survivre.

-Je suis content de te voir. Mais tu as l'air fatigué, tout va bien? Demandais-tu la mine un peu inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Meh.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de saule ; poil de rougarou ; 26cm ; souple
Quidditch : Attrapeur ; a une Comète 290 comme balais
Localisation : Dans un coin paisible en train de lire un livre avec un chocolat chaud à la citrouille
Thomas Cerisier
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Ven 13 Jan - 13:22
Thomas Cerisier
Les Aventuriers de la Veste Perdue- 4 janvier 2017 -

Thomas Louis CERISIER

Hugo HALDOR

Lui aussi, Hugo aussi il souriait alors, c'est qu'il ne devait pas être en colère après son camarade ; donc soit il était du genre très patient, soit il venait tout juste d'arriver à la cantine et ne l'avait pas attendu pendant d'inlassables minutes. Heureusement, l'oiseau tonnerre ne tarda pas à avouer à Thomas - après l'avoir salué, bien sûr - qu'il n'était là que depuis quelques minutes. Ouf. Enfin, le pukwudgie, lui, cela lui aurait sans doute suffit à être lassé à sa place ; sauf si bien sûr il avait quelque chose pour s'occuper en attendant. Bah, faut dire qu'il n'était pas tombé dans sa maison pour rien : râleur un jour, râleur toujours !

« Je suis content de te voir. Mais tu as l'air fatigué, tout va bien ? »

Un peu surprit par une telle question - cela se voyait tant que ça ? - l'adolescent ne put s'empêcher de lever une de ses mains devant ses yeux, afin de se les frotter négligemment ; comme si ça allait changer quelque chose. C'était des cernes, pas de maquillage ou de la peinture qu'on enlevait avec le revers de la main. Bien tenté cela dit.

« Non non, enfin. Ça va, souffla-t-il tout en laissant retomber sa main, je suis rentré en France pour les vacances et le décalage horaire est un peu rude. »

Un peu rude ou, comment mettre un jour par heure de décalage pour se remettre de tout ça ; donc, dans le cas échéant, au moins cinq jours. Rentrer dans sa famille, ça allait encore, mais rentrer.. c'était toujours le pire. Enfin, d'ici ce weekend tout ceci ne serait que de l'histoire ancienne. Il n'y avait vraiment pas lieu de s'inquiéter.

« Tu as passé de bonnes vacances toi ? Fit-il tout en lui tendant le sachet. »

Après tout, il avait parlé dans l'un de ses hiboux d'un voyage chez une amie à lui ; ce n'était pas très courant pour les fêtes de fin d'année mais.. sans doute avait-il du passer un bon moment malgré tout.


Thomas râle en cornflowerblue
Never One... without the Other
“And now here is my secret, a very simple secret: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.”


Membre de la Brigade de Nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 13 Jan - 16:30
Invité
-Oh, d'accord. Dis-tu en souriant.

Tu prenais place sur un des bancs des tables à manger de la salle. Bientôt, ce serait l'heure du repas et ce soir tu ne te priverais pas de te faire plaisir sur les déserts. Après tout, n'était-ce pas ton anniversaire aujourd'hui Hugo? Tu ne l'avais pas vraiment dit à tes amis. Comment dire que tu n'avais pas vraiment l'habitude qu'on te le souhaite. Tu t'en fichais un peu cela dit, ça ne te rendait pas triste. Juste, tu avais pris l'habitude de te faire ton propre petit anniversaire dans ton coin depuis très longtemps.

Tu savais que c'était ce soir-là que tu pouvais te permettre d'aller piquer des gâteaux dans les placards de la cuisine. Tu savais que ce soir-là, tu avais droit aussi de gouter à cet alcool que ton père adorait tant. Et bien sûr, comme chaque année, tu avais tout recraché parce que c'était vraiment pas bon... Et tu ne comprenais définitivement pas les adultes.

Il y'avais une chose dont tu te souvenais parfaitement. Quelque chose qui, par contre, te rendais à la fois heureux et triste. Chaque année, avant Ilvermorny, ta mère passait cette soirée à la maison et t'offrait toujours une boite de crayons de couleurs et un lot de nouveaux cahiers pour que tu puisses écrire. C'était le seul soir où elle était là.

-Ouais. J'étais au Canada avec Lola. C'était vraiment cool. Dis-tu en sortant soudainement de tes pensées.

Tu attrapais le sachet où résidait ta veste pour encore un petit moment. Tu remercias Thomas et la posait sur tes genoux.

-Je n'ai jamais été en France... C'est cool aussi las bas? J'imagine que oui... En fait, je ne suis jamais parti en vacances avant cet hiver. Riais-tu nerveusement en te grattant la tête.

Tu étais gêné par cet aveu. C'était rare les enfants de ton âge qui n'étaient jamais parti en vacances. Même pas forcément très loin, pas besoin d'aller en France où au Canade pour parler de voyage. Rougissant un peu, tu avais un peu honte finalement de ne pas savoir ce que c'était avant Noël.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Meh.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de saule ; poil de rougarou ; 26cm ; souple
Quidditch : Attrapeur ; a une Comète 290 comme balais
Localisation : Dans un coin paisible en train de lire un livre avec un chocolat chaud à la citrouille
Thomas Cerisier
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Sam 14 Jan - 17:03
Thomas Cerisier
Les Aventuriers de la Veste Perdue- 4 janvier 2017 -

Thomas Louis CERISIER

Hugo HALDOR

Sans bouger - sur le coup - le français avait alors laissé son camarade s'installer tranquillement à table, se demandant toutefois s'il ne devait pas faire de même pour continuer la discussion. Bah, non, Hugo ne l'avait pas invité à le faire, peut-être qu'il attendait du monde pour manger et ce ne serait donc pas très bien vu de s'installer sans sa permissions. Ce fut sans doute pour cela que Thomas se contenta de s'adosser au bord de la table pour continuer la discussion. Alors comme ça, Lola et lui étaient allés au Canada pour les vacances ? Cela avait du être chouette, vraiment, enfin.. oui, surtout après ce que l'oiseau tonnerre ne tarda pas à lui dire.

« Je n'ai jamais été en France... Lui avoua-t-il. C'est cool aussi là-bas ? J'imagine que oui... En fait, je ne suis jamais parti en vacances avant cet hiver. »

Malgré le rire de Hugo et ses sourires, il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'il y avait comme un malaise dans l'air ; sans doute que son camarade devait être un peu triste de ne jamais avoir pu profiter de vacances à l'étranger avant cette année, ou quelque chose comme ça. Louis, lui, avait du mal à s'imaginer ce que ça pouvait bien être, car rien que son déménagement aux États-Unis avait été un voyage en soi. Puis, il était souvent allé à la mer avec Sophie et leurs parents quand ils étaient plus petits, ainsi qu'ailleurs en France ou en Europe. Alors, oui, il ne parviendrait sans doute pas à comprendre ce que pouvait ressentir Hugo exactement mais.. il sut au moins qu'il valait mieux éviter d'enfoncer le couteau dans la plaie et parler d'autre chose que ces vacances non-vécues.

« C'est plutôt sympa dans son genre, oui, répondit-il plutôt pensivement. On était à la campagne chez nos grands-parents, alors ça change un peu des grandes villes non-maj qu'on voit ici. »

Au fond, il ne savait pas vraiment pourquoi tout était si différent là-bas. La langue ? Le décalage horaire ? Le cadre ? La famille ? Les plantes ? Les gens ? La nourriture ? Allez savoir. Tout ce que le pukwudgie savait, c'était qu'il était toujours content de pouvoir retourner en France. Appelons ça de la nostalgie.

« Tu as apprécié le Canada alors ? »

C'est qu'en cette période de l'année, ils avaient vraiment du se les geler.


Thomas râle en cornflowerblue
Never One... without the Other
“And now here is my secret, a very simple secret: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.”


Membre de la Brigade de Nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 14 Jan - 19:30
Invité
Tu écoutais Thomas parler de ses vacances. Il t'en disait peu mais, tu imaginais assez bien l'endroit. Les campagnes de France, tu en avais vu sur l'internet. En photos auprès d'amis. Tu aimais bien ces endroits, c'était calme et ça n'avait effectivement rien à voir avec l'endroit où tu vivais. D'ailleurs, maintenant que tu y réfléchissais, tu n'avais pas vraiment connu tes grands-parents. Vivaient-ils loin eux aussi? Dans une campagne d'Amérique?

Ouais c'était cool, on a visité pleins de trucs, j'ai fait la connaissance du papa de mon amie aussi, il est super gentil. L'endroit est vraiment agréable, c'était reposant. Dis-tu en souriant à nouveau à ton ami. Tu es pressé? Demandais-tu en remarquant qu'il n'avait pas suivi ton mouvement quand tu t'étais assis.

Peut-être n'avait-il pas le temps de rester avec toi après tout. Tu parlais, tu parlais... Mais il était peut-être juste trop poli pour te dire qu'il n'avait pas le temps de rester. C'était déjà gentil de sa part d'avoir ramené ta veste !

Excuse moi si ça parait maladroit, mais si tu dois t'en aller, je suis désolé de te retenir ! Dis-tu en te grattant la tête, gêné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Meh.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de saule ; poil de rougarou ; 26cm ; souple
Quidditch : Attrapeur ; a une Comète 290 comme balais
Localisation : Dans un coin paisible en train de lire un livre avec un chocolat chaud à la citrouille
Thomas Cerisier
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Mer 18 Jan - 8:45
Thomas Cerisier
Les Aventuriers de la Veste Perdue- 4 janvier 2017 -

Thomas Louis CERISIER

Hugo HALDOR

Sans dire quoi que ce soit, le jeune pukwudgie s'était contenté d'écouter son interlocuteur lui parler de ses vacances au Canada ; de ses premières vacances même. Cela avait visiblement été reposant pour lui, puis il avait visité plein de choses - quoi donc ? - et avait même pu rencontrer le père de Lola. Dis comme ça, on aurait presque cru que les deux sorciers sortaient ensembles ; c'est qu'on emmène pas n'importe qui chez soi pour Noël, non ? Enfin, ceci dit, ce n'était pas vraiment les affaires de Thomas.

« Tu es pressé? Finit-il par lui demander. Excuse-moi si ça parait maladroit, mais si tu dois t'en aller, je suis désolé de te retenir ! »

Un peu prit de court pas une telle question, le français se rendit compte que la position dans laquelle il s'était mise - pas réellement assis, mais pas totalement debout non plus - pouvait faire croire qu'il allait s'en aller dans l'instant ; ce qui n'était pas vraiment le cas. Enfin, Louis ne s'était pas attendu à rester ici pour faire la causette - pas aussi longtemps tout du moins - mais il n'était attendu nulle part ailleurs, et n'avait rien de particulier à faire donc.. non, il n'était aucunement pressé.

« Non ne t'en fais pas, lui répondit-il assez rapidement, comme je t'ai dis je n'avais rien à faire avant le repas donc.. non, non tu ne me retiens pas du tout. »

Sur ces quelques mots, le jeune Cerisier ne put s'empêcher d'afficher un petit sourire, sans doute un pour montrer sa bonne foi. Il n'avait aucune raison de lui mentir de toutes manières ; Thomas n'était pas du genre à caresser les gens dans le sens du poil. S'il avait du partir, il l'aurait dit dès le départ. Non, en vérité..

« Je ne voulais juste pas m'imposer à ta table si tu attendais quelqu'un d'autre, lui avoua-t-il alors. »

Au moins c'était dit.



Thomas râle en cornflowerblue
Never One... without the Other
“And now here is my secret, a very simple secret: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.”


Membre de la Brigade de Nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 21 Jan - 14:48
Invité
-Ah, c'est très gentil. Dis-tu en souriant au garçon qui venait de te dire qu'il n'avait pas voulu prendre la place de quelqu'un d'autre.

Mais tu haussais les épaules. Pendant les repas, tu savais que les maisons n'étaient pas mélangées. Etait-ce comme ça dans toutes les écoles? Tu savais que Poudlard, oui. Il faudrait que tu demandes à Sophie si en France c'était pareil également. Quoi que, Thomas pouvait peut-être savoir lui aussi après tout, il était français également, lui.

-Est-ce que tu penses que c'est comme ça dans toutes les écoles de magies, Thomas? Est-ce que l'on peut manger avec des personnes d'autres maisons en France par exemple? Ou, est-ce que c'est comme ici?

Tu lui avais posé la question le plus naturellement du monde. Tu ne pouvais pas savoir que parler de l'école de France était peut-être risqué à cause de Sophie. Tu n'y songeais pas, tu savais pourtant que la jeune sorcière était arrivée ici en début d'année. Vous aviez rapidement sympathisé d'ailleurs. C'était grâce à elle que tu connaissais Thomas.

L'heure du repas allait bientôt commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Meh.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de saule ; poil de rougarou ; 26cm ; souple
Quidditch : Attrapeur ; a une Comète 290 comme balais
Localisation : Dans un coin paisible en train de lire un livre avec un chocolat chaud à la citrouille
Thomas Cerisier
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Etudiant en 4ème année - Pukwudgie
Lun 23 Jan - 17:38
Thomas Cerisier
Les Aventuriers de la Veste Perdue- 4 janvier 2017 -

Thomas Louis CERISIER

Hugo HALDOR

Très gentil, lui ? Peut-être, ou alors juste respectueux. C'est que ce n'était pas très bien vu de s'asseoir à une table où l'on était pas invité ; et Thomas ne connaissait pas assez son interlocuteur pour savoir ce qu'il pouvait se permettre avec lui, et ce qu'il ne pouvait pas. Mais oui, sans doute était-ce quelque chose de gentil après tout. Mieux valait ne pas tergiverser inutilement là-dessus, et se contenter de doucement hausser les épaules pour montrer que cela importait peu au français. Oui, c'était une bonne façon de faire ça.

« Est-ce que tu penses que c'est comme ça dans toutes les écoles de magies, Thomas ? Lui demanda-t-il alors sans que Louis ne comprenne de quoi il parlait. Est-ce que l'on peut manger avec des personnes d'autres maisons en France par exemple ? Ou, est-ce que c'est comme ici ? »

Autrement dit : comment se passaient les repas à Beauxbatons ? Ah, bonne question, très bonne question même. Autant dire que le pukwudgie n'en avait pas la moindre idée vu qu'il n'avait pas pris l'habitude de questionner sa jumelle au sujet de sa vie de sorcière en France. Oh, sans doute en avait-elle parlé dans ses très nombreuses lettres mais.. lui n'avait pas prit la peine de les lire sérieusement, et encore moins de lui répondre. Oui, bon, d'accord, il n'y avait pas marqué frère de l'année sur son front mais ça, il en était bien conscient maintenant. Toutefois, ce n'était pas non plus écrit sur le front d'Anna pour autant.

« Je n'en ai pas la moindre idée, je me suis jamais posé la question en fait, fit-il alors avec un air crispé. Il faudrait le demander à Sophie. »

Même si leurs relations s'étaient un peu améliorées depuis le début de l'année scolaire, les trois années que son double avait passé en France sans lui lui étaient encore plutôt inconnues. Il connaissait les grandes lignes - et encore, sommairement - et c'était tout. Ce genre de petits détails lui étaient totalement inconnus. ... Peut-être était-ce temps de vraiment se remettre en question. L'esprit un peu embrouillé, Thomas eut une absences de quelques secondes, avant de se rendre compte que des sorciers étaient déjà en train de rentrer dans la cantine. Il était l'heure d'aller à sa place, et de dire au revoir à Hugo.

« Ah, on dirait que c'est l'heure du repas, reprit-il finalement. Je vais te laisser pour aller à ma table du coup. Bon appétit à toi, et au plaisir ! »

Peut-être aurait-il du lui proposer de reprendre cette discussion après le repas ? Non, ce n'était sans doute pas la meilleure idée du monde ; ils se connaissaient à peine, et ils auraient sans doute l'occasion de se recroiser à un moment donné. Oui, c'était sans doute mieux ainsi.

Alors, sans demander son reste, le français finit par s'en aller.



Thomas râle en cornflowerblue
Never One... without the Other
“And now here is my secret, a very simple secret: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.”


Membre de la Brigade de Nuit:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: L'Antre :: La Cantine-
Sauter vers: