:: Le Château :: Le Colisée :: Les Glaces Mouvantes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Duo Livie et Mikhael]Une heure pour tout changer.

avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 11 Jan - 18:40
Invité
À l'annonce des noms, Mikha eut la désagréable impression que sa journée était placée sous le signe d'une étrange malédiction. Sa tête se tourna lentement vers son duo et une grimace dépitée y apparut. Pourquoi, avec toutes les têtes de nœuds qui se trouvaient-là, avait-il fallu qu'il tombe sur la championne olympique toute catégorie de "bide en salle commune" ? C'était à n'y rien comprendre. Déjà qu'il n'avait pas très envie de venir, le sort s'acharnait à lui laisser entendre qu'il aurait mieux fait d'écouter son instinct. Malheureusement, pas de retour en arrière... Sauf s'il parvenait à s'esquiver en douce ? Quelques pas vers la porte de sortie et hop hop hop, il serait dehors. Avec le regard de Brock braqué sur lui ? C'était une autre paire de manches.

La feuille des questions en mains, Mikhael se dit que la prochaine heure allait être bigrement longue. Il poussa un soupir : puisqu'il fallait y aller, autant se rendre dans un lieu qui saurait les mettre en valeur tous les deux. Le Colisée était l'endroit idéal pour que deux Womatous au caractère bien trempé puissent s'exprimer sans avoir des tas de gens autour. Quant au terrain choisi, ce serait à sa convenance. Il n'allait pas la laisser choisir, non ? Un endroit au frais serait parfait pour ce tête-à-tête un peu spécial. La feuille de parchemin en mains, il confia l'appareil photo à Livie. Se promener avec un bidule non-maj ? Et quoi encore ? Qu'elle s'en occupe ! Ce serait bien mieux comme ça puisqu'il n'en voulait pas.

Le garçon avait déjà eu l'occasion de venir dans cette arène improvisée pour y livrer quelques duels. Jamais rien de très folichon, mais il y avait de quoi se défouler un bon coup. Malgré sa dangerosité, cette partie était l'une de ses préférées. La présence de la glace lui plaisait beaucoup. Le seul terrain où il perdait systématiquement ses duels était celle du Mont en Braise. Le feu et lui, ce n'était pas le grand amour. Allez essayer de vous défendre dans une atmosphère qui ne vous convient pas et vous effraie : ce n'était pas la plus facile des épreuves.

- Alors... "À votre avis, qui est votre binôme? Expliquez ce que vous ressentez pour lui/elle, à quel genre de personne il ou elle vous fait penser", lut Mikha à haute voix, une fois qu'ils furent arrivés à bon port et prirent place dans les gradins.

Autour d'eux, le décor se mouvait de façon particulière. Les plaques de glace glissaient lentement les unes contre les autres, certaines s'enfonçant sous les autres et donnant à la couche de neige une texture différente. Certains élèves s'étaient retrouvés piégés par cette poudreuse enchantée. À l'image des sables mouvants, elle pouvait directement emprisonner vos jambes et vous aspirer. Pour tenir un duel dans ce genre d'environnement, ce n'était pas toujours facile non-plus. Où aurait été le sport dans le cas contraire ? Les blocs gelés étaient toujours d'une aide précieuse pour esquiver certains sorts, mais il fallait être constamment sur ses gardes et faire très attention où l'on mettait les pieds.

- Commence, suggéra-t-il en bougonnant et appuyant son dos contre le gradin juste au-dessus de leur position, autant jouer le jeu, puisqu'on est là...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Ven 13 Jan - 12:41
Livie Herim
Livie s'attendait à un battle royal.

Elle eut le droit à un talk-show d'Oprah.

Dire qu'elle était déçue revenait à sous estimer la chose. Ce qu'elle ressentait était au delà de la déception.
Elle allait devoir poser des questions ? Et pire: y répondre ?!
Comme si elle avait envie de se livrer à quelqu'un ! Et quel quelqu'un !
Le cinglé de service, le fou furieux blond, le gamin assassin: Michou le psychopathe en personnes.
Oui bon, depuis le temps, elle avait apprit son prénom. Mikaël Anderson. Ce déséquilibré avait quand même essayé de lui balancer une chaise dessus ! Comme ça ! Sans aucune raison ! Alors qu'elle ne faisait que prôner l'action chez les wampus...
Elle lâcha un soupire. Et lança un regard désabusé à Daniel. Ils ne pouvaient pas changer ?! VRAIMENT PAS ?! Qu'il ne vienne pas se plaindre si ça finissait mal. Quel idée de faire un duo pareil.

Elle allait devoir raconter sa vie à ce môme !? Il ne comprendrait même pas le tiers de ce qu'elle lui dirait et elle était sûre qu'il tenterait de l'assommer avant la fin de l'heure....

Qu'est-ce que c'est long une heure...

Elle allait pour prendre l'appareil photo quand MichMich le barjo le lui donna. Tant mieux. Au moins, il n'était pas contraignant sur ce point là.
Elle le suivait sans faire attention à la destination, tandis qu'elle jetait un coup d'oeil à l'objet non-maj. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ils n'avaient pas prit un appareil photo de sorcier, comme celui d'Oxyde. Les images auraient été de bien meilleurs qualités, là, elles allaient être toutes immobiles. Pour capturer l'instant, ce n'était vraiment pas une bonne idée. Mais au moins, elle pourrait dégainer un faux sourire, et faire comme si elle était heureuse de passer du temps avec le fêlé. Son portrait ne la trahirait pas, vu qu'il serait bien immobile et innocent.
Elle trouva rapidement comment il fonctionnait. Il n'était pas très différents de leurs appareils photo et de la caméra de son frère aîné. C'est elle qui se chargerait de la photo, elle n'était même pas sûr que ce Michou le maboul sache cadrer.

C'est en levant la tête de l'appareil qu'elle se rendit compte qu'il l'avait entraîné au Colisée.
Il comptait s'attaquer directement à elle ? Il se surestimait à ce point ?!
Mais il prit la direction des gradins de l'arène des glaces mouvantes. Livie lâcha un soupire d'agacement.
Il allait faire froid. Elle n'avait pas prévu de tenue adéquate. Son objectif était qu'elle meurt congelée ?! Quel givré ce type...
Elle alla cependant s'asseoir un peu au dessus de lui et l'écouta lire la première question... Chouette... Il allait vraiment falloir répondre.
Qu'il n'y compte pas. Elle se contenterait du minimum, et encore, elle ne dirait peut-être pas toute la vérité. Qui pourrait vérifier de toute façon ?! Tant que c'était cohérent, personnes ne viendrait l'embêter.
Bon, il fallait aussi penser à lui en mettre plein la tête.

Elle se racla la gorge et lui lança un regard dédaigneux:

-D'accord... Je commence. Tu es Mikhael Anderson. Tu es à Wampus avec moi et tu as tendance à vouloir attenter aux gens qui te contredisent. Ce que tu as d'ailleurs voulu faire avec moi, donc, je ne te porte pas dans mon coeur. Tu es complètement ravagé et tu me fais penser à une manticore: qui a un cerveau, mais qui l'oublie le temps de bouffer les gens.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 15 Jan - 4:06
Invité
OK, la greluche partait très mal. Anderson ? Il en avait tapé pour moins que ça. Qu'elle n'insulte pas son nom de famille. Une vulgaire sang-mêlée n'était déjà pas digne de le prononcer, mais si elle se trompait en prime... Peuh ! Le garçon l'écouta déblatérer à propos d'une tentative d'attenter à sa personne et aurait volontiers affiché un sourire carnassier à ce souvenir. Alors comme ça, il lui avait fait si peur que ça ? Regarde, maman, sans baguette ! La grande et supérieure Livie Herim avait craint pour sa sécurité devant le "môme ravagé" qu'il était ? Cette fois, il ne se retint pas de lui adresser son plus beau sourire condescendant. Pauvre choupette...

- Si tu savais lire correctement, ce dont je doute étant donné le port bien bas de ton menton de prolétaire, tu saurais que mon nom est Andersen et non pas Anderson, corrigea-t-il non sans un geste désinvolte de la main, tâche de ne pas l'oublier le jour où ton visage finira sous ma chaussure à la moindre entourloupe.

Le coude appuyé contre le gradin du dessus, Mikha plongea ses iris verts dans les siens et poursuivit sans se laisser démonter :

- Quant à toi, tu es Livie Herim, une petite frappe de seconde zone qui s'amuse à se ficher des autres en compagnie de sa grande copine "face de petit poney", comme deux cas sociaux. Tu te permets de venir faire la morale aux autres Womatous, alors que tu ne fiches pas grand chose de très intéressant de tes tristes journées de peste Pom-pom Girl. T'es le cliché ambulant d'une mauvaise série non-maj et tu me files la gerbe.

On ne pouvait pas faire plus clair. Mikhael respectait ses aînés, mais jusqu'à un certain point. Livie avait sa petite réputation dans l'école et ne semblait pas vouloir se cacher pour ça. Le petit scandale chez les Womatous avait eu de quoi susciter des vagues d'indignation, mais ce n'était pas ce qui le dérangeait. Après tout, sur le fond, elle avait raison. Sur la forme, se voir dédaigné de la sorte dès lors qu'il avait ouvert la bouche, lui avait fortement déplu. Le tout sur fond de mauvaise foi, puisqu'il n'y était pas allé de main morte non-plus, mais ça, c'était un autre détail.

Peu enclin à sourire durant ce qu'il venait de lui énoncer pour répondre à la première question, le garçon la fixa durant quelques secondes. Cette fille n'avait pas que des défauts, non ? Il valait mieux pour elle, sinon le tableau n'était pas très reluisant.

- Enfin bon, on peut pas te lever que t'as un fort caractère et que tu es déterminée quand tu te lances dans quelque-chose. En soi, je respecte ça, admit-il en poussant un soupir.

De la diplomatie ? Il s'étonnait lui-même sur ce coup-là. Mikhael coula un regard intrigué sur le paysage offert par cette arène du Colisée et se perdit un moment sur les monceaux de glace se déplaçant lentement. La température ne le dérangeait pas plus que ça, au contraire : ça lui rappelait un peu les hivers à la maison, même s'ils n'atteignaient pas ce degré de froid. Diplomatie, hein ? Après ce qu'il venait de dire, il n'était pas sûr que la discussion tourne bien, mais ce n'était pas important. Il n'était pas dans cette école pour se faire des copains et des copines. Mikhael se fichait bien qu'on l'apprécie ou non, pour peu qu'on ne reste pas sur son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Dim 15 Jan - 22:56
Livie Herim
Livie serra sa baguette magique, prête à lancer un sort.
Puis, elle se rappela que cette épreuve (parce que oui, avec Michou le désaxé c'est une épreuve) allait surement lui rapporter des points...
Elle prit donc sur elle, et évita de lui lancer un dentesaugmento: sa petite spécialité. Il l'aurait pourtant bien mérité.

Anderson ou Andersen, qui en avait quoi que ce soit à faire ? De toute façon elle ne s'était que vaguement renseignée sur lui après sa tentative d'assassinat. Elle savait que c'était un ados colérique, intenable et hautement anti non-maj. Voyant que de toute façon ça allait être compliqué de s'entendre avec lui, elle avait simplement effleuré les informations pouvant le concerner.

-Wow, et donc c'est le type qui ne supporte pas les non-majs qui fait des référence à leur culture. C'est intéressant. Une passion cachée peut-être ? Un attrait inavoué ? Et je ne vais pas me défendre là dessus, pense ce que tu veux, c'est pas comme si ton avis importait.


Puis elle n'avait rien à voir avec une pom-pom girl ! Elle n'encourageait pas les autres, elle: elle agissait, elle avait de l'ambition et se suffisait à elle même. Pourquoi encourager dans la victoire quand on peut tenter de l'avoir par sois même. C'était la différence entre être spectatrice et actrice de son destin.
Bon, bien évidemment, elle était un peu peste sur les bords (juste un peu). Mais ce n'était pas un trait inhérent des cheerleaders... Puis, venant du cliché du cancre...

Bref...

Elle lui arrachait le papier des mains quand elle l'entendit faire une tentative de.. De diplomatie ?!
Elle ne s'y attendait vraiment pas. Ses sources décrivaient un excité qui aboyait jusqu'à la mort. Et là: il abandonnait déjà.
Il devait autant se préoccuper des points de wampus qu'elle.

-Oui et toi... Tu...


Elle chercha un compliment.
Vraiment !
Mais sembla perdue dans ce qu'elle pourrait dire. Il n'avait aucune qualité à ses yeux ! Non mais sérieusement ! Qu'il lui fasse des compliments à elle, c'était normal ! Tout le monde se rendait compte que Livie irait loin dans la vie avec sa persévérance ! Mais lui ! Non décidément, là comme ça, rien ne sautait aux yeux.

-Tu es... hum....Tu...


Elle préféra abandonner. Ça viendrait plus tard. Peut-être.

-Alors, la deuxième étape: " Dites quelques chose de personnel à l'autre."

C'était une blague.... UNE VÉRITABLE BLAGUE !
Elle allait devoir se confier à ce môme !? Ils avaient été à deux doigts de s'étriper il n'y a même pas deux minutes ! Non...
Mais en même temps... Elle devait lui dire quelque chose.. N'importe quoi, même d’anodin !

Imaginez que Daniel se cache quelque part à les surveiller ?!
Elle se tourna et sembla regarder tout autour. Un grand homme comme ça, elle l'aurait vu, non ? , Et s'il avait une cape d'invisibilité ?!... Non... Quand même pas !
Livie secoua la tête: Dans tous les cas, des points devaient être en jeux, elle devait aller jusqu'au bout du processus !

Elle prit une inspiration. Quelque chose de personnel...

-J'ai peur du vide. Je suis tombée d'un balais à l'âge de dix ans et j'ai faillis y passer. Depuis: j'ai le vertige. Je faisais partie d'une équipe benjamine de quidditch à l'époque, les Boursouflets de New York. On avait décidé de s’entraîner de nuit avec mon frère aîné, on est entré sur le terrain sans autorisation et sans aucuns adultes. On en a profité, on a sortit le beau matériel et pas celui avec lequel on s’entraîne normalement. Après avoir perdu le vif d'or, on a sortit les cognards. Il a mal géré. Je suis tombée.

Avouer une faiblesse à un ennemis n'était pas une bonne idée. Elle s'en rendit compte trop tard.

-Allez à ton tour. Et essaie de faire aussi personnel que moi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 17 Jan - 2:20
Invité
- Ce n'est pas parce que je ne l'aime pas, que je ne peux pas me renseigner sur mon ennemi, se défendit-il en haussant les épaules.

Où voulait-elle en venir en lui laissant entendre qu'il s'y connaissait ? Le fait était qu'il n'avait pas vraiment le choix. Sa mère avait choisi d'emménager dans une maison typiquement non-maj, en attendant de trouver mieux dans le quartier sorcier de New York. Autant dire qu'il était difficile de passer à côté de tout ce qui était télévision et autres voisins peu scrupuleux de venir lui demander s'il était bien traité. Ces abrutis de déchets avaient eu le culot de frapper à sa porte, alors que sa mère se trouvait encore au travail, une fois. "Tu manges bien, au moins ?", "Où est ta mère ? Elle te laisse seul comme ça ?" Tsss... Comme s'il était incapable de se défendre seul ! Un peu plus et il leur aurait montré qu'il pouvait se débrouiller en brandissant sa baguette contre eux.

Ne désirant pas avoir d'ennuis, Mikhael les avait envoyés sur les roses et avait refermé la porte à double-tours. Pas question de rester en contact trop longtemps avec ces gens-là ! Donc oui, hélas, il n'avait pas le choix de faire avec la vie des non-maj, pour son plus grand malheur. Ça, en revanche, il n'était pas obligé de l'avouer à son super binôme du moment.

Le garçon lui lança un regard dépité en la voyant hésiter sur ce qu'il convenait de dire. Elle avait avalé sa langue ? Livie ? Allo, Houston, nous avons un problème ! Y'a quelqu'un au bout du fil ? Non, vraisemblablement pas. Sa camarade essayait vainement de lui dire quelque-chose, mais n'y parvenait tout simplement pas. Dans le fond, il s'en fichait un peu... C'est ça, passe donc à la question suivante, histoire de ne pas perdre plus de temps. Ce n'était pas comme s'il attendait quoi que ce soit de positif venant d'elle.

- Je jouais au Quidditch aussi, avec mes frères aînés, avoua-t-il, c'est dommage que t'aies eu cet accident. Ça devait être chouette de s'entrainer en cachette comme ça.

C'était de très bons souvenirs, il fallait bien l'avouer, et ça lui manquait fortement. Plus encore, le fait de l'entendre se confier à propos de ses soucis de vertige l'avait quelque-peu radouci. Mikha ne s'y était pas attendu à vrai dire. Il s'attendait surtout à l'entendre se plaindre et à l'écouter l'envoyer paître toutes les deux minutes. Cette fois, elle n'en fit rien et joua le jeu. Bon, il y avait peut-être une possibilité de communiquer dans cette histoire.

Une fois qu'elle eut terminé avec son récit, Livie ne perdit pas une minute avant de le presser de parler à son tour. Aussi personnel qu'elle ? Qu'est-ce qu'elle insinuait par-là ? Qu'il n'en serait pas capable ? Elle était à la recherche de détails croustillants desquels se ficher une fois qu'elle retournerait auprès de sa grande copine ? Il fallait espérer que non... Pour l'heure, il ne savait pas bien quoi lui raconter et n'était pas spécialement emballé par l'idée de lui confier quelque-chose de trop personnel. Le garçon n'avait pas très envie que ça lui retombe sur le coin de la figure. Ça faisait des recherches, les pestes : on ne pouvait pas imaginer jusqu'à quel point.

- Je viens du Danemark, finit-t-il par raconter, à la base, j'étais censé intégrer l'Institut Durmstang avec mes frères. Ma mère a eu une opportunité de carrière intéressante au Département de Recherche Botanique du MACUSA et elle m'a emmené avec elle aux États-Unis.

Mikhael n'avait pas trouvé mieux que ça. Il se disait que ça pouvait être un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Mer 18 Jan - 18:08
Livie Herim
Et ?

C'est tout ?
Livie lui confiait une de ses faiblesses et lui parlait de sa mère. Niveau révélation on était loin du compte !

Au final, il l'avait échappé belle à ne pas aller à Durmstang. On racontait que la magie noire y était ouvertement enseignée. Sans parler de leur lubie du sang pur, vraiment un délire du vieux continent. Les états-unis semblaient plutôt épargnés par cette mentalité et Ilvermorny avait en partie été construite par un non-maj... Mais bons, quelques bons rétrogrades comme Michou l'alliéné demeuraient.

Elle fut surprise d'apprendre que sa mère était au MACUSA. Livie pensait plutôt qu'elle devait être en prison. Avec un caractère pareil le môme s'était sûrement élevé tout seul. Section de recherche en plus, comme quoi, même les pires individus ont parfois des gens respectables dans leur famille.

-Bon, la troisième question...

Elle déplia une nouvelle fois le papier.

"Racontez lui une blague"

Elle eut un rictus.
Livie avait énormément de qualités (ça elle le savait), mais elle n'était pas drôle. Ou du moins pas volontairement. Cette question représentait une réelle difficulté pour elle, pire que toutes les questions d'examens qu'elle aurait pu avoir.

Elle se creusa la tête et repensa à son frère aîné: Hevan, qui était bien plus drôle qu'elle.
Elle cherchait à se souvenir d'une de ses blagues, il était bien le seul à en faire. Le soucis, quand on est dépourvu de sens de l'humour, c'est qu'on ne rit pas aux blagues des autres, et qu'on ne les retient pas non plus.

-Bon. On va devoir se raconter une blague. Vu que tu dois être aussi drôle que moi, je propose qu'on prenne une minute ou deux pour y réfléchir, et on la dit dès qu'on est prêt.


Oui parce que bon. Michou le névrosé devait maquer d'humour aussi. Elle lui tendit la feuille de question, qu'il puisse vérifier lui même tandis qu'elle se creusait encore la tête.

-Je me lance. A ton avis ? Pourquoi les gobelins détestent les sorciers ?

Elle fit mine d'attendre, et finit par lui dire la réponse.

-Parce qu'ils leur cherchent toujours des noises !


Ça aurait pu être drôle si ça avait été dit par quelqu'un d'autre. Mais elle avait fait de son mieux, et raconter des blagues à MichMich le dément, c'était nouer trop de liens avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 25 Jan - 0:50
Invité
Le fait était que Mikhael n'avait pas vraiment fait attention à ce que racontait sa camarade. Trop occupé à lire et relire le questionnaire dans tous les sens, le jeune homme s'était contenté d'un "hin hin" approbateur, comme si elle venait de lui dire qu'elle avait acheté du lait ce matin. Difficile de se concentrer sur un humour aussi... enfin... sur cet humour. Passant une main dans ses cheveux, le garçon poussa un soupir légèrement agacé. La suite de l'exercice n'allait pas être plus agréable. Cela dit, ils devaient continuer à jouer le jeu, autrement, ce serait un peu difficile de se justifier. Puisqu'il fallait y aller...

- C'est pas que c'est pas drôle, c'est que c'est pas une blague...
Comme le disait un grand sage.

Mikha ne se pensait pas plus amusant. Loin de là même : il était plutôt nul en matière de blagues. Celle des gobelins était un classique, entendu et ré-entendu à maintes reprises. Le temps où elle était à la mode était révolu depuis longtemps. Quoi qu'il ne pouvait guère en vouloir à Livie de la lui raconter, puisqu'elle entrait déjà dans le cadre des vieilles peaux de l'établissement. Il devait s'agir de l'une de ces blagues du bon vieux temps auxquelles les filles dans son genre faisaient parfois référence ? Allez comprendre ce mystère...

Dans tous les cas, c'était à son tour de trouver une plaisanterie. Autant dire que ça allait être compliqué. Bon, tant pis pour la nullité de l'idée, mais au moins, ils pourraient passer à autre chose très vite.

- Comment appelle-t-on un chat noir le soir d'Halloween ?


Les blagues commençant par des questions étaient toujours les pires à raconter, comme sa binôme avait pu le prouver. Attendre un peu, faire en sorte que le suspens s'installe. Quelle bêtise... Hé puis, la chute :

- Minou, minou, minou...


Voilà, super. Pour raconter une bonne blague, il fallait normalement utiliser le ton qui allait avec. Autant dire que Mikha n'était pas très motivé par cette idée et que son manque d'engagement dans cette partie des questions se lisait clairement sur son visage. Le dos toujours appuyé contre le gradin, le garçon redressa le parchemin devant ses yeux. Cette entrevue commençait à tourner brève. C'était un peu dommage : dans un sens, aucun des deux ne jouait réellement le jeu et il n'était pas exclus que tous deux se sentent pressés d'en finir.

- Et toi, tes parents font quoi dans la vie ?


La question allait paraître soudaine, mais le garçon avait dans l'idée que c'était peut-être mieux de sortir un peu du cadre du questionnaire qu'ils étaient censés suivre. Dans un sens, ça l'embêtait un peu de se fier uniquement à ce qui était demandé, sachant que ça pouvait se limiter à très peu d'informations. Si Herim l'envoyait sur les roses, il saurait à quoi s'en tenir au moins. Sous l'enveloppe de la peste, il y avait vraisemblablement une sœur qui avait aimé s'entrainer au Quidditch avec son frère aîné. Peut-être qu'en creusant il lui trouverait un côté sympa' ? Il en doutait, mais on n'était sûr de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Jeu 26 Jan - 23:03
Livie Herim
Livie leva les yeux au ciel.

C'était sensé être drôle ? Décidément, l'humour ce n'était pas son truc. Il y avait des gens comme ça qui riaient niaisement à tout et Daniel devait avoir naïvement pensé que c'était le cas de tout le monde.
Il n'aurait pas pu plus se tromper que ça.

Il n'avait pas du penser à mal, Livie voyait bien l'objectif caché derrière cette mascarade... C'était sensé créer un dialogue, peut-être même créer des amitié.

Mais non.

OOOOoooh que non.

Pas avec Mikouchou le toqué !

Et pas en racontant des blagues...

A cette instant, Livie regrettait vraiment de ne pas être tombée avec Gaia. Même si sa binôme et elles n'étaient pas les meilleurs amies du monde, c'était de loin la seule personnes appréciable qu'elle avait reconnue lors du début de l'expérience... Ou bien Jake...

En parlant de Jake... Il avait fini avec Hugo. Le pauvre... A tous les coups il devait être obligé de l'écouter se plaindre que les orties piquent et que le chocolat chaud brûle la langue quand il est trop chaud...

Finalement, il y avait pire que Mimi le folingue.

-Mon père est magistrat au MACUSA, il gère tout ce qui est délit relatif au secret magique et ma mère a une boutique de vêtement dans la zone de central Park. J'ai un frère qui fait le tour du monde pour se renseigner sur le cinéma sorcier aussi... Et l'autre est à Ilvermorny. Du coup toi tu m'as déjà dis ce que faisait ta mère, et tes frères... Reste ton père...


Elle eut un doute. C'était vraiment ça la question ? Elle se souvenait avoir rapidement survolé la feuille et s'être fait la remarque qu'elle avait déjà répondu à une question sur la peur. Le genre de choses qu'elle voulait JUSTEMENT savoir sur lui !

Elle lui arracha la feuille des mains !

Le sale môme !

Ce n'était pas du tout la question !

Elle lâcha un grognement, Michou l'oblitéré avait osé mentir ! Il avait surement fait ça pour cacher son point faible. Livie était à deux doigts de sortir sa baguette... Mais sait-on jamais si Daniel était vraiment là ou pas... Elle jeta à nouveau un coup d'oeil à l'arène... Celle ci était toujours la même, on entendait que le bruit des glaciers qui se rompent, et on voyait de la neige à perte de vue... Elle aurait vu des traces... Oui, elle aurait surement vu des traces s'il était venue dans le coin...
Ceci dit il ne se serait pas planté au milieu de l'arène... Il devait être dans les gradins.
Elle regarda en direction de l'entrée de ces derniers... S'il était là, il aurait forcément porté une cape d'invisibilité...

Livie sembla frémir de rage... Elle devait se retenir, elle se vengerait plus tard, quand plus aucun potentiels points ne seraient en jeux.
Elle lança un regard froid et assassin au troisième année.

-C'est pas du tout ce qu'il fallait demander !  Et te défile pas espèce de morveux !


Le pire, c'est qu'elle le lui avait dit elle, de quoi elle avait peur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 30 Jan - 3:12
Invité
La main de Mikhael s'était instantanément refermée sur de la neige tombée entre deux gradins et la boule glacée fut aussitôt lancée à côté de la gueuse qui lui renvoyait une insulte à la figure ! Morveux ?! Lui ?! S'ils n'étaient pas dans un exercice dédié à une espèce de cours, nul doute qu'il l'aurait provoquée en duel sur le champ et n'aurait pas attendu d'être dans l'arène pour ça ! Pour qui se prenait-elle, hein ?

- Fais gaffe à c'que tu dis, demi-sang ! J'en ai baffé pour moins que ça !
avertit-il en la fixant d'un air méprisant. Si tu crois que ça m'amuse de te faire la causette, tu te fourres la baguette dans l’œil ! Et si ton petit cerveau n'a pas compris : c'était une vraie question !

Qu'est-ce qu'elle s'imaginait ? Le garçon fronça les sourcils et tâcha de reprendre son calme. Il n'avait pas visé la jeune femme, mais l'envie avait été là. Mikha avait dévié sa main au dernier moment. Ce n'était pas le moment d'en faire trop, même s'il l'aurait bien scotchée au gradin, juste pour lui faire comprendre qu'il ne cherchait pas à être désagréable. Comme quoi, faire des efforts ne payait jamais. C'était bel et bien ce qu'il pensait. Devait-il vraiment répondre aux questions jusqu'à la fin ? Il était à deux doigts de prendre son sac et de se tirer du Colisée. Tant pis pour le devoir après tout, ce n'était pas son problème.

Inspiration. Expiration. Le Womatou profita de la fraicheur ambiante pour réfréner sa colère. Le self-control n'était décidément pas sa tasse de thé. Plus depuis un bon moment. Plus depuis qu'il se trouvait dans cette école minable, avec ses professeurs minables, ses élèves minables, ses enseignements minables et sa réputation minable. Un ensemble minable qu'il devait accepter pour faire plaisir à sa mère et qui le privait de la complicité de ses frères. Seules les histoires effrayantes et l'enseignement strict de ses grands-parents le poussaient à se dire que ce n'était pas si mal, ici. Faire des efforts pour une mère préférant de foutues plantes au simple fait de venir pour Noël rejoindre son fils à New York... la blague, hein ? Il fallait vraiment qu'il l'aime et la respecte, oui. Quant à son père...

- Mon père est en poste à Londres la plupart du temps,
répondit-il enfin, il travaille au Ministère de la Magie, au Département de la Justice Magique. Autant dire qu'on le voie pas souvent.

Ça ne l'effrayait pas de parler de la profession de ses parents : il n'avait rien à cacher. Ce n'était pas comme s'il descendait tout droit d'une famille de mages noirs et autres personnes peu recommandables. Sa famille ne conservait aucun secret fâcheux dans ses placards et ce n'était pas une mauvaise nouvelle.

Quant à la question de ne pas se défiler, il s'était fait arracher le questionnaire des mains, mais se souvenait très bien de celle qui venait juste après. La question de sa peur. Il devait bien avouer bloquer là-dessus, sachant que ce n'était pas jamais bon de dévoiler ses faiblesses et encore moins à des personnes du genre de Livie. Le genre à retenir l'info et à s'en servir plus tard. Mikhael ignorait en revanche si sa pire peur pouvait être mise en scène dans le cadre d'une école. Prendre le risque, ne pas prendre le risque ? Le troisième année n'avait aucune intention de se défiler sur ce point.

- J'ai peur du feu, admit-il enfin, j'parle pas des allumettes ou ce genre de choses, mais on va dire que les grands brasiers, les histoires de bûchers et tout ça, c'est pas mon truc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Mar 31 Jan - 0:17
Livie Herim
-"Demi-sang" ? Décidément t'as décidé de baisser encore plus dans mon estime. Ça se vit comment au quotidien d'être raciste comme ça ? C'est pas trop compliqué ?

Elle eut un air dédaigneux. Michou le siffonné se prenait un peu trop au sérieux quand même. Menacer de la frapper, elle ?
Il s'était prit pour qui ? Elle lui aurait lancé un maléfice avant qu'il ne réagisse !

-Et j'en ai rien à faire que c'eût été une vraie question, j'ai pas envie de partager plus de choses avec toi que ce qui est imposé par cette feuille ! Surtout que c'est déjà bien suffisant à mon avis !

Ah.
Son père était dans la justice à lui aussi... Décidément... Ce gamin ne reflétait vraiment pas ce que pourrait laisser penser son milieu.

-Comment tu peux être comme ça avec des parents qui ont aussi bien réussi ? Ça doit être la gouvernante qui t'a éduqué... dit-elle un peu pour elle même..

Il sembla hésiter à lui dire son point faible... En même temps, elle pouvait le comprendre.. Quand on a Livie Herim, peste de son état, en face de sois...
Le jeune homme finit par cracher le morceau: A la grande satisfaction de Livie.

Alors il avait peur du feu ?

Sur le coup ce n'était pas vraiment utile, mais Livie comptait réutiliser cette information en cas de besoin. Parce que soyons honnête deux minutes, du feu est plus facile à invoquer que du vide.
Elle retrouvait donc un léger avantage.

Elle jeta un coup d'oeil à la feuille de questionS. Il fallait dire ses ambitions dans les dix ans à venir maintenant... Décidément Brock...

-Bon. Il faut qu'on dise ce qu'on fera dans dix ans. Moi je pense que je serai employée au MACUSA, et très certainement une des proches fonctionnaire du président à ce moment là, en bonne place pour lui succéder... Et.. Toi ?

En prison.

Ou en asile pour sorcier...

Oui.

Il serait asile. Assurément.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Fév - 19:43
Invité
- T'as jamais été dans mon estime, Herim, alors je me contrefous de ce que tu peux penser de moi ! répliqua-t-il sèchement. On s'en tiendra aux questions du parchemin, si y'a que ça pour que tu la fermes !

Quel caractère celle-là ! Mikhael aurait préféré tomber avec quelqu'un d'autres, assurément ! Cette fille était une plaie à elle toute seule et il en avait déjà marre de sa maudite voix de peste. Dans le fond, il se fichait pas mal de son cas et n'aurait sûrement aucun lien avec elle dès lors qu'ils se trouveraient en dehors de l'école. Du moins, le garçon espérait ne plus en entendre parler : hélas, c'était sans doute un peu optimiste. Livie était du genre à adorer faire parler d'elle et se montrer. Si elle était toujours comme ça à vingt ans, nul doute qu'il ne suffirait pas de l'âge pour que ça passe.

Son commentaire le laissa sans voix, peut-être pour la première fois depuis qu'il la connaissait. Voilà pourquoi Mikha n'aimait pas parler de ses parents aux autres. On en venait toujours à faire des comparaisons. "Comment peux-tu être comme ça, alors que tu viens de cette famille ?" était une question devenue récurrente dans sa vie. Venant de Herim, c'était sans doute encore plus pénible à entendre, puisqu'elle était bien la dernière personne à avoir le droit de le lui faire remarquer. Cette fois, il avait véritablement envie de la frapper. C'était le genre de question à laquelle il ne trouvait jamais quoi répondre. Cette question et la suivante...

- Je... !

Le garçon avait failli se précipiter sur une réponse à donner, mais fut surpris de ne pas en trouver. Ses lèvres se figèrent dans son élan et il dut sûrement avoir l'air légèrement perdu. Ses prunelles turquoise se détournèrent du visage de son interlocutrice et il marqua un temps d'arrêt.

Vite ! Il devait trouver quelque-chose. Livie voulait bosser au MACUSA, rien que ça ! Et lui, ne trouvait pas quoi dire, alors que c'était son tour. Suivre les traces de ses parents n'était pas un choix. On le destinait à se frayer un chemin à travers les grandes organisations gouvernementales pour reprendre le poste de son père, ou encore se spécialiser dans autre chose, comme sa mère... Dans tous les cas, l'idée était de figurer parmi les gens les plus "respectables" du monde et pas parmi le reste de la population.

N'allons pas le cacher, Mikhael aurait vraiment préféré se trouver en face de quelqu'un d'autre. À cet instant précis, il ne savait pas quoi répondre et n'avait, de toute évidence, pas de vraie réponse à fournir. Le Womatou savait ce que l'on voulait lui faire faire, pas ce que lui voulait.

- J'en sais rien... finit-il par répondre sur un ton penaud, tout en détournant la tête.

Il avait honte.
Herim n'allait pas perdre cette occasion pour se ficher de lui... Il n'aimait pas se retrouver dans cette situation : sans rien dire, sans pouvoir rabattre le caquet d'une personne qu'il n'appréciait pas et qui, il le savait, profiterait sans doute de ce nouvel avantage. À quinze ans, il avait bien le temps de savoir ce qu'il voudrait devenir, mais beaucoup de gens avaient cette facilité à choisir leur avenir autour de lui. Sa seule ambition était de parvenir à écrire son propre grimoire, créer des sorts et les répertorier là-dedans... mais, lui avait-on répété, ce n'était pas un véritable avenir. Pas celui que l'on pouvait obtenir en descendant d'une famille de sang noble.

Le garçon se sentit tout de suite un peu trop vulnérable. Son poing se serra dans la neige recouvrant les gradins et il se leva.

- De toute façon, c'était un travail débile ! fulmina-t-il en tournant les talons.

Autant se tirer avant d'en entendre trop. Tant pis si Brock les espionnait, tant pis pour les points.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Mar 7 Fév - 20:02
Livie Herim
Livie le regarda partir, avec l'air d'avoir été prit en faute. Tout le monde ne pouvait pas savoir ce qu'ils allaient faire à la sortie d'Ilvermorny, peu de gens avaient des ambitions aussi nettes qu'elle.
Elle saisit l'appareil qu'elle avait posé et cadra sur lui.

Mikhael marchait seul, dans des gradins remplies de neige. Au loin, on voyait l'arène de glace. Il était seul, dans un décor froid..
Comme lui.

Elle prit la photo. Le bruit de l'appareil raisonna dans toute l'arène.

Livie observa Mikhael s'éloigner encore un peu avant de se décider à le suivre, elle parvint à le rattraper, et marcha simplement à côté de lui en silence.
Au bout d'un moment, elle s'éclaircie la gorge. Comme pour lui rappeler qu'elle était encore là, qu'il le veuille ou non.

-On est sensé se dire un secret maintenant... Mais j'ai aucune idée de ce que je pourrais te dire...

Elle était d'un naturel franc, évitait de cacher les choses. Livie n'avait pas de secret. Ou pas vraiment... Il y avait bien sûr ce qu'elle ressentait pour Isaac, mais ça c'était un secret pour elle même... Alors le dire à Mikhael. Elle n'aurait même pas su le formuler !


-Il y a quelque chose que tu veux savoir ?
lui demanda-t-elle en lui donnant l'appareil photo.

Elle avait fait sa part. Si Daniel était là, il verrait qu'elle méritait tous les points qu'il comptait donner ! Il ne restait plus qu'à Mikhael de prendre une photo (s'il savait comment faire) et de peut être dire un secret.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Fév - 20:46
Invité
Non mais c'est qu'en plus, elle osait le suivre ? Elle insistait ? Elle ne pouvait pas faire comme d'habitude et se moquer ? Non, madame avait décidé qu'il n'allait pas partir comme ça. Le son de l'appareil photo retentit et le garçon grimaça, contrarié qu'elle ait pris ce cliché sans son accord. Ça l'amusait ? La voilà qui marchait maintenant à côté de lui, l'air de rien. Son raclement de gorge acheva de l'exaspérer. Cette fille était la personnification de l'exaspération. Devait-il lui lancer un sort pour la dégager ? De quel droit marchait-elle à ses côtés comme ça, hein ? Il s'apprêta à le lui demander lorsque la jeune femme lui demanda directement s'il voulait savoir quelque-chose à propos d'elle.

Sérieusement... ? Elle attaquait la dernière question même si lui n'avait plus envie de continuer ? Livie ne reculerait devant rien pour obtenir ses fichus points, ce n'était pas possible ! Mikhael la fixa d'un air incrédule lorsqu'elle lui fourra l'appareil photo non maj dans les mains. Venant d'un vrai préfet, il aurait peut-être espéré un brin de compréhension. Un brin d'aide aussi : de la part d'un aîné sachant ce qu'il avait envie de faire de sa vie ça lui paraissait logique, allez savoir... Bon, admettons tout de même qu'il aurait préféré crever que l'avouer.

Au vu de la façon dont elle avait littéralement bâclé ce boulot en ne demandant que le strict minimum, elle s'attendait vraiment à ce qu'ils aient les points qu'il fallait ? Le garçon lui aurait ri au nez si elle avait eu l'audace de le lui dire en face. Il n'était peut-être pas un génie, mais le Womatou n'avait pas l'impression qu'ils avaient fait ce qu'il fallait. Furieux, il tritura ce qu'elle venait de lui confier entre ses doigts, cherchant de quelle façon il allait mettre un terme à cette entrevue. C'en était trop.

- J'vais t'en dire un de secret : je m'attendais à parler à la préfète de ma maison. Interprète ça comme tu voudras,
ordonna-t-il en brandissant l'appareil photo et en le braquant directement vers le visage de sa camarade, bouge surtout pas.

L'objet émit le son de la prise de photo une seconde fois dans l'arène. Au fond, obtenir le bon cliché n'avait pas été difficile avec Livie Herim.

- Voilà, ça te mettra bien en scène comme ça : ta tête en gros plan, ton ego personnifié en une seule prise. Tu les veux, tes points ? Bah va les chercher !


Inspiré, Mikha observa l'appareil photo qu'il tenait encore dans ses mains et... le balança littéralement dans le décor de l'arène. Aaaaah. Il se sentait soulagé, tiens. Dès lors que l'objet non maj était entré en sa possession, dès lors qu'ils avaient même démarré cet exercice. Il avait eu besoin de se défouler sur quelque-chose. Ça avait été plus fort que lui. Si elle voulait terminer l'exercice, elle n'aurait qu'à aller chercher l'appareil. En ce qui le concernait, Mikhael en avait fini avec cette histoire de "devoir".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/150  (40/150)
icône :
Citation : Je ne suis pas parfaite, juste mieux que toi...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Robinier, crin de licorne 29 cm
Spécialité : Théorie et pratique avancées des potions magiques
Préfet : Oui
Localisation : Derrière toi
Livie Herim
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Mer 15 Fév - 19:33
Livie Herim
Hein ? QUE ?! QUOII ?!

Michou le toc-toc (c'est à ce moment précis qu'on se rend compte qu'on a touché le fond en matière de synonymes) lui faisait un reproche ?

A elle !

Elle avait vraiment du mal à croire ça, surtout venant de lui ! Il laissait entendre depuis le début  qu'il n'attendait rien d'elle et de leur discussion !
Et là, d'un coup il lui reprochait de ne pas se comporter comme une préfète ! Elle l'avait obligé à finir une activité pour les points qui iraient surement à Wampus: C'était un acte totalement désintéressé de préfet ça !

Puis très honnêtement ? Comment garder son calme avec un môme comme lui.

La colère de Livie monta d'un coup. L'air en devint électrique et d'un geste simple de la baguette lança un Accio sur l'appareil photo qu'elle réceptionna d'une main distraite.

Son attention était sur MichMich le jobard.

Elle hésita entre le frapper et...
Après tout, ils étaient dans une arène !

Une voix lui rappela que Brock était peut-être encore là...
Et alors ? Les duels sont autorisés ici !
Ce n'est pas sérieux, c'est un exercice.
Il s'est fini au moment où l'autre morveux a balancé l'appareil !
Tu ne vas pas attaquer un plus jeune que toi ! Tu es préfète !
Justement, ça lui apprendrait le respect... Je lui rendrais service en faisant ça...

Livie sembla hésiter, vraiment hésiter sur le sort de Mikmaboul. Au bout d'un moment qui lui parut long mais qui ne dura guère plus de cinq secondes, elle donna l'impression d'entendre raison et baissa doucement sa baguette.

-Tu voulais quoi au juste ? Que je pleure ta famille qui t'a délaissé ? Que je m’apitoie sur ton sort d'expatrié, que je sois touchée par ta solitude et les raisons de ton mauvais caractère ? Tu voulais que je te dises que c'est normal de ne pas savoir ce qu'on veut faire à quinze ans ? Tu voulais que je sois gentille, compréhensive et patiente ? Que je me montre pleine de bon conseils ?

Elle avait prit un air concerné en disant cela. Et le ton qu'elle avait employé se voulait aussi doux que celui de la princesse des Wampus.

Puis

Comme si sa colère remontait d'un coup elle lui lança son plus splendide DENTESAUGMENTO. Provoquant une poussée incontrôlée des dents de Michou le castor.

-Hé bien tu aurais du aller voir Elsie pour ça ! lui dit-elle avec force

-Je suis préfète morveux, pas ta mère ! Si elle a pas été capable de s'occuper de toi jusqu'ici c'est pas moi qui vais servir de substitue ou alors faudra que t'acceptes d'être élevé à la dure.  Arrête de te comporter comme la pauvre petite chose que t'es pas, on dirait Haldor quand tu fais ça ! Grandis !  Rend toi compte des choses par toi même, t'auras pas toujours quelqu'un pour s'assurer que tu ne fais plus pipi au lit !

Oui, c'était fini pour elle aussi du coup...

Attendez, un détail.

Elle se retourna et lui montra sa baguette qu'il tenait en main. Comme s'il allait pouvoir articuler un sort avec ses dents sortant de partout:

- Ah et, il est interdit de lancer des sorts en dehors de l'arène... Tu pourrais être collé pour ça...

En disant ça, elle passa la limite de l'arène.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 26 Fév - 15:20
Invité
Mikhael avait vraiment eu l'intention de partir, mais ne pas voir Livie bouger finit par le pousser à se retourner. Elle n'avait eu aucun mal à récupérer l'appareil photo non maj, sans surprise. Un sort et c'était plus facile : dommage qu'il ne l'ait pas vue ramper dans l'arène, au milieu de la glace, à la recherche de l'objet perdu. Ça l'aurait au moins un peu occupée à celle-là ! Le garçon s'apprêtait à repartir sans insister lorsqu'elle se remit à parler... et pas de la meilleure des façons. Une seconde, de quoi elle parlait là ? De quoi elle se mêlait ? Sa voix niaise l'interpela et son discours acheva de faire grimper la colère chez-lui aussi.

- Je te préviens, Herim, si tu la fermes pas, je te...

Malgré toute la haine qu'il désirait faire passer dans ses propos, il n'eut pas le loisir de terminer sa phrase. Il aurait dû s'attendre à voir le sortilège arriver, empoigner sa baguette et riposter. Le maléfice l'atteignit de plein fouet et ses dents se mirent à être douloureuse, comme si elles se remettaient à pousser... Non, pas "comme si". Elles étaient en train de pousser ! Cette garce avait osé lui jeter un sort en pleine figure et l'humilier ?!

Le discours suivant cette attaque lui aurait donné envie de la frapper, si ses dents n'avaient pas eu la bonne idée de pousser encore et encore, jusqu'à atteindre une longueur décidément très peu naturelle pour un être humain. Le regard de Mikha parlait de lui-même. Dès l'instant où il aurait l'occasion de lui tomber dessus, elle serait définitivement rayée de la carte. Elle deviendrait la présidente du cimetière le plus proche et non du MACUSA. Être comparé à Haldor, être sommé de grandir et de se rendre compte des choses... Cette fille ne savait même pas de quoi elle parlait ! Il ne s'était pas confié à elle !

- Ferme-la ! s'écria-t-il malgré la longueur de ses dents. Che t'ai rien femandé ! Interpfrête pas les choses comme chi t'étais affez impfortante pfour les entendre ! Fale semi-sang de bfourbe !

Le garçon avait déjà empoigné sa baguette pour contre-attaquer, mais la remarque de son interlocutrice se chargea de le ramener à la réalité. S'il lançait un sort et que les mots étaient déformés, qui pouvait savoir quel résultat cela donnerait ? Il n'avait pas besoin que son propre sortilège se retourne contre lui ou d'être collé, en plus de cette situation humiliante.

Mikha la regarda partir non sans contenir sa rage. Cette fille avait l'envergure digne de la célèbre et non moins détestée Dolores Ombrage. D'après ce qui s'était dit à propos de cette femme aux allures de crapaud écrasé, le garçon n'avait aucun mal à faire des comparaisons peu flatteuse entre les deux spécimens. Entre le crapaud et la harpie, il n'y avait guère de différence. Pas de son point de vue. Ruminant ses pensées et chassant l'envie de lui courir après pour la passer à tabac, le garçon entreprit de remonter la fermeture éclair de sa veste jusqu'au-dessus de son menton. Pas question d'être humilié devant les autres élèves en traversant les couloirs... Les propos de la préfète et le sort avaient suffi à lui coller la honte pour le restant de la semaine.

Les mots avaient fait plus mal que la magie et Livie avait sans doute taper juste sur certains points, même si Mikhael n'avait pas vraiment cherché à se plaindre. Peut-être juste à avoir quelques conseils de la part d'une camarade plus âgée sachant ce qu'elle-même voulait ? Elsie était gentille, mais bien trop maternelle. Mikha avait besoin de réponses, pas d'être ménagé... sauf que l'une ménageait trop et l'autre vous collait un poignard entre les côtes. Pas de juste milieu. Dans le fond, Herim n'avait pas tort : il n'était pas une petite chose fragile. Il était capable de foncer dans le tas s'il pouvait en tirer partie.

Quant à ce qui s'était passé, il espérait que Brock serait apte à le débarrasser de ces horribles dents...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Le Colisée :: Les Glaces Mouvantes-
Sauter vers: