:: Le Château :: Les Montagnes :: Le Terrain de Quidditch Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mini-match de recrutement [Batteuse/Attrapeur]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/100  (40/100)
icône :
Citation : La vie, c'est simple, il suffit de faire ce qu'on a envie de faire au moment où on a envie de le faire et sans se poser trop de questions.
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : 23 cm, bois de laurier, plume d'oiseau-tonnerre, souple
Spécialité : Etude et soin aux créatures magiques
Quidditch : Batteuse
Gaia Grass
Etudiante en 8eme année - Wampus
Etudiante en 8eme année - Wampus
Dim 1 Jan - 21:26
Gaia Grass
Rappelle-toi, Gaia, toute excitée, toute stressée que tu étais à ta première sélection dans l'équipe des Wampus. C'était cinq ans auparavant, mais ça semblait à la fois si loin et si proche. Avant même de poser le pied sur le terrain, tu avais décidé que c'était le plus beau jour de ta vie, même sans savoir tu allais réussir, juste parce que tu avais pris la décision d'essayer. Tu es une guerrière, Gaia, aucun rejet ne pourra jamais t'enlever ça.

L'année passée, notre capitaine avait choisi Elsie pour lui succéder. Toute ravie que j'étais de voir ma coéquipière prendre du galon, je ressentais à l'avance ce vide dû au départ de certains membres que je connaissais depuis le début. C'est la triste histoire des amis d'école, il arrive toujours un âge où on les perd de vue. J'avais donc pris la décision de partir à mon tour. Aujourd'hui, même si je comprends mon état d'esprit de l'époque, je le déplore. J'avais laissé ma peine guider ma vie, je redoutais une nouvelle équipe, moi qui d'ordinaire embrassait le changement. Heureusement, ma jeune amie se montrait parfois aussi tenace que moi et eut les mots justes pour me faire revenir sur ce choix.

Ainsi, en début d'année, je me préparai à repasser les sélections, par souci d'équité. La nouvelle capitaine reconstituait une équipe, peut-être que j'y retrouverais des anciens toujours scolarisés, peut-être qu'il y aurait beaucoup de nouveaux. J'étais convaincue que l'ambiance ne serait plus jamais la même, mais à présent j'étais prête à passer outre et à me laisser guider par mon amour du sport. Puis peut-être que les petits jeunes ne seraient pas si terribles. J'en rencontrai certains au point de rendez-vous du jour. Notamment un garçon avec de longs cheveux blonds qui fut présenté comme Mikhael Andersen. Je devrais jouer en équipe avec lui durant l'épreuve et occuper le double poste de batteuse et poursuiveuse, ce qui différait légèrement de ce que mon ancien capitaine m'avait demandé de faire durant ma troisième année.

« Prêt ? » lui demandai-je après avoir échangé les politesses de base.

J'étais déjà en l'air, assise sur mon balai à quelques centimètres du sol, prête à passer à califourchon et à partir à toute vitesse. Je n'étais pas inquiète, je savais ce que je valais et je savais que si mes concurrents se révélaient meilleurs, je pourrais toujours voler pour mon bon plaisir sans compétition (comme j'avais prévu de le faire), mais sans regret de ne pas avoir tenté ma chance. Peut-être même qu'Elsie me laisserait participer aux entraînements, pour apporter, vous savez, mon expérience d'ancienne joueuse. Je vous dis ça maintenant, mais sur le moment je n'avais clairement pas l'intention de perdre. Jouer à moitié poursuiveuse me déstabilisait, car même si c'était un poste que j'avais pu occuper pour m'amuser avec les autres, j'étais loin d'être habituée à ce rôle, et j'avais tout de même besoin de tenir ma batte pour être apte à renvoyer les cognards. De toute façon, ce serait sur mes aptitudes de batteuse que je serais évaluée, même si Elsie connaissait déjà ma manière de jouer. Il ne me restait qu'à faire de ma place dans l'équipe une évidence pour l'ancienne capitaine.

Elle siffla le coup d'envoi et lança le souafle que je m'empressai de saisir à deux mains. Ma batte était pour le moment coincée dans mon dos. Nous n'avions pas de gardien, il ne fallait surtout pas se le faire intercepter, je veillerais à désarçonner nos adversaires lorsqu'il ne serait plus entre mes mains. En voyant un foncer sur moi, j'envoyai la balle à mon coéquipier du jour avant de prendre de la vitesse pour le devancer. Je saisis ma batte, mon vécu de batteuse me hurlait de faire attention à lui, car à la place de celui d'en face, j'aurais choisi ce moment pour l'attaquer. Comme prévu, la furieuse balle ne se fit pas attendre et je mis un grand coup en direction du balai de la jeune fille adverse, qui dut faire un sacré détour pour l'éviter. C'est le moment où je vis le souafle me revenir mais malheureusement, je ne fis que l'effleurer et le deuxième adversaire put s'en saisir avant moi. Zut !

Mikhael avait le double rôle d'attrapeur, mais le vif d'or n'avait pas encore fait son apparition. Cette balle malicieuse avait la fâcheuse tendance à se pointer à des moments incongrus et le jeune prétendant au poste était bien occupé par son rôle de poursuiveur pour traquer le moindre signe d'un minuscule volatile facétieux, songeai-je. Je n'avais aucune chance de rattraper la poursuiveuse, à présent en possession de la balle, heureusement que nous avions pris l'avantage précédemment et que nous nous l'étions faite dérober dans leur partie du terrain. Il nous fallait impérativement les stopper et pour ça, je fis ce que je savais faire de mieux : taper. Plus exactement, j'attendis l'attaque de l'autre batteur-poursuiveur pour pouvoir lui renvoyer avec force et le surprendre au moment où il s'élançait pour récupérer le souafle. A présent, j'étais prête à le recevoir de la part de mon camarade, j'étais assez dégagée et prête à prendre de l'élan vers leurs buts.

Balle sous le bras avec la ferme intention d'en marquer un, je vis la totalité de l'équipe adverse (certes, composée de deux personnes, mais tout de même !) commencer à m'encercler alors je m'élevai assez haut pour faire une passe en bonne et due forme. Ayant pris beaucoup de hauteur et à présent trop à l'écart, je descendis en piqué pour reprendre position. L'exigence deux rôles ne me permettait pas de m'amuser à faire des figures, j'avais juste pour objectif d'être efficace et d'être précise dans mes gestes. L'aspect rassurant résidait dans le fait que l'équipe d'en face ne comptait pas non plus de vrai poursuiveur, mais malgré tout, ils se débrouillaient bien. Il ne fallait surtout pas les sous-estimer.

Quelques échanges de passes plus tard, je me trouvai finalement face au but. J'étirai mon bras derrière moi prête à tirer, mais en voyant l'attrapeuse-poursuiveuse s'avancer vers son camp, je me ravisai et transférai le souafle à mon coéquipier un peu en retrait, attendant de lui qu'il marque, d'une manière ou d'une autre. Passe décisive faite, j'essayai de couper la route de mon adversaire, espérant la gêner pour laisser le champ libre à Mikhael. Je m'amusais bien mais je craignais de mettre trop de ma personne dans mon deuxième rôle et de délaisser la vraie raison de ma présence. Il fallait absolument reprendre en main ma position de batteuse, je ne pouvais pas laisser mon jeu se faire guider uniquement par d'anciens réflexes, j'avais besoin de faire des efforts et de me surpasser également dans mon poste principal. Surtout sachant Elsie déjà au courant de mes réelles capacités.

Concentre-toi Gaia ! Tu domines le cognard. Pas besoin d'être excellente poursuiveuse, pas besoin de gardien dans l'équipe, si tu es capable d'écarter les autres. Tu l'as déjà fait, tu le fais à chaque match, tu es efficace, tu ES le cognard. Fonce ! Frappe !

Et je frappai. Le mini-match continuait son cours, mais avec une batteuse plus présente et acharnée que jamais. Tant pis si mon rôle de poursuiveuse en pâtissait, j'étais moins présente pour marquer, mais je prenais en chasse la petite balle teigneuse pour éliminer mes adversaires, surtout mon concurrent qui vit le rythme s'accélérer. Je ne voulais pas le blesser, mais je voulais gagner et à cet instant où il se rapprocha dangereusement de nos buts et où il lança le souafle pour le frapper de la paume de sa main, je rattrapai mon objectif à toute allure et voyant le temps me manquer, je redressai mon dos. J'avais besoin de stabilité, j'étais donc bien assise et ancrée sur mon balai, mais j'avais la posture nécessaire pour atteindre cette petite boule de nerfs, faire pivoter mon corps et d'un mouvement ample et fort, la cogner en visant le souafle, dans un effort inespéré. Le cognard partit à toute vitesse et finit par dévier la grosse balle rouge, m'arrachant un cri à la fois de surprise et d'euphorie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 2 Jan - 5:47
Invité
- Plutôt deux fois qu'une, répondit Mikha lorsque sa coéquipière lui demanda s'il était prêt.

On ne lui demandait jamais plusieurs fois s'il était prêt à voler sur un balai. Sans être sa spécialité, ça faisait partie de ce qu'il aimait bien, dans cette école de sorcellerie. Bien sûr, l'idée d'entrer dans l'équipe de Quidditch était un peu un coup de tête, mais il n'y avait plus moyen de reculer, même avec le trac. Le trac de passer pour un abruti, d'échouer et d'être recalé. Attrapeur n'avait pas été sa première idée, mais c'était une alternative qui lui plaisait encore bien. Attendre la venue d'un vif d'or et le poursuivre à travers toute une arène, c'était toujours mieux qu'attendre devant les cages qu'un but manque d'être marqué. L'entraînement des sélections du jour tendait à lui faire occuper deux postes : Attrapeur et Poursuiveur. Le second ne l'enchantait pas, mais il allait devoir faire avec.

Lorsque le coup d'envoi fut donné, Mikhael suivit sa coéquipière du jour dans les airs et s'y suspendit en attendant que le souafle fasse son chemin jusqu'à eux. Il avait eu l'occasion d'assister à plusieurs matchs de Quidditch, mais être sur le terrain n'était pas la même chose. La balle lui atterrir entre les mains plus vite qu'il n'y aurait pensé et il dut slalomer un peu entre un cognard furieux et leurs adversaires tentant de reprendre leur bien. Comme s'il était prêt à le leur laisser, tiens ! Un grand sourire aux lèvres, le jeune homme suivit Gaia dans ses mouvements. Esquiver les mouvements adverses était aisé pour lui. L'un des deux opposants tenta de se diriger vers lui, mais le souafle bondit au-dessus de sa tête. Malheureusement, sa partenaire ne parvint pas à le récupérer. Le garçon poussa un juron entre ses dents, puis continua de suivre le rythme effréné des balais volant.

Pas le choix, ce serait à lui de le faire. Un cognard passant au ras de son crâne, Mikha fonça vers le joueur qui détenait leur bien et le colla de très près. Vas-y, bonhomme, essaie de le lancer. Le blondinet se trouvait dans son angle mort et piqua d'un seul coup vers le haut pour intercepter la balle ! Un sourire triomphant étira ses lèvres et il piqua en vrille vers sa coéquipière, avant de lui lancer l'objet tant convoité et lui permettre de marquer les premiers points. Les passes suivantes furent vives. Les deux joueurs semblaient bien se débrouiller et démontrer une coordination fluide dans leurs mouvements respectifs et groupés. Mikhael se sentait à l'aise. C'était la première fois qu'il jouait pour de bon, du moins, avec d'autres personnes, sur un vrai terrain. Lui qui avait jadis l'habitude d'échanger des souafles avec ses frères sur le petit pré du manoir familial.

Ce fut à son tour de brandir la balle et de la jeter sans ménagement dans l'un des cercles des buts adverses ! Gaia avait repris sa position de batteuse et se démenait maintenant pour éloigner les cognards de son équipier. Mikha avait dans l'idée que le moindre choc avec l'une de ces choses pouvait faire très mal. L'équipe adverse récupéra le souafle à son tour, après le but, puis fila rapidement en direction de leurs propres anneaux. Sûrement pas ! Fronçant les sourcils, le garçon grimpa dans les airs assez haut pour les surplomber, prenant de la vitesse et piquant soudainement près du balai de celui qui détenait la balle. La main déliée de Mikhael passa furtivement sous le bras du poursuiveur et tapa prodigieusement dedans, avant de rattraper l'objet quelques mètres plus bas et de faire demi-tour.

Un cognard le fit stopper dans sa lancée, filant droit vers lui à une vitesse folle. Il n'aurait jamais le temps de l'éviter ! La batteuse ne le laissa cependant pas dans le pétrin et un bruit sourd retentit à quelques centimètres de sa position. Renvoyé en arrière, la balle furieuse fusa en sens inverse et il put reprendre son vol en toute quiétude. Nouvelle esquive. S'il ne comptait pas sur sa force pour s'en sortir, Mikha était une véritable couleuvre entre ses adversaires et filait en tout sens pour les éviter, parfois même au dernier moment. Ce petit jeu d'adresse l'amusait. Ses frères lui avaient appris certaines de ces manœuvres et s'étaient souvent arrachés les cheveux en essayant de l'attraper.

Et alors il le vit. Un éclair d'or, là, juste à quelques centimètres de lui. Gaia se démenait toujours avec sa batte, il n'était qu'à quelques mètres des anneaux de leurs opposants... Devait-il continuer ? Le but, ou le vif d'or... Évitant de justesse une tentative de reprise du poursuiveur adverse, le jeune homme plongea et lança la balle à sa partenaire. Cette dernière allait devoir faire avec.

- À ton tour ! s'écria-t-il. J'ai plus urgent à faire !

Son balai fusa juste à côté de Gaia et il se lança à la poursuite de ce pour quoi il était sur le terrain. Le vif d'or volait à tire d'ailes en émettant des petits cliquetis sonores. Il était vraiment joli. Rien à voir avec le substitut en cuir marron ensorcelé tout moche que la fratrie Andersen utilisait pour ses faux matchs. Mikha l'avait en ligne de vue et ne comptait pas s'en détacher. Peu importait où l'objet pouvait voler, son attrapeur était juste derrière lui et suivait sa trajectoire en évitant poteaux, obstacles et joueurs sur son chemin. Il fit quelques dernières passes avec Gaia pour lui donner un peu d'avance sur les autres, puis se concentra sur son objectif. Les cognards passèrent à quelques centimètres de lui, mais il n'en avait plus rien à faire. Le reste du terrain n'avait aucune importance, seul comptait le but à atteindre.

L'attrapeur adverse fit son entrée et tenta de bousculer son balai au passage. Ah ? Il voulait jouer à ça ? Mikha attendit un petit moment. Premier impact. Deuxième impact. Troisième impact... Le quatrième ne vint pas. Le garçon s'était rapproché du mur du terrain et décolla soudain vers le haut, laissant son adversaire s'écraser contre la plaque de bois soudainement. Sonné, il eut du mal à reprendre son balai, mais le futur attrapeur en profita pour gagner du terrain et piquer vers sa cible.

Le vif d'or continuait sa course folle avec des tintements joyeux. Mikhael, lui, gagnait du terrain sur lui. Il avait beau tendre le bras, ce n'était pas si simple de s'en saisir. La bille d'or grimpa soudainement et se mit à tournoyer et virevolter autour du décor du terrain sans se formaliser de ce qu'il se passait autour d'elle. Le balai du blondinet manquait de peu de rentrer dans d'autres joueurs, mais les esquivait toujours du mieux qu'il le pouvait. Pour quelqu'un de peu patient comme le Womatou, cette course-poursuite devenait insupportable. Furieux, le voilà qui lançait une flopée d'insanités à cette foutue balle dorée et se retrouvait une nouvelle fois au coude à coude avec l'autre attrapeur.

- Oh non, sûrement pas ! s'exclama-t-il en poussant son balai à un peu plus de vitesse.

Ce serait le maximum, le balai ne tiendrait pas longtemps à cette allure et Mikhael savait bien quel genre de limites il repoussait. Si sa monture venait à flancher sous l'effort demandé, il dégringolerait vers le sol sans autre forme de procès. Pourtant, il n'arrêta pas pour autant. Il piqua de nouveau vers le sol et se mit à le frôler dangereusement. Sa main se referma sur le vif d'or dans un dernier élan et le balai fit une embardée. Le garçon poussa une exclamation de surprise et roula au sol brusquement, tandis que son fier destrier allait terminer sa course dans le mur. Le Womatou avait l'impression qu'un dragon venait de lui marcher dessus, lorsqu'il eut la force de se redresser. Sa rencontre avec le sol mouillé du terrain l'avait sonné. Rien de cassé -il se demandait bien comment-, mais bon Dieu, qu'est-ce qu'il avait le tournis. Malgré tout, cette sensation de vitesse avait été grisante...

- Je l'ai !

Il était assis sur les fesses dans une flaque d'eau, les cheveux en total bazar, sale comme s'il venait de passer des heures à faire du jardinage, épuisé et essoufflé comme s'il avait couru sur plusieurs kilomètres, il n'avait pas la force de sourire triomphalement... mais il tenait fièrement le vif d'or dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
1/1  (1/1)
icône :
Baguette : Toutes les baguettes, de toutes les tailles de tous les bois.
Quidditch : J'excelle dans tous les postes
Poste : Je suis tous les profs, mais aucun prof n'est moi.

Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
Personnage Non Joueur
Sam 7 Jan - 20:00
Personnage Non Joueur
Super !


Gaïa, tu es désormais Batteuse de Wampus. Mikhael, tu es désormais Attrapeur de Wampus.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Montagnes :: Le Terrain de Quidditch-
Sauter vers: