:: Le Château :: Le Jardin lunaire :: La Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Quête]Grillade d'élèves [TERMINÉ]

avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 2:24
Invité
Les jardins près de la bibliothèque avaient subi de nombreux dégâts. Un troll s'y était introduit et n'avait ménagé ni ses adversaires, ni son environnement. À la vue de Daniel tentant de remettre de l'ordre et de replanter ce qui pouvait l'être, Jake avouait ressentir un peu de peine. Cet endroit était joli avant. Le jardinier allait avoir beaucoup de travail pour réparer ce qui avait été détruit et abimé. Les pierres avaient été fracassées, les plantes piétinées, les décorations sorties de leur emplacement... Avec la saison, les végétaux mettraient plus de temps à pousser et la magie ne serait que d'une aide minime. Ce n'était décidément pas beau à voir du tout. Grimaçant en le voyant se démener, le jeune Serpent-Cornu glissa ses mains dans ses poches et s'éloigna.

Le cerveau du jeune homme tournait à plein régime. Il avait une parfaite idée de ce qu'il fallait faire. Bien sûr, ce ne serait pas une tâche aisée, mais il avait l'impression que ça pouvait fonctionner. On ne le prendrait pas à rester les bras croisés après ce qu'il s'était passé. Parmi les créatures du monde magique, certaines avaient le pouvoir de provoquer des évènements incroyables, pourvu que l'on sache où se rendre et, surtout, quoi chercher. Jake était de ceux qui pouvaient trouver une solution. Pour ce faire, il aurait besoin d'un calepin, d'un zeste de patience, d'un brin de chance... et d'un acolyte parfait. Concernant ce dernier point, le jeune sorcier connaissait la personne idéale. Un être sans peur et sans reproche. Ou presque.

"Retrouve-moi à la cabane à la tombée de la nuit. J'ai un truc important à faire et je vais avoir besoin d'aide. Mission secrète."


Avait-il envoyé par hibou. Hugo comprendrait de quoi il s'agissait. Les rendez-vous à la cabane ponctué par "mission secrète" voulaient généralement tout dire. Jake préparait quelque-chose et aurait besoin de son meilleur ami pour se lancer.

Après les cours, le jeune homme rentra afin de prendre une douche, se changer et enfiler son manteau. La nuit n'était jamais très chaude en Janvier et de gros nuages couvraient le ciel montagneux. Peut-être auraient-ils de la pluie ? Malheureusement, ils ne pouvaient pas agir de jour et demeurer en bordure des bois ne serait pas suffisant.

Jake avait décidé de partir à la recherche des Veaudelunes. Cette nuit, la lune était censée être pleine et il n'aurait pas d'autre occasion de les voir avant un mois, s'il ne s'y prenait pas tout de suite. Les observer serait non seulement fascinant, mais il leur serait également possible de récupérer leur crottin. Oui, vous avez bien entendu : leur crottin. Lequel était magique, bien entendu. Le seul souci était qu'il n'était possible de l'obtenir à pleine puissance qu'en le ramassant durant la nuit où les Veaudelunes dansaient. Dans le cas contraire, l'engrais serait totalement inefficace. En définitive, c'était ce soir ou jamais.

Le Serpent-Cornu se trouvait près de la cabane, sa baguette et son calepin en poche. Ne manquait plus que son acolyte de la soirée. Tous deux ne seraient pas là pour le couvre-feu et auraient sûrement des ennuis si on les découvrait, mais ce n'était pas important. Il fallait absolument qu'ils y aillent.

- Prêt pour la balade ? interrogea-t-il avec un sourire malicieux, lorsque son ami pointa le bout de son nez. Je te préviens, ça risque d'être dangereux !

Mais après tout, c'était ce qu'ils aimaient, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 12:37
Invité
J'esquissais un large sourire lorsque je recevais le hibou de Jake ce matin-là. Retrouve-moi à la cabane à la tomber de la nuit. J'ai un truc important à faire et je vais avoir besoin d'aide. Mission secrète. Mission secrète hein? Interessant. Il n'en disait pas plus malheureusement mais qu'à cela ne tienne, il me dirait tout ce soir quoi qu'il arrive. Rangeant ma lettre dans la poche interne de ma veste, je retournais à mes occupations de la journée.

Ce soir, c'était la pleine lune. Nous étions le 12 Janvier 2017 (click). Je m'inquiétais pour Lola. C'était toujours comme ça les soirs de lunes rondes. J'aurais vraiment aimé qu'elle me dise où elle s'enfermait pour lui tenir compagnie ces nuits-là. Mais elle n'avait jamais voulu jusque là alors, je passais mes nuits à m'inquiéter dans mon dortoirs plutôt que d'être près d'elle. Je ne voulais pas insister. La dernière fois que j'ai été contre sa volonté, Jake avait découvert son secret. Finalement, c'était un mal pour un bien, mais j'aurais aimé qu'elle n'en soit pas contrainte...

Je m'étais promis de la protéger et de lui apporter mon soutien le plus fort. Et si ça voulait dire rester loin d'elle quand elle me le demandait alors tant pis, je le ferais... Cette année, je serais plus attentif et à son écoute, même si ça voulait dire rester à l'écart quand elle me le demandait...

J'avais décidé également de m'occuper beaucoup plus de mes autres amis. Jake, Elsie principalement qui avaient toujours cet air triste sur le visage. Air triste auquel je m'étais habitué depuis que je les connaissais... Je voulais leur prouver que je méritais leur confiance moi aussi. Et qu'ils pouvaient se confier.

Je ne voulais plus être vu comme le petit garçon à protéger. Je voulais que Jake me fasse confiance comme Lola le faisait.

Et je voulais me rattraper auprès d'Elsie avec qui j'avais eu l'occasion de discuter un peu avant le bal de fin d'année. C'était quelqu'un de bien, je voulais lui apporter mon soutien, comme un vrai ami moi aussi.

Ce début d'année était prometteur en décisions ! Mais la principale question qui me torturait pour ce début de soirée qui approchait : Quand est-ce que mon nez allait-il cesser de couler, bon sang?!

Qui dit janvier, dit hiver, qui dit hiver dit gros rhumes... Et pour seule arme contre ça, je n'avais que mon écharpe et mes paquets de mouchoirs. J'en connais une qui me dirait Hugo ! Que fais-tu dehors à cette heure-ci? Va te remettre au chaud immédiatement ! Je t'apporte une tisane.

Imaginer Marie dans cet état me faisait sourire. Sachant que pour rien au monde je l'aurais écouté, surtout pas après la lettre de Jake.

- Prêt pour la balade ? Je te préviens, ça risque d'être dangereux !

Je lui rendit son sourire alors que j'approchais les mains dans les poches.

-Tu promet? Lui répondit-je d'un air amusé. -C'est quoi le programme? Demandais-je en regardant la nuit tombée sur la forêt vers laquelle nous semblions nous diriger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 17:09
Invité
Un grand sourire aux lèvres, Jake lui fit signe de le suivre et tous deux s'engouffrèrent dans les bois. La nuit était tombée depuis peu et ils auraient tout de même pas mal de chemin à faire. Avec toutes ses escapades, le Serpent-Cornu avait eu l'occasion de découvrir des endroits fabuleux, mais il en était un qui demeurait un vrai mystère. Il n'avait pas encore eu la possibilité d'observer ce qu'il s'y passait directement, mais le jeu en valait la chandelle. Le nez enfoui dans l'écharpe que son compagnon d'aventure lui avait offert pour Noël, le jeune homme réfléchissait à la meilleure façon d'aborder ce qu'il avait en tête. Il devait reconnaître qu'une certaine excitation le gagnait en sachant que tous deux partaient à l'aventure, une fois encore.

- T'as vu ce qu'il s'est passé dans le jardin de la bibliothèque ? Il paraît qu'un troll se trouvait dans les parages et il a fait pas mal de dégâts, expliqua-t-il enfin, je voudrais filer un coup de main au jardinier. Disons que je lui en dois une.

Jake n'était pas ingrat : avoir une dette envers Daniel ne lui plaisait pas. Ce dernier lui avait donné une boite, alors qu'il était sur le point de la voler directement. Pas de punition, rien. Le jeune sorcier se sentait redevable. Pas question de laisser passer cette chance d'y remédier et de pouvoir, du même coup, dénicher les créatures qu'ils s'apprêtaient à rencontrer.

- On part à la recherche des Veaudelunes, ajouta le garçon avec des yeux pétillant d'intérêt, ils produisent un engrais magique qui permettrait à Brock de faire pousser les plantes du jardin plus vite. Notre timing est parfait : il paraît qu'ils ne sortent qu'à la pleine lune pour danser. Ces bestioles sont extrêmement timides d'habitude. On n'aura pas d'autre chance de trouver cet engrais autrement.

S'ils le récupéraient avant qu'il fasse jour, l'engrais en question ne perdrait pas ses propriétés magiques. Dans le cas contraire, ils échoueraient. Agitant sa baguette vivement, le garçon murmura un Lumos, afin de leur permettre de ne pas tomber. Il était suffisamment venu dans la forêt pour ne pas sortir des sentiers d'animaux et d'hommes venus s'y promener, mais la nuit, le paysage n'était jamais le même. L'ambiance changeait, le décor, la faune et la flore également. Malgré toute la motivation dont ils faisaient preuve, tous deux auraient bien besoin de se montrer prudents. La petite lueur de leur baguette suffirait à les guider, bien que la végétation se ferait plus dense, un peu plus loin.

Autour d'eux, des craquements et des grincement se faisaient entendre. Une odeur d'humidité planait dans l'air et des bruits tous plus étranges les uns que les autres sévissaient dans les fourrés. En cette saison, les grillons ne chantaient pas, seuls quelques oiseaux nocturnes émettaient quelques crissements dans les branches. Les arbres se balançaient au gré des bourrasques du vent froid. La montagne se dessinait entre les troncs épais, tel un sombre titan dont les multiples pics s'étaient recouverts de neige. Les deux garçons semblaient faire un vacarme assourdissant, alors que leurs pas faisaient crisser le tapis de feuilles mortes et de branches sèches. Pourtant, tout un chacun était bien conscient que la forêt n'était jamais silencieuse. Le silence était toujours symbole de danger dans un tel environnement. L'atmosphère y était déjà assez lugubre et étouffante. Jake aurait juré qu'ils étaient observés, ce qui n'était peut-être pas totalement faux.

Le trajet se fit long. Sans doute marchèrent-ils une bonne heure, avant d'atteindre le point que Jake avait décidé de rejoindre. Sur le flanc sud du Mont Greylock, de l'autre côté de la sombre forêt, un plateau se dessinait devant eux. La lisière des bois leur donna l'impression de les libérer de l'emprise et des griffes du climat sinistre qui y régnait. Un vent glacé se mit à souffler, s'engouffrant entre les arbres en sifflant derrière eux. Il ne faisait définitivement pas chaud dans les parages. Le Serpent-Cornu frissonna.

- Est-ce que tu nous trouverais un point de vue où on pourrait être discret pour regarder ce qu'il va se passer ?
interrogea-t-il en observant les alentours. Il ne faut surtout pas les déranger...

Quelques mètres plus bas, un champ était épargné par la neige. Les hautes herbes se balançaient au gré du vent, mais ce n'était pas le principal élément qui allait les interpeler. Des motifs étaient dessinés, comme si quelque-chose s'était plu à tracer des formes diverses et variées dans la petite prairie. Un parfait cercle de culture. Et dire que les gens pensaient à des extraterrestres !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 17:41
Invité
- T'as vu ce qu'il s'est passé dans le jardin de la bibliothèque ? Il paraît qu'un troll se trouvait dans les parages et il a fait pas mal de dégâts. Je voudrais filer un coup de main au jardinier. Disons que je lui en dois une.

Je souriais tristement. Ouais j'avais vu ce qui s'était passé. Enfin, disons que j'avais vu les dégâts. J'avais même proposé mon aide à monsieur Brock pour le nettoyage mais, disons qu'il n'avait pas été très réceptif. Trop contrarié par la situation. Ca m'avais fait de la peine à moi aussi de voir son jardin dans cet état, lui qui aimait tant les fleurs ! Ne voulant pas être dans ses pattes, je l'avais laissé en paix. Mais j'étais vraiment content que Jake m'ait appelé pour cette mission. Ca me permettais de l'aider moi aussi.

-Ouais je vois de quoi tu parles. Moi aussi d'une certaine façon, je lui en dois une. Avec toute l'aide qu'il m'a apporté pour la cabane...

- On part à la recherche des Veaudelunes. Ils produisent un engrais magique qui permettrait à Brock de faire pousser les plantes du jardin plus vite. Notre timing est parfait : il paraît qu'ils ne sortent qu'à la pleine lune pour danser. Ces bestioles sont extrêmement timides d'habitude. On n'aura pas d'autre chance de trouver cet engrais autrement.

Hochant la tête, je le suivais donc à travers la forêt. C'était effrayant à cette heure-ci. Suivant son mouvement de baguette pour moi aussi allumer ma baguette d'un Lumos, je regardais autour de moi, peu rassuré. Ma crainte la plus grande : Me retrouver de nouveau nez- à nez avec un Enbhumiste, ou pire une acromentule. Un frisson me parcourut alors que j'entendais un craquement de feuilles. D'un geste vif, j'avais pointé ma baguette sur le côté. Je lâchais un léger soupire de soulagement, c'était nos pas qui faisaient ce bruit-là ! 'fin je crois... Je ne devrais pas penser à ce genre de choses en pleine nuit, dans un endroit pareil.

La marche se fit en silence, elle fut longue et tendue pour ma part, j'aurais aimé qu'on parle un peu plus. Mais c'était fort peu recommandé dans cet environnement. Autant se faire le plus discret possible.

- Est-ce que tu nous trouverais un point de vue où on pourrait être discret pour regarder ce qu'il va se passer ? Il ne faut surtout pas les déranger...

Cherchant à l'aide de ma baguette un endroit discret, mais assez en hauteur, j'attrapais le bras de Jake lui pointant une direction droit devant nous à l'aide de ma baguette.

-Les espèces de rocher las-bas. Ca ne ferait pas l'affaire? On peut se mettre derrière, sur le plus petit. Seules nos têtes dépasseront du plus gros. Je pense qu'on verra bien ce qu'il se passe tout en restant discrets.

J'admirais à mon tour le cercle dessiné plus bas. Autant la forêt de nuit m'inspirais de la crainte, autant les Veaudelunes m'inspirais une sorte de soulagement. J'étais comme apaisé de savoir qu'ils n'étaient pas loin. Et le fait de les voir à l'oeuvre était tout simplement fantastique. ... Un autre craquement.

-Tu crois qu'ils nous ont vus et qu'ils sont partis?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 19:46
Invité
Le point de vue que Hugo venait de trouver était parfait. Il n'était ni trop loin, ni trop près. À cette distance, ils avaient de grandes chances de passer inaperçu. Jake fit un sourire à son meilleur ami et approuva d'un hochement de tête, avant de se baisser derrière les rochers que ce dernier avait désigné. Le jeune homme sortit alors un sac en toile de sa poche et le déplia soigneusement, puis ce fut au tour d'un transplantoir, judicieusement baptisée la "pelle à crottes". Car c'était bel et bien de ça qu'il s'agissait : ramasser du crottin de Veaudelune bien frais. Ragoûtant, n'est-ce pas ? Le Serpent-Cornu s'apprêtait à répondre à son ami, lorsqu'un mouvement attira son attention. D'un Nox soudain, le garçon éteignit la lueur que dégageait sa baguette.

- Attends, murmura-t-il aussi bas que possible, regarde...

L'excitation se lisait dans le ton de sa voix. Jake pointa du doigt dans la direction de buissons, à quelques mètres de leur propre position. Un petit grognement se fit entendre et une silhouette s'extirpa timidement de la protection de la forêt. Une seconde lui emboita le pas très vite. Les Veaudelunes se dandinaient dans l'herbe, leurs pattes palmées écrasant cette dernière sur leur passage. De grands yeux protubérants s'ouvraient et se fermaient au sommet de leur crâne, regardant craintivement autour d'eux. Le sourire du Serpent-Cornu s'agrandit en les voyant agir, puis se mettre à courir dans le champ joyeusement.

Une nuée de ces bébêtes rejoignit bientôt les premiers arrivants et se mit à gambader. Les motifs reformaient petit à petit ceux qui avaient été légèrement effacés par le dernier mois. Le jeune sorcier sortit son calepin et sa plume, notant les détails de ce qu'il voyait et dessinant un croquis approximatif de ces créatures. Long cou, yeux protubérants, peau grise et lisse, pieds longs et palmés... tous les détails vinrent se coucher sur la page de parchemin, même s'il n'y voyait pas grand chose pour écrire. La lueur de la lune perçait parfois les lourds nuages de pluie qui s'amassaient progressivement autour du Mont Greylock. À terre, les Veaudelunes se mirent à danser sur leurs pattes arrières, traversant le pré à bonne allure et le gratifiant de nouveaux cercles. Tous avaient l'air très heureux de se retrouver-là.

- D'après les bouquins, c'est une sorte de parade nuptiale,
expliqua Jake en prenant des notes frénétiquement, et ça... -il désigna soudain une matière argenté qui gisait sur le sol-... c'est ce qu'on est venu chercher.

L'idée qu'il s'agissait de crottin n'était pas très ravissante, mais il fallait bien avouer qu'il n'était pas banal de ramasser ça comme ça. Le futur engrais offraient de magnifiques reflets argentés sous la pâle lueur de l'astre de la nuit. Rangeant son calepin et sa plume, Jake s'abaissa sur le sol et rampa un peu sur le côté. S'il pouvait s'approcher encore un peu, ce serait génial. Sans doute était-il un peu trop gourmand, mais s'il voulait récupérer ça, ils allaient devoir se trouver à proximité des créatures. Il fit signe à Hugo de le suivre et entreprit de descendre.

Prudent, le jeune homme escalada les quelques rochers en compagnie de son ami et continua de ramper dans l'herbe sans se faire remarquer. Le transplantoir à la main, Jake entreprenait de récupérer le crottin de Veaudelune calmement... sans se rendre compte que lesdites créatures s'étaient soudainement figées. Il semblait que les craquements de la forêt se faisaient entendre même d'ici et que Jake n'y prenait pas forcément garde.

Veaudelune:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 20:14
Invité
Suivant Jake derrière les rochers, j'observais les alentours pour être sûr que rien ne viendrait nous déranger. La sensation d'être suivis disparut quand j'entendais les bruissements dans les buissons à quelques mètres de nous. Baissant la tête pour ne laisser dépasser que mes yeux derrières le tas de roches, j'avais l'air d'un enfant dans un magasin de bonbons. Je ne doute pas que Jake devait avoir un air aussi ravis sur le visage. D'un chuchotement, j'avais éteint ma baguette d'un Nox.

- D'après les bouquins, c'est une sorte de parade nuptiale. Et ça... c'est ce qu'on est venu chercher.

Regardant dans la direction que pointait mon meilleur ami, je grimaçais en silence. Pourtant, quelque part c'était assez beau à regarder. Une pensée pour Lola alors que je regardais la lune au-dessus de nous. J'aurais aimé qu'elle soit là avec nous, devant ce spectacle magnifique. ... Enfin, les Veaudelunes, hein, pas le crottin.

-Qu'est-ce que... Avais-je commencé à chuchoter en me redressant légèrement alors que Jake rampait au sol pour s'approcher d'avantages.

Mais il me fit signe de le rejoindre à mon tour, alors en silence, je suivais le pas marchant également à quatre pattes sur le sol froid et humide de la forêt. Caché derrière un arbre, je laissais Jake s'occuper de ramasser le crottin tendis que j'admirais toujours les bêtes.

... Un haussement de sourcil. Tournant la tête dans la direction que les Veaudelunes regardaient, je coupais ma respiration, sursautant à moitié j'entreprenais de taper l'épaule de Jake. Ce n'était pas sans me rappeler la scène du géranium rampant vers nous dans les serres, alors qu'on se cachait également sous une table.

-Jake, Jake, Jake... Chuchottais-je de plus en plus fort, voyant qu'il ne réagissait pas.

Alors que les Veaudelunes s'en allaient en courant, je me laissais retomber sur les fesses près de mon meilleur ami, lui attrapant le col pour le tourner de force face au monstre qui était arrivé derrière nous.

-Jake...!

Me redressant en position debout, perdant à moitié l'équilibre, j'attrapais le bras de ce dernier pour le redresser à son tour, lui intimant de se dépêcher de ranger le crottin qu'on avait déjà pu récupérer. Le monstre était là, debout lui aussi, devant nous, avec sa masse et ses vêtements sales. Une sale odeur arriva vers nous en un coup de vent d'hiver. Me cachant le nez dans mon écharpe en toussant un bon coup, j'entraînais Jake en marche arrière pour qu'on s'éloigne en douceur.

Peut-être ne nous avait-il pas vu...?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 27 Déc - 22:10
Invité
- Minute, Hugo, je termine... chuchota-t-il à son ami lorsque ce dernier le secoua d'un air tendu.

À peine eut-il refermé son sac et rangé le tout sur son dos, que Hugo revenait à la charge, le saisissant par le col subitement. Contrarié, Jake émit un grognement et fut contraint de se retourner, fusillant d'abord son compagnon d'aventure du regard... avant de se rendre compte qu'il avait l'air terrifié. Le Serpent-Cornu haussa un sourcil et suivit ses yeux jusqu'à la source de cette soudaine vague de peur. Ses prunelles brunes s'écarquillèrent de stupeur et il se figea sur place, perdant un battement de cœur au passage.

La créature se tenait-là, à quelques pas de leur position. Un corps massif d'environ quatre bons mètres, une peau grisâtre, un air parfaitement stupide et des bras énormes se balançant de part et d'autre de lui... Le troll tenta vainement d'attraper un Veaudelune qui fuyait les lieux sans demander son reste. Les pieds du monstre martelèrent le sol du champ à grandes enjambées, le faisant trembler par la même occasion. Et la terre n'était pas la seule à trembler... Assis sur les fesses, Jake n'en menait pas large non-plus.

Lorsque la main de Hugo se referma autour de son bras, le jeune homme eut toutes les peines du monde à se redresser sur ses deux jambes, lesquelles étaient en coton. L'odeur nauséabonde de la créature souffla dans l'air et lui arracha un haut-le-cœur, qu'il réprima de son mieux. Bon sang, c'était immonde... Le visage difforme déclinait en diverses émotions mortes, tandis que le troll détaillait les alentours. Il mettrait du temps à réaliser, c'était certain. Mais pas assez pour que deux élèves inconscients puissent s'enfuir. Les deux élèves, agrippés l'un à l'autre, reculaient lentement. Très lentement. Peut-être que son acuité visuelle était basée sur le mouvement ?

Pour le troll, poser ses petits yeux grisâtres sur eux fut une révélation. Un silence. Les deux garçons cessèrent de reculer, le regard toujours écarquillé et le souffle court. Le colosse gris les toisait de toute sa hauteur, se demandant visiblement ce que deux gamins fichaient ici, alors que lui était vraisemblablement venu chasse le Veaudelune... Il les regarda, ils le regardèrent... Ils se regardèrent en somme. Puis, l'information grimpa au cerveau du troll. Un rugissement furieux s'échappa de son imposante mâchoire sertie de dents de travers, auquel les deux gamins répondirent par un hurlement de terreur digne des plus éminents soprani.

Les élèves partirent en courant comme jamais auparavant, le troll sur les talons. Comment s'en sortir alors qu'ils étaient à flanc de montagne ?! Jake tâcha de revenir vers la forêt, près de laquelle ils seraient en sécurité. Dans les bois, il serait sans doute plus difficile pour le troll de les suivre. Il guida Hugo à ses côtés et le repoussa vers les rochers qu'ils avaient dû descendre, quelques minutes plus tôt. S'ils remontaient, ils pouvaient s'enfuir. Derrière eux, le troll courait aussi vite, sinon plus. La masse frappa sur le sol sans ménagement et le Serpent-Cornu se sentit décoller brusquement, avant de retomber en avant. Pas le temps de s'arrêter ! La masse s'écrasa à l'endroit où il se trouvait un quart de seconde plus tôt. Il avait tout juste eu l'occasion de rouler sur le côté pour lui échapper.

De nouveau sur les jambes, le jeune homme attrapa les premiers rochers et entreprit d'escalader. Au-dessus de leur tête, une vision d'horreur se dessina. Un troll en robe déchirée observait la scène avec perplexité. Une... euh... trollesse ? Visiblement... Ce n'était pas plus beau à voir que son acolyte d'en bas. Jake s'efforça de garder son calme, mais ce n'était pas facile dans cette situation. Il eut tout juste le temps de grimper qu'une main énorme l'attrapait, le soulevait fermement et qu'il se retrouvait nez à nez avec la deuxième horreur qui venait d'arriver. Derrière lui, le premier troll tentait de s'en prendre à son meilleur ami et levait déjà sa masse dans sa direction. Pour Hugo, la course poursuite n'était pas terminée et son agresseur avait bien l'intention de l'attraper.

- Hugo ! Cours !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Déc - 0:03
Invité
-AH ! Lâchais-je en un cri à moitié grognant alors que la masse de notre poursuiveur s'abattait sur le sol.

M'accrochant à la terre, je voyais Jake se soulever de cette dernière en même temps que l'onde frappait le sol humide. Je crois que moi-même j'ai fait un bond. Une fois revenue sur mes jambes, j'aidais à nouveau Jake -ou du moins j'essayais- à se redresser à son tour alors que je grimpais moi-même sur la roche glissante. J'observais le troll derrière nous, enragé comme jamais je n'avais vu une chose aussi énorme de ma vie me poursuivre !

-Depêche, dépêche !

Mais il se trouve que notre ennemi commun n'était pas seul et que droit devant nous se dressait sa compagne. Un frisson d'horreur me parcourut. Que faire? Ou aller? L'espace d'un instant j'eus envie d'utiliser le sort Periculum. Le sort qui lançait des feux rouges dans le ciel, histoire qu'on vienne nous chercher... Mais je savais qu'on aurait de plus ennuis encore si on se retrouvait face à Mlle Holloway. Genre, deux trolls, ou Holloway...? Le choix était vite fait. Se faire renvoyer, retourner chez moi? JAMAIS. Plutôt mourir.

Mais je n'eus pas vraiment le temps de réfléchir plus encore sur la question, le troll qui nous poursuivait essayais de m'écraser de nouveau, ou du moins de me ralentir pour m'attraper. Me jetant sur le sol, puis me redressant de nouveau tout aussi rapidement, mes yeux ne savaient plus qui observer? Qui surveiller?

- Hugo ! Cours !

Sans toi? Sûrement pas ! Mais il fallait bien dire que rester sur place n'était pas judicieux non plus. Zigzaguant pour éviter les grosses mains et les coups de masses, je finis par m'éloigner suffisamment pour avoir le temps de sortir ma baguette de ma poche :

-LOCOMOTOR MORTIS ! Hurlais-je d'une voix ferme en pointant ma baguette sur les jambes du troll qui retenait Jake dans sa main.

Si tôt le sort jeté, que la main du premier troll s'abattait sur moi. L'esquivant de peu en roulant à mon tour sur le sol jonché de feuilles mortes et trempés, c'est le rocher près de moi qu'il explosa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Déc - 0:59
Invité
Jake se débattait autant qu'il le pouvait, mais ses bras étaient coincés dans la poigne du troll. Pas moyen de les dégager ! Cette dernière le regardait faire avec un air mi curieux, mi fasciné, sans chercher à serrer, ni même à le dévorer. Pour l'instant du moins. Le jeune homme jura entre ses dents et coula un regard inquiet en direction de Hugo. Pourvu que son ami s'en sorte... Pourquoi ne fuyait-il pas ? L'Oiseau-Tonnerre faisait de son mieux pour ne pas être attrapé par son propre poursuivant : au moins avait-il plus de chance que lui sur ce point. Ce n'était pas si mal, même si fuir totalement n'était pas encore gagné.

Apercevant Hugo qui dégainait sa baguette dans sa direction, Jake ouvrit de grands yeux surpris et entendit distinctement le sort qui était lancé. La trollesse eut un sursaut et poussa un glapissement agacé. Il semblait que ses jambes venaient d'être collées l'une à l'autre. Elle perdait l'équilibre et tentait vainement de se rattraper à ce qu'elle pouvait. Seul problème : elle n'avait pas lâché son prisonnier pour autant. Ce dernier poussa une exclamation en la voyant vaciller subitement, puis un cri en se sentant dégringoler en sa compagnie. Les rochers s'effondrèrent sous le corps immense du monstre et un bruit sourd se fit entendre lorsqu'elle atterrit dans le champ. Le Serpent-Cornu se sentit tout à coup lâché dans les airs et percuta le sol avant d'y rouler sur plusieurs mètres.

De son côté, le deuxième troll n'avait pas l'intention de laisser tomber l'affaire "Hugo Haldor". Il venait tout juste d'exploser des rochers lorsqu'il se décida à tourner la tête vers sa compagne. Celle-ci était étalée dans le pré, non loin du corps endolori et à demi assommé d'un humain. Un grognement échappa au premier, qui entreprit de chercher sa proie. Les énormes mains farfouillèrent sous les débris de roche et en extirpèrent le jeune sorcier châtain. Les deux morceaux de viande n'étaient décidément pas bien gras ce soir...

Agitant Hugo comme une vulgaire poupée de chiffon, le troll l'examina comme s'il pouvait y trouver un peu plus de consistance. C'était peine perdue, évidemment. Son regard loucha sur la petite créature qu'il tenait, mais il fut très vite sorti de sa rêverie lorsque sa compagne rugit de mécontentement. Maintenant que ses jambes s'étaient vues libérées du sortilège, elle avait toutes les peines du monde à se redresser. Le moustique qu'elle avait capturé, reprenait d'ailleurs ses esprits. Une pichenette sur le crâne et la minuscule créature humanoïde s'effondra dans l'herbe sans autre forme de procès.

Autour de Jake, tout était devenu noir. Il fut très loin de se douter qu'il était balloté dans le sac d'un troll, auquel cas la crise de panique aurait été imminente. Seuls quelques bruits parvinrent à ses oreilles, mais il ne reprit pas connaissance tout de suite. Ce fut le bruit de l'orage et une vague odeur de brûlé qui le sortirent de son sommeil forcé. Jumelés à la pluie lui dégoulinant sur le visage et l'impression que sa tête allait exploser. Bonjour la migraine... Un gémissement franchit le seuil de ses lèvres et il finit par ouvrir enfin les yeux.

- Hnn...

Le monde avait été inversé, littéralement... ou alors, c'était lui qui avait la tête en bas. Le tronc d'un arbre se trouvait à quelques pas de lui et le sol un peu plus loin. D'accord, ce n'était pas sa chambre ça. Qu'est-ce qu'il lui était arrivé ? Le jeune homme avait bien du mal à se remettre de ses émotions. Il était trempé jusqu'aux os à cause de la pluie et il avait l'air d'être de retour dans la forêt. Et... et il était suspendu à un arbre par les jambes, la tête en bas. Pas de trace des trolls pour le moment. Un sursaut le poussa à s'agiter et il tourna juste assez sur lui même pour voir le feu de camp énorme, qui avait été allumé à l'abri d'une alcôve rocheuse. Juste à côté se trouvait une pile d'ossements...

- Hugo... ? appela-t-il paniqué.

Son meilleur ami n'avait pas été dévoré, si ? Une sueur froide se mit à couler le long de son dos. Non... S'il l'avait entraîné là-dedans pour le faire tuer, il ne se le pardonnerait jamais...

- Hugo ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Déc - 2:04
Invité
A vrai dire, le bout de rocher que le troll avait fait exploser près de moi m'avait complètement sonné. Frapper à la tête, j'étais lourdement retomber sur le sol à moitié sonné. J'eus à peine le temps de voir Jake tomber du haut d'où il était, priant en silence qu'il s'en sorte mieux que moi et qu'il nous sorte de là.

Je ne crois pas m'être réellement évanouis comme mon meilleur ami. J'avais quelques souvenirs flous de notre transport. Et je me souviens clairement avoir eu la nausée tout le trajet. Mais je crois aussi que j'ai passé mon temps à vaciller entre l'inconscience et l'effort de rester éveillé.

L'instinct de survis, probablement.

- Hugo... ? Hugo ?!

Doucement j'immergeais à mon tour et je mettais quelques minutes avant de comprendre où j'avais atterris. Effectivement, à un moment donné j'avais dû m'évanouir moi aussi. .. Et au vu de l'état de mes chaussures, j'avais dû me vomir dessus. Ou alors c'était de la bave de troll. J'en sais trop rien et je vous avouerais ne pas avoir eu envie de savoir sur le coup.

Me passant la main sur la tête, je grimaçais. Ce n'était pas un éléphant qui était assit dessus, mais un troupeau carrément ! Regardant mes doigts, je remarquais que je saignais aussi. Et sûrement pas que de la tête vue ce qu'on s'était pris sur la figure plus tôt...

Je crois que je devais ressembler à un hématome géant présentement. Jake ne devait pas être bien mieux de son côté. Oh, tiens d'ailleurs, il devait s'inquiéter de ne pas m'entendre lui répondre. C'est quand je vis enfin le grand feu plus loin que j'ouvrais la bouche pour parler d'une voix pâteuse :

-Je crois que j'ai dû vomir au moins deux ou trois fois...

Tournant la tête, je remarquais qu'il était pendu à un arbre, la tête à l'envers. Moi au moins, j'avais été attaché autour de l'arbre, mais assis par terre. J'avais eu plus de chance j'imagine? Me redressant lentement, grimaçant, grognant même sous la douleur, je me libérais assez facilement de mes liens. C'est qu'ils n'avaient pas réellement serré les cordes ces idiots de trolls. En plus de sentir mauvais ils étaient vraiment stupides.

A l'aide de ma baguette, j'aidais mon meilleur ami à descendre de son arbre à son tour. Je crois qu'on s'est tous les deux effondré sur le sol quand son propre lien décidais de rompre.

-Tu vas bien? Lui demandais-je d'une voix faiblarde alors que j'examinais ses propres petites blessures inquiet et nauséeux encore. Oh Jake, comment on va rentrer? J'ai l'impression de m'être fait rouler dessus par un énorme tracteur...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Déc - 4:46
Invité
Un soupir de soulagement franchit les lèvres de Jake, qui se laissa pendouiller mollement à sa corde durant quelques minutes. Bon sang, il avait eu tellement peur que son ami ne se soit fait dévorer. Le jeune homme baissa la tête et le remarqua, attaché autour du tronc de l'arbre qui le retenait lui-même. Un peu plus et il aurait volontiers fondu en larmes de joie. La pluie se chargea de le faire frissonner et de le réveiller de nouveau.

Le Serpent-Cornu batailla durant un bon moment avant de parvenir à se redresser vers ses pieds. Faire des abdos, faire des abdos... Il aurait peut-être dû faire des abdos. Pourquoi n'aimait-il pas faire du sport, hein ? C'était pourtant très cool le sport et ça permettait de s'en sortir quand des trolls vous enlevaient et vous attachaient dans un arbre. Parce que, bien entendu, il s'agissait des situations qui arrivaient au moins sept fois par semaine, n'est-ce pas ? Jake pesta et fouilla la poche intérieure de son blouson. Soulagement, encore : sa baguette s'y trouvait. Agrippé à la corde, le jeune homme décida de faire de son mieux pour s'y tenir d'une main et agiter sa baguette de l'autre.

- Incendio !

Le petit feu rongeait progressivement ses liens. Le jeune sorcier jetait des regards frénétiques autour du petit camp improvisé, histoire de s'enquérir de la présence des trolls, si ceux-ci décidaient de revenir. Les deux amis s'étaient faits avoir comme des débutants. Et en même temps, que pouvaient-ils faire face à ces créatures ? Ce n'était pas possible.

Lorsque la corde céda sous le poids du garçon et il se retrouva au sol assez brutalement. Il n'en bougea pas plus que son compagnon de mésaventure. Jake se sentait vraiment mal de l'avoir entraîné dans cette histoire. Il n'aurait jamais pensé que des trolls s'étaient installés dans les parages et encore moins qu'ils les croiseraient. Il s'était baladé tellement de fois dans ces bois... Ces incidents devaient dater de peu de temps. Malgré lui, il se sentit trembler. Le froid, la fatigue, cette douleur sourde dans sa tête qui ne cessait de tambouriner... Il ne se sentait pas très bien. Une plaie était ouverte au niveau de son front et des blessures entaillaient ses jambes et ses bras...

- Je suis désolé,
articula-t-il, j'aurais pas dû t'entrainer là-dedans, excuse-moi...

Le tonnerre éclata de nouveau et Jake eut un sursaut. Pendant un instant, il avait cru que les monstres étaient revenus. Ça ne tarderait pas. Le jeune homme avait bien envie de rassurer son ami, mais il n'était pas très rassuré pour sa part non-plus. Plus encore, il lui était difficile de s'y retrouver avec ce temps et la nuit qui avançait toujours. Où les avaient-ils emmenés ? Le Serpent-Cornu tenta de rassembler ses idées et de regarder autour d'eux. Dans un premier temps, ils devaient impérativement quitter les lieux, avant le retour de leurs geôliers.

- Viens, il faut qu'on se tire...


Et vite... car la terre se secouait de nouveau sous les pas des deux monstres. Dans leur état, les deux jeunes sorciers n'iraient pas bien loin. Jake attrapa sa baguette et la tendit devant lui. Cette fois, il était prêt. Prêt et en colère. Personne n'aimait le voir se mettre en colère et les trolls ne dérogeraient pas à cette règle. Douleur ou pas, son cerveau allait se remettre en marche et plus vite que ça ! Mais avant tout... peut-être devaient-ils se cacher ? Si Hugo ne le ramenait pas à la raison, peut-être seraient-ils de nouveau en danger ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Déc - 13:56
Invité
- Je suis désolé j'aurais pas dû t'entrainer là-dedans, excuse-moi...

-Je vais bien, Jake. Lui répondit-je en souriant légèrement.

Il n'avait pas l'air bien du tout le Jake. Cela dit, moi non plus en réalité. Au moins autant amoché que moi, il en avait pris sur la caboche aussi. On était d'ailleurs tout le deux tellement sur les nerfs que ce simple coup de tonnerre nous fit sursauter en choeur. Je regardais les alentours en me redressant sur mes deux pattes arrières. Sans lumière, à travers la pluie et la nuit, j'avais du mal à voir plus de deux pas devant moi... Mais allumer ma baguette maintenant serait sûrement trop risquée.

- Viens, il faut qu'on se tire...

-Oh doucement... Tu veux te faire tuer ou quoi? Lui murmurais-je alors que le sol tremblait de nouveau.

Lui attrapant à nouveau le bras, je l'entraînais de force avec moi dans le sens opposé des bruits de pas. Je crois qu'on a dû bien manquer de tomber une dizaine de fois sur le chemin. Jake avait eu la tête à l'envers pendant un moment, ça ne devait pas aider. Passant mon bras autour de sa taille pour le supporter et l'autre main sur sa poitrine pour l'empêcher de chuter, c'est faiblement que nous arrivions devant l'entrée d'une espèce de petite grotte cachée dans les montagnes. Elle n'était pas bien profonde mais, au moins, on serait à l'abri de la pluie et du vent froid.

Les trolls n'étaient néanmoins pas très loin de là où on était et je crois qu'en passant, j'ai oublié de ramasser le sac de crottin qu'on était venu chercher à la base : Il était resté près de l'arbre où on avait été ligotés... Mais je vous avouerais que sur l'instant, j'ai plus pensé à nos vies qu'au sac de crottes.

-Ils... Ils finiront par partir... Lui dit-je en lui frottant les bras pour le réchauffer.

J'étais moi-même en train de tomber malade. J'avais froid, j'étais trempé, j'avais une odeur désagréable sur moi et l'eau ne faisait qu'aggraver le sang qui avait repeint une partie de mon front. Tremblotant j'espérais ne pas montrer à Jake à quel point j'étais pourtant terrifié par la situation. Demain, le réveil serait très dur. ... Si lendemain il y avait.

-Je suis désolé... Je suis trop faible pour nous sauver tous les deux... Dit-je d'une voix tremblante, en m'asseyant à côté de lui, l'air coupable sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Déc - 1:33
Invité
Malgré sa volonté de ne pas céder, Jake ne put pas faire autrement qu'écouter son ami. Avec ses jambes vacillantes et sa vue troublée, il n'était pas en état de venir à bout de deux trolls. C'était déjà compliqué en étant en bonne santé, alors dans son état. Abaissant sa baguette pour la ranger, le jeune homme hocha la tête et suivit le mouvement de son ami sans protester. Derrière eux, les pas pesants de leurs geôliers revenaient. Ils auraient tôt fait de constater leur absence et ne tarderaient pas à les poursuivre. À moins qu'ils n'abandonnent pour cette nuit ?

Les deux élèves traversèrent les bois en titubant et manquant s'effondrer au sol plusieurs fois. Jake avait du mal à avancer, bien qu'il se fasse violence pour y parvenir. Hugo le soutenait de son mieux, même si la tâche n'était pas aisée. Le jeune homme avait une furieuse envie de dormir. Il n'y pouvait rien. L'eau de pluie engouffrée dans ses vêtements le faisait frissonner des pieds à la tête. La fatigue l'envahissait et il se doutait bien que son ami était dans le même cas. Cette situation était devenue bien trop dangereuse pour ce qu'ils étaient venus faire dans les bois. D'ailleurs, où était le sac qu'il transportait ? S'ils l'avaient oublié là-bas, alors ils aurait pris tous ces risques pour rien !

Le Serpent-Cornu se laissa choir dans la petite grotte que Hugo leur avait déniché. Il avait froid. Ses dents claquaient et des tremblements agitaient son corps. Ses yeux se levèrent lentement vers son meilleur ami, tandis que ce dernier lui frottait gentiment les bras pour le réchauffer et s'asseyait à côté de lui. Malgré l'eau dégoulinant de ses cheveux, Jake se recroquevilla dans son blouson comme si ça suffisait à faire cesser le malaise qui le tétanisait.

- T'en fais pas... souffla-t-il d'une voix quelque-peu éteinte. Ça va aller...

Pas tant que ça en vérité. Les paupières du jeune homme se fermaient progressivement. Il avait sommeil, il ne pensait plus qu'à ça. Sa tête se posa doucement contre l'épaule de Hugo. Il avait besoin de dormir... Rien qu'un peu...
Il perdit connaissance.

Dehors, l'orage continuait de sévir. Des éclairs zébraient le ciel derrière les arbres et la pluie ne cessait de tomber. Le son de pas pesants se firent entendre par dessus le son du tonnerre. Des pieds de trolls martelaient le sol et le faisaient trembler sans s'en soucier. Tous deux avançaient entre les arbres en reniflant l'air. Difficile de repérer la moindre proie avec cette odeur d'humidité. Leurs masses trainaient derrière eux, traçant un sillage de boue en guise de piste. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que les monstres étaient acharnés. Le fait que l'un des leurs ait été chassé d'Ilvermorny sans ménagement, n'était sans doute pas innocent quant à cet acharnement.

Une énorme main se posa sur les rochers surplombant la grotte où les deux garçons étaient cachés. La trollesse renifla l'air, cherchant à trouver leurs proies égarées. Le second troll donna un coup rageur dans la terre avec sa masse. Leurs grognements se firent entendre. Ils avaient encore du mal à trouver, mais pour combien de temps ? Tous deux étaient suffisamment proches de la cachette improvisée pour trouver les deux fuyards au moindre bruit suspect. Plus encore, la piste finirait bien par leur revenir. La bedaine grisâtre de la trollesse se dessina à l'entrée de la grotte, signe qu'ils se rapprochaient toujours plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Déc - 2:26
Invité
Un soupire m'échappa quand Jake s'évanouis une nouvelle fois. Esquissant un sourire pincé et angoissé, je m'inquiétais beaucoup pour mon meilleur ami. Ca va aller, hein? Oui, bien sûr, si on ne prenait pas en compte la pluie, la nuit, le froid, les trolls... Ouais, une promenade de santé quoi. Posant à mon tour ma tête sur la sienne, je réfléchissais comment nous sortir de là. Pour le coup... Et ce qui m'étonnait beaucoup d'ailleurs, j'étais le seul encore à peu près debout. Malheureusement, je n'avais pas vraiment la force nécessaire pour le porter longtemps...

Un sursaut m'échappa quand j'aperçus la grosse trollesse passé et même s'arrêter devant l'entrée de la grotte où on était caché. Me laissant aller à la panique pendant quelques secondes je serais Jake contre moi en fermant les yeux, mort de peur et tremblant comme face à un épouvantard. Réveille toi, Jake, réveille toi s'il te plait...

Mais Jake ne se réveillait pas encore...

Et moi j'étais tout seul...

Observant ma baguette, je me maudissais d'être aussi nul en sortilèges ! A quoi ça servait d'être un sorcier bon sang si on ne pouvait même pas utiliser la magie correctement? Le désespoir me prit la gorge et c'est la respiration saccader autant par le froid qui me faisait mal, l'inquiétude qui me rongeais au sujet de mon meilleur ami et ma propre sécurité, que j'eus une idée. Une idée, qui allait peut-être nous faire tuer... Mais de toute façon, les trolls allaient forcément finir par nous trouver là. Et nous tuer pour de bon.

-Avis... Dit-je d'une voix concentrée et faible.

Bang.

Le monstre se pencha au ralentit alors que ma baguette éparpillait son oeuvre dans toute la grotte. Les oiseaux bruyants volèrent en dehors de cette dernière, gazouillant joyeusement autour de la bête. Je ne penses pas qu'elle ait eue le temps de nous voir. Et même si cela avait été le cas, le spectacle des oiseaux lui tournant autour de la tête à vitesse folle suffit à la faire reculer en grognant davantage.

Ni une, ni deux, je me relevais, profitant que la grande madame soit occupé à chasser les zozios -qui n'allaient pas rester longtemps au-dessus de sa tête-, un peu titubant, j'attrapais sans ménagement le Jake, essayant de le caler sur mon dos du mieux que je pouvais. C'est dans un soupire de douleur que je pris mon élan pour tenter une course contre la montre et redescendre la forêt alors que monsieur troll essayais lui aussi d'écraser mon sortilège avec sa grosse masse.

On dit que la peur donne de l'adrénaline...

Mais pour le coup, elle n'a pas duré longtemps...

A bout de souffle, j'avais les pieds qui s'emmêlaient et il suffit d'un malheureux cailloux caché dans le noir pour nous faire tomber tous les deux. Roulant dans la boue, je n'essayais même pas de ralentir ma chute tellement j'étais fatigué et mal en point.

Une violente douleur à la cheville me fit grimacer lorsque j'arrêtais enfin de dévaler la pente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Déc - 3:10
Invité
Cui cui, cui cui, cui cui !

Ces maudits oiseaux sortirent subitement de la petite grotte que la trollesse s'apprêtait à visiter. Comme si ça ne suffisait pas, ces derniers voletaient joyeusement autour de son crâne, mais sans pour autant l'attaquer. Cela dit, leurs gazouillis étaient horriblement énervants et elle n'entendait pas se laisser impressionner ! Effectivement, elle ne remarqua pas les deux adolescents en train de s'échapper. Ces satanés volatiles ne cessaient d'aller et venir autour d'elle, lui faisant perdre l'équilibre, faisant loucher ses yeux et provoquant de malheureux réflexes. La monstresse voulut les saisir au vol, mais sa main énorme se referma sur du vide lorsqu'elle ouvrit enfin les doigts pour y voir plus clair. Un grognement de dépit lui échappa et elle poursuivit son œuvre. À force d'acharnement, sans doute allait-elle réussir à les attraper et ces bestioles serviraient de garniture pour leur repas de ce soir !

Nous parlions de réflexe malheureux ? Son compagnon, penaud de la voir se débattre et manquer s'effondrer en tournant sur elle-même, se rapprocha en posant son énorme index sur sa lèvre inférieure. Il lui fallait pas mal de temps pour réaliser les choses, d'habitude, mais là, ça dépassait tout. Ces petits oiseaux étaient en train de tournoyer autour de la trollesse sans répit. Ils étaient plutôt jolis, mais elle avait l'air en mauvais posture. Un jour, l'un de ses anciens plats tentant de le combattre, avait jadis dit "aux grands maux, les grands remèdes". C'était avant de finir en bouillie sous sa masse. Le troll se gratta la tête : il avait mis du temps à comprendre ce que ça voulait dire... d'ailleurs il n'y comprenait toujours rien. Pour les grands remèdes, il avait toujours la solution.

Le troll leva sa massue et l'écrasa de toutes ses forces sur le crâne de sa compagne... qui s'effondra sur le sol, complètement inerte. Voilà : à plus d'oiseaux maintenant ! Hé hé, oups. Le monstre leur fit coucou de la main en les voyant partir et disparaître entre les arbres. Jolis petits oiseaux... Nouveau grattage de tête. Il avait l'impression d'oublier quelque-chose d'important.

Un mouvement attira son attention, du coin de l’œil. Une frêle silhouette venait de s'écrouler littéralement sur le sol trempé. Les pas du troll le conduisirent tout naturellement vers cette dernière. Un rugissement plus tard, le voilà qui surplombait ce pauvre Hugo, étendu à terre. Le dîner ! Voilà ce que le troll avait failli oublier ! Devait-il attraper cette chose minuscule maintenant ? Il hésita un petit instant, puis décida qu'un nouveau remède devait être utilisé pour calmer la bestiole un peu trop nerveuse. Le troll leva sa masse au-dessus du garçon et l'abattit de toutes ses forces !

- Protego !

La massue percuta le bouclier qui entourait Hugo de plein fouet. Le troll perdit l'équilibre et manqua tomber à la renverse sous le contre coup de sa propre force. Hébété, le monstre était toujours sur le point de basculer et tourna un regard incrédule vers le second vers de terre qui se tenait debout tant bien que mal non-loin de lui.

Baguette en main, Jake luttait pour tenir sur ses deux jambes. Le froid de la terre et la chute avaient eu le mérite de le réveiller un bon coup, sans compter les rugissements et le cri de panique de son ami. Le bois de noisetier de son arme émettait une lueur blanche sinistre, prouvant que son propriétaire échappait au calme. Cette fois, il en avait vraiment assez et une lueur farouche brûlait dans ses prunelles brunes.

- Everte Statim !

Le sort atteignit sa cible dans un claquement sourd et acheva de l'envoyer au sol. Un troll en train de chuter, c'était une meilleure occasion qu'essayer de le renverser. Une pichenette et son élan le mit sur le dos comme une vieille tortue brinquebalante. La terre trembla sous l'impact. Il faudrait l'immobiliser et les deux garçons n'auraient plus qu'à préparer leur fuite, une bonne fois pour toute.

Rappel des sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 29 Déc - 13:27
Invité
Je m'étais redressé en position assise, tenant ma cheville entre mes mains, essayant de ne pas hurler sous le choc de la douleur. Ah ce que j'en avais marre ! J'avais froid, j'avais déjà vomis trois fois et je pissais le sang, sans rien arranger, toujours la pluie, le tonnerre et les trolls qui...

-NON ! Avais-je hurlé en me protégeant le visage de mes deux bras, alors que la masse fendait l'air de son poids.

- Protego ! Everte Statim !

Me retournant instinctivement vers la voix, j'étais soulagé de voir mon meilleur ami debout. Et le troll à terre. Lâchant un rire nerveux, je ne savais plus si je devais exploser de joie ou me mettre à pleurer.

-Aide moi ! Lui demandais-je en levant les bras vers lui.

M'agrippant à Jake pour me relever, je passais un bras autour de son cou pour m'appuyer et pouvoir marcher. Je grimaçais une nouvelle fois sous la douleur, tendis qu'un vent froid hurlait de nouveau dans les arbres, laissant échapper quelques rayons de lunes pour nous éclairer le chemin.

-TERRENDOSQUE ! Lançais-je à mon tour alors que monsieur troll essayais de se relever.

Une espèce de lueur jaune orangé apparût alors entre les arbres. Cette dernière flottait en mouvement, s'approchant toujours plus du troll, qui ma foi m'avait l'air bien tétaniser. Alors, les trolls ont peur du soleil, n'est-ce pas?

-Ah, regarde ça, il n'arrive même plus à bouger ! Bien fait. Murmurais-je alors que nous avancions pour retrouver le camp des trolls.

Comment ça suicidaires? Un peu, je vous l'accorde. On aurait pu fuir directement sans prendre de risques... Mais après tout, on était venu ici pour une bonne raison, rentrer en ayant subi tout ça, sans le butin, je crois qu'on l'aurait eu mauvaise demain. Attrapant le sac de crottin sans réellement s'arrêter, on traçait le plus vite possible vers la sortie.

Et vous savez le plus drôle dans l'histoire?

J'avais plus peur de me faire renvoyer que de me faire tuer par les trolls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 30 Déc - 2:09
Invité
Jake avait boitillé jusqu'à Hugo pour le soutenir, fermant les yeux lorsque la lumière s'était manifestée entre les arbres. Ce semblant de soleil eut l'effet escompté et le troll se tétanisa au début, ne sachant plus du tout où se mettre. Puis, au bout de quelques longues secondes, il se précipita sur le côté pour y échapper en poussant un glapissement terrifié. Il finirait cependant par se rendre compte que tout ceci n'était qu'une illusion, il fallait donc se dépêcher. Le sol trembla en se calmant au fur et à mesure que le monstre s'éloignait.

- Bien joué ! félicita Jake avec un sourire fatigué.

Les deux compagnons d'aventure tournèrent alors les talons et se soutinrent de leur mieux pour avancer. Le Serpent-Cornu avait dans l'idée de retourner près du camp des trolls pour récupérer leur bien, mais Hugo avait visiblement décidé de cela bien avant qu'il n'en fasse part. Il n'était pas question de trainer davantage dans cette forêt et ils auraient encore au moins une bonne heure de trajet pour rentrer. Ils allaient devoir se dépêcher. Dans leur état, autant dire que ce ne serait pas facile du tout.

Le jeune homme se sentait toujours nauséeux et sa tête tournait. Il avait vraiment besoin de voir un médecin et son ami n'était pas en meilleur état. Hugo boitait horriblement. Peut-être avait-il la cheville foulée, ou pire ? La chute n'avait pas été agréable, sans doute s'était-il heurté à quelque-chose. Cela dit, une fois l'objet de leur petite quête récupéré, il ne leur restait plus qu'à tenter de rentrer en un seul morceau. Ce n'était pas encore gagné : les bois ne contenaient pas seulement des trolls, malheureusement.

Jake n'eut pas le cœur à trop bavarder durant le trajet du retour. Il leur fallut faire de gros efforts pour ne pas tomber à la renverse plusieurs fois. Quant au jeune sorcier, il était devenu difficile de supporter le poids de son ami, malgré la petite masse qu'il pouvait constituer. Avec la fatigue, toute charge pouvait devenir très lourde. Lui même ne devait pas l'aider à avancer sans se faire mal. Les obstacles étaient nombreux dans cet environnement. Le froid et l'humidité n'aidaient pas non-plus à vivre cette expérience sans anicroche. Heureusement, la pluie finit par cesser de tomber en trombes dès l'instant où les lueurs d'Ilvermorny se dessinèrent à l'horizon.

Plus que quelques mètres et ils atteindraient enfin le château... La pire idée de la soirée. S'ils rentraient dans cet état, ils risquaient vraiment d'avoir des ennuis. Jake s'immobilisa quelques instants. Non, il allait avoir de conseils avant tout et de prévenir aussi quelqu'un, par rapport à cette histoire de trolls. Le personnel de l'école devait absolument être au courant que ces deux monstres sévissaient non-loin de l'établissement et que d'autres visites pouvaient avoir lieu. Tandis que les deux garçons progressaient dans les jardins, le jeune homme indiqua la cabane de Daniel Brock.

- Il va pouvoir nous aider, assura-t-il.

Non seulement pourraient-ils lui remettre ce qu'ils étaient allés chercher, mais en plus le jardinier saurait écouter et leur donner un conseil pour ne pas se faire renvoyer. N'est-ce pas ? Jake y croyait vraiment en tout cas. Ils ne pouvaient entrer tout de suite et se risquer à tomber sur un professeur, ou pire, sur la Directrice en personne.

- Allez, encore un effort, encouragea-t-il Hugo en le soutenant sur les quelques mètres qu'il restait à parcourir.

La vue du Serpent-Cornu se troubla de nouveau dès qu'ils furent devant la porte. Il eut d'ailleurs tout juste le temps de toquer que ses genoux flanchèrent et qu'ils basculèrent tous les deux au sol. Daniel allait sûrement leur passer un savon, mais sans lui, c'était fichu. Au moins avaient-ils ramené l'engrais avant le levé du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Le Jardin lunaire :: La Forêt-
Sauter vers: