:: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: Le petit jardin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ah de la morve de troll...

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
120/150  (120/150)
icône :
Citation : Apprendre pour apprendre ? Oui c'est intéressant... Mais ce qui me plaît le plus c'est découvrir des choses que personnes n'osent aborder... On nous gave de bouquins mielleux qui feront de nous des balourds empotés. Moi je veux le savoir, je veux la puissance et je l'obtiendrai. Qu'importe le prix à payer.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes
Wayat Macnish
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Lun 26 Déc - 2:35
Wayat Macnish

Ah et bien
bravo



Voltigeante, brillante, agitée, dansant comme une faux sous les nuques décharnées de ses victimes, la baguette de Wayat s'impatientait face à l'immense tableau recensant le travail à effectuer. Slalomant entre ses doigts comme une pièce de monnaie, le bout de bois affamé n'espérait qu'une chose : que son choix se fasse et vite. La ressaisissant comme un poignard affuté, le jeune sorcier marqua son nom sur l'une des nombreuses fiches : enflammées et incandescentes, ses initiales tatouaient avec ardeur le tableau rayé, méticuleux dans son geste, il ajoutait également celles d'un autre individu.

Si l'envie démesurée de se frotter à l'une des créatures les plus massives lui titillait les papilles, il savourerait ce repas avec l'hôte de ses plus grandes névroses : Warren Lynch. Si les potions n'avaient pour lui aucun secret, il rendait également grâce à ses talents de duéliste, maniant avec agilité et témérité nombres de sortilèges. Qui de mieux que cet éternel camarade pour l'accompagner maltraiter un troll ?

Des bruits de pas las mais dans une allure certaine, le regard fixe et l'esquisse aux lèvres, retentissaient au travers de ce large couloir menant jusqu'aux chambres communes. La Maison des Serpents n'avaient rien à envier aux autres et jusqu'ici, personne n'avait encore osé fouler le sol pour y semer la zizanie : la peur certaine de tomber sur quelques étudiants insomniaques devait ôter toutes idées d'intrusions nocturnes. Montant les escaliers il finit par tomber sur la personne tant recherchée :

« Ah tient Warren, j'étais sûr de te trouver là... » le jeune garçon continua de s'approcher. « Tu te souviens, je t'avais dit que je nous inscrirai à l'une des tâches qu'Holloway assigne aux étudiants ? » Son regard se leva au plafond. « Je t'en avais parlé au moins ? Je sais plus... »

Marquant une courte pause, il peinait à se remémorer une telle conversation avec son ami. Pourtant sûr de lui dans l'âme, il préféra écourter sa subite apparition et entraîner Warren avec lui : posant sa main sur son épaule presque tendue, les corps des deux jeunes hommes s'engagèrent dans une danse enivrante. Distordant l'espace, leurs visages se mêlèrent, leurs bras s'allongèrent pour se tresser les uns aux autres, leurs corps entiers furent comme aspirer dans l'épicentre de ce qui semblait être un trou noir finissant par complètement disparaître. Le schéma inverse se reproduit à quelques secondes d'intervalles et voilà que les deux âmes tantôt mélangées en un seul être, retrouvaient chacune leur place dans la chair familière et chérie qu'étaient les deux jeunes sorciers.

Transplaner possédait bien des avantages et notamment celui d'être rarement en retard. Pour les plus flemmards c'était là le moyen le plus sûr de dépenser peu d'énergie, pour les plus stressés c'était le moyen d'arriver bien trop en avance et pour les plus occupés, c'était le moyen de faire cent choses à la fois.

Arrivés dans le petit jardin bordant l'immense bibliothèque, Wayat continua de songer s'il avait averti son camarade d'une telle aventure. Des sortes de râles mélangés à des grognements extirpèrent le jeune garçon de ses pensées. Le troll était là, à quelques mètres, face à un immense mur de roche, perdu, comme épuisé, il titubait à droite puis à gauche, tenant dans sa main droite un immense gourdin qu'il laissait trainer au sol tandis que la gauche étouffait un arbuste déraciné. Les deux amis, à découverts, pouvaient déjà admirer l'étendue des dégâts : ce si beau jardin, pourtant merveilleusement bien entretenu par Mr Brock, était complètement saccagé. D'immenses traces de pieds creusées la pelouse, des troncs d'arbres déchiquetés, des feuilles mortes tapissaient le sol, le petit muret déplorait un immense trou et le bassin à poissochiens était vidé...

Wayat applaudit le bel effort de tout détruire. Un claquement sourd retentit et attira, nécessairement, le regard du troll. Un grognement plus féroce retentit à la simple vue des sorciers, surpris, le garçon saisit sa baguette. Déployant une étonnante brutalité, le monstre lança l'arbuste sur eux et dans un mouvement sec mais sûr, suivit d'un vif « Protego », la plante se heurta au bouclier pour lamentablement échouer à leurs pieds. Tournant lentement sa tête vers Warren, il se rendit immédiatement compte de l'énorme erreur qu'il venait de commettre.

« Ne dis rien... je sais... » avoua-t-il d'une voix consternée.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Lun 26 Déc - 21:45
Warren Lynch
Rester calme, il fallait absolument rester calme. L'examen de pratique avancée en potions magiques approchait, certes, mais Warren, potionniste dans l'âme, avait toutes ses chances de réussir. L'élixir éternel ? Il en connaissait tous les secrets. L'antidote de la Gorgée de Désenflage ? Du gâteau pour Sombral comme dirait Holloway, de même pour les potions de beauté. Oh, il n'y avait aucune raison de paniquer, le jeune homme avait les connaissances requises pour un étudiant de huitième année. Malgré toutes ses bonnes expériences, toutes les remarques excellentes du professeur Cunningham, toutes les bonnes notes à son actif, il faisait les cent pas dans la salle commune des serpents, la mine inquiète, les sourcils froncés, le regard fixé sur le tapis en peau de dragon. Et si le jury décidait d'inverser la liste à réviser, fallait-il revoir la préparation du sérum de vérité ou les nombreux ingrédients de l'élixir de Longue Vie ? Perturbé par les mille et unes questions qui coulaient dans son cerveau en torrent de lave, il inspira un grand coup avant d'entendre un bruit dans l'escalier.

À sa plus grande surprise, comme si le poids de ses angoisses s'extirpaient de son esprit par le baiser d'un détraqueur, Wayat, son éternel camarade, fit son apparition d'un air enjoué. Inondé d'une puissante joie ineffable, Warren goba sans s'en rendre compte le moindre de ses mots. « Tu m'en as parlé, oui, mais... Tu ne m'as pas dit ce que c'était... Et puis... Tu tombes à pic » fit-il un léger sourire aux lèvres. Il se laissa alors emporter dans ses bras, poussant un soupir de relâchement dans l'espace-temps qui séparait la salle commune du jardin de la bibliothèque ISJS, acronyme pour les noms Isolt Sayre James Steward.

Jamais, même en rêve, rien d'aussi improbable ne s'était présenté à ses yeux ; un troll massif se pointait dans le jardin, probablement venue des rivières ou des hautes montagnes, vêtu d'un simple tissu au niveau de ses parties génitales, une peau verdâtre, trouée, salie par la boue, un épais gourdin trainant à ses pieds, une flore déchiquetée par des gestes brusques et lourds de conséquences. Un spectacle grandiose et macabre à la fois, une œuvre d'art burlesque, un vrai carnage. Warren ne portait pas les trolls dans son cœur, et ça se voyait : il fit une grimace en tirant sur la veste de son ami. Mais quelle était-donc cette nouvelle idée farfelue de Macnish ? Ce dernier a toujours eu cette exceptionnelle capacité à le surprendre et à l'extirper de ses soucis du quotidien. La présente scène rendait son examen de potions totalement risible, voir insignifiant. Soulagé d'un poids, voilà qu'un autre lui tombait dessus telle une épée de Damoclès. Bon, cette fois, il n'était pas seul et la quête s'annonçait riche en sensations fortes.  Wayat était à ses côtés et tout allait se passer pour le mieux, n'est-ce pas ?

Avant même qu'il puisse lui demander la marche à suivre ou des explications sur le pourquoi du comment, comme ils avaient l'habitude de faire lors des précédentes missions, il se contenta de pousser un hoquet de surprise. Le troll, manifestement agacé par la présence des deux garçons, déracina ni une ni deux avec force un arbuste de la taille d'une grande cabane avant de leur flanquer dessus. Mais ce fut sans compter la vivacité exemplaire de Wayat qui, dans la plus grande des légèretés, les recouvrèrent d'un enchantement sphérique, nitescent et opaque à la fois.

« Par la vulve d'une goule, bien joué ! » fit-il en écarquillant les yeux.

Warren resta admiratif face à la vivacité de son camarade. Rapides, légers et vifs à la fois, ses gestes étaient d'une précision remarquable lors de duels acharnés ou d'épreuves abracadabrantes. Il l'appréciait aussi pour sa ruse, ses capacités d'analyse et son sens de l'orientation ; tous deux se complétaient et ne rataient pas un seul moment pour apprendre l'un de l'autre. Maléfices, techniques de contre-attaque, tactiques de diversion et sortilèges informulés, ils n'hésitaient pas à partager leurs expériences, allant jusqu'à tenir ensemble un grimoire commun, caché dans une pièce secrète, qui retraçait toutes leurs trouvailles. Quand ils le pouvaient, ceci nécessitant de lourdes préparations, ils combinaient leurs deux passions respectives, les potions et les runes magiques, notamment lorsqu'ils résolurent, en sixième année, l'énigme complexe du Sphinx posté à l'entrée du Mont Greylock depuis les années 600.

« Mais t'as quand même failli nous tuer... » dit-il sur un ton dramatique avant d'exploser de rire.

L'engouement pour la taquinerie était son péché mignon, si bien que, en esquissant un sourire des plus malicieux, il tira subitement le bras de son ami, l'obligeant à se diriger en direction de la bête, puis relâcha sa prise et se dissimula rapidement derrière le rocher le plus proche.

« Je veux te voir à l'oeuvre, Macnish ! Finalement, ton Protego n'était pas assez satisfaisant ! Montre moi ce que tu as dans le ventre ! »

La tête satisfaite et le buste du préfet d'Horned Serpent dépassait du rocher, tandis que son ami se trouvait seul entre les débris d'un arbuste déchiqueté et une terre remplie de cratères. Il tint tout de même sa baguette en bois d'If entre ses doigts, prêt à réagir au moindre pépin, ne comptant évidemment pas le laisser seul face à un troll de plus de quatre mètres. Seulement, avant même qu'il puisse profiter du spectacle burlesque d'un Wayat dépassé et surpris, il sentit un « CRAC » puis un souffle époustouflant le poussa à quelques mètres. Il se releva tant bien que mal, son sang coulant dans ses artères en flot de lave. Le troll venait de pulvériser, à l'aide de sa gourdin, le rocher derrière lequel il se cachait !

« WAYAT, WAYAT, TOUT VA BIEN ! WAYAT ? » toussota Warren.

Le dos courbé, la baguette en avant, il se faufila entre les décombres dues à l'impact, la vision brouillée par l'épaisse poussière qui dominait désormais le jardin. En même temps, quelle était cette sombre idée que de piéger son meilleur ami ? Il laissa échapper un petit rire nerveux puis souffla un léger « Reflo » en tournoyant son poignet, puis se dissimula derrière le tronc d'un chêne.

Soudainement, un double de lui-même fit son apparition derrière un chêne voisin. Il lui esquissa un énorme sourire avant de s'échapper dans les décombres. Si tout se passait comme prévu, le double attirerait l'attention du troll afin de le désorienter puis avertirait Wayat de la présence de son meilleur ami de l'autre côté du jardin... Mais Wayat était-il en lieu sûr... ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
120/150  (120/150)
icône :
Citation : Apprendre pour apprendre ? Oui c'est intéressant... Mais ce qui me plaît le plus c'est découvrir des choses que personnes n'osent aborder... On nous gave de bouquins mielleux qui feront de nous des balourds empotés. Moi je veux le savoir, je veux la puissance et je l'obtiendrai. Qu'importe le prix à payer.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes
Wayat Macnish
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Mar 27 Déc - 16:37
Wayat Macnish

Ah et bien
bravo



Un bruit sourd, un goût amer de poussière dans la bouche, le regard vague et le visage sali, un corps engourdis et des difficultés notables pour se relever. Au loin, il entendait son prénom, incapable pour l'heure de manifester sa présence, il marmonnait faiblement que « tout allé bien ». Le choc fut intense, vif et cruel, placé à quelques centimètres de l'impact, Wayat put aisément sentir la caresse du gourdin effleurer ses vêtements tandis que l'onde le propulsa sans mal quelques mètres plus loin. Il saisit à nouveau sa baguette et posa les deux mains au sol, soulevant avec peine cette carcasse affaiblit, le gris si incandescent de sa chevelure arborait un brun terne et fade, mêlant salive et hémoglobine, il cracha se surplus de liquide empoisonnant ses papilles. Un pied à terre puis l'autre, il se relevait enfin.

« C'était pas ta meilleure idée non plus Warren... mais t'en fait pas je vais bien... » sa tête se tourna instinctivement vers le monstre toujours aussi grondant. « Par contre j'en connais un qui va regretter ce qu'il a fait... » marmonna-t-il tandis que son chignon, si vaillamment emmêlé se détacha, laissant pleuvoir quelques mèches sur ses épaules amaigries.

Un regard noir tatoua son faciès, sa main tenait fermement le manche en bois de son instrument de torture et bientôt il offrirait à son camarade un spectacle gratifiant. Wayat savait son meilleur ami indemne, sinon il n'apercevrait pas sa doublure cachée derrière le tronc d'un vieux chêne. Admirant la beauté du sortilège, il pouvait aisément apercevoir un filet semblable à du coton danser autour du corps de son ami. Identique à un voile intangible et langoureux, le reflo du potionniste s'était justement positionné pour surveiller le troll.

Faisant face à son ennemi, le jeune garçon perçait d'un regard austère les pupilles de son assaillant. Leur entrée en matière ressemblait davantage à une comédie, bien que risibles, les deux sorciers soumettraient ce démon à leur joug despotique.

Transplanant aussitôt, Wayat s'approcha dangereusement du troll. Ses bras se levèrent face au monstre, accompagné d'une étrange formule, il balança sa baguette à droite puis à gauche, jaillissant lentement du sol, une vitre sans teint grandissante, s'interposait volontairement entre les deux combattants. Un miroir, aussi large que grand, reflétait sans mal l'aspect répugnant et verdâtre de la chose. Interloquait, il poussa un puissant râle qui raisonna dans l'enceinte d'Ilvermorny.

« Regarde ça Warren, il voit son reflet pour la première fois et il se trouve aussi moche que gros ah ah ! » ses mains continuaient une étrange chorégraphie comme pour maintenir en place le maléfice, voguant de bas en haut. « Bombarda Maxima ! » scanda-t-il subitement.

Pointant sa baguette sur le visage du troll, le bout s'illumina brièvement puis fit éclater, dans un chaos ravageur, l'immense miroir. Soufflé par la puissance du sortilège, les débris de verre heurtèrent puis taillèrent le corps épais et gras du monstre. Se protégeant de l'assaut, le monstre porta son bras à son visage qui, à nu, accueillait les pointes aiguisées et tranchantes de quelques débris. Quelques gouttes couleur olive perlaient le long de son corps, reculant comme pour fuir la bataille, le démon s'emmêla les pieds sur un tronc tantôt brisé. Glissant, son fessier épousa le sol.

La bataille n'était pas terminée, loin de là. Se relevant et saisissant une épaisse roche, le troll entra dans une furie démoniaque, lançant tout ce qu'il avait sous la main : tronc, roche, arbuste, motte de terre... Redressant sa carcasse gélatineuse, l'écume aux lèvres, le nez dégoulinant de morve, le corps ensanglanté par de superficielles coupures, il balança son bras en arrière avant de jeter avec une force titanesque son gourdin.

« AHH ! » s'étonna le garçon qui balança son corps sur le côté pour éviter l'assaut.

Rampant à vive allure jusque derrière un muret, le souffle coupé, il réfléchissait à un moyen efficace et rapide d'en venir à bout. Warren, toujours aux aguets, attendait sûrement le moment opportun pour agir. Adossait contre la pierre, il reprenait sa respiration. Pas le temps de réfléchir, le troll se lança dans une course folle pour récupérer son arme et piétiner le jeune sorcier. Sortant de sa cachette à temps, le pied du monstre brisa la pierre et poussa à quelques mètres le Serpent. Mordant une fois encore la poussière, l'estomac de Wayat se retourna lorsque sa bouche, entre-ouverte, caressa du bout des lèvres la boue gluante sur laquelle il gisait.

Sonné, son corps ressentait chaque vibration faisant gronder le sol. Le troll se rapprochait de lui, furieux, enragé. Levant son immense talon verdâtre et boueux juste au dessus du visage du garçon, il le laissa retomber et le piétina...

« Ah mon dieu je suis coincé entre les orteils d'un vieux troll qui chlingue... WARREN ! Sort moi de là sinon je vais choper une mycose de la tête à cause de ses ongles dégueulasses ! »

S'il était improbable de survivre à ça, Wayat pouvait remercier sa bonne étoile. Le terrain, trop boueux, gélatineux, amortit grandement le choc, enfonçant et le pied et le garçon dans la terre. Peut-être avait-il quelques côtés fêlées, mais l'adrénaline de l'instant l'empêchait, pour l'heure, de ressentir ce type de douleur. La chance était au rendez-vous et plus jamais le jeune homme ne maudirait un terrain gluant, un sable mouvant ou quoique ce soit ayant rapport avec dame nature : aujourd'hui cela lui avait sauvé la vie.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Mer 28 Déc - 16:43
Warren Lynch
Le jardin de la bibliothèque, habituellement apprécié pour son environnement apaisant ; ses murailles disparues sous un rideau de fleurs luxuriantes,  ses nobles statues que l'oeil aime à caresser, ses fontaines taillées en pierre précieuse, ses chemins dessinés par des haies aux formes animales, se transformait en un véritable champ de guerre, une scène sombre, le chaos dans sa plus grande horreur. En première ligne, Wayat menait une lourde bataille, suivi dans ses moindres faits et gestes par le reflet de son meilleur ami qui tentait d'attirer l'attention de la bête furieuse.

Des explosions retentirent dans les tous sens, formant des cratères dans le sol retourné, et Warren, jusque là réfugié derrière le tronc d'un vieux chêne, sortit de sa cachette afin de porter secours à son ami. La tâche s'avéra difficile lorsque le miroir explosa, car des débris de verre catapultèrent dans tous les sens à la vitesse d'une balle de fusil, l'obligeant à se baisser, à ramper puis à effectuer des mouvements de torsion afin de les éviter. Ça ne faisait aucun doute, la ruse de Wayat fonctionnait à merveille, mais la colère monstrueuse du troll des montagnes l'obligea  à tout arracher sur son passage ; statues en marbre, rochers, arbustes, plantes, caisses de rangement.

On n'entendait plus que le trépignement de ses pieds affreux et gigantesques, le grognement haletant de sa poitrine lacérée et l'hurlement de Wayat. Puis un silence morne s'établit. Un silence lourd, pesant. Le temps d'un instant, le monde s'arrêta de fonctionner. À quoi jouait le troll ? Son objectif était-it de tuer le jeune homme ? Le sang du préfet ne fit qu'un tour et, dans un mouvement de panique, il courut en leur direction, le visage rougi par un mélange de colère, d'adrénaline et de peur. Mais lorsqu'il entendit son ami vociférer des insultes à l'encontre de son agresseur, son cœur se relâcha, la pression redescendant quelque peu, mais pas assez pour se calmer.  

« WAYAT ! J'ai cru que tu allais mourir, tu tiens le coup ? » demanda t-il la voix ébranlée avant de tendre son bras vers le haut, prêt à donner une leçon de vie à la bête. « Toi, tu vas arrêter de le piétinner, sale vulve de véracrasse !

Ni une ni deux, tandis que son reflet grimpait sur sa jambe dans le but d'atteindre ses yeux pour les  arracher, Warren ferma les siens et prononça quelques paroles inaudibles, puis fit danser ses bras du haut vers le bas avant de viser avec férocité les lianes et plantes grimpantes qui jonchaient le terrain. Au même moment que les lianes, semblables à celles du filet du diable, se multiplièrent et poussèrent à vive allure, Warren se plaça derrière le troll et hurla en visant : « FERA PLANTARUM ! »

Concentré sur sa nuque de ses yeux sombres, comme s'il avait envie qu'elle se brise de la même manière que les rochers,  il sentit une puissance ineffable, comme si Mère Nature était sous ses commandes. Sous l'effet du maléfice, les lianes sur-développées s’entortillèrent alors sur les jambes, le sexe,  le torse puis la nuque du troll avant de se serrer très fort. D'un mouvement sec, Warren donna un coup de poing en avant en serrant fermement sa baguette puis fit un un bref mouvement de recul, obligeant les plantes à rejoindre ses pieds.

Sous la force des lianes, le troll vacilla quelques instants avant de tomber complètement à la renverse, le jeune homme prenant soin d'éviter de se faire écraser à son tour.

« Tu ne t'attaques plus jamais comme ça à mon meilleur ami ! » vociféra t-il en trainant le troll par la nuque, un long filet de liane accrochée au bout de sa baguette magique.

De l'autre côté, son reflo disparaissait sous un nuage évanescent tandis que Wayat était libéré.

« Wayat, viens te venger un peu ! »

L'objectif était-il donc de torturer la créature ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
120/150  (120/150)
icône :
Citation : Apprendre pour apprendre ? Oui c'est intéressant... Mais ce qui me plaît le plus c'est découvrir des choses que personnes n'osent aborder... On nous gave de bouquins mielleux qui feront de nous des balourds empotés. Moi je veux le savoir, je veux la puissance et je l'obtiendrai. Qu'importe le prix à payer.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes
Wayat Macnish
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Mer 28 Déc - 18:53
Wayat Macnish

Sombres
desseins



Le tentation, inébranlable, d'obscures intentions poussa Wayat à enfanter le désir de vengeance. Un visage fade, inexpressif, presque amical, enfantin, immaculé, assombris, sévère, pensif, cruel... Nombres de masques jonchaient son placard et le jeune garçon savait en jouir aisément.

Piégé comme un insignifiant invertébré sous la corne putréfiante du troll, son impuissance tissait des envies cataclysmiques de meurtres inavouées. Chaque fil si douloureusement fixait sur cette funeste toile, soufflait de morbides intentions, de cruelles pensées, des envies intarissables de peine et de désarroi. Comme secouru par la providence bienfaitrice que symbolisait Warren, le démon fut rapidement maîtrisait : piégé dans les griffes lacérantes de ronces et lianes si frénétiquement affamées de cette chair verdâtre, elles immobilisaient avec force et vigueur le géant. Inerte, enragé, blessé, son corps se retrouvait face contre terre et seul son regard ahurit pouvait prier le ciel pour qu'une clémence névrosée le libère du maléfice. C'était aussi inutile que risible.

S'échappant de sa prison de boue, le jeune garçon réussit à se défaire de l'emprise qu'exerçaient, malgré eux, les orteils du monstre. Ecœuré par la simple idée d'avoir si faiblement échoué, il essuya ses vêtements et rattacha sa longue chevelure maltraitée durant la bataille. Contournant le corps du troll, il se positionna aux côtés de son camarades qui tenait, dans une droiture et une rigueur exemplaire, cette gélatine grognante se retrouvant prête à déguster les pire atrocités. Sa nuque épousait merveilleusement bien ce collier de lianes qui, épaisses et robustes, rejoignaient l'extrémité de la baguette d'If.

« Beau travail Warren. » avoua-t-il dans un essoufflement « Crois bien qu'il se souviendra toute sa vie de nous ce gros tas immonde. » Il tenait fermement sa baguette en main et en approcha l'extrémité proche des yeux du géant. « Diffendo !! » cracha-t-il tandis que son poignet exécutait un mouvement sec et vif.

L'œil gauche du monstre s'ouvrit instantanément. Un râle de douleur retentit et glaça le sang de Wayat. Ses yeux, écarquillés, laissaient paraître une intense lueur morbide, empreinte d'une incandescente noirceur, ses pupilles se délectaient du châtiment infligeait. Un liquide opaque coulait lentement sur la joue du monstre tandis que son visage, crispé de douleur, arborait une mine des plus suppléante. Aucun de deux êtres ne parlaient la même langue pourtant, les sorciers pouvaient aisément comprendre les bruits inimitables du démon. Faire preuve de pitié ? Arrêter ? Le laisser s'en aller ? JAMAIS !

S'agenouillant contre le crâne dégarnis de la créature, Wayat y déposa soigneusement ses mains contre les tempes de leur nouveau jouet et susurra, dans un murmure :

« Tu te souviendras de nous, tu te souviendras de ne plus jamais mettre les pieds ici, tu n'agresseras plus jamais un sorcier et tu obéiras au doigt et à l'œil. Si un jour nos chemins se recroisent, garde ça en mémoire sale démon... »

Saisissant sa baguette comme un poignard, le jeune garçon tailla l'épaisse peau du monstre pour y déposer leurs initiales. A l'aide du maléfice « diffendo » le crâne chauve et souillé arborait fièrement les lettres « W.W ». D'autres cris, tout aussi intenses et tétanisant, sonnaient le glas assourdissant d'une torture inhumaine.

Se relevant, son regard croisa celui de son meilleur ami. D'épaisses perles cristallines roulaient le long des joues du troll, déplorant sans doute la perte de son œil gauche. Son camarade cautionnerait-il de telles pratiques ? Probablement. Après tout il lui envoya généreusement cette invitation.

Savourant fièrement sa vengeance, Wayat esquissa un léger sourire à son ami. Une funeste horizon laissait entre-percevoir un soleil noir se lever. Tournant le dos à leur trophée, il arbora une mine pensive : comment faire pour sortir cette chose du jardin ? Ni l'un ni l'autre ne possédaient la force nécessaire pour déplacer cette carcasse.

« Tu penses que tes lianes peuvent le trainer jusque dans la montagne Warren ? Où alors on empoisonne son esprit pour qu'il nous suive sagement ? Même si avec ce qu'on lui a fait, je doute qu'il se montre toujours aussi féroce... »

Son regard se perdait dans les hauteurs du ciel...

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/150  (100/150)
icône :
Citation : Sale curieux ! Tu veux te battre ?
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Une trentaine de centimètres, boif d'If et contient une écaille de dragon d'Egypte.
Spécialité : Potions magiques.
Préfet : Oui.
Warren Lynch
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Etudiant en 8ème année - Horned Serpent
Jeu 29 Déc - 23:47
Warren Lynch
Pour toutes les personnes présentes au plus profond de son cœur, Warren prenait des risques plus ou moins conséquents sans le moindre regret. Cette situation, dangereuse à la fois pour les deux sorciers, l'environnement, mais aussi pour le troll, les obligeaient à user de la force : c'était nécessaire. Ainsi, en étranglant la créature par la force des lianes, Wayat pu se libérer et le rejoindre. Fier de ce qu'il venait de faire, Warren ne pu s'empêcher de lui esquisser un large sourire. Mais, très vite, son sourire se transforma en une expression mêlant horreur et effarement. Wayat avait-il rien compris à son invitation ? Ne pouvait-il pas se contenter de quelques moqueries ? Etait-il véritablement en train de lui arracher un œil ?

Incrédule, il recula de quelques pas, affecté par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux ; coupures, râles, hurlements, une scène de torture avait lieue. Jusqu'à ce moment, il était question de défense, de prêter main forte, de secourir et d'aller dans le sens de la mission accordée par la directrice. Le troll, maîtrisé par la force des lianes et sonné par la chute, ne présentait plus de danger, ni pour les deux jeunes, ni pour la bâtisse. Quel était donc l'intérêt de lui arracher un œil si ce n'était de profiter d'une créature désormais vulnérable ?  Etait-ce nécessaire de lui retirer la vue au risque de le tuer ?  Le sortilège de coupe était particulièrement agressif et pouvait, au moindre faux mouvement, provoquer des dégâts gravissimes. Et s'il venait de déchirer les connexions de son cerveau par la puissance de son mouvement de poignet ?

Warren demeura silencieux, troublé et angoissé par l'ambiance morbide régnante, alors que son ami, lui, prenait un malin plaisir à user de sa baguette magique, susurrant des mots à faire glacer un phénix, le regard noirci par la haine. Il resta ainsi à fixer les larmes, le sang et la sueur du troll qui coulaient le long sa gueule, incapable de réagir ou ne serait-ce que de parler. Après tout, c'était trop tard. Le mal était fait. La vision brouillée par l'incompréhension, il ne fit même pas attention à la suite, bien plus étrange — son ami était en train de graver leurs initiales,  à la manière dont on l'inscrit sur les trophées de Quidditch mais cette fois sur la peau de son crâne.

Quand Wayat se retourna, le jeune homme eut l'impression de se faire découvrir. Remarquait-il son teint livide ? Il devait sûrement penser que c'était dû à tout ce chahut... Ou peut-être ne remarquait-il rien d'anormal ?  Terriblement mal à l'aise, Warren n'eut ni l'envie d'exprimer son sentiment, ni l'envie de lui demander les raisons de son acte. Oh non, il préféra faire comme si tout était absolument normal ; comme si arracher un œil puis graver des initiales sur peau étaient courant et absolument tolérés. Il tourna alors la tête en direction des hautes montagnes, vaguement intéressé par les propos de son ami.

« Oh oui oui, pas féroce... Il n'est plus féroce, oui... Oui tu as une excellente proposition, Wayat, on va charmer son esprit... » répondit-il avec difficulté.

Warren fit volte-face en évitant de croiser le regard de son ami, mal à l'aise à l'idée de croiser celui que l'on pourrait imaginer d'un puissant Mage Noir, puis prit une légère inspiration avant de prononcer  distinctement l'enchantement de séduction. Rapidement, une pluie d'étoiles roses s'abattit doucereusement sur la gueule tuméfiée du troll, s'infiltrant délicatement dans ses racines jusqu'aux cellules de sa minuscule cervelle. Ses muscles se relâchèrent, son expression paraissant moins douloureuse. L'enchantement avait pour avantage de faire effet très rapidement mais de manière éphémère. Il fallait donc faire vite.

Warren ponctua ce moment d'apaisement d'un léger « Finite » afin de dégager toutes les lianes du troll.  « C'est bon, on peut aller jusqu'aux montagnes, Wayat... Par contre, l'effet du sortilège dure une dizaine de minutes... Allons-y, hein ? » fit t-il en fixant la carcasse animée du troll qui se relevait à l'aide de ses grandes mains.

Le chemin lui parut long, très long, silencieux, macabre. Wayat marchait à ses côtés, toujours habité par cette lueur sombre et glaçante, suivi de près par le troll dont les perles cristallines ne cessaient de dégouliner le long de ses joues balafrées et tuméfiées. Après une quinzaine de minutes de marche, il fallu lancer une deuxième fois l'enchantement de séduction avant que le troll reprenne ses esprits. Et, une fois arrivés aux abords du territoire des trolls, le monstre fut libéré de l'enchantement et rejoignit, meurtri et blessé, ses confrères. Les jeunes sorciers disparurent ensuite entre les roches écaillées des montagnes avant de rejoindre la belle et merveilleuse école de sorcellerie Ilvermorny.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: Le petit jardin-
Sauter vers: