:: Le Château :: Les Tours :: La Tour de la Connaissance :: Sciences Occultes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours 1: Vieille magie et Malédictions

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Lun 21 Nov - 16:42
Mephisto L. Blackcrow
[Le cours se déroule un Lundi matin de 10h à 12h et nous sommes en Novembre.]

Liste des inscrits:
 

L'horloge au fond de la salle de classe indiquait 9h50, il restait donc dix minutes à Mephisto avant le début de son cours. Il avait expressément demandé à Holloway de n'avoir aucun cours dans le premier créneaux de 8h à 10h; premièrement parce que les élèves avaient tendance à terminer leur nuit et à ne pas écouter un traitre mot de ce qu'il racontait, ce qui dans sa matière pouvait se révéler passablement dangereux; et deuxièmement parce que lui même appréciait le fait de pouvoir prendre son temps le matin sans avoir à se lever aux aurores.

L'enseignant avait quitté ses quartiers pour se rendre à sa salle de cours avec un petit quart d'heure d'avance afin de contrôler une nouvelle fois que tout était en ordre. Comme il avait déjà tout préparer la veille, il n'avait plus grand chose à faire. La pièce n'était pas particulièrement grande, et, bien qu'elle soit largement éclairée par la lumière du jour qui filtrait à travers les fenêtres, il y régnait une ambiance tamisée surnaturelle. Quelques bureaux disposés en arc de cercle faisaient face à une petite estrade sur laquelle trônait celui de Mephisto. Au fond, une veille armoire d'aspect étrange en bois massif occupait une bonne partie du pan de mur entre diverses étagères sur les quelles se trouvaient exposés toutes sortes de bibelots et d'artefact, deux ou trois poupées vaudou, quelques idoles païennes et un certain nombre de bouquins.

Le ténébreux professeur sortit simplement une petite boite ouvragée contenant un talisman hindou qu'il plaça en évidence sur son bureau. Le bijou, représentant un œil, était en or avec un superbe rubis incrusté en son centre pour faire le globe. Le hasard avait voulu que l'artefact entre en sa possession quelques jours plus tôt et il s'était dit que cela ferait une parfaite introduction à la leçon d'aujourd'hui.

Comme il lui restait encore quelques minutes avant que la cloche ne sonne, le Lord s'installa confortablement à son fauteuil derrière son bureau. Appuyé sur le dossier, il se contenta de fixer l'horloge d'un regard impassible tout en tapotant machinalement l’extrémité de sa baguette magique sur la paume de sa main gauche, seul signe trahissant son impatience. A dix heures tapantes, il se leva et contourna son bureau pour aller ouvrir la porte d'un coup de baguette désinvolte afin de laisser entrer les étudiants déjà arrivés qui attendaient dehors.  

« Vous pouvez entrer. Installez vous en silence. »



[HJ: Je vous laisse deux semaines jusqu'au Dimanche 4 Décembre pour poster tranquillement votre arrivée en cours. Libre à vous d'interagir ou non avec Meph' ou de bavarder entre vous à vos risques et périls ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
130/150  (130/150)
icône :
Citation : Cours petit chaperon. Ta survie ne dépend que de ta vitesse, et de celle de ton Loup.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Pin / Épine du monstre du fleuve blanc / 34 cm / Peu Flexible
Spécialité : Sciences Occultes
Quidditch : Capitaine - Batteuse
Vitany Lockwood
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Lun 21 Nov - 22:27
Vitany Lockwood
Si le lundi matin, la plupart des élèves de la maison des Serpent Cornus avaient cours, ce n'était pas ton cas. Et si un matière figurait dans ton emplois du temps à ces heure trop tôt, tu ferais ton possible pour récupérer un retrouneur de temps pour y participer plus tard. Ton lundi matin t'étais réservé. Une fois que tu t'étais assurée que tous les élèves de ta maison avaient quitté les lieux, tu en profitais pour tester ta métamorphose. Il y a encore peu de temps, tu avais réussi à te démettre l'épaule. Par tu ne savais quel miracle, tu avais survécu à la douleur. De plus, tu ignorais si les gens en général connaissais ta situation d'animagus, et pour tout dire, tu t'en moquais bien. La seule chose qu'il te fallait, c'était du temps libre et seule pour t'entraîner.

Tu t'élanças alors, dans un bond tu vis tes bras se transformer en pattes, et alors que tu atterrissais plutôt lourdement à ton gout, tu fus assez heureuse de te rendre compte que, pour une fois, tu n'avais eu aucune douleur, aucun mal à te transformer. Les oreilles dressées sur ta tête, un bruit dans les dortoirs, tu reprends instantanément ta forme initiale, faisant mine de récupérer des affaires par terre. Tu relevas la tête. Personne ? De toutes façons il était temps d'aller à ton cours.

Tu pris avec toi un bouquin, ta baguette toujours sur toi, ainsi qu'une de tes poupée que tu étais en train de fabriquer. Tu espérais de tout coeur que le cours du jour porte sur ta culture. Tu te dépêchas alors d'atteindre les tours avant que dix heures ne sonne, tu savais que tu ne devais surtout pas arriver en retard à ce cours.

La porte s'ouvrit, les élèves s’engouffrèrent dans la salle de classe, tu étais l'une des dernière à arriver. Passant devant ton professeur, tu lui offris un doux sourire sincère, avant de poser les yeux sur l'artefact qui allait faire l'objet de votre cours. C'était un bien beau bijou, mais connaissant la matière enseignée, tu te doutais bien que ça n'allait pas s'arrêter là.

Tu allas t'asseoir à une place libre, ne t'attardant pas plus sur l'objet, les professeur Blackcrow allait sans aucun doute vous en parler au cours de la leçon. Tu attrapas ta poupée, continuant d'enrouler ton fil autour du squelette que tu avais créer, en attendant que les élèves s'installent tous, et que le cours commence enfin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 22 Nov - 2:12
Invité
Eito s'était levé à 7 heures ce matin, une heure plus tard qu'à son habitude. En effet, il avait la chance de ne commencer les cours qu'à 10 heures aujourd'hui. Ce qui lui laissait donc 3 heures à combler avant de retourner à ses obligations. Il fit donc comme chaque matin avant les cours et pris deux heures pour s'entrainer. Il commença par faire un jogging pendant une demi-heure dans la montagne, puis s'entraina pendant un peu moins d'une heure à répéter ses passes à l'épée et à assouplir sa technique. Une fois ses exercices terminés, il alla prendre une douche et consacra le reste du temps à relire ses cours en sciences occultes. S'il y avait une matière ou Eito se donnait du mal c'était bien les sciences occultes. Il avait certes un talent incroyable pour les sortilèges, ce qui lui permettait de ne pas ou peu réviser, mais la compréhension des arts sombres et autres sorcelleries complexes demandait nécessairement des heures d'étude.

Les sciences occultes étant absolument essentielles du point de vue d'Eito, il se devait d'y consacrer du temps et de l'énergie afin de mieux appréhender le monde de la sorcellerie. Evidemment, il ne comprenait pas tout, mais il avait réussi à cerner beaucoup de ces arts en comprenant le fonctionnement, l'origine et les dangers qui en résultaient. Aujourd'hui il aurait un nouveau mystère à élucider très probablement. Le jeune sorcier rangea ses livres dans son sac et se dirigea vers la salle de cours. Il arriva 5 minutes avant l'heure, plusieurs élèves attendaient déjà devant une porte sombre en vieux bois.

Quand il fut 10 heures piles, la porte s'ouvrit et permit aux élèves de rentrer pour s'installer. Eito passa le pas de porte et alla s'installer au premier rang, sur le côté, avant de jeter un œil aux autres élèves. Il aperçut Vitany quelques tables plus loin et sourit en pensant à elle. 9 ans qu'ils se connaissaient et 9 ans qu'ils entretenaient leur petit concours de lanceurs de sorts. Bien sûr, depuis tout ce temps leur rivalité avait évolué et était devenu plus sérieuse, mais Eito avait toujours le sentiment que cette rivalité était et resterait une bonne chose, tant pour leur progression que pour leur relation. Il ne s'attarda guère sur les autres élèves et décida de s’intéresser à la salle. Rien de différent de d’habitude si ce n'était l'étrange boîte ornementée d'un magnifique bijou en forme d'œil. Eito se demandait bien quel genre de maléfice celle-ci recelait-elle, il commença alors à en détailler la moindre parcelle, se perdant dans ses pensées...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Nov - 16:34
Invité
Marie-Octobre aurait juré que Charles lui avait hurlé dans les oreilles pour la réveiller. Il était passé neuf heures, Marie leva son poignet depuis le fond de son lit et fixa sa montre. L’effet fut presque instantané, elle se redressa d’un bond dans son lit et tel un diable hors de sa boîte se jeta dans ses vêtements. Ma baguette, mon dieu, sacrebleu. Elle fouilla dans son tricot et faillit hurler de terreur, elle avait encore confondu sa baguette avec un aiguille à tricot. Elle croyait entendre Charles lui expliquer à quel point elle était une sorcière indigne.
Elle regarda encore sa montre, pas le temps de niaiser, il fallait qu’elle prenne une décision, elle tira sa baguette du tricot et le regarda se déliter lentement, elle agita sa baguette sur le sac à tricot et regarda la pelote se rembobine et les baguettes commencer à jeter les mailles dessus et dessous. Tant pis, j’aurai dû passer moins de temps à parler Quidditch hier, ça m’apprendra. Sur cette constatation, elle attrapa ses grimoires, son sac de cours dont elle ôta le samovar qui fut fort vexé d’être abandonné, et disparut de la salle commune de sa maison à toute vitesse sans adresser un mot à qui que ce soit.

Sur le chemin Marie se recoiffa comme elle le put et ajusta son énorme chandail crème sous son uniforme. Elle s’arrêta dans un escalier et fit ses lacets d’un coup de baguette avant de se remettre à courir, et forcément au moment où elle en aurait eu besoin Dominick était introuvable, dans sa serre chérie, sûrement. Mais elle finit néanmoins par arriver devant la salle, avec une minute entière d’avance, ce qui était incroyable. Marie n’aimait pas ce cours, non pas qu’il ne l’intéresse pas, c’était le professeur qui ne lui inspirait rien, de plus elle avait conscience de n’avoir rien à voir avec son illustre arrière-grand père Manius Villesalem.
Niveau magie noire, Marie ne servait à rien sa propre baguette n’était pas conçue pour ça, du bois à son cœur rien n’était là pour la magie noire et les sciences occultes. Quant à sa nature profonde n’en parlons pas, c’était comme essayer de faire dire des politesses à un chartier. Elle se figea prit une longue inspiration et se remémora tout ce qu’elle avait lu auparavant sur le cours, se remémorant que néanmoins il fallait comprendre les choses à défaut d’accepter leur existence.

Lorsque la porte s’ouvrit, elle se raidit et ses mains fouillèrent son sac fébrilement pour vérifier qu’elle n’avait rien oublié, elle avait l’air un peu ridicule et en avait vaguement conscience. Elle s’engouffra dans la classe sans véritablement regarder autour d’elle et s’installa sur une chaise, ni trop devant ni trop au fond. Elle leva les yeux et regarda fixement l’artefact posé sur le bureau avec intérêt, quoi qu’elle ne sache pas trop ce que c’était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Nov - 17:33
Invité
Le lundi matin, en général, tout le monde appréciait avoir des cours tranquilles. Pas soporifiques pour autant hein, mais sans prise de tête, c'était très bien. Le cours de Sciences Occultes était tout, sauf tranquille. Oh, l'enseignement de ce genre de matière n'était pas tellement un problème en soi : après tout, la magie noire faisait partie de la Magie avec un grand M, elle aussi. Si ce n'était que le monde des sorciers en conservait un souvenir assez dur. Jake n'était pas né lors des périodes de trouble, mais se doutait sans peine qu'en Europe, les gens étaient très loin d'avoir oublié. On leur rabattait suffisamment les oreilles avec ça en Histoire de la Magie.

Non, ce qui était légèrement désagréable, c'était surtout le professeur. Bon, le jeune sorcier ne pouvait guère critiquer l'air sinistre du bonhomme, lui-même n'étant pas particulièrement coloré et joyeux comme gars. Il y avait quelque-chose qui le dérangeait chez ce type, sans qu'il ne mette jamais la main dessus. Ça arrivait probablement à beaucoup de gens, cette impression de ne pas apprécier quelqu'un, sans parvenir à savoir pour quelle obscure raison. Dans un sens, personne n'était là pour plaire à qui que ce soit et Jake le concevait. Ici, c'était plus fort que lui, allez savoir. L'enseignant aux airs sombres et froids qui apprenait les sciences occultes, ça faisait un peu "club d'occultisme après les cours".

Bah, de toute façon, il n'avait pas le choix. Jake franchit le seuil de la salle de cours à son tour et avisa les places encore disponibles. Apercevant Vitany du coin de l’œil, le jeune homme alla se placer à ses côtés. Ce qui l'avait attiré là ? Le petit travail que son aînée semblait effectuer sur ce qui ressemblait à une poupée. La saluant vaguement, il déposa son manuel devant lui et coula un regard intrigué vers le bureau de Blackcrow.

Un artefact s'y trouvait, placé de façon à ce que tout le monde puisse le voir. Un œil ? Entouré d'or et serti d'un rubis. Ouais, magie noire, sans doute... Trop beau pour être honnête. S'il avait été dans un autre cours, Jake aurait probablement pensé autrement, mais là, ça lui semblait plutôt évident. Dans tous les cas, ils verraient bien ce que leur professeur finirait par en dire. En attendant, le jeune sorcier fit un tour dans son manuel, afin de voir s'il trouvait quelque-chose par rapport à ça.

- Tu fabriques quoi ? demanda-t-il à voix basse, en désignant le petit squelette que Vitany tenait dans ses mains.

Curiosité, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Jeu 24 Nov - 9:54
Leith Keynes
Lundi matin, mon lit. Un bonheur. Pourtant je me levais du pied gauche. Je n'aimais pas du tout le cours par lequel commençait la journée. Enfin, si, j'aurais pu aimé. Le cours était intéressant. Mais le prof, non. Enfin, lui aussi pourrait l'être. Mais sa tête ne me revenait pas. Pourtant je ne pouvais pas demander qu'on lui coupe la tête et qu'on la lui change. Je n'étais pas une reine folle. Enfin...

Je m'étais levé et j'avais préparé mes affaires. J'étais devant la salle de classe à l'heure et même en avance. Foutue ponctualité. J'aurais pu rester 10 minutes de plus dans mon lit au lieu de poireauté là. Au moins je n'étais pas seul. Mais je n'avais pas envie de parler avec les autres. Il fallait dire que quand j'étais mal luné, il valait mieux éviter.

Alors que le cours n'avait pas commencer, je n'avais qu'une envie, celle d'être midi et que la journée avance. Mais bon... Je n'avais rien pour avancer le temps et là, je devais juste subir en silence. Il devait y avoir bien pire que ça !

La porte ouvrit, le professeur nous invita à entrer. En silence évidemment. Il avait quelque chose contre les bavardages ? Je ne voyais pas en quoi cela pouvait le déranger mais soit. J'avançais avec le reste des élèves. Passant sous le nez du prof, je le niais superbement. J'allais à une place, espérant m'y faire discret et oublier.

J'étais même en train de me dire que j'aurais du rester dans mon lit au lieu de venir ici. Ça aurait été bien mieux. Je poussais un soupir. Affalé sur ma chaise, j'attendais que tout le monde s'installe et que ce cours commence. J'avais bien vu l'espèce de bijou qui trônait sur le bureau du prof. J'étais en train de me demander ce que c'était pour passer le temps, alors que j'entendis une fille s'extasier sur la beauté de l'objet. Oui, peut-être... Mas moi je le trouvais bien moche.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Nov - 12:43
Invité
L'aurore se dressait enfin, offrant la liberté au lycanthrope bien malmené par cette nuit.

Ce n'est pas la métamorphose qui avait dressé la sueur sur tes pores, seulement les souvenirs oubliés qui aimaient à venir te hanter dans tes songes les plus profonds. Et c'est un soupir bien las qui perlait dès lors de tes lippes, une main venant balayer cette crinière de jais qui te caractérisait. Une seconde s'écoulait, un instant, ton esprit faisant le point sur la situation. L'heure n'était pas aussi tôt que tu l'aurais souhaité, remarquant que ton cours allait bientôt commencer.

L'heure ne cessait de tourner.
Sans attendre que tu sois prêt.
Et tu courais par la suite alors.


La tour et la porte du cours se présentaient finalement, stoppant ta course devant cette dernière alors que tes orbes remarquaient finalement que tu devrais vraisemblablement être le dernier à débarquer. Alors peut-être que l'instant douche avait été de trop, mais tu n'aimais guère à te pavaner avec la sueur de tes nuits, de tes rêves enfouis. « Excusez-moi » Bref et concis, tes pas rejoignaient une place au fond qui semblait encore libre, t'asseyant sans rien dire de plus. Il y avait une certaine impassibilité comme toujours malgré ce retard certain. Tu ne pouvais simplement pas démontrer ton empressement à ne pas arriver en retard à ce cours précisément, à ne pas louper ce qui pourrait peut-être t'aider.

Une seconde.
Un souffle.
Le silence.


Alors tes orbes se dressaient jusqu'au bijou non-loin, le fixant quelques instants. Probablement qu'il s'agissait là de l'objet du jour, le détaillant longuement sans avis particulier. Qu'il soit d'une extrême beauté ou qu'il soit ce qu'il y a de plus laids, ça ne changerait guère rien à son utilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
0/150  (0/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de noyer noir, étincelle de dragon, 29.8cm, inflexible
Quidditch : Attrapeur ! avec un Flèche d'Argent
Sophie Cerisier
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Ven 25 Nov - 23:13
Sophie Cerisier
En ce lundi, le premier cours de la journée, Sophie avait eut du mal à s'y mettre. Comme toujours. Et elle devait avouer qu'elle avait hâte d'assister au cours suivant. Elle dormait à moitié, dans ce premier cours, et de toute façon elle ne comprenait pas grand chose. Pourtant, elle se rendit tout de même compte que son anglais avait progresser. En réalité, elle comprenait de mieux en mieux ce qu'on lui disait, et bien qu'elle entendait les phrases, elle n'avait pas encore acquis tout le vocabulaire nécessaire pour passer pour une parfaite bilingue. Pourtant, Anna avait espoir qu'un jour ça arriverait. Quoi qu'il en fut, la jeune française était bien heureuse de ne plus être l'incomprise qui ne comprenait rien. Et plus encore lorsqu'elle venait à participer lors de cours où il fallait un tant soit peu s'exprimer.

Alors dès que la brune eut la possibilité de quitter son cours, elle fila en direction de la salle pour les Sciences Occultes. C'était une matière que la française ne connaissait pas. Elle se débrouillait plutôt bien en sortilège, voir même en défense contre les forces du mal, pourtant les sciences occultes lui restait totalement étrangères. La curiosité l'avait donc poussée à sauter le pas. Ce fut pourquoi à dix heures pétantes Sophie se trouvait devant la porte, avec plusieurs de ses camarades.

La porte s'ouvrit, le professeur demanda à ce qu'ils entre dans le silence. Pourtant, la gamine était de nature joviale, alors en entrant dans la classe, elle ne put s'empêcher de sourire au professeur Blackcrow -ce qui la refroidit étrangement très rapidement, en glissant un petit "Bonjour.." Timide.

La gamine regarda autour d'elle, émerveillée et très curieuse, avant de suivre le mouvement et d'aller s'asseoir. Regardant l'objet posé sur le bureau. Elle avait hésité un long moment à venir le touché, mais s'était ravisée en voyant que personne ne s'y tentait. Au final, il renfermait peut être une grande malédiction, et Sophie n'avait franchement pas envie d'être maudite d'une quelconque façon !


Sophie parle en Aqua et en italique lorsque c'est en français
Jamais l'un... Sans l'autre
Si un jour tu te perds. Prend une lampe torche et secoue la très fort. Peut être qu'avec un peu de chance j'arriverai à te retrouver. Sinon... Pense que tu ne dois pas bouger de l'endroit où tu t'es perdu !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Sam 26 Nov - 16:13
Mephisto L. Blackcrow
Posté dans l'entrée d'un air imposant et autoritaire, l'enseignant observait les élèves qui pénétraient dans la salle, saluant certains d'un léger signe de tête et toisant les autres d'un regard dur. Un mince sourire étira la commissure de ses lèvres, en retour, lorsqu'il croisa le regard de Vitany. Il ne put s'empêcher de suivre un instant la demoiselle des yeux tandis qu'elle allait s'installer avant de reporter son attention sur l'élève suivant, Eito Argonos, un étudiant étonnamment sérieux et assidu pour un Thunderbird, qu'il regarda passer sans un mot.  Vinrent ensuite Villesalem, Peterson et Keynes qu'il se contenta de jauger avec un mépris condescendant. Mephisto porta ensuite son attention sur les deux derniers à franchir la porte, Blake Wolfgang et Sophie Cerisier. Le Wampus avait visiblement couru pour arriver à l'heure et le sombre professeur se contenta d'un bref hochement de tête indifférent en réponse à ses excuses, puis posa les yeux sur la jeune française qui sembla se ratatiner d'elle même sous l'intensité de son regard. Honnêtement, le ténébreux se moquait pas mal de savoir qui était le premier et le dernier à arriver du moment que les étudiants étaient là à temps pour le début du cours.

Une fois tout le monde entré, Mephisto referma la porte et la verrouilla d'un sort de sorte que plus personne ne pouvait plus ni entrer ni sortir sans son autorisation. Le pas lent et assuré, le sorcier  traversa la salle en direction de son bureau et alors qu'il passait entre les rangées d'élèves, il commença à prendre la parole.

« Avant de commencer la leçon d'aujourd'hui, j'attire votre attention sur le petit talisman que vous avez pu voir sur mon bureau, et je vous invite, si vous le souhaitez, à l'étudier d'un peu plus près. »

Appuyant ses dires, il agita négligemment sa baguette de tremble en direction de l'artefact qui lévita jusqu'au premier rang afin que les élèves puissent y regarder de plus près à tour de rôle en se le faisant passer. Mephisto ne se donna même pas la peine de préciser que bien sur, il valait mieux ne pas y toucher, estimant que si l'un d'entre eux était suffisamment stupide pour ça, compte tenu de la matière enseignée, ce n'était pas son problème. Arrivé à son bureau, il se plaça de façon à faire face à la classe en s'appuyant dessus avec désinvolture.

« A l'origine, il s'agissait d'une amulette de protection contre le mauvais œil. Elle appartenait à une puissante enchanteresse indienne jusqu'à ce qu'elle lui soit volée par son amant, un non-maj cupide, qui, ignorant tous des pouvoirs de l'objet, le revendit pour de l'argent. Trahie, humiliée et folle de rage, la sorcière maudit le malheureux ainsi que tous ceux qui pourraient la main sur son trésor dérobé... » Raconta-t-il, faisant un bref résumé de l'histoire de l'objet afin de replacer les choses dans leur contexte, car dans bien des cas, le passé et le vécu peuvent avoir des incidences non négligeables sur la magie et permette de comprendre son dessein. « La magie protectrice qui emplissait alors l'artefact s'altéra, et au lieu d'éloigner le malheur, le talisman devint son instrument. Par la suite, son histoire devint d'ailleurs si sanglante, qu'il fut nommé l'Oeil de Sang. »

L'enseigna marqua une pause durant un bref instant, laissant les élèves intégrer ce qu'il venait de dire et éventuellement prendre des notes, avant d'enchaîner d'une voix doucereuse.  

« L'un d'entre vous aurait-il la moindre idée de la manière dont elle a pu s'y prendre ? » Demanda-t-il tout en dévisageant l'un après l'autre ses élèves, dont aucun ne semblait avoir véritablement d'idée sur la question ce qui était parfaitement prévisible. Mais où serait le plaisir et l'intérêt de poser des questions faciles ? « Non ? Vous ne vous êtes jamais demandé comment fonctionne une malédiction ? »

Le professeur de Sciences Occultes posa alors son regard inquisiteur sur Leith Keynes, qui, bien confortablement installé sur sa chaise, semblait un peu trop désireux de se faire oublier en attendant que l'heure tourne.

« Monsieur Keynes, une suggestion ?» Lança-t-il, interrogeant arbitrairement le jeune Thunderbird seulement pour le plaisir de pouvoir l'humilier.
« Et ensuite, peut être que quelqu'un d'autre pourra me donner un exemple différent de Malédiction ?»



[HJ]
Je vous laisse jusqu'au 20 Décembre pour répondre !

  • Mephisto a fait passer le talisman dans les rangs des élèves, libre à vous de faire ce que vous voulez avec avant de le passer au suivant.
  • Par soucis de cohérence RP, merci de laisser Leith répondre en premier.
  • En revanche, ensuite, vous pouvez tout à fait prendre la parole pour tenter une réponse à votre tour/compléter ce qu'il aura dit ou bien répondre à la seconde question du prof en donnant un exemple de Malédiction.  
  • Je rappelle que vos personnages ne sont pas forcé d'avoir quelque chose à dire donc prendre la parole n'est pas une obligation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 27 Nov - 1:26
Invité
Eito avait eu le temps d'imaginer nombre d'explications à la présence de cette boite dans ce cours. Peut-être avait-elle été maudite par un puissant sorcier et renfermait-elle un puissant maléfice ? Peut-être la boite n'était qu'une cage pour un objet maléfique caché en son sein, ou une créature noire aux intentions malveillantes ? Peut-être même que cette boite était tout ce qu'il y a de plus normal et qu'elle ne ferait que servir de matériel pour une expérience que leur professeur avait préparé ? Eito fut vite tiré de ses pensées vagabondes en entendant le professeur prendre la parole.

« Avant de commencer la leçon d'aujourd'hui, j'attire votre attention sur le petit talisman que vous avez pu voir sur mon bureau, et je vous invite, si vous le souhaitez, à l'étudier d'un peu plus près. »

Juste après avoir dit ces mots, le professeur Blackrow fit léviter la boite jusqu'à la table d'Eito. Ce dernier admira alors l'objet de plus près sans le toucher. Il était bien trop risqué dans ce cours de poser la main sur quoi que ce soit avant d'avoir eu une explication. Le jeune sorcier avait déjà assisté à des incidents durant les années précédentes et il savait que prudence était maître-mot en ce lieu. Il sortit sa baguette et fit léviter la boite avec un Wingardium Leviosa, le professeur l'ayant fait juste avant, Eito jugea qu'il n'était pas risqué d'utiliser ce sort. Il la fit tourner devant ses yeux pour en observer chaque recoin, la fit même renverser pour voir le dessous mais ne remarqua rien d'anormal si ce n'est l'impression malaisante de danger qu'elle dégageait. Une chose était sûre, mieux valait ne pas sous-estimer cet artefact. Sans trop s'attarder plus, Eito fit léviter l'objet jusqu'au prochain élève, prenant soin de le laisser en lévitation avant de ranger sa baguette.

Pendant qu'Eito analysait l'objet du cours, le professeur avait commencé à décrire l'histoire de celui-ci. Le Thunderbird n'avait loupé aucune information et commença à prendre des notes de ce que disait M. Blackrow, tout en essayant de réfléchir à la nature de la malédiction dont il était question.

« L'un d'entre vous aurait-il la moindre idée de la manière dont elle a pu s'y prendre ? »

Evidemment, encore une question sans réponse. Le jeune sorcier pensa à la façon dont on pouvait maudire des objets à distance. Il supposait qu'il y en avait plusieurs, en tous cas plusieurs façons qu'il ne connaissait pas, et tenta de faire une liste des possibilités pour éliminer les propositions les moins plausibles. En neuvième année, il avait tout à fait eu le temps de se poser la question du fonctionnement d'une malédiction, mais c'était souvent très complexe, pouvait impliquer plusieurs sorciers et la nature de la malédiction changeait selon la façon de faire. En vérité Eito avait plus étudié la malédiction sur personne que sur objet, et pour le coup il était indécis sur la façon de faire qu'avait choisie la sorcière. Peut-être qu'elle avait maudit la boite comme on maudit une personne ? Après tout elle l'avait fait suite à la trahison de son amant...

Quand Eito entendit le professeur interroger Leith, il eut pitié de son jeune Kohai. Lui-même, en neuvième année et très intéressé par la matière ne savait pas quoi répondre, alors que pourrait bien dire un sorcier en cinquième année ? Sans s'attarder plus sur la chance douteuse de son camarade, Eito commença fouiller dans sa mémoire, des exemples de malédictions qu'il serait capable d'expliquer sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Dim 27 Nov - 20:49
Leith Keynes
Le professeur avait refermé la porte une fois que tout le monde fut entrer. Il se dirigea vers son bureau et commença à donner son cours tout en faisant magiquement passé l'artefact entre les bancs. J'écoutais distraitement le professeur. J'attendais clairement que le temps passe et qu'on puisse bouger de là. Je n'avais aucune envie de participer ou quoi que ce soit. Mais lorsque Blackcrow m'interrogea, il me sortit de ma torpeur, me réveillant presque. J'avais vaguement suivi ce qu'il disait, je crois. Malédiction, comment on faisait, c'était pas ça la question ? Ou un truc comme ça. De toute façon, il m'avait grillé.

-Ah...heu... une malédiction ? Je sais pas. Peut-être en... hum... comment dire... En passant du côté obscur de la force et en le souhaitant de tout son être et pouf, ça fait une malédiction ?

Bon, j'étais pas sûr que les allusions cinématographiques des moldus étaient le meilleur moyen de donner une réponse. Peut-être que d'autres avaient compris, avait sourit ou s'était esclaffé, je n'en savais rien. Je dois bien dire que j'avais la sensation d'avoir des sueurs froides dans le dos. Surtout quand mon regard croisa celui du professeur. Ok. Je m'étais planté et j'avais pas été attentif mais c'était pas une raison pour avoir cette tête et ce regard hautain ou plein de dédain ! Enfin, ce que j'interprétais ainsi n'était peut-être pas bien interprété mais soit. Dans tous les cas, concernant ma réponse, de toute façon je n'en avais pas la moindre idée. A croire que c'était une question piège pour buser les élèves !

Après avoir donné cette réponse plus que certainement très vaseuse, je me ratatinais sur mon siège, espérant que c'était fini et qu'il ne m'interrogerait plus pour le reste du cours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
1/1  (1/1)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Spécialité : Cacher des chaussettes
Kanesha A. Martinez
Fantôme
Fantôme
Dim 27 Nov - 23:01
Kanesha A. Martinez
Lexa aimait bien écouter les cours, quand bien même elle n'y participait plus. C'était toujours l'occasion d'apprendre ou de réviser. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle ne passerait jamais ses examens qu'elle ne s'intéressait plus aux diverses matières dispensées à Ilvermorny.

Ainsi, elle appréciait les cours de sciences occultes, qui ne manquaient jamais d'être intéressants. Et sur plusieurs points… D'une part, le professeur Blackcrow était agréable à regarder –ce qui ne gâchait rien- mais en plus il avait le don de rendre sa matière intéressante. Et quand ce n'était pas la matière…

La fantôme dut se retenir d'hurler de rire depuis l'intérieur du plafond de la classe quand Leith tenta une explication sur la façon dont fonctionnait une malédiction. Furtive comme une ombre, en même temps c'était facile quand on pouvait se déplacer dans les murs, elle se glissa jusque sous le plancher juste derrière le Thunderbird. Puis, sortant lentement de sa cachette, elle commença à imiter la célèbre respiration du non moins célèbre Dark Vador.

"Leith… JE SUIS TON PERE!!"

Et, sur cette réplique, Lexa fila retrouver sa cachette d'origine avant de s'attirer les foudres du professeur. C'était probablement déjà trop tard, mais la jeune femme était tellement contente d'avoir pu faire la blague qu'elle s'en moquait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
0/150  (0/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de noyer noir, étincelle de dragon, 29.8cm, inflexible
Quidditch : Attrapeur ! avec un Flèche d'Argent
Sophie Cerisier
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Sam 10 Déc - 22:58
Sophie Cerisier
Si Sophie éprouvait une certaine curiosité quant à la matière que le professeur Blackcrow enseignait, elle devait bien avouer qu'elle se sentait de moins en moins en sécurité dans son cours. Elle trouvait l'ambiance ainsi tamisée, pesante. Et d'autant plus lorsque le professeur conta l'histoire de l'artefact qu'il vint faire passer d'élèves en élèves. Anna avait autant hâte, que pas du tout, de retrouver l'objet devant elle.

Puis le professeur interrogea Leith quant à la formation d'une malédiction. La brune était vraiment désolée pour son amie, elle n'aurait vraiment pas voulu être à sa place. Parce que du coup, elle n'avait aucune idée de comment pouvait être créé une malédiction. En réalité, elle ne s'était jamais posée la question, elle n'en avait jamais eut la nécessité. Car Sophie était une jeune fille qui ne voyait que le bien partout où elle allait. Pour elle, c'était inconcevable qu'il y ait des gens foncièrement méchants dans le monde.

Elle n'avait écouté qu'à moitié la réponse de son ami. Mais elle avait adoré entendre le clin d'oeil à Star Wars, une trilogie qui l'avait marqué et qu'elle avait adoré ! Ceci avait fait naître un léger sourire sur ses lèvres, jusqu'à ce qu'un fantôme vienne faire la réplique culte du seigneur Sith ! Sur le coup, Sophie avait hésité entre sursauter ou éclater de rire, mais elle se contenta de pouffer légèrement alors que la fantôme repartait d'où elle venait.

L'artefact enfin arrivée à elle, comme beaucoup elle le fit léviter avec le sortilège adéquat. La brune regarda la pierre comme intriguée, avant de lever la main pour pouvoir prendre la parole.

" Professeur ? La pierre est-elle vraiment un rubis à l'origine ? Est-il possible que, la pierre ait pris cette couleur à cause du sang qu'elle a fait coulé ?"

Après avoir dit ceci dans un anglais plus qu'hésitant, la française se sentit terriblement idiote. Elle finit par faire passer l'objet à son voisin. Et alors qu'elle était sensée amener une réponse, elle posait une question, qu'est ce qui ne tournait pas rond chez elle ?


Sophie parle en Aqua et en italique lorsque c'est en français
Jamais l'un... Sans l'autre
Si un jour tu te perds. Prend une lampe torche et secoue la très fort. Peut être qu'avec un peu de chance j'arriverai à te retrouver. Sinon... Pense que tu ne dois pas bouger de l'endroit où tu t'es perdu !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 14 Déc - 0:03
Invité
Coulant un regard perplexe vers le bijou qui passait dans les rangs, Jake eut un froncement de nez. Amulette protectrice ou pas, qui aurait voulu de ce truc ? Sans parler d'être maudit, il semblait trop beau pour être vrai. Sa malédiction ajoutait-elle un effet attractif ?

Déjà qu'il n'en fallait pas beaucoup pour attirer les gens les plus avides... Autant dire que pas mal de personnes avaient dû succomber au charme de cet artefact très vite. Combien de temps s'était-il écoulé depuis que cette chose était en circulation, d'ailleurs ? Il serait peut-être intéressant de faire quelques recherches là-dessus pour la curiosité, si leur professeur ne donnait pas tous les indices avant, bien sûr.

En attendant, le jeune homme se contentait de prendre des notes, faisant passer l'objet à la suite de la rangée. L'histoire était intéressante en soi, même si étrangement banale. Fallait-il être complètement tarte pour dérober un objet magique à une enchanteresse...

Le temps des questions vint alors et ce fut ce pauvre Leith qui en fit les frais. Il semblait que Blackcrow ait eu dans l'idée de le faire réagir par rapport au cours, alors que tout le monde semblait s'évertuer à ne pas lever la main. La réponse de l'élève fut aussi drôle que déconcertante. La référence était géniale, soit dit en passant. Star Wars, ce classique. Leur professeur avait tout du Seigneur Sith, par dessus le marché. Le côté obscur, tout ça, c'était dans ses cordes. Darth Blackcrow : voilà qui ne sonnait pas trop mal.

Et que dire de l'intervention de Lexa ? Le Serpent-Cornu ne s'y attendait pas, comme à peu près tout le monde dans cette salle. Le jeune sorcier pouffa, remontant son livre devant son visage pour ne pas laisser entrevoir le fou-rire qui menaçait de le submerger. Kanesha était brillante, vraiment. Il eut toutes les peines du monde à se calmer. Son bouquin reposé sur le bureau, le jeune homme prit une inspiration et poursuivit sa prise de note.

La suite serait consacrée aux diverses façons de jeter une malédiction. En feuilletant quelques ouvrages pour des devoirs, Jake avait pu dénicher toutes sortes de méthodes. Oh, elles ne lui revenaient pas nécessairement toutes en tête, mais il avait largement le temps de noter celles dont ils se rappelaient. Il y aurait bien d'autres élus pour répondre à la question posée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
130/150  (130/150)
icône :
Citation : Cours petit chaperon. Ta survie ne dépend que de ta vitesse, et de celle de ton Loup.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Pin / Épine du monstre du fleuve blanc / 34 cm / Peu Flexible
Spécialité : Sciences Occultes
Quidditch : Capitaine - Batteuse
Vitany Lockwood
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Mer 14 Déc - 14:38
Vitany Lockwood
Tu regardas Jake avec tendresse lorsqu'il te demandas ce que tu faisais. Tu lui répondis non sans surprise qu'il s'agissait d'une poupée, ajoutant que tu en avais plein, trop. Avant que le cours ne commence, tu la fourras dans l'une de tes poches avant de regarder l'assistance.

Le cours débuta sur l'objet qui était posé sur le bureau. Tu avais hâte qu'il vienne à toi. En attendant tu buvais les paroles de ton professeur. Qui semblait vouloir torturé un pauvre cinquième année. En voyant la tête de ton camarade, tu te demandais pourquoi il était venu à ce cours alors qu'il semblait vraiment s'en moquer. Autant essayer d'aller à un autre cours plutôt que de venir s'ennuyer. Il répondit alors au professeur, puis Kanesha fit une apparition. Tu avais sourit à l'apparition, mais tu n'avais pourtant pas spécialement compris la référence du petit échange. Certainement des choses non-maj.

Tu attendis que les élèves prennent la parole pour répondre au ténébreux. Et voyant qu'il n'y avait pas spécialement de réponses, tu levas la main mollement avant de prendre la parole.

" Les malédictions sont créées de différentes façons. Pour celle de ce bijou, il n'y a aucun doute pour déduire qu'il s'agissait d'un voeux formé par les sentiments. La plupart d'entre elles sont à l'image des ressentiments du créateur du sort. Ici, la colère, la violence, la haine, la trahison. Il ne faut jamais mettre une femme dans ce genre d'état, sa souffrance et sa haine l'auront sans doute amenée à vouloir punir quiconque s'approchait du joyaux. Des sentiments trop fort et incontrôlables, assez puissant pour traverser des continents afin de noircir un maléfice de protection. J'imagine alors que la plupart des malédictions sont des punitions. Dans ce cas précis, pouvons-nous dire que la Lycanthropie est une sorte de malédiction ? Personne ne décide de le devenir.

Tu t'arrêtas alors que l'objet en question était arrivé à toi. Tu fus obligée de faire référence à tes ancêtres. Et bien que tu ne l'étais pas toi même, tu avais souvent entendu parler de lune maudite ou autre. Alors bon, tu avais tenté ta chance.

Pour ce qui était de l'objet, comme les autres élèves tu le fis voler devant toi, venant le mettre sur le chemin d'un petit faisceau de lumière et ton œil. Ce que tu y vis te fis sourire. Le posant devant toi, tu pointas ta baguette dessus. Tu ne formulas aucun sort, mais en réalité il s'agissait d'un Revelio muet. Ta baguette s'illumina légèrement, venant offrir la lumière au joyaux ornant le bijou. Le joyau ainsi brillant révéla des runes lumineuses qui vinrent se coller aux murs de la salle de classe. Tu n'avais aucune idée de quoi il pouvait s'agir, mais tout ce que tu pensais c'était qu'il s'agissait de la malédiction sous forme écrite.

Tu ne fis pas passer l'objet au suivant, préférant attendre qu'il prenne l'initiative de le faire léviter jusqu'à lui. Tu souris doucement avant de mieux te coller au dossier de ton siège, croisant les bras sous ta poitrine, un air satisfait sur le visage alors que ton regard se posait sur ton professeur. Tu attendais la suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Lun 26 Déc - 17:01
Mephisto L. Blackcrow
Mephisto toisait l'étudiant infortuné qu'il avait interrogé d'un œil sévère, un sourcil arqué en une expression de mépris. Semblant émerger de sa sieste, le Thunderbird  leva vers lui un regard presque hébété avant de rassembler ses esprits pour formuler une réponse. Comme l'enseignant s'y attendait, celle ci était aussi pitoyable que dénuée de sens. Qu'entendait-il d'ailleurs par 'côté obscur de la force' ? Quand à sa conclusion, elle se passait de commentaires... « Et pouf ça fait une malédiction... » voilà comment le garçon se proposait d'expliquer les choses. Certes, il y avait dans le fait de souhaiter la malédiction de toutes ses forces une mince parcelle de vérité, mais la faiblesse de la réponse n'en était pas moins déplorable. Le ténébreux du se retenir de lever les yeux au ciel. Mais, alors qu'il s'apprêtait à répliquer d'une voix cassante pour rabaisser le jeune homme, la plus jeune des fantômes d'Ilvermorny trouva opportun de faire une apparition. Kanesha déclama des propos parfaitement grotesques, lâchant qu'elle était le père de Leith avec une grosse voix ridicule avant de disparaître dans le plafond d'ou elle était venu avant que le professeur n'est eu le temps d'avoir la moindre réaction. Non vraiment mais depuis quand son cous était-il devenu un cirque ?

« Mademoiselle Martinez... N'oubliez pas que je tolère votre voyeurisme à condition qu'il demeure silencieux... » gronda le sorcier d'une voix glaciale à l'intention du lustre dessus duquel il savait pertinemment que le fantôme s'était caché. « Quant à vous, monsieur Keynes, je suis affligé de constater que vous êtes apparemment aussi benêt que vous en avez l'air... »

Se détournant finalement du cinquième année, l'enseignant jeta un coup d'oeil circonspect à la classe. Avisant une timide main levée, il interrogea sa propriétaire avec un hochement de tête dans sa direction.

« Oui, Miss Cerisier ?»

Au lieu de proposer une autre réponse, la jeune française posa une question qui, bien qu'un peu naïve n'était pas totalement dénuée d'intérêt. Il esquissa un sourire.

« Il s'agit bel et bien d'un rubis, toutefois votre remarque n'est pas idiote. La magie a en effet une manière bien particulière de laisser son empreinte, et, avec une observation attentive, on note en effet que l'éclat de la pierre a quelque peu été assombri par la malédiction qu'elle renferme. Avec un peu de pratique, on peut d'ailleurs distinguer facilement par exemple une pierre imprégnée d'un réel pouvoir de protection à certaines amulettes factices que l'on trouve un peu partout..» L'enseignant avait d'ailleurs offert une fois à la jeune Vitany une telle opale dont les éclats dorés aux multiples nuances trahissait la magie qui l'habitait. « Mais revenons à ce qui nous intéresse..»  conclut-il avant de chercher une autre personne à qui donner la parole.

Un sourire appréciateur étira les lèvres de Mephisto en voyant la nouvelle main tendue. Il était enfin  certain d'obtenir une réponse intelligente qui ferait avancer le cours. Avec un signe de tête encourageant, il lui donna la parole. « Mademoiselle Lockwood ?» Comme il s'y attendait, la ravissante jeune femme ne le déçut pas. Il était assez fier de son élève pour être honnête et il ne manqua pas de la gratifier d'un sourire satisfait. « C'est tout à fait exact. Les émotions fortes, tout comme la volonté constituent en effet l'essence même de toute malé_ou béné_diction.» Commenta-il.

« Il faut savoir qu'il s'agit là d'une forme particulière de ce que l'on appelle la vieille magie. Une magie primaire et instinctive qui tire son pouvoir de forces élémentaires aussi puissantes que difficilement prévisibles. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les rituels font généralement appel à un ou plusieurs éléments afin de catalyser leur énergie. Les paroles prononcées sont également importantes. Les mots ont du pouvoir, au moins autant que l'intention qui les anime. Ensuite, bien sur, il y a les sacrifices, qu'il s'agisse de quelques gouttes de sang versées ou d'un objet auquel on est très attaché. Et naturellement, plus la magie que l'on cherche à invoquer est puissante, plus le prix à payer est élevé.»  

Circulant entre les rangées d'élèves, le professeur de Sciences Occultes se tut un instant pour leur laisser le temps de prendre quelques notes avant de poursuivre ses explications.

« Toute malédiction ou bénédiction fonctionne selon un schéma très simple: elle porte sur un objet, qu'il soit matériel ou non et répond à un dessein bien défini, déterminé par la volonté du mage qui en est à l'origine. Si une malédiction peut parfois être annulée par la mort de son instigateur, ce n'est pas nécessairement le cas, comme avec cette amulette...» Mephisto désigna d'un geste le bijou désormais entre les mains de Vitany qui venait de mettre en lumière les arcanes enfermées en son sein. «...dans laquelle le sort a été insufflé au cœur même de la pierre. »

Comme il arrivait à la hauteur de l'étudiante, le Lord se pencha brièvement vers elle avec un sourire séducteur pour murmurer à son intention un « Beau travail. » approbateur. Saisissant sa baguette à sa ceinture, il l'agita en direction du collier qui avait désormais fait le tour de la classe afin que celui ci retourne se placer sur son bureau. Il reprit alors:

« En vérité, le seul moyen d'éradiquer une malédiction consiste à supprimer l'objet sur lequel elle porte, ce qui peut devenir potentiellement problématique lorsque l'objet en question est une personne. Pour en revenir au cas de la Lycanthropie, brillamment abordé par votre camarade, il s'agit en effet d'un cas très particulier de malédiction, si vieux que ses origines exactes demeurent un mystère. On sait simplement que les premiers loups garous viendraient d'Europe du Nord. L'hypothèse la plus probable résiderait dans un rituel qu'aurait tenté un clan de sorciers de l'époque, mêlant le sang de leur peuple à l'énergie de la pleine lune afin à s'approprier la puissance du loup qui, comme vous le savez sans doute, était un animal vénéré dans de nombreuses croyances.. Toujours est-il que dans ce cas précis, l'objet de la malédiction se trouve être une race entière.. par conséquent, le seul moyen de l'anéantir serait un véritable génocide... pas vraiment envisageable en somme. »

Le ténébreux sorcier s'interrompit finalement observant tour à tour chacun des élèves présents pour voir s'ils suivaient toujours. Il revint s'assoir sur son bureau, face à la classe.

« Si vous avez des questions, je vous invite à les poser et on va pouvoir passer à la pratique durant l'heure qui reste. Je veux que pour tentiez de réaliser un rituel simple sur un objet de votre choix, à vous de déterminer l'objectif que vous chercher à atteindre. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans l'armoire au fond de la classe. Surprenez moi. » Mephisto désigna de la main le meuble en question. Il s'agissait d'une armoire enchantée qui fournissait tout ce que l'on cherchait.


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
130/150  (130/150)
icône :
Citation : Cours petit chaperon. Ta survie ne dépend que de ta vitesse, et de celle de ton Loup.
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Pin / Épine du monstre du fleuve blanc / 34 cm / Peu Flexible
Spécialité : Sciences Occultes
Quidditch : Capitaine - Batteuse
Vitany Lockwood
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Etudiante en 9ème année — Horned Serpent
Mer 1 Fév - 17:23
Vitany Lockwood
Tu souris, écoutant le discours de Professeur Blackcrow avec intérêt. Jamais tu n'aurais raté une occasion pour te faire remarqué, dans son cours en tout cas, et de façon bénéfique. Et puis, c'était tout de même la moindre des choses. Les Sciences Occultes étaient ta spécialité, il fallait bien que tu montres ton savoir. Tu commenças alors à prendre des notes, alors que le ténébreux approchait de toi pour te féliciter. L'explication qui suivit, tu t'en doutais en réalité. Mais tu savais qu'il existait aussi des objets portant un maléfice de protection, évitant ainsi d'être détruit, et donc de supprimer la malédiction que l'objet en question porte. Fronçant les sourcils, tu te demandais alors pourquoi l'on cherchait à détruire les porteurs de malédictions. Tu avais ce côté de praticité et opportuniste qui t'empêchais souvent de détruire quoi que ce fut. Les choses que l'on songe à détruire, tu finissais toujours par leur trouver une utilité. Et au final, ta chambre en Louisiane ressemblait plus à un entrepôt qu'autre chose. Et en ce qui concernait la lycanthropie... Tu songeais évidemment, et à juste titre, que rien ne servait de la supprimer. On peut toujours trouver quelque chose à faire avec les loups. Il faut seulement avoir les bons, du bon côté.

Pour la suite, tu posas ta plume à côté de ton parchemin, avant que ton sourire ne s'élargisse d'avantage. Vous deviez créer un petit rituel, sur un objet. Tu jubilais. Une première idée te traversa l'esprit. La poupée que tu étais en train de confectionner, tu te savais entièrement capable de l'enchanter afin de maudire une personne de la classe. Mais, ton professeur t'en savais capable également, et il voulait être surpris. Tu jetas alors un oeil à l'armoire magique. Pour le coup, tu n'avais aucune foutue idée de ce que allais bien pouvoir lui faire. Les lèvres pincées, tu levas ta baguette, ce qui eu pour effet d'ouvrir l'armoire pour en faire sortir un objet, qui voleta jusqu'à toi. Ton Accio muet t'apporta donc une chevalière, ornée de belles gravures, mais sur laquelle trônait une magnifique Topaze bleue. Tu levas les yeux vers ton professeur, avant de les rebaisser sur l'objet. Et bien, si c'était ce dont tu avais besoin, tu ferais avec.

Faisant tourné l'objet entre tes doigts, l'enfilant même, tu cherchais l'inspiration. Tu avais déjà fait ce genre de choses, maudire un objet. Plusieurs objets même. Mais là, tu séchais complètement. Que pouvait-il arriver au porteur de cette chevalière, s'il avait le bonheur ou le malheur de l'enfiler ? Qu'étais-tu capable de donner à cet objet ? Un éclair de génie te frappa alors. Plusieurs même. Tu aurais pu enchanter deux chevalières, pour les cacher, chacune guidant à leur âme soeur. Mais c'était trop compliqué. Il te fallait quelque chose d'utile pour tous les jours, ou pour plus souvent que "occasionnellement". Non, ta chevalière allait apporter de la lumière. Parce qu'il faut toujours apporter de la lumière dans les ténèbres. Tu te levas alors brusquement pour aller jusqu'à l'armoire, pour y attraper un verre déjà emplie d'eau, et un pot d'encre. Revenant à ta place, il te fallait de l'obscurité, et ta conviction.

Dans un premier temps, tu plongeas la chevalière dans la verre, venant doucement frotter le joyau avec ton pouce. Un Lumos et ton envie que le tout fonctionne, permirent à la Topaze bleue de se gorger de lumière. La puissance de la lumière finalement morte, tu versas alors l'encre d'un noir de jais dans l'eau. L'encre ainsi diluée te permettais de ne pas tâcher le bijou, tout en le plongeant dans une obscurité contrôlée. Le tout était de savoir si cela allait fonctionner où non. A cause de ta culture vaudou, il t'était plus aisé d'effectuer des rituels sans baguette magique, le tout était de savoir si c'était ce qu'attendait ton professeur. Quoi qu'il en fut, cela n'allait pas t'arrêter. Tes mains autour du récipient, tu le serrais, assez pour qu'il soit à la limite de se fendre. Tu fermas alors les yeux, tes pensées étaient tournées sur ton souhait que la lumière irradie le joyau. Pourtant, tu ne souhaitas pas qu'il s'illumine seule, à la détection de noirceur. Il fallait qu'on le touche pour qu'il brille. Sa lumière devra être puissante, beaucoup plus qu'un simple Lumos. Tu voulais qu'on voit grâce à lui les détails d'une salle d'une pyramide.

Tu restas ainsi un moment, avant de sortir la chevalière du liquide noir, du bout des doigts. Dans un soupire, tu déposas le bijou sur ta table. Tu ignorais si ton sortilège avait fonctionné. Cependant, tu préférais laisser à ton professeur le loisir de tester la chose. Tu te remarquas toutefois que le liquide s'était encore assombri, sans doute le bijou avait absorber le peu de lumière présente dans ton récipient...

HS : Pardon pour le temps de réponse D: Mais j'ai l'impression de ne pas avoir la seule à galérer (x
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 6 Fév - 19:21
Invité
Le seul souci avec un rituel, c'était qu'en connaissant la théorie, on ne pouvait pas nécessaire connaître la pratique. En tant que quatrième année pas forcément porté sur la question et pas forcément très au fait des différentes méthodes à appliquer, Jake se contenta de lire le manuel. Après tout, leur professeur n'avait pas l'air très enclin à leur faire part d'une démonstration et l'idée de leur présenter un bijou maudit ne faisait pas tellement avancer les choses.

C'était plus facile pour les dernières années, au moins, c'était une certitude. Eux avaient appris comment réaliser ce genre d'expérience et avaient eu le temps de voir et revoir le tout. À côté de lui, Vitany semblait s'en sortir très bien, mais ce n'était pas si étonnant : elle s'y connaissait et était visiblement douée en la matière.

Grimaçant devant la page qu'il était en train de consulter, Jake se passa une main dans les cheveux et se leva à son tour. L'armoire devait bien contenir un objet qui finirait par l'inspirer, non ? Les étagères en contenaient des divers et variés : des bijoux, des amulettes, des objets plus communs... Sa main se posa enfin sur une petite figurine. On aurait dit un pion noir sortant tout droit d'un vieux jeu d'échec : du moins, c'était ce qu'il s'imaginait.

Le jeune homme revint sur son siège et l'examina durant quelques instants, la faisant tourner dans sa main tout en promenant ses yeux sur les pages de son manuel. Qu'était-il censé en faire ? Il se voyait mal serrer l'objet dans ses mains tout en souhaitant qu'il devienne un talisman de bénédiction ou de malédiction. L'idée même de faire usage d'une malédiction ne lui plaisait pas outre-mesure, d'autant qu'il n'y avait personne à qui la confier. Se lancer sur un objet servant de protection du coup ? C'était une idée à envisager. Jake s'intéressait à la magie noire, mais l'aborder lui paraissait un peu prématuré, d'autant qu'il n'avait jamais baigné dedans.

Dans un sens, cette histoire de vieille magie n'était pas sans lui rappeler les manifestations qui se déroulaient lorsqu'il était enfant et complètement inconscient de ce qu'il était. De petits incidents survenaient lorsqu'il se sentait mal, en colère, lorsqu'il avait peur aussi... Puis un plus gros incident était venu ponctuer la longue série des phénomènes étranges. Gravé au fer rouge dans sa mémoire. C'était le genre de sentiment fort que l'on oubliait pas. La main de Jake se referma sur le pion. Le plus logique dans ses pensées, était d'offrir des propriétés de protection à cet objet. Mais comment ?

Le garçon déposa l'objet devant lui et fit tourner sa baguette dans sa main comme on aurait fait tournoyer un stylo entre ses doigts. Le tout était de savoir comment faire. Une pièce d'échec n'était pas forcément le plus logique symboliquement parlant pour incanter un sort de protection. D'ailleurs, comment le rattacher à elle ?

Jeter un charme avec une baguette était une chose, enchanter un objet en était une autre. Lui était avis que ce n'était pas particulièrement la même chose. Alors quoi ? Jeter un sort dessus lui aurait valu de protéger le pion, mais guère plus. Là où la vieille magie faisait appel aux forces qui coulaient dans ses veines, la baguette ne jouait le rôle que de catalyseur avec elle. Il ne suffisait pas de vouloir protéger quelqu'un pour que cela fonctionne, il fallait le souhaiter très fort... et encore, cette vision lui semblait d'une naïveté affligeante.

Jake agita bien sa baguette pour s'essayer au Protego, mais il n'était pas convaincu. Tout au plus, c'était la statuette noire qui était entourée d'un petit bouclier. Rien à voir avec la vieille magie. Le jeune homme essaya à plusieurs reprises, mais n'obtint rien de spécialement différent. Il semblait que ce n'était pas une grande réussite pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Lun 13 Fév - 20:28
Leith Keynes
J'avais sursauté quand Kanesha avait continué la réplique. Le professeur, lui, n'avait guère l'air de comprendre et nous avons été sermonné. Peu m'importait, j'étais presque écroulé de rire sur mon pupitre. Je ne m'étais vraiment pas attendu à ça !! Je réussis à reprendre mon calme et mon sérieux ennuyé pour la suite du cours. Qui ne plus pas du tout. Je n'avais pas envie de faire de la pratique. Tout comme le professeur Blackcrow n'avait pas envie de donner cours à première vue, puisqu'il nous lâcha comme ça dans la nature de sa classe close. Une heure. C'était le temps dont je disposais pour trouver un truc à faire. Sauf que je n'en savais rien. Je pris mon manuel et le feuilletait. Nous étions plusieurs à être dans mon cas car je vis dans les rangs devant moi d'autres qui faisaient pareil. Alors que je cherchais et tournait les pages rien ne me venait. Syndrome du sort blanc ? Le même que la page blanche sauf que c'est pour l'exercice de la magie.

Il ne restait alors plus que dix minutes quand je me décidais enfin à me lever et à aller vers l'armoire. Celle-ci me proposa un médaillon que je pris avant d'aller me rasseoir à ma place. J'avais une idée. Une idée lumineuse pour ma part mais que je savais très bien que le prof descendrait. Je voulais en faire un porte bonheur ! Sauf que je n'avais aucune idée de comment faire. Et le temps manquait cruellement. Je me rappelais alors que certains de mes amis, des non majs, que je fréquentais pendant les vacances avaient des portes bonheur pour le foot, le volley, les examens, la vie en général. Je souris dans le médaillon en pensant à eux. C'était pourtant des objets simples et sans aucune particularité. C'était juste eux qui leur donnait cet attribut de porte bonheur parce qu'il le décidaient arbitrairement et égoïstement. Alors je fis comme eux. Ce médaillon, juste parce que je le décidais, devenait à partir de maintenant un porte bonheur ! Si on avait le droit de garder l'objet, je pensais même l'offrir à ma mère. Cela lui ferait plaisir, j'en étais certain. Tout comme je présentais déjà ma note en cette fin de cours, une belle bulle toute ronde.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
10/300  (10/300)
icône :
Citation : Viens donc jouer avec moi, si tu l'oses...
Niveau : Auror
Baguette : Tremble - Ventricule de Dragon - 41 cm
Poste : Professeur de Sciences Occultes et Directeur d'Horned Serpent

Mephisto L. Blackcrow
Professeur de Sciences occultes
Directeur d'Horned Serpent
Professeur de Sciences occultes  Directeur d'Horned Serpent
Jeu 16 Fév - 18:59
Mephisto L. Blackcrow
« Bien, c'est terminé !» Annonça le sorcier dès que l'heure ce fut écoulée.

Dans l'ensemble c'était plutôt décevant, il semblait une fois encore que la plupart d'entre eux n'avaient strictement rien écoulé de tout ce qu'il avait dit et il ne fallait pas non plus compter sur eux pour faire de la moindre imagination. Déplorable.

En observant ses élèves, il avait pu constater avec une lassitude blasée que certains se contentaient de rester penché sur leur objet comme s'il était en train d'adresser une prière quelconque et ne faisant strictement rien.

Alors certes, il avait parlé de l'importance de la volonté mais ici c'était bien loin d'être suffisant, le but même du rituel était précisément de trouver les bons éléments afin d'en tirer l'énergie nécessaire et de s'en servir de catalyseurs pour insuffler de la magie.

Aucune d'entre eux n'avaient par exemple penser à tenter de renforcer sa volonté par des mots et des paroles explicites sur l'intention qui accompagnait leurs actions ou presque. On comprenait le but recherché par Jake avec son « Protego », même si réaliser un rituel n'avait à voir avec le fait de jeter un sortilège sur un objet. De même, c'était une bonne idée de la part de Vitany de puiser dans la lumière d'un lumos, mais pourquoi pas ne pas aller carrément puiser dans celle du feu ou des rayons de lune ou de soleil ?

« Pour la semaine prochaine, vous me rédigerez un parchemin sur le rôle des éléments dans un rituel. »

D'un geste élégant de sa baguette, il déverrouilla la porte pour libérer les élèves.


Mephisto a écrit:
Résultats:


Vitany Lockwood
Points: 20 pts (HRP +10 pts / Investissement +5 / Pratique +5)
Exp: +10
Note: Effort Exceptionnel
De très bonnes idées dans l'ensemble bien qu'il reste quelques éléments à améliorer. Pensez à mettre des mots sur vos intentions, cela ne pourra que renforcer votre rituel.

Jake Peterson
Points: +13 pts (HRP +10 / Investissement 0  /Pratique +3)
Exp: +10
Note: Piètre
Vous manquez cruellement de conviction et vous ne mettez pas du tout en pratique les informations données en cours.

Leith Keynes
Points: +13 pts (HRP+10 / Investissement +1 par charité / Pratique +2)
Exp: +10
Note : Troll
Ce n'est pas tout que de vouloir un résultat encore faut il se donner les moyens de l'obtenir...

Sophie Cerisier
Points: +10 pts (HRP +8 / Investissement +2 / Pratique 0 )
Exp: +5
Note: /
N'a pas fait sa partie pratique


TOTAL
33 pts pour Horned Serpent
23 pts pour Thunderbird


Computer HopeComputer Hope
PLAYWITCH
DC de Circé Silverwood
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Tours :: La Tour de la Connaissance :: Sciences Occultes-
Sauter vers: