:: Le Château :: Les Tours :: Le Grand balcon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Non, je ne m'inquiète pas pour toi ~ feat Hugo

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Mer 16 Nov - 19:09
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Cette année, Halloween à la Ilvermorny aura tenu ses promesses. Certains diront qu’elles furent tenues avec même trop de zèle. La faute à pas de chances diront d’autres encore. Entre deux bonbons et costumes, des animaux avaient cru qu’il serait de bon goût de s’inviter à la petite fête. Comme ça, sans crier gare et pour une fois, ce n’était pas d’un loup qu’il fallait prendre garde. De l’enbhumiste au prêtrien, l’école s’était transformée malgré elle en ménagerie et pas uniquement à cause des déguisements douteux de certains. Moi la première. C’est ainsi que déguisée en chat, j’ai eu affaire avec Thomas, le préfet de ma maison, à un épouvantard.

Si je m’en suis sortie sans bobos notables, ce ne fut pas le cas de tout le monde. Je pense notamment à Hugo dont le bras a été blessé lors d’une altercation avec un animal. Hugo ou le seul des étudiants à savoir pour la louve qui dort en moi. Avant, il n’était guère qu’un camarade parmi tant d’autres. Par deux fois j’ai eu un devoir commun un soir de pleine. Destin ou malchance ? Je ne sais pas. Bien que je n’accorde que peu de crédit à la destinée. Quoi qu’il en soit, nous sommes amenés à nous rapprocher par la force des choses. C’est toujours un camarade parmi d’autre, mais dorénavant avec un plus. Si je ne suis pas du genre à fraterniser avec de nouvelles personnes, ce serait mentir que de dire que je ne l’apprécie pas. Il n’y a pas eu de rumeurs de loup-garou qui traineraient dans les environs. J’en conclus donc que je peux avoir confiance en lui. Au moins un peu.

Je range mes affaires prestement. La journée touche à sa fin. Le dernier cours vient de se terminer et il va bientôt être l’heure d’aller manger. En bonne morfale, il est de coutume que je file rapidement dans mon dortoir pour me débarrasser du superflu avant d’aller manger peinarde avec mes amis. Ce soir, il est en autrement. Je préviens mes amis que je les rejoindrai directement au réfectoire et un signe de main plus tard, je m’éloigne d’eux. Je me dirige vers le petit brin. Je n’ai pas eu l’occasion de faire un débriefing de la soirée du cauchemar et lui demander comment il se porte. Mon brave Hugo, crois-le ou pas, mais je m’inquiète pour toi.

C’est sans délicatesse, et ne parlons pas même de finesse, que je viens me planter devant toi. « Hey ! Ça t'dit d’aller faire un ptit tour ? » Réalisant que mon entrée en matière peut paraitre brutal, je me sens obligé d’ajouter un : « Pour discuter. » Genre, moi je veux discuter. Pour une première, c’en est une ! Ne te méprends pas toutefois : le sourire que je t’offre pour accompagner mon invitation ne veut pas dire qu’un refus de ta part est envisageable. J’ouvre la marche vers le balcon.

« Désolé de t’avoir rentré dedans. J’aime pas quand y’a trop d’gens. » Je préfère de loin être au calme pour discuter avec toi. Surtout si d’aventures, nous parlons de notre secret commun. C’est pourquoi je nous dirige vers un coin calme. Je m’accoude sur le rebord du balcon et regarde l’horizon. « L’Hiver arrive. » Mais bon, on s’en fout un peu. Je porte mon attention sur toi pour te demander : « Ça va ton bras ? »



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 19 Nov - 13:24
Invité
Alors, voilà enfin la fin des cours. Je soupirais d'ennui et de soulagement. Ce n'était pas trop tôt. Autant certaines matières m'intéressaient à n'en pas voir l'heure passer, autant celles dans ce genre-là... Je me suis même demandé une fois, si le professeur n'avait pas ensorcelé la pendule. Hé, tout est possible et je suis sûr que certains le font.

-Hey ! Ça t'dit d'aller faire un ptit tour ? Pour discuter.

Me dit alors Lola, sortant du cours elle aussi. Surpris, -bah oui on ne se parle pas tant que ça en dehors de nos conversations sur les loups-garous et les cours- je la suis alors jusqu'au balcon.

- Désolé de t'avoir rentré dedans. J'aime pas quand y'a trop d'gens.
-Ah, ne t'inquiète pas, je ne suis pas spécialement à l'aise en foule non plus.

Dit-je en souriant pour la rassurer. Elle à l'air légèrement mal à l'aise, peut être qu'elle se méfie encore de moi et qu'elle veut se rassurer en me parlant? Elle va sûrement me poser des questions. Ou alors c'est plus grave que cela et je me surprends à aborder une mine légèrement plus sérieuse qu'il y a quelques minutes. Je regarde à mon tour dans la direction qu'elle-même regarde, ouais, il commence à faire froid c'est clair. Je suis bien content de porter une échappe aujourd'hui tient.

-Ça va ton bras ?

Me demande-t-elle alors. Mon bras? Je penche la tête légèrement sur le côté, interrogé. A vrai dire, je ne m'y attendais pas le moins du monde qu'elle me demande ça. Je reprends un sourire chaleureux sur le visage.

-Ah, oui, beaucoup mieux ! Je crois que je suis quand même pas mal chanceux. Cela aurait pu être plus grave que ça.

Quand j'y pense, d'autres s'en étaient moins bien sorti que moi, ou Jake. Ils avaient plus de blessures graves.

-Comment tu crois que ça à pu arriver un truc pareil?

Je veux dire, ne sommes-nous pas censé être protégé au château et aux alentours proches? Je sais qu'il y a eu des rumeurs comme quoi des bêtes magiques s'étaient échappées ou, qu'on avait libéré, ou je ne sais plus trop quoi. Mais quand même. Aussi proches de nous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Mar 22 Nov - 15:25
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Je me doute bien que ton kidnapping sauvage, si l’on peut dire, te surprend sur le moment. Ce n’est pas comme si nous étions devenus inséparables, bien que notre secret commun nous rapproche forcément. Toutefois, tu me souris rapidement et m’apprend que tu te portes bien. Manifestement, ta blessure était moins grave que ce dont je pensais. « Tant mieux. » Je te souris franchement, rassurée de savoir que tu vas bien. « Enfin, t’imagines pas que j’m’inquiétais pour toi. » Rétropédalage étrange. Pour des raisons mystiques, je ne suis pas sûr de vouloir te faire comprendre que je puisse me faire du mouron pour toi. Je dévie mon regard sur les montagnes.

La question que tu me poses ensuite est pertinente. « C’est la question à 1000 chocogrenouilles ça. » Dis-je en reportant mon attention sur toi. Des animaux magiques se sont récemment échappées. Ce n’est pas réellement un scoop, la presse magique a relégué l’information pour appeler à la prudence. « T’as entendu l’histoire d’animaux en liberté ? Après, ça explique pas comment ils ont atterri ici. » L’école est protégée des intrusions normalement. Enfin, je crois. « Peut-être que c’est intentionnel. Quelqu’un aurait lâché ces bestioles. Mais qui et pourquoi ? » Au final, sur cette affaire, nous avons plus de questions que de réponses. Trop d’hypothèses qui ne laissent supposer d’autres hypothèses : si c’est volontaire, est-ce quelqu’un de l’intérieur ou de l’extérieur au château ?  

Je réalise soudain la drôlerie de notre situation : « Parler de bêtes sauvages magiques en liberté avec une louve-garou, ça a quelque chose d’ironique, non ? » Je souris, quelque peu amusée. « Capture moi et va me livrer au ministère, t’auras peut-être des bons points pour Thunderbird. » Bien que je dise cela sur le ton de la plaisanterie, toute cette histoire me laisse un arrière-goût amer. Je ne peux m’empêcher de m’identifier, ne serait-ce qu’un peu, à toutes ces bêtes que l’on veut capturer.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 22 Nov - 15:43
Invité
Ouais ouais j'avais entendu parler de cette histoire. Drôle d'histoire, d'ailleurs. Intentionnel? Mais qui voudrait faire du mal à des gosses comme nous? Genre, ça n'a aucun sens. Ou alors ce n'est pas nous la cible, mais le personnel de l'école. Je n'en sais fichtrement rien.

-Parler de bêtes sauvages magiques en liberté avec une louve-garou, ça quelque chose d'ironique, non ? Capture moi et va me livrer au ministère, t'auras peut-être des bons points pour Thunderbird.

Je ris quelques secondes à sa phrase et finit par m'adosser au balcon, me rapprochant d'elle. Je soupire en jetant ma tête en arrière, regardant les nuages, distrait.

-Je ne suis même pas capable de capturé une souris. Comment veux-tu que j'arrive à te capturer? Tu es trop forte pour moi.

Je continue sur l'ironie de sa plaisanterie, un air amusé sur le visage que je tourne de nouveau vers elle.

-C'est vrai qu'à côté de tous ces garçons grands et forts, je ne suis pas grand-chose.

Que je le dise sur le ton du rire, c'est quand même plutôt vrai. Elle est plus grande et beaucoup plus forte que moi. Et c'est à peu près le cas de tout le monde à l'école. A côter, je ne suis qu'un foetus.

-Mais ça ne m'empêcherait pas de te protéger quand même !

Je me sens obligé de lui préciser ce fait malgré les nombreuses blagues qu'on peut faire au sujet de ma taille, ou de mon poids. Je suis une plume, ouais. Mais une plume de sexe masculin quand même et qui a une petite fierté malgré tout. Faut pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Mer 23 Nov - 17:07
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Il semble que tu ne trouves pas pertinent l’idée de me capturer. Étrangement ! Sans vouloir vexer ton égo de mâle, je pense aussi être plus forte que toi : tu es une vraie crevette. Je lâche un : « Et encore, t’as pas vu mes abdos ! ». Clin d’œil et sourire amusé. Tout en t’écoutant parler, je me détourne pour m’adosser sur la rambarde. Auprès de toi. Presque instinctivement.

Bien que tu parles sur le ton de la plaisanterie, je trouve regrettable que tu te dénigres de la sorte. Et puis… tu dis vouloir me protéger malgré tout. Je me surprends à rougir légèrement. « Tu protèges mon secret, c’est déjà ça. » De mon épaule, je te bouscule affectueusement. De nous deux, je pense que c’est davantage moi qui serait en mesure de protéger l’autre, mais je n’en dis rien. Je trouve ton attitude bien trop touchante.

« Au pire, on s’en fout qu’tu sois pas grand. Et puis, c’est moi qui suis trop grande pour une gonzesse. C’est de famille. J’me demande si mon côté louve joue pas aussi. » Bien sûr, je suis sportive de base, mais peut-être que le fait que je sois une louve-garou influe aussi ma carrure ? Honnêtement, je ne sais pas. « ‘Fin bref, te dénigre pas Hugo, ça sert à rien. » te dis-je dans un sourire qui se veut rassurant. Et puis. Je ne sais pas… que tu sois plus petit. Plus fragile. Je trouve que cela te rend mignon. Toutefois. Je chasse bien vite cette pensée de mon esprit.

« T’as été courageux le soir d’Halloween. Alors que moi avec l’épouvantard… J’sais pas, j’ai eu comme un moment d’absence. Je savais que c’était pas possible, mais je m’y attendais tellement pas. Et y’avait Thomas… Je pense qu’il a vu que mon épouvantard était une pleine lune. » Je ne te fais pas de dessin, tu dois comprendre que cela veut potentiellement dire qu’il a compris ce que je suis. Peut-être est-ce ce point qui m’a tétanisé lors de la confrontation : la peur d’être découverte. « Bon, j’ai aussi vu le sien. Figure-toi qu’il a peur des loups ! » Je souris, amusée de la situation. Bien qu’il puisse savoir pour moi n’est en réalité pas drôle.



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 23 Nov - 22:00
Invité
Je lui lançais un sourire amusé après sa bousculade. Lola pouvait être drôle et cool quand elle le voulait en vrai. Elle souriait de plus en plus je trouvais également. C'était agréable, c'était une jolie fille, pourquoi se priver de sourire?

-Au pire, on s'en fout qu'tu sois pas grand. Et puis, c'est moi qui suis trop grande pour une gonzesse. C'est de famille. J'me demande si mon côté louve joue pas aussi. ‘Fin bref, te dénigre pas Hugo, ça sert à rien.

Non, c'est vrai ça ne servait pas à grand-chose de se dénigrer comme je le faisais souvent. Néanmoins, ne dit-on pas que l'homme n'est jamais satisfait de ce qu'il a? Ca n'aurait pas été ma faiblesse, cela aurait été autre chose. Parce qu'après tout, je ne suis pas si petit que ça. Je suis dans la moyenne. C'est elle qui est grande, c'est vrai ! Mais ça n'a que peu d'importance au final.

-Oh, courageux, je ne sais pas. Jake m'a pas mal protégé... Mais toi tu ne devrais pas t'en faire pour si peu non plus. Je veux dire, si je m'étais retrouvé face à mon pire cauchemars... Je n'en aurais sûrement pas mené large non plus ! Ce n'est pas pour rien que ces bêtes sont redoutées...

Peur des loups? Le Thomas? Bah après tout, se retrouver face à face avec un loup-garous ça devait être effrayant. Même moi, au début, j'avais un peu de mal parfois avec Lola. Mais j'ai finis par prendre l'habitude et maintenant c'est l'une de mes amies les plus proches. Alors, en bon ami que j'essaie d'être, je lui souris de nouveau et lui pose ma main sur le bras en guise de réconfort.

-Ne t'inquiète pas. Je ne crois pas qu'il auras deviné quoi que ce soit et puis même si c'était le cas... Regarde, moi je suis au courant et pourtant, tu sais que tu peux me faire confiance maintenant.

Reprenant un visage sérieux, je continue :

-Tu sais, je crois que tu devrais un jour te préparer à l'éventualité que d'autres personnes soient au courant. Je ne sais pas et si un jour... Tu tombais amoureuse? Tu ne crois pas qu'il vaudras mieux qu'il soit au courant?

Ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autres, mais néanmoins vrai. Elle ne pouvait pas se permettre de rester dans le silence toute sa vie. Je ne sais pas si actuellement, je l'aidais beaucoup, mais tôt ou tard, cela ne suffirait plus, quoi que je lui apporte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Jeu 24 Nov - 18:39
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Tu te fends d’un sourire et pose ta main sur mon bras, comme pour me réconforter. Te souriant en réponse à ton propre sourire, je te laisse faire sans brancher. Je ne sais pas trop pourquoi. Je ne suis pas spécialement tactile d’ordinaire – cogner les gens ne compte pas vraiment. En tout cas, je le suis certainement moins que tu sembles l’être. Pourtant avec toi, c’est différent. Je me laisse faire et je me laisse-moi aussi me prendre au jeu. « Au pire, j’le bouffe. » Sourire amusé. La réponse universelle à tout problème quand t’es un loup-garou ? Manger les relous !

Tu sous-entends également que ça ne serait pas réellement grave si Thomas avait compris. Te prenant en exemple, tu soulignes que je te fais confiance. « Oui, mais il n’est pas toi. J’sais pas si je peux lui faire confiance. » Et puis, tu oublies qu’il m’a tout de même fallu du temps pour apprendre à te faire confiance. Ce n’est pas comme si je t’avais avoué volontairement ma nature. Tu l’as découvert parce que t’es bien trop curieux pour un petit mec ! Surtout, ai-je réellement envie de faire confiance à d’autres ?

Mon sourire s’efface. Je reprends mon visage inexpressif habituel. Comme si la Lola souriante n’était pas réellement moi. « Je… J’sais pas. » Je me détourne, ne souhaitant plus le contact de ta main. Je regarde de nouveau l’horizon. « J’sais même pas si j’ai le droit de tomber amoureuse. » Cela fait certainement un petit moment maintenant que tu as compris que ma solitude est un choix. Que c’est volontaire si j’ai peu d’amis. Je ne veux pas faire souffrir les gens. A moins que ce soit moi que je veux protéger ? Me protéger des autres et de leurs regards.

Quant à l’amour… Je pense que garder le secret me ferait mal, car ça serait mentir sur ce que je suis réellement. L’avouer me serait pourtant tout aussi difficile. Ce n’est pas comme si c’était une parole que l’on pouvait lancer entre deux baisers. « Façon, j’suis pas amoureuse. La question se pose pas. »  Je marque une pause et sans me détourner, je reprends : « Hugo… T’es ouvert d’esprit. T’es mon ami en sachant ce que je suis vraiment, mais faut que tu comprennes que pour la plupart des gens on est que des bêtes sauvages. Si aucun loup-garou n’est inscrit au registre du ministère, c’est pas sans raison. » Aucun ne veut prendre le risque de voir ses amis partir.

Je te regarde finalement de nouveau. « Et tu sais le pire ? C’est qu'c’est vrai. Quand j'te dis qu’en louve, je ferai pas de différence entre toi et un jambon. C’est pas une blague. J’ai jamais été confronté à ça, comme je fais toujours attention, mais je suis sûr que je t’attaquerai. Les loup-garous attaquent les hommes, mais pas les autres loups. J’sais pas pourquoi. Peut-être de la rancœur contre tous ceux qui nous haïssent. » Je détourne une fois encore mon regard.

« En loup, tu oublies l’amitié… Tu oublies tes proches... »




love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 24 Nov - 22:45
Invité
Mouvement de recule, voix grave et froide. J'avais dit quelque chose qui l'avait contrariée. Mais quoi? Je cherchais et j'avais été sincère dans toutes mes paroles : Il ne fallait pas qu'elle reste seule... Pas le droit de tomber amoureuse? Pourquoi pas? Tout le monde à le droit au bonheur. Même les loups-garous aussi gentil que toi.

-Façon, j'suis pas amoureuse. La question se pose pas. Hugo… T'es ouvert d'esprit. T'es mon ami en sachant ce que je suis vraiment, mais faut que tu comprennes que pour la plupart des gens on est que des bêtes sauvages. Si aucun loup-garou n'est inscrit au registre du ministère, c'est pas sans raison.

Je baissais la tête. C'est vrai, elle avait raison. Mais ce n'était pas juste.

-Et tu sais le pire ? C'est qu'c'est vrai. Quand j'te dis qu'en louve, je ferai pas de différence entre toi et un jambon. C'est pas une blague. J'ai jamais été confronté à ça, comme je fais toujours attention, mais je suis sûr que je t'attaquerai. Les loup-garous attaquent les hommes, mais pas les autres loups. J'sais pas pourquoi. Peut-être de la rancœur contre tous ceux qui nous haïssent.

-Oh je ne doute pas que tu le ferait. Lui dit-je plantant mon regard dans le siens, avec une mine sérieuse. -Mais tu l'as dit toi-même, tu fait tout comme il faut pour pas que ça arrive. Je ne suis pas le seul en qui tu peux avoir confiance Lola, j'en suis sûr.

Quelques secondes de silence et je reprenais un visage plus doux en la regardant.

-Je ne te dit pas de faire confiance à n'importe qui et de le crier sur tous les toits. Mais seulement de voir qu'il y'a d'autres gens digne de confiance. Et je t'assure, tu as parfaitement le droit de tomber amoureuse. Je riais quelques instants en me grattant la tête. -Du moins, je suis sûr que toi au moins, tu saurais mieux gérer tes sentiments amoureux que moi. Louve ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Ven 25 Nov - 16:06
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


La confiance est quelque chose que j’accorde difficilement. Dans un sens, tu en sais quelque chose. Il m’a fallu du temps pour m’habituer à toi. Pour m’habituer au fait que tu connaisses mon secret sans craindre que tu le répètes à d’autres. Tu es un garçon gentil et loyal, j’ai eu de la chance de tomber sur toi. J’ai eu raison de te faire confiance, mais la base de notre lien actuel résulte uniquement du hasard. J’ai beau te faire confiance aujourd’hui, je ne t’aurai rien dit dans d’autres circonstances. Si ta curiosité ne t’avait pas poussé à essayer de me retenir de fuir un soir de pleine lune.

Tu sembles moins naïf vis-à-vis de ma nature qu’à tes débuts. Tu as pleinement conscience qu’un loup-garou, même s’il peut être animé des meilleures attentions du monde sous forme humaine, est dangereux. Malgré tout, tu demeures mon ami. Cela me fait plaisir, c’est indéniable. Tu sais, dans la théorie tu as raison et je le sais. Je sais qu’il faut que j’apprenne à faire confiance. Je sais, ou du moins je le souhaite en mon for intérieur, que tu n’es pas la seule personne ouverte d’esprit. Mais accorder ma confiance et révéler mon secret nécessite de se jeter à l’eau. Cela sous-entend d’accepter de se mettre en danger. Je ne le veux pas. « T’as raison… mais, j’suis pas prête. » Je porte mon regard sur toi. « Que tu m’acceptes comme je suis… ça m’rend heureuse. Genre… Vraiment. » Mes paroles sont maladroites, je n’aime pas parler de ce que je ressens. Je te souris. De nouveau. « Pour le moment, qu’tu sois mon seul ami au courant me va. » Bien sûr, il y a mon père et quelques profs qui le savent également, mais ce n’est pas la même chose.

Comme pour effacer la gêne dont j’ai preuve et la distance que j’ai mise entre nous à cause de notre conversation, je m’adosse de nouveau sur la rambarde. Auprès de toi. « Ouais enfin, je plains celui ou celle qui me supportera ! » Je pouffe un peu, me rendant à peine compte que j’ai précisé « ou celle ». N’ayant jamais eu d’expériences amoureuses, je ne saurai dire envers quel genre va ma préférence. Cela dit, je tilte quand tu me lances, l’air de rien selon toi, que je gérerai mieux mes sentiments que toi. « Il t’arrive des mésaventures amoureuses ? »

En te demandant cela, je me rends compte que nous n’avons jamais eu ce genre de conversation, alors que c’est justement de notre âge.





love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 25 Nov - 16:33
Invité
Je lui lançais un nouveau sourire doux et compréhensif. Je comprenais parfaitement qu'elle avait besoin de temps et de confiance pour aller vers les autres de cette manière. Après tout, qui était-je pour l'obliger à faire confiance à quelqu'un d'autre? Quelque part, j'étais assez fier d'être le seul au courant parmi ses amis de son secret. J'avais l'impression d'être unique et notre relation m'apaisais souvent en réalité. Entre mes parents, les moqueries d'autres élèves et mes sentiments qui faisaient souffrir mon coeur pour Jake, c'était toujours agréable de passer du temps avec Lola.

C'était reposant.

Et même si parfois je pouvais être têtu, je savais qu'elle me considérait vraiment comme son allié. Parfois pourtant, j'avais peur de la décevoir. J'avais certains doutes, serais-je assez fort pour elle quand elle en aurait besoin? Pourrais-je réellement la protéger si elle était en danger, comme je l'avais prétendu plutôt?

-Que tu m'acceptes comme je suis… ça m'rend heureuse. Genre… Vraiment. Pour le moment, qu'tu sois mon seul ami au courant me va.

Je rougissais en me grattant la tête. Je ne savais jamais comment réagir face à ce genre de phrases. J'avais envie de lui dire merci, mais elle revint vite sur le sujet de l'amour, sujet auquel je pensais beaucoup, surtout ces temps-ci. Parfois, je me demandais si c'était normal pour un garçon de mon âge, d'être autant amoureux de l'amour.

-Ouais... Euh en fait... Je me prends sûrement la tête sur pas grand-chose, c'est Marie qui me l'a dit... En fait je ne préfère pas trop en parler tant que je ne suis pas sûr de moi... Je crois que j'aime quelqu'un. Mais tu vois, je ne suis pas le genre de personne qu'on puisse vraiment aimer comme ça, alors, enfin, ce n'est rien. Je verrais, après tout, on ne sait jamais !

Petit rire gêné. Je ne savais pas quoi rajouter d'autre et puis, je n'avais pas vraiment envie d'en parler pour l'heure, c'était assez compliqué comme ça dans ma tête sans en parler à tout le monde pour le moment. Même Marie ne savait pas réellement de quoi il retournait pour l'instant et c'était bien comme ça, j'avais besoin de réfléchir seul dans mon coin, pour une fois. Mon regard se reposa sur elle, tiltant ce qu'elle avait dit plutôt.

-Celui ou celle? Tu crois que tu pourrais... Aimé une fille?

Question qui pourrait être mal interprétée si on ne me connaissait pas, mais la vérité était que moi-même la question du il ou du elle me posait problème actuellement. Savoir que d'autres personnes se posaient aussi la question me rassurait quelque part et m'aiderais sûrement à comprendre mieux ce que je pouvais ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Ven 25 Nov - 18:06
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Alors que je t’écoute tranquillement parler, je ne peux que constater que tu sembles être dans le vague. Allant jusqu’à me dire que tu te prendrais sûrement la tête pour rien. Peut-être est-ce normal ? Après tout, ne dit-on pas que l’amour, le véritable, est un mystère bien compliqué ? Et si en cas de problèmes je serais la première à vouloir t’aider, je me dois de reconnaitre mon incompétence en la matière. « Baaaah, j’imagine que ça t’tuera pas ! » Je t’offre un sourire tendre et te bouscule amicalement de l’épaule, comme tout-à-l ’heure. Honnêtement, je ne vois pas quoi te dire…

Et puis, tu préfères reporter la conversation sur moi et ma petite phrase ouvrant la possibilité que je puisse aimer une garçon… comme une fille. Petite phrase lancée sans même avoir songé à ce qu’elle voulait dire. Inspirant le temps de réfléchir à une réponse, j’hausse les épaules. « Pourquoi pas ? » Okey, j’imagine que tu attends une réponse plus précise ! « En vrai, j’sais pas. J’me suis jamais vraiment posé la question… J’disais ça comme ça. » Je marque une petite pause. « J’suppose que j’saurai pas si j’essaye pas. » Me rendant compte que ma phrase peut potentiellement être mal interprétée, j’ajoute avec humour : « Après, c’est pas non plus comme si me trouver une femelle était à l’ordre du jour, hein ! » Je pouffe un peu.

Je repense à ce que tu me disais. « Pourquoi on t’aimerait pas comme tu es ? » Je n’ai réellement pas envie de t’embêter à ce sujet. N’aimant jamais exposer ce que je ressens, je peux comprendre que tu sois pas à l’aise. Pourtant, cette question me taraude et comme elle ne concerne pas directement le sujet de tes sentiments, je me permets de te la poser. Après tout, ce n’est pas comme si tu te transformais en bête féroce ! Et si pour toi les loup-garous ont aussi droit à l’amour, pourquoi pas toi ?



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Ven 25 Nov - 20:11
Invité
-En vrai, j'sais pas. J'me suis jamais vraiment poser la question… J'disais ça comme ça.

Ah, ouais, beaucoup de gens disent ça comme ça. J'haussais simplement les épaules. J'aurais aimé savoir si d'autres personnes ressentaient mon trouble, mais il fallait croire que tout le monde ne se prenait pas la tête avec de telles choses. Et puis, sans doute que Lola avait autre chose à penser de toute façon pour le moment.

-Pourquoi on t'aimerait pas comme tu es ?

J'écartais les bras, l'air étonné par sa question.

-Je ne suis qu'un petit garçon fragile et sans doutes beaucoup trop sensible. J'écris des histoires de chevaliers et de princesses, je pleure facilement... Non, vraiment, je ne me leurre pas, plus tard peut-être, je serais un homme, mais pour le moment je crois que je ne ferais pas un bon petit copain.

J'étais d'accord avec le fait qu'un bon petit copain se doit aussi être à l'écoute et avoir sa part de sensibilité, mais dans mon cas, je n'avais rien d'autre pour compenser. Je souriais pour ne pas l'inquiété. C'était important qu'elle sache que ça ne me minait pas quand même. Pour l'instant, ça ne me dérangeait pas d'être simplement un ami.

-De toute façon, avant de penser à tout ça il faudrait que je me concentre un peu plus dans mes devoirs. Je suis en dessous de la moyenne tout les ans en sortilèges, ça ne va pas du tout. Je ne sais même pas ce que je veux faire plus tard... Et toi? Tu sais?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Sam 26 Nov - 13:50
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


J’hausse un sourcil, perplexe, face à ta réaction. Tu hausses les bras comme si ma question était étonnante. Comme si la réponse était une céleste évidence et qu’il était étrange que je ne la connaisse pas. En réalité, j’aurai dû me douter de ce que tu es en train de me dire. Je soupire légèrement pendant que tu me déblatères ton lot de stupidités. Pour être honnête, je trouve triste que tu te dénigres à ce point. Je sais que tu as peu de confiance en toi, mais à ce point… Est-ce donc si impensable pour toi que toutes ces facettes de toi, qui sont à tes yeux des défauts, soient justement ce qui te rend mignon ? Au moins, à mes yeux.

Tu me parles ensuite des études et là encore, tu y vas de ton habitude à te rabaisser. Je t’écoute en silence. Pour le moment. Tu finis par me demander ce que je veux faire plus tard. Peut-être penses-tu que cela t’épargnera quelques reproches. Tu te trompes. De ma main, je commence par te mettre une petite tape derrière la tête. « La prochaine fois que j’t’entends te rabaisser, j’te bouffe. Compris ? » Évidemment, ce n’est pas de manière méchante que je te balance ça. « Stop penser que parce que t’es un garçon, tu dois forcément entrer dans le moule du mâle alpha. » Comme si être soi-même n’est pas assez compliqué, si en plus faut s’amuser à être quelqu’un d’autre ! « Façon… » Je souris, amusée par avance de la blague que je m’apprête à te lancer : « Tu sais bien que c’est moi la louve alpha qui te protège ! »

Quant à tes inquiétudes pour l’avenir. « On est qu’en troisième année, c’est normal si tu sais pas encore c'que tu veux faire. Moi aussi, j'sais pas vraiment. » Je réfléchis un peu. « Genre, j’me sens proche des animaux. J’aimerai aider à faire bouger les mentalités sur les loup-garous. Après, j’me vois pas bosser enfermée dans un bureau du ministère. Briseur de maléfices a l’air cool comme métier, tu bouges beaucoup. J’aime aussi protéger les gens… Bref, je sais pas ce que je veux faire non plus. » Je te souris pour te rassurer. Tu vois, t’es pas le seul à être dans le flou. « Si t’as besoin d’aide en sortilège, ou autre, hésite pas à me demander. » Si je peux t’aider, je le ferai avec plaisir.

« Allez ! » Je te tapote le dos. « Je commence à avoir faim. Et tu sais… Depuis que je suis louve-garou, j’aime ma viande saignante. Ou crue, voire… vivante ! Dépêchons avant que la perspective d’te manger devienne trop alléchante. » Un sourire aux lèvres et prenant sur moi pour ne pas rire, je te regarde dans les yeux, guettant ta réaction.  



HRP : Ils peuvent bien sûr continuer de blablater un peu en allant aux réfectoires. ^^

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 26 Nov - 15:41
Invité
Je baissais légèrement la tête à sa remarque sur le fait que je me rabaissais tout le temps. C'est vrai que je le faisais assez souvent, mais bon, ce n'était pas sans raisons, je pensais tout ce que je disais même si d'autres non, ni dit-on pas que c'est sa propre vision de soit-même qui compte avant tout? Il fallait que j'améliore des points chez moi, pour devenir un homme et ça ne voulait pas dire changer complètement le garçon que j'étais malgré tout.

C'est vrai qu'on est qu'en troisième année et que la question se pose plus ou moins pour le moment, mais ça m'aiderait sûrement dans la suite de mes études d'avoir une idée de mon avenir. Peut-être, je ne sais pas, de toute façon, il fallait quand même que je remonte ma moyenne en sortilèges et d'autres matières aussi, cela dit... Genre, l'histoire de la magie, où je m'en dormais très souvent malgré moi.

Je suppose que je ne voyais pas Lola non plus enfermé dans un bureau à signer des papiers toutes la journée. Je souriais à sa proposition d'aide. Et j'hochais la tête en signe d'approbation. C'était noté, bon j'avais déjà Jake qui m'aidais dans ce domaine, mais une aide supplémentaire ne serait pas à refuser j'imagine.

- Je commence à avoir faim. Et tu sais… Depuis que je suis louve-garou, j'aime ma viande saignante. Ou crue, voire… vivante ! Dépêchons avant que la perspective d'te manger devienne trop alléchante.

Je lui lançais une moue boudeuse. Me manger? Et puis quoi encore? De toute façon je n'avais pas assez de chair pour la nourrir !

-Qui te dit que je suis mangeable, d'abord?

Lui dit-je en la poussant doucement du bras et éclatant de rire. Je la suivais donc en direction du réfectoire. Moi aussi je commençais à avoir faim. Je me demande ce qu'il y avait au repas ce soir. J'avais une folle envie de poulet ce soir. Pourquoi? Ah bah j'en sais rien moi, vous m'en posez de ces questions.

-Comment ça s'est passé la première fois... Que tu as su? Enfin, que tu as compris?

Lui demandais-je vérifiant que personne n'était près de nous. De toute façon, sans utiliser les mots clefs, personnes ne se douteraient que l'on parle de lycanthropie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Dim 27 Nov - 15:47
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Qu’est-ce qui me dit que tu es mangeable ? Oh, mais mon instinct de bête. Quelle question ! « Oh, moi j’suis sûre qu’t’es comestible ! » J’éclate de rire avec toi. Certes, il n’y aurait toutefois pas grand-chose à manger. Pas le quoi de me caler l’estomac et ainsi faire taire ma faim. Surtout quand il s’agit d’une faim de loup ! Mine de rien, si un jour on m’avait dit que je ferai des blagues de ce genre à quelqu’un… Je n’en aurai rien cru ! J’ai eu raison de faire confiance à Hugo, notre relation a bien évolué depuis le soir où il n’a pas voulu me laisser fuir.

Alors que nous avançons vers la sainte quête du remplissage de ventre, tu regardes autour de nous et me poses une question. La question. « Il t’aura fallu du temps pour me le demander. » Je te souris tendrement. Que tu me le demandes ne me mets pas en colère. Après tout, maintenant que nous sommes proches et que nous partageons ce secret. Je n’imaginais juste pas t’expliquer ça dans un couloir, mais nous sommes tranquilles. Il faut bien que je t’explique un jour. « En vrai. J’ai toujours su. » Je prends le temps de réfléchir à la manière de t’expliquer, regardant devant moi. Je t’attrape par le bras et nous emmènes dans la première salle qui s’offre à nous. Elle est vide. Parfait. Je veux bien t’en parler, mais pas comme ça. Pas dans un couloir. Même désert. C’est quelque chose de trop intime.

Je me dirige vers une fenêtre et m’appuie sur le rebord. « Je t’ai déjà dit que j’habite près de la forêt boréale ? Dans le Manitoba. Y’a trois ans, deux mages noirs connus pour être lycanthropes étaient en cavale dans ma région. Ça faisait la une de la presse magique canadienne. Bref. » Je me retourne vers toi en m’adossant contre la fenêtre. « Ils se cachaient dans la forêt. A la nuit de pleine lune ils ont attaqué. J’ai… j’ai perdu ma mère ce soir-là. » Je marque une légère pause. « Ma mère était moldu. Mon père était seul contre deux. Il a fait ce qu’il a pu. Quant à moi… je m’en suis sortie avec une cicatrice sur l’épaule gauche. La suite, tu la connais. » Comme pour te rassurer et montrer que cela ne me fait pas trop de peine de te dire tout ça, je te souris. J’ai appris à prendre du recul sur ces évènements.

« C’est la première fois que j’en parle. Tu sais… »


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 27 Nov - 20:51
Invité
-Il t'aura fallu du temps pour me le demander.
-C'est que je ne voulais pas paraître indiscret.

Lui dit-je répondant à son sourire. Ca pouvait paraître contradictoire sachant que je connaissais son secret, après l'avoir empêché de fuir, j'avais fouiner pour connaître sa vraie nature et je m'étais mêlé plus d'une fois de ce qui me regardait pas à son sujet. Néanmoins, son passé lui appartenait et je ne voulais pas la forcer à en parler. Maintenant qu'on était plus proches, qu'on était devenues de vrais amis, les choses étaient sûrement plus facile à dire, à demander... M'entraînant dans une nouvelle salle vide, elle m'explique :

-Je t'ai déjà dit que j'habite près de la forêt boréale ? Dans le Manitoba. Y'a trois ans, deux mages noirs connus pour être lycanthropes étaient en cavale dans ma région. Ça faisait la une de la presse magique canadienne. Bref.

Debout, j'écoute avec attention son récit. Elle se retourne vers moi :

-Ils se cachaient dans la forêt. A la nuit de pleine lune ils ont attaqué. J'ai… j'ai perdu ma mère ce soir-là.

Une mine triste apparût sur mon visage et alors que je voulais parler à mon tour, je refermais ma bouche pour la laisser continuer, je ne voulais pas l'interrompre. Je m'étais rapproché d'elle, m'adossant également contre une colonne, face à elle.

-Ma mère était moldu. Mon père était seul contre deux. Il a fait ce qu'il a pu. Quant à moi… je m'en suis sortie avec une cicatrice sur l'épaule gauche. La suite, tu la connais.
-Et maintenant tu es louve...

J'avais envie de lui dire combien je la trouvais forte et courageuse et combien j'étais fier d'être son ami. Combien j'avais de la peine pour elle et combien je l'admirais tous les jours, surtout maintenant que je savais ça.

-C'est la première fois que j'en parle. Tu sais…

Gardant une mine triste mais, néanmoins l'esprit d'un ami fier, j'approchais d'elle encore une fois pour la prendre dans mes bras. Je crois que c'était la première fois qu'on avait un réel contact. Mais son histoire m'avait touché profondément et j'avais ressenti le besoin de la serrer contre moi. Posant mon menton sur son épaule -légèrement sur la pointe des pieds mais, chut faut pas l'dire- je lui disais :

-Je t'admire beaucoup, tu le sais, ça Lola?

Après quelques secondes, je reculais les joues légèrement rosit par ce simple contact. Je retournais m'adosser au pilier de pierre et je croisais les bras, la mine de nouveau sérieuse.

-Tu sais. Moi aussi j'ai un secret que peu de personnes connaissent. Ce n'est rien d'extraordinaire... Je ne suis pas une créature magique ni rien. Mais tu m'as dit pleins de choses sur toi et je reconnais ne pas t'avoir vraiment parlé de moi.

Le regard planté dans le siens, je prenais quelques secondes pour chercher mes mots.

-Je ne sais pas vraiment comment le dire. Hm. Et je voudrais aussi que tu me promettes de le garder pour toi, je n'aime pas que tout le monde sache moi non plus.

Je détournais le regard, mes yeux rivé sur le plafond désormais et relevais un peu mon t-shirt pour faire apparaître des marques causer par le fouet de mon père, il y'a quelques mois de ça. J'en avais bien d'autres sur le corps, mais celles-ci étaient les plus récentes et bien que je lui faisais confiance, je n'étais pas tout à fait prêt encore à lui montrer le reste. Cela suffirait pour le moment. Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise.

-Moi aussi j'ai des cicatrices... Causé par mes propres parents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Lun 28 Nov - 17:18
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Tu. Tu me prends dans tes bras. Je dois dire que je ne m’y attendais pas. Pas le moindre du monde. Je ne suis pas habitué à tant d’élan affectif. Bien sûr, tu es important pour moi, mais je ne suis pas du genre à montrer mon attachement de la sorte. Nous nous sommes déjà pris par la main certes, mais jamais encore enlacés. C’est donc un peu hésitante, et surement maladroite, que je ferme mes bras sur toi. A mon tour, je te serre tout contre moi. A la seule différence que contrairement à toi, je n’ai pas besoin de me mettre sur la pointe des pieds. « T’as pas besoin de m’admirer. » Te répondis-je simplement.

Ne sachant trop combien de temps une étreinte est supposé durer, je te laisse reculer en premier quand tu en ressens le besoin. Je te vois rougir et je rougis moi-même. L’espace de quelques secondes, mes chaussures deviennent subitement l’objet de mon regard. Alors que tu prends parole, je porte de nouveau mon attention sur toi et m’adosse contre la fenêtre. Il semble que ma confidence te donne envie de te confier. Confidence qui, à l’image de ma réelle nature, demande le secret. « T’inquiète, tu sais bien que tu peux avoir confiance en moi. Comme moi j’ai confiance en toi. » Je te souris tendrement pour te rassurer. Toute contente que je suis à l’idée de partager un autre secret avec toi. Autre chose qui nous liera.

Mon sourire s’efface bien vite. Il disparait totalement. Je garde le silence quelques secondes. Non pas que je ne suis pas touchée, mais… je ne sais pas comment réagir. Ses secondes sont nécessaires à mon esprit. Le temps qu’il réalise que c’est réel. Des parents qui battent leurs enfants… C’est si inimaginable pour moi. Petite, j’ai toujours pu compter sur mes parents. A la mort de ma mère, alors que j’étais devenue un danger pour les autres et moi-même, c’est mon père qui pansait mes blessures. « Je… J’suis désolée Hugo. »

Je m’approche de toi. Comme. Comme pour te prendre dans mes bras. J’ai envie de te réconforter. Je lève légèrement mes bras et puis je m’arrête dans mon mouvement. J’hésite. Moi, je suis celle qui protège. Pas celle qui réconforte. Je ne sais pas comment faire. Ce n’est pas mon rôle. Alors je suis là devant toi. Ne sachant pas quoi faire de mes bras qui semblaient vouloir t’enlacer. Je les ramène contre moi. Te laisser initier, je le peux. Mais avoir l’initiative, je ne sais pas.

« J’serai toujours là pour toi. J’espère qu’t’en as conscience. » Promettre de te protéger. Voilà au moins quelque chose qui est dans mes cordes.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 29 Nov - 3:05
Invité
Je souriais de nouveau en remettant mon t-shirt en place. Je réalisais vraiment aujourd'hui à quel point nous nous étions rapprochés. Au départ, ce n'était pas gagné la confiance pourtant. Et à présent, il n'y avait presque plus de tabous. C'était une amitié exceptionnelle. Petit à petit, même la louve en elle ne me faisais plus peur.

-Ne soit pas désolée. Je t'en est parlé parce que j'ai confiance en toi. Mais je ne suis pas malheureux, j'ai tout ce qu'il me faut ici.

Je prenais quelques secondes de silence.

Je propose qu'à partir de maintenant, on ne se sépare jamais et qu'on se protège mutuellement ! Juré?

Je lui tendais le bras pour lui serrer la main, comme font les grands quand ils signent un contrat. C'était presque pareil au final. C'était un contrat entre amis, comme quoi jamais on ne se séparerait et qu'on serait toujours là l'un pour l'autre.

J'entendais mon estomac gronder. Passant une main derrière la tête pour frotter ma tignasse, je mettais l'autre dans la poche de mon pull :

-Je crois qu'on va finir par louper le repas !

Entraînant Lola avec moi, je partais donc en direction du réfectoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Depuis ma transformation, j'aime ma viande saignante, crue même, voire vivante !
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Aubépine - ventricule de dragon - 28 cm
Lola Nightingale
Etudiante en 3ème année - Wampus
Etudiante en 3ème année - Wampus
Mar 29 Nov - 17:21
Lola Nightingale



Non, je ne m'inquiète pas pour toi

The past and the chase
You want to be gone
Like a wolf, a predator


Si je ne sais quoi dire face à cette situation, tu ne sembles pas en faire grand cas. Encore moins m’en vouloir pour ma tentative de câlin raté. Cela dit, sur ce dernier point, tu sais bien que je ne suis pas douée pour les élans d’affection. Tu dis ne pas être malheureux et avoir tout ce dont tu as besoin ici. Peut-être, mais quand est-il lorsque l’année scolaire se termine et que tu rentres chez tes parents ? Je n’en dis rien pour autant, tu sembles de nouveau enjoué. Je ne voudrai pas prolonger une conversation qui pourrait devenir pénible pour toi.  

Et puis, moi-même, je gagne bien vite un sourire sincère. Un vœu de protection mutuel ? Qu’il en soit ainsi ! « Juré. » Une réponse simple, mais qui veut dire beaucoup. Pour donner plus de force à notre serment, tu juges bon de me serrer la main. Imitant ton geste, je prends ta main et te la serre – pas trop fort tout de même ! – pour sceller notre pacte. Quand je repense à tout le chemin parcouru pour en arriver à une telle confiance réciproque. Moi qui ne suis qu’une louve sauvage et solitaire, tu m’as apprivoisé Hugo.

C’est finalement l’appel du ventre qui nous sort de ce petit moment complice. « Parle pas de malheur : j’serai obligé d’te manger pour de vrai ! » Je pouffe légèrement et me laisse entrainer. Eh bien, depuis la fête d’Halloween, il semble que tu aies cette vilaine habitude ! Enfin, je m’offusquerai plus tard. Ou peut-être pas.

Alors que nous arrivons à la cantine en courant, ceux qui partent nous regardent avec des yeux interloqués pour certains. Manquer de louper le saint repas, quelle hérésie ! Ou bien est-ce parce que nous sommes arrivés en courant main dans la main ? Qu’importe. « Bonne soirée ! » Je te lâche finalement la main. « A demain ! » Je t’offre un dernier sourire, un petit signe de ma main et file vers la table de ma maison.



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: Les Tours :: Le Grand balcon-
Sauter vers: