:: Le Château :: L'Antre :: Le Hall de Répartition Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Insomnie dansante [LIBRE]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
0/150  (0/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de noyer noir, étincelle de dragon, 29.8cm, inflexible
Quidditch : Attrapeur ! avec un Flèche d'Argent
Sophie Cerisier
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Etudiante en 4ème année - Thunderbird
Dim 30 Oct - 13:28
Sophie Cerisier
  • Sophie Cerisier
  • Qui voudra
Insomnie dansante
Cela faisait un moment que Sophie tournait et virait dans son lit. Il lui était impossible de trouver le sommeil. Ses pensées étaient occupées, par elle ne savait quoi d'ailleurs. Mais quelque chose la tracassait. Et au final, la sorcière s'était rendue compte que cela faisait deux heures qu'elle regardait les aiguilles de sa pendule faire leur chemin. Alors, lorsque trois heures vint, Anna s'assit sur son lit pour venir glisser ses pieds dans ses pantoufles. Elle finit par attraper sa baguette ainsi que deux rubans blancs, avant de sortir de sa chambre en silence.

Sophie avait gagné en discrétion, elle n'avait fait aucun bruit en sortant de sa chambre, et lorsqu'elle traversa la salle commune de sa maison, elle parvint à ne pas réveiller les portraits qui s'y trouvaient. Ce soir, la jeune sorcière ressemblait à un étrange fantôme. Sa chemise de nuit était blanche, elle portait des manches longues et blousantes, et elle couvrait presque ses pieds. Quant au bustier, il était resserré sous la poitrine et offrait un joli col carré. Pleine de volants et rubans qui suivaient les mouvements de la sorcière. Pourtant, qui s'en souciait ? La jeune fille n'allait impressionner personne dans cette tenue. Finalement, Sophie n'avait pas fait attention au chemin qu'elle avait parcouru, ses pas la menèrent jusqu'au hall de réception.

De nuit, le château semblait plus féerique que lors de sa première arrivée. Elle revit alors les lumières, les balcons bondés et les regards rivés sur les nouveaux arrivants. Pourtant, Anna était désespérément seule. Elle quitta enfin ses pantoufles, sentant le carrelage froid sous ses pieds nus. Elle rejoignit le centre de la salle, avant de regarder les quatre statues qui l'encadraient. Elles semblaient d'ailleurs l'observer. Sophie frémit. Elle finit par nouer ses cheveux en demie queue de cheval à l'aide du premier ruban qu'elle avait pris. Ils étaient épais ses rubans d'ailleurs. Un joli nœud fait, elle prit le second ruban, pour couvrir ses yeux. Enfin, Anna se mit en position, comme si elle allait passer un examen de danse classique.

La sorcière avait une mélodie dans la tête, dont elle devait se débarrasser. Et jusqu'à aujourd'hui, le seul moyen qu'elle avait trouvé pour évacuer toutes ses pensées et ses mélodies, c'était de danser. Elle s'élança finalement, faisant des pas de danse classique, tournant sur elle même. Personne ne l'avait encore jamais vue danser. Ce n'était pas un secret, pourtant elle avait peur qu'on la pense ridicule. Et il n'y avait pas de quoi, la française était pleine de grâce et de légèreté. Ses pas classique, devinrent rapidement des pas de valse. Sophie aimait valser, surtout lorsque c'était Thomas son cavalier. Mais, pour l'heure, c'était avec un cavalier imaginaire qu'elle dansait.

« Puis-je ? fit une voix qu'elle ne connaissait pas, accompagnée d'une étrange présence froide qui se glissa sur sa main.
- Qu- Qui..? Humm.. Oui, bien sur. répondit-elle, alors qu'elle manquait un temps.
- Qu'entendez-vous ? Ne devriez-vous pas être au lit à cette heure ?
- Piano... Je ne trouve pas le sommeil. fit-elle, étonnée de voir à quel point ses mots sortaient vite.
- Trois temps, n'est-ce pas ? Laissez-moi vous guider. finit son cavalier. »

Sophie voulait protester. Elle dansait avec une présence, avec un fantôme semblait-il. Comment pouvait-il la guider ? Pourtant, elle eut une étrange sensation, comme si elle était devenue son pantin, comme lorsqu'elle dansait avec Thomas. Alors qu'elle tourna, elle se sentie comme retenue avant de revenir. Le duo effectuait une valse pas trop rythmée, sans qu'elle soit trop lente non plus.

Mais Sophie sentie s'échapper la présence de son cavalier. Elle fut comme prise de panique, jusqu'à ce qu'il la rassure. « Continuez ainsi, vous vous débrouillez très bien. » Elle avait eu peur de se retrouver toute seule, alors que c'était son but recherché au début. Cependant, elle sentait qu'on la regardait. Elle imagina alors qu'il s'agissait des statues, des portraits, ou même des fantômes. Sans se douter qu'il pouvait s'agir d'une personne faite de chair et de sang.

Alors, Sophie continua sa valse seule. Un valse en trois temps, comme lorsque son cavalier l'avait laissé.
 
mi-octobre, 3:00 AM


Spoiler:
 


Sophie parle en Aqua et en italique lorsque c'est en français
Jamais l'un... Sans l'autre
Si un jour tu te perds. Prend une lampe torche et secoue la très fort. Peut être qu'avec un peu de chance j'arriverai à te retrouver. Sinon... Pense que tu ne dois pas bouger de l'endroit où tu t'es perdu !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Ven 18 Nov - 17:46
Kai Anderson
L'inconvénient de ma profession, c'était que je n'avais jamais fini de travailler. Lorsque, enfin, je pouvais quitter mon infirmerie pour me reposer, que ce soit pour une soirée ou une journée, il me fallait continuer. Tout d'abord, je me sentais obligé de me replonger régulièrement dans les ouvrages qui m'avaient suivi durant les cinq années d'études qui avaient été nécessaires. C'était trop facile d'oublier, de laisser la connaissance se perdre. Hors, je ne pouvais pas me le permettre. La médecine, sorcière ou moldue, ne tolérait pas les approximations. Une seule erreur pouvait signifier la mort d'un patient et c'était quelque chose d'absolument inenvisageable.

Et puis, évidemment, je me tenais au courant des progrès de ce qui avait été, pendant des années, mon monde. Les nouvelles greffes, toujours plus impressionnantes. Les débuts des prothèses articulées et réellement contrôlées. La lutte contre le cancer. C'était long, c'était fastidieux, et même pas si gratifiant que ça.

Et ça avait parfois la fâcheuse tendance à m'empêcher de dormir. Il y avait des soirs où, après m'être plongé dans des revues médicales pendant plusieurs heures, mon cerveau refusait d'arrêter de travailler. Et le meilleur remède que j'aie trouvé, en dehors de l'alcool, c'était encore d'aller marcher un moment avant d'essayer à nouveau de m'endormir.

Enfilant une paire de pantoufles, je quittais donc ma chambre sans prendre garde à l'heure. Vêtu en tout et pour tout d'un pantalon de jogging et d'un t-shirt un peu trop grand, je quittais donc le bâtiment endormi sur la pointe des pieds, silencieux comme une ombre. Mes pas me menèrent jusqu'au hall de répartition où je crus entendre quelque chose.

Il y avait une élève qui… dansait? J'eus un sourire en coin en reconnaissant une valse. Trois temps? Ouais, c'était ça. Avec un sourire en coin, je décidais de faire une petite frayeur à l'élève. Rien de très méchant, mais ça lui apprendrait à se promener dans l'école à une heure pareille. A pas de loups et sans me faire voir, je m'approchais jusqu'à prendre la place de son cavalier invisible.

"Ben alors? On ne m'avait pas dit qu'il y avait un bal?"

Lançais-je avec un sourire amusé. Je ne comptais pas vraiment l'engueuler : moi aussi je m'étais enfui de mon dortoir en pleine nuit quand j'étais étudiant, et en plus j'avais du la surprendre bien comme il faut. Je me contenterais de la raccompagner jusqu'à son dortoir, mais ça ne m'empêcherait pas de la faire valser encore un peu si elle se laissait faire.

"Si tu veux te défouler un peu avant de t'endormir, la valse n'est pas la meilleure danse, tu sais? Après, c'est sûr que danser le rock, surtout acrobatique, c'est plus compliqué sans partenaire."
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: L'Antre :: Le Hall de Répartition-
Sauter vers: