:: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: Les Salles d'études Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Studieusement votre ˜Circé

avatar
avatar
Invité
Invité
Lun 10 Oct - 15:33
Invité
L'atmosphère lourde de la bibliothèque avait tendance à écraser Jamie, si bien que, quand il devait rattraper tout son travail en retard, il préférait aller dans le jardin. Mais Octobre était arrivé, et le froid commençait à s'installer, si bien qu'il n'était plus agréable d'y passer quelques heures. C'était un samedi très ennuyeux où une montagne de parchemins l'entourait, sans compter les livres. Cela faisait un moment que Jamie s'était rendu compte qu'il apprenait mieux seul, plutôt qu'avec un professeur, dans une salle de classe où il avait tendance à somnoler. Les livres l'intéressaient plus que les vivants. Et puis, les livres racontaient plus de choses, sur le même sujet. Et c'était ça qu'il aimait, les petites histoires dans les grandes, les petits détails qui ont pourtant leurs importances. Après tout, c'est ce qu'il est dans la vie de sa mère. Un détail, un premier enfant vite oublié. Et pourtant si primordial. Un détail.

Les mains tâchées d'encre, il s’autorisa une petite pause en étirant son dos douloureux. Comme il n'avait pas de montre, il était incapable de savoir l'heure qu'il était, et il n'avait pas envie de se déplacer pour voir la grosse horloge de la bibliothèque. De sa table, les gens qui entraient ne pouvaient pas le voir, et c'était le meilleur moyen pour lui de travailler tranquillement sans être dérangé. En faisant rouler sa tête sur ses épaules, il balaya du regard les tables de travail. Tiens, il y a dix minutes, celle-ci n'était pas occupée. Ses yeux s'agrandirent en reconnaissant la jolie Circé.

Le menton dans la paume de sa main, il l'observa un petit moment avant de passer sa main dans les cheveux et de se lever dans sa direction. Sors les mains de tes poches, ne te ridiculise pas.

- Salut Circé ! Tu vas bien ?

C'est bien, brave bête, tu as réussis à articuler.

- Je te dérange pas j'espère ? Il fronça les sourcils, soucieux. Tu veux qu'on étudie ensemble ? Ca fait un moment que je suis là sans parler à quelqu'un, un peu de compagnie me ferait plaisir...

Il lui offrit alors son plus beau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Mar 11 Oct - 22:10
Circé Silverwood
Un rouleau de parchemin semi rédigé étalé devant elle, la cinquième année faisait distraitement tourner sa plume entre ses doigts tout en fixant un point vague dans le lointain à travers la fenêtre. Elle semblait rêvasser, pourtant, son esprit affuté bouillonnait d'interrogations diverses relatives aux théories de l'être et du non être qu'elle abordait dans sa rédaction de métamorphose.  C'était une chose étrange que de songer à ce que devenait le petit animal que l'on transformait, par exemple, en un verre en cristal, était-il alors toujours vivant ? Et qu'advenait-il si l'on brisait ce verre ? Quel impact cela avait-il sur l'animal sachant qu'il suffisait par la suite de réparer l'objet et d'inverser les effets de la transformation pour rendre à celui ci son aspect initial ? Dans le fond, c'était un peu comme si l'être vivant cessait temporairement d'exister, remplacé par l'objet métamorphosé. Toute à ses pensées, Circé s'amusa à transformer un bout de parchemin déchiré en un joli papillon aux couleurs chatoyantes et le regarda virevolter autour d'elle tout en réfléchissant. Elle nota quelques idées sur un brouillon, feuilleta avec intérêt quelques pages de l'imposant ouvrage qu'elle avait emprunté, puis s'empressa de coucher par écrit le fruit de ses réflexions. De son écriture soignée et élégante, la serpent cornu ne tarda pas à ajouter un nouveau paragraphe à son devoir déjà bien avancé.

Les yeux rivés sur le papillon qui venait de se poser sur son encrier, la demoiselle était en train de chercher une bonne tournure de phrase quand une voix masculine toute proche la fit sursauter. Tournant la tête en direction de l'intrus qui venait de la tirer de sa rêverie, elle reconnut James Fawkes, un jeune étudiant de la maison Thunderbird qu'elle croisait assez régulièrement. Circé ne le connaissait pas bien mais il se montrait toujours particulièrement prévenant avec elle, même si la concernée ne comprenait pas bien ce qu'elle avait pu faire pour mériter tant d'attentions. A dire vrai, la cinquième année avait connu tant de mauvaises expériences avec les gens par le passé que cela l'avait rendue quelque peu méfiante. Aussi, il subsistait une part d'elle même, sombre, acerbe et suspicieuse qui ne pouvait s'empêcher de se demander s'il n'avait pas une idée derrière la tête ? Voulait-il obtenir d'elle quelque chose ? Il n'était pas rare qu'un élève d'une autre maison vienne demander à l'un des érudits du Serpent cornu un coup de main pour un devoir par exemple, quoi que cela n'était encore pas bien méchant. Il pourrait très bien avoir en tête quelque chose de plus vil. La jeune femme s'empressa de chasser cette idée, pourquoi ne pourrait-il pas simplement être gentil ou simplement vouloir être son ami ? Après tout, il n'avait jamais rien montré d'autre que de la gentillesse alors pourquoi douter de lui ?

« Oh, Salut James ! » s'exclama-t-elle joyeusement avant de se reprendre, se souvenant du surnom par lequel il préférait se faire appeler. « Euh, non, pardon, Jamie, c'est ça ?» Curieusement, il semblait toujours qu'une ombre traversait le regard du jeune homme chaque fois que l'on prononçait le prénom de James et si Circé ignorait quelle pouvait bien être la raison qui le poussait à détester autant son propre nom, elle ne voulait pas le blesser. Elle lui adressa un petit sourire d'excuse pour rattraper sa maladresse avant de poursuivre.

« Tu ne me déranges pas du tout, en fait, ça doit faire au moins dix minutes que je bloque sur une phrase et que je n'avance absolument pas dans mon devoir. » S'amusa-t-elle tout en l'invitant à prendre la chaise voisine. « Tu n'as qu'à t'installer à côté de moi si tu veux, c'est toujours agréable d'être en bonne compagnie. »

Bien qu'elle avait davantage l'habitude de rester seule et qu'elle appréciait ses moments de tranquillité, Circé restait toujours ouverte à la discussion et au contact avec les autres. Sa curiosité se portait aussi bien sur les choses qui l'entouraient que sur les individus qu'elle rencontrait.

« Je suis en train de faire ma dissertation pour le cours de métamorphose, et toi, qu'est ce tu dois étudier ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Oct - 14:44
Invité
Comme à chaque fois que Jamie entendait son prénom légitime, il avait l'impression qu'on piétinait son coeur. Il ne pouvait s'empêcher de faire la grimace. Mais lorsque Circé se rattrapa, il lui offrit un clin d'oeil, ainsi que son sourire le plus ravageur. Heureux de briser sa solitude en si bonne compagnie, il tira la chaise la plus proche de la jeune fille et s'y laissa tomber joyeusement.

- Ce que j'ai a étudier ? Tout. Il lui lança un sourire amusé. Les études, c'est pas trop mon truc. Pourtant j'ai de bonnes notes hein, enfin, quand j'en ai envie, mais... Il passa son bras dans son dos, réfléchissant. C'est rester assis pendant des heures sur une chaise qui m'ennuie. Et il est rare que je trouve un prof suffisamment passionnant pour que mon cerveau veuille bien l'écouter plus de dix minutes. Alors... Il lui adressa un nouveau sourire d'autodérision. Au moins une fois par mois je rattrape mon retard ici, loin de toute distraction, du moins jusqu'à ce que les distractions viennent à moi !

Comme peu de monde s'attendait à retrouver le capitaine de l'équipe de quidditch des Thunderbird collé à une chaise de la bibliothèque, les distractions venaient pour ainsi dire jamais. Jusqu'à aujourd'hui, bien sûr. Toute l'équipe pensait que s'il reportait une séance d'entraînement une fois de temps en temps, ce devait être pour avoir un énième rendez-vous avec une énième fille. C'était mal le connaître. Jamie était un véritable nazi en ce qui concerne le quidditch et pour rien au monde il aurait mit en péril l'entraînement de son équipe. Seulement, s'il voulait garder son poste de capitaine, il se devait d'avoir des notes plus que raisonnables.

- J'ai fini la métamorphose, ça doit faire une heure que je suis sur l'histoire de la magie, ça fait donc une heure que j'ai très envie de faire une sieste !

D'un coup de baguette magique, il fit venir ses affaires jusqu'à la table qu'il partageait avec Circé.  

- Et ça va, tu t'en sors ?

Il était tellement content de pouvoir partager un peu de temps avec la si jolie blonde qu'il aurait trouvé la moindre excuse pour continuer de papoter avec elle. Même si c'était pour parler de métamorphose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Sam 22 Oct - 17:11
Circé Silverwood
Acceptant son offre de s'assoir avec elle, le jeune homme prit place sur la chaise voisine, mais non sans lui adresser un petit clin d'oeil qui fit rougir la demoiselle. Circé n'avait pas vraiment l'habitude de ce genre d'attention et cela la mettait étrangement mal à l'aise. Elle ne comprenait pas pourquoi Jamie se comportait ainsi avec elle et cela avait tendance à la perturber. La rouquine s'efforça toutefois de ne pas y prêter trop attention pour l'instant, elle aurait le temps d'éclaircir ce mystère plus tard. Le disciple de l'oiseau tonnerre lui avoua qu'il n'aimait pas trop étudier et, qu'il trouvait l'histoire de la magie qu'il devait justement travailler, était pour lui tout particulièrement soporifique. La jeune Silverwood esquissa un sourire amusé. S'il est vrai que la grande majorité des élèves détestaient cette matière ce n'était pas son cas, elle avait toujours trouvé fascinant d'écouter les récits des exploits de tel ou tel personnage historique même si bien sur, toutes les périodes ne suscitaient pas le même attrait aux yeux de l'érudite. Comme Jamie lui demandait si elle s'en sortait avec son devoir, elle acquiesça d'un signe de tête.

« Oui, j'ai pratiquement terminé, encore un ou deux paragraphes, la conclusion et ce sera bon. » Encore fallait-il qu'elle écrive et pour l'instant, ses pensées étaient tournées vers ce qu'avait dit son camarade au sujet des professeurs qui peinaient parfois à garder l'attention de leur étudiants. « C'est vrai que parfois les enseignants s'y prennent mal pour intéresser les élèves à leur matière, mais moi j'aime bien l'histoire. » Déclara la jeune sorcière, pensive.

« Quand j'étais petite mon oncle me racontait souvent des anecdotes sur les sorciers et les sorcières célèbres, et j'adorais quand il me parlait de Circé, la sorcière de l'antiquité grecque qui vivait seule sur son île entourée d'animaux. Je m'identifiais à elle, tu vois...» Alors même qu'elle prononçait ses mots, la serpent cornue songea que cela pouvait sembler passablement bizarre qu'elle s'identifie à une femme dont la vocation était de transformer en porcs tous les hommes qui avaient le malheur de l'approcher. « Enfin, en partie, vu que j'ai pas spécialement l'intention de me constituer un harem de cochons..» Avait-elle ajouté, cherchant à nuancer ses propos, mais ne réussissant qu'à rendre sa déclaration d'autant plus étrange. Comme à chaque fois qu'elle se laissait entrainer par ses pensées fantasques, elle parlait trop et son excès de franchise faisait d'elle quelqu'un de passablement déroutant.

Circé détourna son visage du garçon, ses yeux couleur jade résolument fixés sur son parchemin. La rouquine prit la sage décision d'arrêter de s'enfoncer et re-concentra sur sa rédaction de métamorphose. En plus, le fait d'avoir parlé de l'enchanteresse grecque venait de lui donner une idée pour illustrer ses arguments et elle s'empressa de tout noter, écrivant ainsi deux nouveaux paragraphes. Prise par son devoir, elle en oublia pratiquement la présence du garçon, le temps de rédiger les dernières lignes et de conclure. Ce n'est qu'une fois qu'elle eut terminé, qu'elle releva les yeux vers le jeune homme qui la regardait patiemment travailler. Pourquoi d'ailleurs ? Songea-t-elle. Cela devait être particulièrement ennuyeux à vrai dire. D'autant que Jamie était un garçon populaire, toujours entourée par des amis et il semblait avoir la côte auprès des filles. Et justement, la rouquine venait de surprendre le regard de deux 4ème année qui discutaient à voix basse à la table voisine tout en jetant des coups d'oeil répétés en direction de son compagnon, ayant l'air de se demander ce que faisait le capitaine de l'équipe de Quidditch des Thunderbird assis là avec une fille comme elle. Circé aussi se le demandait d'ailleurs.

« Hum.. Jamie ?  Je peux te poser une question ? Pourquoi tu restes avec moi ? » lâcha-t-elle de but en blanc en plongeant son regard pénétrant dans celui du jeune homme. « Je veux dire, c'est pas du tout que ça me dérange ou quoi que ce soit, hein, au contraire, mais je trouve ça bizarre. Tu es toujours tellement gentil et patient avec moi... Je comprends pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 23 Oct - 15:30
Invité
Lorsqu'elle affirma ne pas vouloir d'un harem de cochon, Jamie éclata de rire, sans aucune discrétion. Mais il ne se souciait pas une seule seconde de l'éventualité de déranger les autres élèves. Jamie avait une sorte de don qui pouvait rapidement se transformer en handicap. Il visualise tout ce qu'on lui dit, même les trucs les plus horribles. Alors là, imaginer la belle Circé, entourée d'une véritable horde de cochons, l'image était purement hilarante.

La voir travailler avait quelque chose de fascinant. Et la manière qu'avaient ses petits sourcils de se froncer quand elle cherchait comment formuler une phrase était adorable. Le temps passa, alors qu'il continuait de l'admirer, un sourire idiot aux lèvres. Sans se rendre compte que cela pouvait avoir un petit côté flippant. En oubliant son devoir. Où il était aussi. Persuadé qu'elle ne faisait pas assez attention à lui pour qu'elle le remarque. Il était vrai que Circé ne lui courait pas après comme les autres. Elle était toujours sérieuse. Toujours gentille. Toujours adorable.

Si bien que la question qu'elle lui posa le mit mal à l'aise au possible. En un quart de secondes, son sourire disparu, et il eu presque l'air terrorisé. Juste le temps qu'il encaisse la question et se reconstitue un visage avenant. Gêné, il se gratta l'oreille. Que pouvait-il bien répondre ? Il ne savait pas lui-même pourquoi il appréciait tant sa compagnie, ni pourquoi il lui arrivait de penser à elle sans aucune raison.

- Euh ben...

Comme elle le fixait, il ne pu détourner le regard et se perdit un instant dans cet océan. Il aurait pu s'y noyer. Les secondes s'écoulaient et plus le temps passait, plus aurait l'air bête. Mais il ne savait toujours pas quoi lui répondre. La boule au ventre, il avoua :

- Je ne sais pas... Je t'aime bien tu sais... Tu n'es pas comme les autres... Tu es gentille, attentionnée, travailleuse... belle.

Il regretta bien vite d'avoir dit ça, mais il était trop tard. Avec un sourire crispé, il se mit à pianoter nerveusement sur la table, n'osant toujours pas regarder autre chose que Circé. D'un côté, il craignait qu'elle ne le croit pas. De l'autre, ça l'aurait presque soulagé de pouvoir faire passer ça pour une bonne blague.

- Enfin voilà quoi, t'es quelqu'un de chouette et d'intéressant... J'aime bien passer du temps avec toi. J'espère que je t'embête pas d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Mer 26 Oct - 18:25
Circé Silverwood
Circé avait l'art et la manière de mettre les pieds dans le plat. Si la plupart des gens préféraient d'ordinaire éviter les sujets sensibles, la rouquine, elle ne voyait aucune raison d'agir ainsi. D'ailleurs, en raison de son étrange don d'empathie, elle arrivait systématiquement à mettre le doigt en plein sur les points gênants et à poser la question qui met mal à l'aise. Parfois même il lui semblait percevoir le cheminement des pensées de ses interlocuteurs rien qu'en se plongeant dans leurs regards. Mais, alors qu'elle ne lâchait pas Jamie des yeux, c'était essentiellement le trouble qui l'envahissait. Ce qui était certain, c'est que le jeune homme semblait complètement désarçonné par sa question. Silencieuse et interrogative, Circé observa son hésitation durant plusieurs secondes. Les mirettes du garçon étaient telles un miroir déformant qui lui renvoyait sa propre image altérée par des interrogations sans réponse et des émotions aussi contradictoires qu'incompréhensibles. Perturbée, la serpent cornue du se résoudre à briser l'intensité de ce contact visuel prolongé en papillonnant un peu des cils sans toutefois cesser tout à fait de le regarder. Jamie.. décidément la demoiselle n'arrivait pas à le cerner tout à fait.

Après quelques instants, le capitaine des Thunderbird parvint malgré tout à formuler une réponse maladroite. Ses propos étaient désordonnés mais cela n'avait pas d'importance pour la demoiselle. Jamie irradiait d'une telle sincérité que sa déclaration en était d'autant plus désarmante. Il est vrai que Circé avait tendance à sortir du lot, que ce soit par son attitude, ses paroles ou ses actions, elle agissait rarement comme la plupart des gens, mais cela n'était pas forcément perçu comme une qualité.. Et puis, il la trouvait belle. Belle. Ce n'était pas l'adjectif auquel elle aurait pensé pour se décrire. Si Circé ne reprochait rien de particulier à son reflet dans le miroir et qu'elle aurait même pu se qualifier de jolie, elle ne s'était jamais vraiment perçue comme une femme spécialement attirante. Certaines avaient le don de se mettre en valeur et de faire tourner les têtes alors que Circé se contentait en fait  de rester elle même, spontanée, pleine de naturel et de simplicité. De plus, s'entendre dire qu'elle était belle, ce n'était vraiment pas une chose dont elle avait l'habitude et la rouquine ne s'attendait franchement pas à un compliment de ce genre. Elle s'en trouva à court de mots.

« Oh... »

Se sentant rosir d'embarras et ne sachant que répondre à ça, elle baissa un bref instant le regard. Qu'était-elle supposé dire ? Le plus étrange c'est qu'au delà de son malaise, elle se sentait étonnamment heureuse. Ce n'était pas tant la flatterie en elle même qui lui faisait tant plaisir que le fait de savoir que Jamie l'appréciait, qu'il avait envie de passer du temps avec elle parce qu'il la trouvait intéressante. Un sourire distrait vint flotter sur ses lèves fines, et relevant les yeux, elle ne put s'empêcher de dévisager une nouvelle fois le garçon comme si c'était la première fois qu'elle le voyait vraiment.

« Merci... » Murmura-t-elle, encore confuse, et réalisant qu'elle ne connaissait, au fond, que peu de chose sur son compagnon. Elle savait seulement qu'il aimait le Quidditch et qu'il était d'ailleurs très doué avec un balai, elle savait qu'il se lassait vite de devoir rester aussi à une table à travailler, qu'il était sociable et allait facilement vers les gens... Elle avait très envie d'apprendre à mieux le connaître, le seul truc c'est qu'elle n'avait jamais été très douée pour ce genre de chose.

Depuis le traumatisme qu'elle avait connu quand elle était plus jeune, avec la perte de sa meilleure amie, elle gardait toujours les gens à distance sans vraiment le faire exprès mais simplement en se renfermant sur elle même. D'une certaine manière, si l'on est proche de personne, et bien, il y a personne que l'on risque de perdre. De plus, à cause de son père en fuite, elle ne savait trop où, il persistait toujours une menace potentielle et Circé conservait la peur inconsciente de mettre en danger les gens avec qui elle pourrait être amie d'où sa difficulté à nouer des liens. Pourtant, il faudrait bien qu'elle finisse par laisser les gens l'approcher, sinon elle finirait par vivre comme une ermite, seule avec ses livres, ses chaudrons et un chien... un peu comme le Professeur Cunningham en fait.. songea-t-elle à la fois amusée et surprise par sa propre pensée.  

« Tu sais, je t'apprécie beaucoup moi aussi.» déclara-t-elle au bout d'un moment, avant de poursuivre. « Si tu veux, on pourrait essayer de passer plus de temps ensemble pour apprendre à mieux se connaître. » Après tout, c'était bien cela que faisaient des amis, non ? Ils trainaient ensemble et faisaient toutes sortes d'activités...

«Je sais pas, on pourrait aller se balader en dehors de l'école.. ou faire la course sur un balai ? Comme ça, je pourrais te prouver que je ne suis pas seulement une fille jolie et studieuse mais que je suis aussi parfaitement capable de te faire mordre la poussière !»

Elle avait prononcé cette dernière phrase d'une voix ou perçait l'amusement, tandis qu'une lueur malicieuse brillait dans son regard et qu'un sourire radieux illuminait son visage. Le défi était lancé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Jeu 27 Oct - 17:06
Invité
Jamie n'entendait plus qu'un énorme bourdonnement. Il mit longtemps à se rendre compte que ce n'était que les battements de son cœur tambourinant. Quand, au juste, avait-il commencé à s'emballer comme ça ? C'est à cet instant qu'il découvrit, à sa plus grande déconvenue qu'il avait les mains moites. Jamie n'avait jamais les mains moites. Sauf avant un match important. Mais que lui arrivait-il, bon sang ?!

Les joues de Circé s'empourprèrent et le rouquin admira le processus, la trouvant toujours plus adorable. Y avait-il un fichu moment où la jeune fille n'était pas adorable ? Hormis lorsqu'elle était franchement renversante ? Encore une fois, un sourire idiot s'imprima sur ses lèvres. Il se rendit alors compte que, pour ne pas déranger les autres occupants de la pièce, ils s'étaient beaucoup rapprochés. Avec une autre fille, il l'aurait déjà embrassée. Mais là, tout de suite, aucune information semblait monter jusqu'à son cerveau. Hormis le fait qu'elle était admirablement belle lorsqu'elle rougissait. Il était complètement fasciné, hypnotisé par cette petite bouche qui souriait et semblait si douce. Puis il fut, une nouvelle fois, happé par son regard.

Depuis quand la connaissait-il, au juste ? Il l'avait certainement déjà repérée dès le premier jour ici. Mais quand, au juste, avait-il commencé à lui parler ? Ce n'était certainement pas de son initiative. Mais oui ! C'était lors d'un cours de défense contre les forces du mal en commun avec les Serpents Cornus. Par le plus grand des hasards, Jamie s'était retrouvé en binôme avec la belle et il avait fini par faire une blague sur leurs couleurs de cheveux. Depuis cette époque, il essayait de la croiser régulièrement, juste pour lui dire bonjour et pouvoir l'admirer quelques secondes.

Jamie n'aimait pas l'idée de s'attacher aux gens, ne supportant pas la seule idée de leur donner l'occasion de l'abandonner comme sa mère, de le faire souffrir. Mais... être dans cet état, ce n'était pas vraiment s'attacher de toute façon, hein ? Après avoir bataillé quelques micro secondes avec son esprit, Jamie conclut que, bien qu'il ne savait pas spécialement ce qu'il se passait, ce ne pouvait pas lui faire de mal. Circé ne pouvait être capable de faire souffrir.

Lorsqu'elle lui annonça qu'elle l'appréciait beaucoup aussi, ce fut comme si un hobbit s'amusait avec les feux d'artifices de Gandalf. -une partie de lui d'ailleurs s'amusa de cette comparaison, lui qui aimait bien lire, de temps en temps, de la littérature non-maj. En bon Thunderbird qu'il était, il s'aventura à poser sa main sur celle de Circé. C'est alors qu'il prit un ton guindé, pour dédramatiser la chose.

- Très chère Circé Silverwood, je suis honoré de cette proposition et accepte avec le plus grand des plaisirs votre proposition à passer plus de temps ensemble. Malgré mon emploi du temps ultra chargé, je tâcherai de dégager un créneau pour vous de temps en temps.

Avec un petit sourire malicieux il l'écouta patiemment. Le fait qu'elle le provoque en une course sur balais le rendit quelque peu nerveux. En effet, le jeune homme avait beaucoup de mal à résister à un défi et il mourrait d'envie de courir jusqu'à la salle commune des Thunderbird pour chercher son balai et l'emmener sur le terrain de Quidditch.

- Ne me provoque pas trop Circé, je risque de te prendre au mot...

Il avait susurré ça, avec un air tentateur, enlevant tout doucement sa main de celle de Circé.

- Et ne t'inquiète pas, je ne doute pas une seule seconde que tu possèdes bien d'autres qualités que ta beauté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
50/150  (50/150)
icône :
Citation : Il faut se méfier de l'eau qui dort...
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois d'amboine, d'une belle couleur ambrée, produisant une magie d'une exceptionnelle beauté. Cœur composé d'une plume de phénix . Mesure 29,7 cm et est particulièrement efficace pour les sortilèges.
Quidditch : Attrapeuse
Préfet : oui
Circé Silverwood
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Etudiante en 5ème année — Horned Serpent
Sam 29 Oct - 20:04
Circé Silverwood
Alors qu'un petit sourire mutin illuminait le visage joyeux de la demoiselle, celle ci observait les changements d'expression de son compagnon tout en attendant sa réponse à sa proposition amicale. Sa réaction, néanmoins la prit de court. A l'instant où il posa sa main sur la sienne, elle se figea instinctivement et le dévisagea de surprise. Mais que faisait-il donc ? C'est alors que, se donnant un air théâtral, il prit la parole sur un ton empesé, déclamant qu'il était honoré d'accepter son offre. Circé regarda d'un air stupéfait alors qu'il continuait son numéro de charme. Non mais quel plaisantin ! Finalement, ce fut plus fort qu'elle et la rouquine éclata d'un rire franc, mélodieux qui résonna dans la salle silencieuse en lui attirant un regard sévère d'avertissement de la bibliothécaire.  La disciple du serpent cornue dut se faire violence pour tenter de retrouver son sérieux, mais il était difficile de résister à un James Fawkes plein de dérision qui s'évertuer à parler comme un noble pompeux dans le seul but de détendre l'atmosphère.

Finalement, le jeune homme averti la demoiselle de ne pas trop le provoquer avec ses défis car il pourrait bien la prendre au mot. Puis il ajouta qu'il n'avait jamais douté qu'elle possédait bien d'autres qualités. Circé se mordit la lèvre à la fois amusée et gênée qu'il la complimente une nouvelle fois au sujet de sa beauté. Il fallait vraiment qu'il arrêta avec ça, sinon elle n'allait plus savoir où se mettre.  La demoiselle avait bien des difficultés à accepter les compliments. Toutefois, au lieu de s'empourprer, elle choisit d'entrer à son tour dans le jeu de la dérision.

« Et oui, nous autres, rouquins, sommes des créatures exceptionnelles que les simples mortels ne peuvent que vénérer ! » Plaisanta-t-elle d'une voix affectée en prenant des faux airs de diva prétentieuse,  incluant volontairement Jamie dans la comparaison. Un sourire sur les lèvres, elle s'efforçait de ne pas rire, sans grand succès. Il fallait dire que ce genre d'attitude ne lui ressemblait tellement pas qu'elle n'était pas crédible une seule seconde. Elle jeta un coup d'oeil derrière son épaule pour constater que la gardienne des lieux les observait toujours, telle une lionne à l'affût, avec un regard profondément désapprobateur.

« Bon, soyons sérieux. » se reprit-elle finalement, en luttant contre son envie de s'amuser. « Sinon, je sens que la bibliothécaire va nous flanquer à la porte et je m'en voudrais de t'avoir empêcher de travailler. » Circé n'oubliait pas pour autant son intention de défier son camarade à la course, mais ce serait à l'occasion d'un autre jour, ils avaient tout le temps.

« Vas y, fais moi voir ton devoir d'histoire, je peux peut être essayer de t'aider un peu ? Quel en est le sujet ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: La Bibliothèque I.S.J.S :: Les Salles d'études-
Sauter vers: