Poster un nouveau sujetRépondre au sujet  :: Le Château :: L'Antre :: Les Couloirs Capricieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouvailles surprise [PV : Rhys Carter-Owlman]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Mer 28 Sep - 14:52
Kai Anderson
Ca me faisait tout drôle, de revenir à Ilvermorny. J'avais quitté l'école cinq ans plus tôt, mon diplôme en poche, et déjà à ce moment-là je savais que si tout se déroulait comme prévu mon départ n'était que temporaire. Bon, ça avait été un peu plus temporaire que ce que j'aurais pensé. Après avoir pris les renseignements, les études de médecin c'était vraiiiiment trop long. Du coup infirmier, ça avait été très bien.

Une autre chose que je n'avais pas prévue : c'était vachement dur comme études. J'avais bossé comme un dingue pendant cinq ans et, du coup, j'avais perdu le contact avec un peu tout le monde. Il n'y avait guère qu'à mes parents que j'avais continué de donner les nouvelles, parce que j'avais vécu chez eux

Du coup, avec les changements dans l'équipe professorale, je me sentais un peu tout seul. Je savais que je ne tarderais pas à me faire des amis, ça avait toujours été le cas, mais quand même.

J'étais en chemin vers l'infirmerie, histoire de repérer un peu plus les lieux que ce que j'avais pu faire quand j'étais étudiant, quand je crus reconnaître une tignasse blonde. Intrigué, je m'approchais et me mis à sourire quand mon impression se confirma.

"Rhys!! Qu'est-ce que tu fous ici?"

M'exclamais-je, absolument ravi de le voir. J'étais tellement content!

"Je m'attendais pas à te voir, j'suis trop content!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mer 28 Sep - 22:06
Invité
C’est quand même bizarre tout ce que le destin peut jouer comme tours, parfois. J’veux dire, je me serais jamais attendu à revoir mon pote de bahut là, juste devant moi, moins de cinq minutes auparavant. Kai et moi, on se connait depuis mon arrivée à Ilvermorny. J’avais douze ans, lui treize. Mais je pense que l’on s’est vraiment rapproché en grandissant et en se découvrant des points communs au fur et à mesure. Parfois, pendant certaines vacances il me proposait d’aller chez lui et c’était grave cool. J’avais vraiment l’impression d’être compris.

Faut dire que deux « sang de bourbes » comme nous, on avait de quoi s’entendre ; même si j’ai toujours été plus zen que lui. M’enfin, le fait est que j’étais moi aussi super content de le revoir. « Kai ?! Sérieusement, c’est toi qui me pose la question ? Mais bordel ça doit faire… Cinq ans, maintenant, qu’on avait plus de contact, c’est bien ça ? »

On s’était un peu perdu de vue lorsqu’il avait quitté le lycée des sorciers pour aller faire sa vie ailleurs. Enfin, c’est ce que je pensais, mais comme je n’avais pas de nouvelles – et que ça allait dans les deux sens -, je n’ai jamais trop su ce qu’il était advenu de lui. « Moi ? Je suis le nouveau prof de soins aux créatures magiques cette année ! Ehway, un jour à Ilver’, toujours à Ilver’ parait-il ! »

J’ai hâte qu’il m’en raconte un peu plus sur sa vie aussi. Mine de rien je suis curieux, il n’était pas loin d’être mon meilleur ami du temps o on pouvait se voir tous les jours. Et puis je garde de notre amitié un excellent souvenir alors si j’ai l’occasion de la revitaliser un petit peu, ma foi je ne vais pas de gêner, foi de Rhys !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Mer 28 Sep - 22:49
Kai Anderson
"Ouais, c'est à peu près ça."

Avais-je été obligé d'avouer, quand Rhys m'avait demandé de lui confirmer que ça faisait cinq ans qu'on s'était perdus de vue. Je me mis à sourire quand il m'annonça qu'il était devenu professeur.

"Au moins les élèves risquent pas de te faire la misère, si t'es toujours aussi zen qu'avant! T'en fais pas, j'm'occuperais de mater les p'tits cons."

Je n'avais pas pu m'empêcher de me moquer gentiment de lui. Il ne l'avait pas su à chaque fois, mais ça m'était arrivé à plusieurs reprises de le défendre face à des gens qui insistaient trop à mon goût.

"J'suis désolé qu'on soit restés si longtemps sans nouvelles. Ces cinq ans, c'est le temps qu'il m'a fallu pour obtenir mon diplôme d'infirmier! J'ai dû tellement bosser que même mes parents avaient du mal à me voir, alors que j'habitais chez eux, t'imagines?"

J'en riais maintenant, mais ça avait été une période compliquée et j'étais content qu'elle soie derrière moi. Surtout si ça me laissait l'occasion de renouer avec Rhys.

"Faudra qu'on aille boire un verre pour fêter ça!"

J'avais réellement hâte qu'on rattrape tout ce temps qu'on avait perdu. Si je devais désigner quelqu'un comme étant mon meilleur ami, ça aurait été lui, sans hésiter. Quand on était en cours, on était tout le temps fourrés ensemble et je ne comptais plus les jours qu'il avait passés chez moi. Ni le nombre d'heures à jouer aux jeux vidéos.

"Moi qui avait peur de me retrouver tout seul, j'suis super content que tu sois là!"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Sam 1 Oct - 15:41
Invité
Y’a des milliards de raisons qui peuvent pousser des amis à perdre contact les uns avec les autres. Parfois c’est volontaire, parfois pas. J’en connaissais un sacré rayon sur le sujet, d’ailleurs. Mais bon, ce n’était pas la question. Pour ma part, je définis les amitiés qui valent la peine d’être sauvée même après un long silence de la façon suivante : si on arrive à reprendre une conversation le plus normalement du monde comme si on s’était vu la veille, alors c’est que l’amitié dont il est question vaut le détour. Et dans le cas présent, plutôt deux fois qu’une, en fait.

Ça me faisait grave plaisir de revoir Kai et de constater que lui non plus ne m’avait pas oublié. Et maintenant il était devenu une personne responsable apparemment ; être infirmier requiert ce genre de qualité ! Ahah, tout ce que je n’ai pas. Et n’aurais probablement jamais, soit dit en passant. Mais là n’est pas la question. « Tu m’étonnes, ça fait plaisir, bro’, sérieusement ! » Je check son poing, comme quand on le faisait durant nos jeunes années passées ici. Même s’il est parti un an avant moi, ça ne nous a jamais empêché de faire les idiots dans ce genre-là. « Et du coup, ça te plaît, la perspective de soigner des empoisonnements à la mandragore, des griffures de brouxe et la non moins traditionnelle chute de tension magique ? »

Pour ma part, j’avais hâte de commencer mon boulot. C’était une nouvelle expérience, après tout et j’étais bien décidé à en profiter à fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Dim 2 Oct - 13:52
Kai Anderson
Je ne pus m'empêcher de sourire lorsque Rhys me tendit le poing pour me faire un check comme au temps de nos études. Je souriais d'autant plus que je pouvais presque imaginer la tête que pourraient faire les élèves, et en particulier les enfants de sorciers, en voyant deux membres du personnel se comporter comme ça. J'étais bien obligé d'admettre que ça avait quelque chose d'absolument hilarant.

"Je dirais bien que ça me plaît, mais… Ca donnerait l'impression que j'ai hâte que les élèves se blessent, alors je vais me taire!"

Fis-je en ricanant, tandis que je passais une main dans mes cheveux bleus. Même si c'était compliqué à formuler, j'avais hâte de commencer. Les débuts seraient probablement un peu difficiles, parce que je savais que certains jours ne seraient pas de tout repos. Alors qu'au contraire, je risquais de tourner en rond d'autres jours. Mais dans une école de sorciers, je ne m'inquiétais pas trop pour la charge de travail. D'autant que si on n'avait pas eut besoin de moi, je n'aurais pas été recruté.

"Et toi? Hâte d'avoir des hordes d'élèves maladroits te fournir un tas de prétextes pour venir me voir?"

Demandais-je avec un clin d'œil complice, tandis que je lui mettais un petit coup de coude dans les côtes pour appuyer ma plaisanterie. D'après mes souvenirs, le cours de soin aux créatures magiques faisait partie de ceux qui avaient le plus grand potentiel de blessures, avec les potions et les cours où il fallait lancer des sortilèges. Cela dit, j'avais déjà vu certains de mes condisciples se faire de belles bosses en cours d'histoire de la magie, pour cause d'endormissement intempestif.

"Si tu n'as encore rien de prévu, je réserve ton vendredi soir! Plutôt Whisky Pur-feu ou Bièraubeurre?"

Je devais bien avouer que j'avais un peu de mal à me souvenir de la résistance à l'alcool qu'il avait à l'époque, sans compter que ça avait peut-être changé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Dim 2 Oct - 19:20
Invité
« Bwarf, tu sais, moi j’attends de voir avant de faire des pronostics. » C’est vrai qu’en fin de compte, je me dis que je vais peut-être trop vite en besogne. Il ne faut pas que je me fasse des films, ça ne servirait à rien ni personne. Je suis là avant tout pour mon plaisir personnel et pour tenter de nouvelles choses, de nouvelles expériences. Je ne peux pas dire être certain d’être encore entre ces murs dans dix ans à faire cours à des enfants. Je ne sais pas de quoi demain sera fait après tout, je dois faire un peu attention à ce que je dis. Mais bon, ce n’est pas très important au fond, je suis avec un ami, ce n’est pas comme s’il s’agissait de n’importe qui.

« Va pour vendredi soir ! » dis-je, enthousiaste « Et quitte à choisir, je préfère encore un Firewhisky, c’est plus fort pour assommer rapidement ! » Non pas que je veuille spécialement me mettre un mine particulièrement féroce, mais pour fêter dignement des retrouvailles avec une image du passé, rien de mieux que d’aller boire un petit – grand – verre d’alcool. Au moins, notre retour à Ilvermorny sera mémorable, c’est le cas de le dire !

« Ça te fait pas trop bizarre, à toi, de revenir ici après tout ce temps ? Je sais que quatre ou cinq ans ce n’est pas énorme, mais je me demande quand même si je vais arriver à me ressentir comme chez moi entre ces murs-là. » Bon, ce qui était sûr et certain, c’est que le château serait toujours plus ma maison que celle des Carter-Owlman. Et Kai serait toujours plus proche de moi que mon père ou ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Dim 2 Oct - 22:00
Kai Anderson
"Dans ce cas, je vais m'arranger pour qu'on aie de quoi assommer un ou deux hypogriffes!"

Déclarais-je avec un sourire en coin, tandis que je posais mes mains sur mes hanches. Ma seule déception était que ce serait nettement moins excitant que lorsque j'étais encore étudiant. Maintenant, j'avais l'âge requis pour en acheter sans ruser, ce qui était moins palpitant que de ruser pour s'en procurer soit auprès d'un élève plus âgé, soit auprès d'un commerçant peu regardant.

Lorsque Rhys demanda si cela ne me faisait pas bizarre de revenir ici, je me contentais de hocher positivement la tête pour ne pas l'interrompre.

"Si tu as le mal de chez toi, t'auras qu'à venir me voir. On râlera parce qu'on est obligés d'écrire avec leurs foutues plumes au lieu de bics, on se moquera de leurs robes ridicules et on les plaindra parce que ces pauvres sorciers n'ont jamais vu l'ombre d'un jeu vidéo et que la plupart d'entre eux mourront sans savoir ce qu'est internet!"

Plaisantais-je, sans pouvoir m'empêcher de ricaner. C'était quelque chose qui était souvent revenu lors de nos études : parler de notre monde quand on se sentait seuls au milieu de ces sorciers.

"Tu sais, je crois que ça m'a fait encore plus drôle quand j'ai réalisé que je ne reviendrais pas à Ilvermorny, après la fin de mes études. Si je n'avais pas enchaîné sur autre chose… Je crois que j'aurais pas su quoi faire. Mine de rien, pendant longtemps, ma maison c'était plus ici que chez mes parents. Alors même si ça fait bizarre, j'pense que je m'y ferais vite. Au pire t'auras qu'à te dire que t'es chez moi, ça te rappellera les vacances!"

J'avais été sérieux pendant toute ma tirade, à l'exception de la dernière phrase pendant laquelle j'avais décidé d'ébouriffer la tignasse blonde de Rhys. A une époque, il était plus chez moi que chez lui pendant les vacances, mais je n'aurais jamais pensé à m'en plaindre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar
Invité
Invité
Mar 4 Oct - 14:49
Invité
« Ah mais je te juuuure ! La dernière fois steuplait je jouais tranquillou sur ma 3D à Fire Emblem : Fates et certains se sont approchez de moi comme si j’avais un épouvantard à l’effigie de leurs peurs dans les mains ! J’ai bien passé vingt minutes à leur expliquer que c’était un jue vidéo, ce qu’était un jeu vidéo et surtout que l’on pouvait prendre plaisir à y jouer. J’veux dire la stratégie, ça existe sur toutes les plateformes quoi ! En plus je ne suis même pas certains qu’ils aient tous compris où je voulais en venir… Parfois l’archaïsme du monde sorcier me désespère. M’enfin ça a aussi de bons côtés donc je ne vais pas râler mille ans non plus. » C’est vrai qu’au moins, ici, ils ont un respect naturels envers leurs ainés. On dirait presque que ça coule de source, alors que bon, dans le monde humain, on ne va pas se le cacher… A ce niveau là y’a des bases qui se sont perdus. Mais bon, je n’étais pas non plus là pour changer les choses, ce n’était pas mon rôle et absolument pas ce à quoi j’aspirai non plus ; ainsi les choses étaient claires et défini pour tout le monde.

« Euh… Ouai. Par contre mec, on va peut-être éviter de se souvenirs de quelques moments gênants de quand j’étais chez toi, hein. Non pas que ce sont de mauvais souvenirs, la preuve maintenant on en rigole maiiiiis… je suis navré j’oserai plus me représenter devant ta mère moi, jamais, tu m’entends ?! » Okay, je l’admet, je ris quand même. J’ai du mal a garder mon sérieux mais je crois que je suis un peu nerveux aussi. J’imagine qu’il en est de même pour Kai alors je ne me sens pas spécialement mal non plus de réagir de la sorte. « Mais en tout les cas, je suis quand même super ravi de te revoir, Kai. J’ai bien cru qu’on n’aurait plus jamais l’occasion de se recroiser toi et moi. Comme quoi, j’ai parlé trop vite ! » Pour une fois, je suis content de m’être planté, je dois dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Jeu 6 Oct - 8:59
Kai Anderson
Il avait suffit que Rhys évoque les fameux quelques moments gênants pour que je soie obligé d'inspirer un grand coup si je voulais éviter de me remettre à rougir comme si j'avais encore 15 ans. Il fallait dire qu'il nous en était arrivées de belles!

"Crois moi, si je pouvais faire pareil, ça serait avec grand plaisir! J'ai pas eut le temps de fréquenter qui que ce soit pendant ces cinq ans, mais même si ça avait été le cas, j'aurais même pas envisagé de les ramener à la maison."

Fis-je en ricanant, fourrant mes mains dans les poches arrières de mon pantalon pour essayer de masquer le fait que, malgré toutes ces années, reparler de ça me mettait encore salement mal à l'aise. Il fallait dire que nous faire surprendre en pleine action par ma mère qui, venue nous apporter du thé, n'avait pas frappé la porte avant de l'ouvrir ça nous avait marqués tous les deux. Elle aussi d'ailleurs, j'avais eut un verrou tout neuf sur ma porte dès le lendemain.

"Et heureusement que t'as parlé trop vite! C'aurait été trop dommage."

Rajoutais-je, quand Rhys me dit qu'il était ravi de me revoir. Je l'étais au moins tout autant et mon job ne m'en plaisait que plus.

"Allez, c'est pas tout ça mais j'ai promis à l'infirmière que j'irais la voir pas trop tard et j'aurais l'air con si je suis à la bourre dès le premier jour. Du coup j'te dis à vendredi, je t'enverrais un hibou pour l'heure!"

Un dernier check pour la route, et je filais au trot en direction de l'infirmerie, croisant les doigts pour que je ne sois pas déjà en retard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: L'Antre :: Les Couloirs Capricieux-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: