:: Le Château :: L'Antre :: Les Couloirs Capricieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais ce n'est rien voyons ! [PV : Kai Anderson]

avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Mer 14 Sep - 20:23
Leith Keynes
J'avais enfin réussi à attraper cette sale bête. Car OUI, aujourd'hui, ce chat était un félin infecte ! Il avait failli dévorer la souris de je ne sais quel première année. La faute était aussi au gamin qui n'avait pas fait attention où son rongeur se fourrait. Parce que non, la gueule de Romarin, ce n'était pas du tout un bon endroit pour une souris. Quand je pense que ma sale bestiole en avait pris plein la face des insultes de ce stupide gamin !

Tout rageant et pestant contre les trois, à savoir le chat, la souris et le novice, je tenais Romarin dans mes bras, marchant dans les couloirs pour sortir du bâtiment principal et pour mettre Romarin sur ce que je savais être son territoire. Et pourtant, ce chat n'en avait rien à faire d'être coupable.

-Romarin ! Calme toi un peu !

J'avais presque crié sur le chat, les nerfs à vifs. Pourquoi elle aimait tant la chasse ? Pourquoi toujours des souris ou des musaraignes ou des ratons ? Elle ne pouvait pas essayer de choper les moineaux et les pigeons, comme le font d'autres chats ? Pourquoi ne comprenait-elle pas que les souris, il ne fallait pas les toucher !

J'avais du la serrer un peu trop fort contre moi, ou lui coincer je ne sais comment la queue, car d'un seul coup, elle planta ses griffes dans mon épaule pour s'y hisser et faire une tentative de fuite. Malheureusement pour le pauvre félin, je le tenais encore, habituer à ses tortillements pour m'échapper. Cela faisait cinq ans qu'elle me faisait des coups pareils. A force, on apprend à les connaître et à y remédier. En revanche, je ne m'attendais pas à ce qui s'en suivi. Elle me donna un virulent coup de patte au visage, toutes griffes dehors et en feulant. Quatre lignes rouges apparurent sur mon visage. Et par un heureux hasard, il s'était trouvé que je portais mes lunettes en ce moment, empêchant ainsi d'être griffé à l'oeil. Néanmoins, la surprise me prenant d'abord, je lâchais le chat. Voyant que cette sale bête se sauvait, mon premier instinct fut de l'injurier... L'instant d'après, je songeais à la rattraper mais je ne courais pas aussi vite qu'elle. Et puis d'un coup la douleur. Je portais la main sur ma joue, là où elle m'avait griffé, et les vit tacher de sang.

-Super...

Je poussais un soupir. Me voilà défigurer en prime ! Essayant de ne pas faire attention aux regards des autres qui avaient assister à la scène de près ou de loin, je cherchais du regard les toilettes les plus proches et je me mis en quête de les trouver. Au moins pour éponger le sang et avoir l'air moins.... Moins ridicule ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Mer 14 Sep - 23:11
Kai Anderson
Etre infirmier, ça n'était pas toujours de tout repos. Entre les diverses blessures, et Merlin savait qu'il y avait de nombreuses raisons de se blesser dans une école de magie, les maladies, les élèves hypocondriaques, ceux qui se rendaient malade à force de s'inquiéter et ceux qui avaient besoin d'articles spécifiques… Il y avait du boulot.

Mais, parfois, il n'y avait rien à faire. Les armoires étaient pleines et organisées, tous les lits avaient des draps frais et avaient été faits. L'infirmerie luisait du sol au plafond. Du coup, j'avais réussi à grappiller un peu de liberté.

Enfin, liberté, c'était vite dit… Comme souvent, un prof passant devant l'infirmerie avait passé la tête pour voir si, par hasard, je ne pourrais pas aller porter un message à tel autre prof. Hors, aujourd'hui j'avais le temps! Du coup, j'avais accepté la mission et ô joie, j'avais le droit de ne pas me presser.

Du coup, vêtu de mon éternel pantalon en jeans et d'un t-shirt surmontés d'une veste blanche, j'avais donc tranquillement été porter le précieux papier, m'arrêtant parfois de temps à autre pour échanger quelques mots avec un élève ou un collègue. Tout se déroulait pour le mieux, jusqu'à ce que j'entende un chat feuler, manifestement mécontent. Intrigué, je décidais de faire un détour. Ce fut ainsi que j'aperçus le jeune Leith, que je voyais régulièrement à cause de son chat pas très câlin.

"Keynes!"

Appelais-je, avant de le rejoindre au trot, lorsque je le vis porter une main à son visage.

"Ben alors, c'est ton chat qui t'a fait ça? Il t'a pas raté…"

Fis-je, un peu surpris, en voyant les quatre griffures qui s'étendaient sur son visage. Aussitôt, je plongeais la main dans la poche de ma veste pour en tirer un paquet de mouchoirs. J'en sortis un et je m'apprêtais à l'aider à se nettoyer le visage quand je m'aperçus qu'on nous regardait.

"Vous avez rien d'autre à faire, bande de glandeurs? Si vous voulez admirer toute l'étendue de mon talent, passez à l'infirmerie! Si vous avez besoin d'un prétexte, je peux m'en occuper si vous continuez avec vos yeux de merlans frits."

C'étaient, évidemment, des menaces en l'air. Mais ça eut l'effet escompté : disperser les élèves qui avaient commencé à se regrouper.

"Allez, bouge pas le temps que je te retire le sang, ça sera pas long."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Jeu 15 Sep - 9:45
Leith Keynes
Une voix m'appela dans mon dos. Je me retournais et vis l'infirmier qui s'approchait de moi.

-Oui, en effet...

Je n'allais pas le nier, Romarin avait là un beau travail, à mes dépends. Alors qu'il sortait un petit paquet de mouchoirs, il engueula les autres curieux qui étaient restés tout près pour voir. Pourtant il n'y avait rien d'exceptionnel. C'était même franchement naze comme blessures. Quitte à être blessé, j'aurais préféré que ce soit de manière plus classe, pas à coup de griffes de chat...

J'étais resté silencieux tout le long de la menace de l'homme envers les autres, me faisant petit et discret. Je m'étais même rapproché un peu plus du mur. Je savais bien que cela ne me concernait pas, mais quand même...

Une fois les gens dispersés, il reporta son attention sur moi. J'allais lui répliquer que je pouvais le faire moi-même avant d'être frappé par l'évidence : sans miroir, à part étendre le sang sur ma joue, je ne ferais pas grand chose de bien. Je retirais donc mes lunettes et le laissais faire.

Je trouvais cela absolument gênant et regardais sur le côté pour éviter de croiser son regard. Je constatais alors que sans lunette, je ne voyais pas grand chose... Mais mes lentilles avaient pris la poudre d'escampette ce matin. Une farce ou autre, sûrement. Parce que je doute sincèrement qu'elles aient des petites pattes pour courir...

-Vous avez fini ?

Je portais mon regard sur lui. Au moins de près, les traits étaient nets.

-Vous n'étiez pas obligé d'intervenir...Ah ! Ce n'est pas un reproche ou quoi ! C'est juste que c'est trois fois rien, ça va vite partir en plus.

Normalement. Si les griffes de Romarin n'ont pas été trop en profondeur. Mais ce chat m'aime bien, ce n'était que la nécessité de partir qui l'avait forcée à me faire ça. Mes pensées me firent penser à celles d'un homme trouvant des excuses... Serais-je battu par mon chat ? Je retins un sourire qui n'apparut qu'en coin.

-Hum, surtout que je dois vous retenir alors que vous devez être occupé, non ?

Mais s'il était vraiment occupé, pourquoi serait-il là, dans les couloirs ? Leith, bon sang, réfléchis un peu plus avant de parler !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Jeu 15 Sep - 10:57
Kai Anderson
J'avais donc, dès que Leith avait retiré ses lunettes, nettoyé le sang qui avait commencé à couler. Je frottais là où je pouvais le faire sans craindre de lui faire mal, et tamponnais délicatement la zone blessée.

"Ouaip! Bon, les griffures sont toujours là mais au moins t'as plus l'air de t'être fait arracher un bout de la tronche."

Répondis-je, lorsqu'il me demanda si j'avais fini. Je rangeais donc le mouchoir souillé dans mon autre poche puisque, malgré un rapide coup d'œil aux alentours, je n'avais pas aperçu de poubelle. Tant pis, si ma veste d'infirmier devait être tâchée, elle le serait et ça ne serait pas la première fois qu'il y aurait du sang dessus.

"Je sais. Mais t'avais du sang partout sur la figure, cette bande d'andouilles te regardaient comme s'ils t'avaient jamais vu, et les toilettes les plus proches sont quand même vachement loin."

Répliquais-je avec un sourire amusé, quand l'élève tenta de m'expliquer que mon intervention n'était pas nécessaire. Ce qui fut encore plus drôle, c'est la tête qu'il fit juste après m'avoir demandé si j'étais occupé. Je retins difficilement un petit rire, ce n'était pas bien de se moquer des élèves, et j'agitais légèrement la main comme pour chasser ses paroles.

"T'inquiètes pas pour ça. Non seulement on peut pas dire que je sois débordé de travail en ce moment, mais en plus si quelqu'un dit quoique ce soit, je suis juste entrain de faire mon job."

Cela dit, sa question me fit penser que je n'avais pas la moindre idée de l'heure qu'il était. Les cours étaient-ils déjà terminés ou bien l'avais-je intercepté entre deux classes?

"Rassure-moi, je suis pas entrain de te mettre en retard pour quelque chose?"

Demandais-je donc, histoire d'en avoir le cœur net. Bien sûr, être retenu par l'infirmier était une raison excusable d'arriver en retard, mais je n'aimais pas ça et les professeurs non plus, d'ailleurs. D'ailleurs, à leur place, j'aurais probablement le même avis. Cela dit, il est difficile de disputer un élève blessé ou malade qui est en retard parce qu'il a reçu les soins nécessaires.

"Les griffures ont pas l'air trop profondes, mais quand tu as l'occasion nettoie-les au savon, au cas où. Si jamais ça t'a l'air rouge ou si tu penses que ça va laisser une marque, n'hésite pas à passer à l'infirmerie, je t'arrangerais ça."

Bon, venant de la bouche d'un type qui avait deux cicatrices, ça n'était pas très crédible. Mais étais-ce ma faute si j'avais été con lorsque j'étais ado? … On va éviter de répondre à cette question.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
20/150  (20/150)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Ensorceleur
Baguette : Bois de Chêne, crin de licorne, flexible, 28cm
Préfet : Oui
Leith Keynes
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Etudiant en 5ème année - Thunderbird
Jeu 15 Sep - 15:37
Leith Keynes
J'avais vraiment posé un question idiote. Mais au moins il eu la décence de ne pas me le faire remarquer. En plus il avait parfaitement raison, là, il faisait son boulot même s'il était tombé par hasard sur moi... D'ailleurs il s'inquiéta de savoir s'il me retenait ou non.

-Oh, non. J'ai fini les cours pour aujourd'hui. Je voulais aller à la bibliothèque quand j'ai vu Romarin à deux doigts de croquer une satané souris...

Rien que d'y penser, j'avais la haine. Stupide première année de ... Hem. Oui, pour moi, c'était sa faute à ce gamin. Quelle idée aussi de prendre un rongeur comme animal. C'est mo... Ah, non. La souris de Sophie est mignonne mais c'est sûrement parce que Sophie l'est aussi et... Je m'égare là ! J'espérais qu'il ne lise pas dans les pensées ou bien que tout ce que je pensais ne se lise pas sur mon visage ! Mais un doute affreux me prit les tripes. En général, je ne savais pas mentir et cacher mes sentiments, donc c'était foutu. Enfin, soit...

-Mais... Vous ne pouvez pas me l'arranger tout de suite par hasard ? Parce que ça aura quand même l'air rouge, non ? Et puis, ça va faire une croûte. Sûrement fine comme pour les mains mais quand même !

Ce n'était vraiment pas esthétique, il fallait l'avouer. J'avais beau ne pas être du genre à faire gaffe à mon apparence, je voulais quand même ne pas avoir l'air d'un crétin devenu mocheté !

-D'ailleurs vous devez avoir ça dans vos armoire, non ? Un truc genre pommade ou quoi pour faire disparaître les blessures, non ?

En espérant que la préparation soit bien fait et que ce soit juste la blessure qui s'en aille et pas moi-même. Je ne voulais pas devenir l'homme invisible. Ça devait être trop chiant à vivre de ne pas être vu et d'être nié en permanence. J'abusais peut-être un peu trop sur les livres et films fantastiques... Je devrais peut-être me calmer sur ça et me concentrer d'avantage sur les cours... Mais ce n'était qu'un détail.

-Parce que je ne pourrais pas sortir avec cette là. Non pas que je souhaite qu'on me la change ! Juste que les marques ne soient plus là.

Je devais être lourd et ridicule à insister de la sorte. Mais c'était très important pour moi. Je ne voulais pas être célibataire en fin d'année. Donc, il fallait absolument que ça parte.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
avatar

Feuille de personnage
Expériences Magique:
125/250  (125/250)
icône :
Citation : Lorem Ipsum
Niveau : Mage
Baguette : Bois de saule, plume de phénix, 32,04cm
Poste : Assistant infirmier

Kai Anderson
Assistant Infirmier
Assistant Infirmier
Sam 17 Sep - 9:19
Kai Anderson
Lorsque Leith me demanda si je ne pouvais pas arranger son visage tout de suite, je me contentais de hausser légèrement un sourcil tandis qu'il m'expliquait les raisons de cette demande.

"Si, bien sûr. Je retournais justement à l'infirmerie, tu n'as qu'à m'accompagner."

Proposais-je, choisissant délibérément de ne pas argumenter contre lui. J'aurais pu lui expliquer que si les griffures allaient effectivement être un peu rouges, c'était parce que la peau était entaillée, mais que la rougeur dont je lui parlais plus tôt était une rougeur qui s'étendrait depuis les griffures et suggèrerait un début d'infection… que oui, ça allait faire une fine croûte, mais que c'était normal, que c'était signe que la plaie guérissait bien… Mais non. J'avais la flemme, ce fléau des jeunes d'après mes collèges plus âgés, de tout lui expliquer pour qu'au final il insiste quand même.

"Evidemment. Je te rappelle qu'on doit être en mesure de soigner des joueurs de Quidditch et les divers accidents d'une école de magie. Tu imagines à quel point ça serait problématique si on n'avait rien le jour où un élève fait exploser son chaudron?"

Bon, j'étais obligé de l'admettre : les chaudrons n'étaient pas ce qui faisait le plus de dégâts. Déjà parce qu'en général les élèves étaient bien surveillés par leurs professeurs, et ensuite parce qu'une potion mal réalisée ne produisait pas forcément des projections ou des explosions. Non, en général, le plus dangereux était le Quidditch. Suivi de près par la maladresse des élèves. Dégringoler les escaliers de la tour d'astronomie n'avait jamais fait de bien à personne.

J'eus un petit rire lorsque Leith argumenta qu'il ne pouvait pas sortir avec sa tête actuelle. Je fis donc quelques pas en direction de l'infirmerie et l'invitais à me suivre.

"T'en fais pas, je comprends. J'aurais aimé avoir un peu plus de jugeotte pendant ma scolarité! On va te soigner ça, tu auras une peau de bébé en un rien de temps."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ILVERMORNY ϟ :: Le Château :: L'Antre :: Les Couloirs Capricieux-
Sauter vers: