NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Erwan Faergis
Petit nouveau qui ère à Ilvermorny
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : en pin, petite (15,4 cm) & dure avec un crin de Sombral
Spécialité : Histoire mythes et légendes magiques
Poste : Bibliothécaire

Localisation : Isère

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/100  (100/100)

Erwan M. Faergis

le Sam 9 Déc - 18:27
Erwan Mitch Faergis

Quelle est ton identité ?

Sang Non-Maj • 30 ans – 21.01.1987 • Puckwoodgenie • Histoire mythes et légendes magiques  • Bibliothécaire • Aucune • Baguette magique : en pin, petite (15,4 cm) & dure avec un crin de Sombral • Patronus : un cygne • Animal de compagnie : une licorne un épagneul.

Si tu devais affronter un détraqueur

S’il fallait affronter ce genre de monstre, je ne puis pas vous assurer qu’un combat grandiose pourra se dérouler entre les deux antagonistes. Premièrement, étant assez lâche, je m’enfuirais à toute vitesse ; cela dit, l’ironie du sort veut que je sois un être paresseux & faisant peu de sport — mais est né mince & le reste —, un détraqueur me fera courir, pleinement éveillé par cette peur qui nous anime lors de ces moments. Puis après avoir bien courut, je reprendrai mes esprits, & commencerai à penser à un garçon ou deux qui me plaît, & à qui je ferai bien quelques effeuillages sensuels dans une chambre à l’ambiance tamisée… Mais bref ! Ca me permettrai au moins de sortir ma baguette magique & de prononcer le spero patronum, notoire pour les créatures du genre ; puis de reprendre ma course vers un lieu plus sûr.

Si tu devais rencontrer un épouvantard

Un épouvantard… C’est une très bonne question, mais ce serait une un feu vivant en train de dévorer des livres. Quel gâchis : les vieux livres sont difficilement retrouvables, & on voudrait pas d’une nouvelle bibliothèque alexandrine transformée en barbecue géant… Surtout qu’Ilvermorny-Alexandrie, c’est pas la porte à côté ! En vérité, la chose la plus « amusante » qui pourrait me consoler d’un tel sacrilège serait un seau d’eau énorme qui éteindrait le feu. C’est pas grand-chose, les livres sont tellement important pour moi, qui n’ai jamais réussis à trouver un moyen de mettre la créature en déroute, à mon grand malheur, & je perds souvent mes moyens…


Si tu étais devant le Miroir du Risèd

Le Miroir présenterait mon propre corps, vu de dessus car je serai couché, dans un beau cercueil, aux poignées d’argent ; un coussin bordeaux sur lequel ma tête, avec un mince sourire aux lèvres, reposerait ; & aux capitons en rouge cramoisis ; le bois serait noir, & il y aurait des roses rouges & blanches à mes côtés, dans le cercueil. Oui, c’est morbide, mais selon moi, la mort est le plus bel événement que l’on puisse avoir dans sa vie ; avant, j'étais tout à fait anxieux – merci bon-papa & bonne-maman – sur la mort… Et puis es arrivé Tim Burton ! Le maître de l’humour noir & de la différence, tel est ma vision de la personne, qui a toujours été là dans les moments difficiles.

Si tu étais Ministre de la Magie

Alors déjà, on va donner des couleurs à l’endroit, en accentuant sur le rouge foncé ; c’est tellement beau le rouge ! Oh ! Et puis du blanc, & du violet ! C’est merveilleux tout plein ! Et puis bon, Ministre de la Magie, c’est pas un métier de tout repos, ce serait la galère à gérer tout ça ; le C.O.M.E.U.D.A. & la plèbe finirait par me renvoyer… Ou alors, je ferais des E.-U.A. magiques une véritable dictature, pour éviter toutes dérives, tout problèmes, &c.

Si tu devais raconter une anecdote importante


De mon enfance, j’en garde des images fugitives. Les gratins dauphinois sortant du four, avec mon père qui se prenait toute la buée sur les lunettes, & qui était à mourir de rire ; les longs après-midis passés à jouer à côté de la cheminée, la grande rue pavée qui passait devant la maison, les réunions d’adultes qui duraient des heures à table et où je ne comprenais mot. On peut dire que j’ai vécu une scolarité facile, studieuse, épanouissante… Oui, c’est du sarcasme : quand on me demandait ce que je comptais faire plus tard, je répondait : « Chanteuse ! » Je vous laisse imaginer la tête des garçons — & des filles, & le/la prof — quand je racontais ça avec un grand sourire, & une sincérité déconcertante, qu’on pourrait penser être du « troll » ; finalement, je suis bibliothécaire donc tout change dans la vie…

Si tu parlais de tes rapports avec les autres

« L’Enfer, c’est les autres. » Cette formule de Sartre résume parfaitement le fait que je n’apprécie pas trop les gens, car j’y vois mes propres défauts ; & ma vanité m’empêche d’aller vers les autres, car je sais que ça va me faire voir des choses dans les gens qui me répugne, & ma mémoire va faire remonter un souvenir dans lequel mes proches me reprochent la même chose. D’un naturel calme, blagueur, & très voyant, mon excentricité & ma classe vestimentaire ne reflètent en rien ma personnalité solitaire & renfermée… Mais si je suis assez confiant, je peux aller vers la personne en face de moi.

Autre chose à ajouter te concernant ?

Mon père est Jamie Faergis (Férgui) & ma mère Malika Duméhi ; lui Ecossais & elle « Luxembelgeoise » — grand-père Belge & grand-mère Luxembourgeoise —, ils se sont installés aux E.-U.A. pour le rêve que faisait miroiter l’endroit. J’ai toujours vécu dans une famille assez pieuse catholique — dans un pays protestant… —, avec ses ouvertures d’esprit plus ou moins… Ouvertes ; j’ai pas tellement honte d’être gay, mais je sais que selon mon enseignement religieux, j’irais au Purgatoire si je renonce à toutes mes bougreries, puis au Paradis. « Daigne, mon Dieu, lui pardonner. Bon Jésus, notre Seigneur, accorde-lui le repos. Amen. » — Dies irae
Travaillant dans une cordonnerie à la Nouvelle-York, mes vieux furent autant surpris que moi — la surprise céda vite place à la joie — de la nouvelle lettre, à treize ans, qui demandait à ma personne d’entrer à Ilvermorny ; heureusement, le Sorcier qui devait aider les Non-Maj’ dans leur initiation au monde magique fut assez patient pour faire comprendre la chose à mes parents, & moi, je commençais une nouvelle vie. Je passerai sous silence la crainte de mes parents pour les Sorcier.ère.s, ça leur a fait tout drôle quand on leur a parlé de tout ça...
Végétarien, je ne mange que des fruits, des légumes, des œufs, &c., & du poisson comme viande blanche ; & ça conserve, car je fais plus jeune que mon âge — entre cinq & dix ans, selon les gens — & je me sens tellement mieux dans mon corps depuis que j’ai arrêté la viande rouge !
Je suis aussi non-binaire, donc il se puis que je m'habille avec une jupe ou une robe de temps en temps, quand je me sens trop à l'étroit dans un pantalon.

Hors Jeu

Comment as-tu connu le forum ? Par hasard, sans top-site, mais des recherches internets approfondies. Quelle a été ta première impression ? C’est coloré, j’adore ! Quel âge as-tu ? 18 ans. Quelle sera ton activité sur /10 ?   5/10


Dernière édition par Erwan Faergis le Dim 10 Déc - 0:23, édité 4 fois
avatar
Erwan Faergis
Petit nouveau qui ère à Ilvermorny
Niveau : Sorcier en Herbe
Baguette : en pin, petite (15,4 cm) & dure avec un crin de Sombral
Spécialité : Histoire mythes et légendes magiques
Poste : Bibliothécaire

Localisation : Isère

Feuille de personnage
Expériences Magique:
100/100  (100/100)

Re: Erwan M. Faergis

le Sam 9 Déc - 19:22
Fiche terminée ! :3
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum