NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 1:03
"Voilà, comme ça"

Leo parlait d’une voix douce et calme. Il était en train de caresser son hibou, un grand-duc d’Amérique. Bizarrement, quelque chose le dérangeait…
Ca sent… Il y a une odeur bizarre.
Leo tenta un rapprochement nez-hibou et renifla. C’était lui ! Le hibou puait ! Leo regrettait un peu de ne pas avoir choisi un hibou végétarien. Encore les insectes ou les reptiles ça passait, mais les moufettes… LES MOUFETTES !

"C’est quand même dingue que tu sentes mauvais comme ça. Pourquoi tu pues mon petit Cardinal ? Hein pourquoi ? Tu es un petit crado ! Oh oui, le petit crado à son Leo. On va aller prendre un grand bain, hein mon petit pèpère ? Comme ça tu seras tout propre, oh oui, tu seras encore plus mignon !"
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 1:15


Perceval avait le sourire aux lèvres, Perceval avait une lettre à envoyer. Le Womatou avait entendu parlé d'une petite blagounette à faire à la directrice, le Womatou avait eu l'idée du siècle. Le voilà en route pour la poster, marchant presque en sifflotant jusqu'à la volière.
En y entrant, il découvrit une vision d'horreur : Léo, complètement gaga.
Perceval grimaçait, assistant à la scène en entier. Et de fait, cela puait...

- Tu es sûr que ce n'est pas ton odeur, Hérim ?

Il entra, jugeant sa victime du regard, le contournant avec nonchalance, pour finir par lui tourner autour, alors qu'une idée germait dans son esprit.

- Tu n'as pas entendu la nouvelle ?

Percy afficha un large sourire.

- Adieu les goules ! La direction a décidé de les faire déménager...

avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 1:51
Leo sursauta. C’était la voix de Perceval Powler. Piquante, comme à son habitude. Leo se retourna lentement. Sa joie s’était évaporée instantanément pour laisser place à la seule chose viable : la méfiance. Quel sale coup allait-il faire encore ? Leo espérait surtout qu’il ne ferait pas de mal à Cardinal. Le hibou de Livie a déjà été plumé, peut-être que c’était lui ?

"Sûr à 100 %, je ne mange que des feuilles de menthe après 15 heures."

Perceval fit quelques pas. Leo pivota pour continuellement lui faire face. Et dans un sourire, il lâcha une bombe. Quoi ? Madame Holloway allait à elle aussi se mettre à persécuter les goules ? Ah non ! Ça ne se passerait pas comme ça !
Powler avait su viser juste : le choc de l’annonce avait brisé les défenses du pauvre blondinet.

"Nan mais sans déconner ! Y’en a marre à la fin ! Comment tu sais ça ? Merci de m’avoir prévenu en tout cas… Dis, tu penses que je devrais faire quoi ?"
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 2:05


Des feuilles de.. Menthe ? Il arqua un sourcil. Comment pouvait-on bien survivre en mangeant des feuilles !? Ce garçon n'allait jamais cesser de le surprendre, et de lui donner de plus en plus de raisons de le martyriser...
N'empêche, il devrait essayer. Juste pour le charisme, et l'haleine fraiche.

Mais la fausse nouvelle toucha le pauvre bébé Hérim. Perceval baissa vite fait la tête pour cacher un sourire amusé, avant de relever ses yeux vers sa proie.
Ce qu'il devrait faire ? Perceval fit mine de réfléchir, avant de s'approcher un peu plus de lui.

- Je pense que tu devrais en parler à la directrice. Mais il faut un message fort ! Finir avec un "s'il vous plait", avec un "je suis désolé" à chaque paragraphe ne suffira pas. Je m'y connais, crois moi ! Et tu devrais faire cette lettre vite...

Il avait décidé de ne plus laisser tellement d'espace vital à Léo. Le but ? S'approcher du hibou, en fait. Il dégageait un parfum... Particulier. Mais restait un animal si noble... Trop noble, pour cet idiot.

- Et je le sais parce que je trainais au bon endroit au bon moment, contrairement à toi. Besoin de quoi écrire ?

Perceval sortit de sa poche du papier, le mettant sous le nez du Puckwudgie.

- J'ai aussi une lettre à lui envoyer... Qu'elle fasse dégager des élèves, je m'en fiche.
Il détourna le regard, comme s'il n'assumait pas. Mais des créatures ? C'est exagéré.

avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 3:29
Leo buvait ses paroles. Ainsi donc Perceval avait un semblant d’empathie. Comme quoi, tout était possible. A vrai dire cela surprenait Leo encore plus que l’annonce des goules. Mais il avait l’espoir qu’il soit vraiment concerné par le sort de ces pauvres petites goules toutes mignones. Après tout il était en train de reluquer son hibou depuis tout à l’heure. Peut-être qu’il avait plus d’empathie pour les animaux que pour les humains.

"Tu sais quoi, je vais laver Cardinal et je vais te dire ce que je pense écrire. Tu pourras me proposer des idées de corrections et j’écrirai tout quand j’aurai fini."

Leo sorti une petite pastille blanche de la sacoche qu’il portait à sa ceinture et la posa sur la tête du volatile. Puis il donna un délicat coup de baguette sur la pastille, qui se mit à mousser légèrement.

"Ça peut sembler méchant comme ça mais il aime bien ne t’en fais pas."

Leo commença a frotter les plumes de son hibou odorant. Une douce odeur de raisin commença à atténuer l’odeur de moufette.

"Alors, je pensais à « Madame la directrice, j’ai ouïe dire que vous aviez l’intention d’expulser les goules d’Ilvermorny. En tant que membre de l’association des protecteurs des goules d’Ilvermorny je me dois de vous signaler que cette décision est intolérable, d’autant plus que l’association n’a pas été prévenue pour défendre leurs droits. Mes camarades de l’APGI et moi même décidons donc de faire grève, et ce jusqu’à ce que la décision soit levée. Cordialement Leo Herim ». Qu’est-ce que tu en penses ?"
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 11:57


Cardinal ? C'était ça le nom du hibou ? En voilà une surprise... Perceval ce serait attendu à un nom plutôt idiot, mais non. Plus surprenant que cela, Léo semblait vraiment penser qu'il en avait quelque chose à faire des goules ! Après tant de farces, tant de fourmis de feu lancées sur lui, il ne se méfiait plus !

Il l'observait nettoyer son hibou quand un croassement attira bien plus son attention : son propre oiseau, lassé de passer au second plan après un hibou puant. Il vola vers Percy, qui était bien obligé de tendre le bras pour lui offrir autre chose que son épaule comme perchoir et risque de se prendre un coup d'aile, surtout devant sa victime préférée.

- Hm... Je pense que tu ne devrais pas signer la lettre avec ton nom. Signe la au nom de l'association ! Ce sera moins risqué...

Perceval passait en même temps un doigt sur le bec de son précieux oiseau, pensif.

- Après tout, c'est moins drôle si tu finis en retenue, ou expulsé... Anonyme c'est bien. Puis grève ? Qui en a quelque chose à faire des grèves d'élèves ? Cherche quelque chose de plus ambitieux !

avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 17:54
Hmmm... Parler au nom du groupe pour se dédouaner ? C'était un sale coup bas. Mais parler au nom du groupe pour avoir plus de poids, voilà une chose à tenter. Leo se demanda si les autres allaient approuver sa décision. Oui, sûrement. Dans le pire des cas il se dénoncerait : hors de question qu'il fasse tomber les autres.

"Oui, tu as peut-être raison..."

Leo songea à ce qu'il était sur le point de commettre. Lui, l'étudiant sans histoire, qui ne créait jamais de vagues. Et si c'était une mauvaise idée ? Il s’apprêtait à envoyer un hibou anonyme à Miss Holloway, c'était... Une technique de méchant de film.
Le regard de Leo s'obscurcit et fixa un point dans le vide. Il devait rester exemplaire pour ne pas faire d'ombre à sa soeur. C'était quand même la future ministre de la magie ! Et surtout il devait prendre garde à ne pas faire couler son association.
Mais l'heure n'était pas au doute. Il était en train de passer un moment non-malsain avec Perceval, il devait en profiter pour mieux le connaître.

"Il s'appelle comment ton hibou ?"
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Ven 1 Déc - 18:53


Il avait SUREMENT raison oui !
Perceval était fier de lui. Après, ce n'était apparemment pas compliqué de lui faire croire quoique ce soit : il suffisait d'être moins agressif, faussement intéressé... Puis le Womatou n'était pas en mauvaise compagnie; à par Léo, il était entouré d'oiseaux !

Le rouquin arqua un sourcil à sa question. Son hibou ? Pardon ?
Il lui coula un regard noir. C'était un corbeau, tout même ! Rien à voir avec Cardinal le sac à plume odoriférant !

- Elle s'appelle Muninn, ignorant...

Il fronça les sourcils et posa son regard sur son animal... Parler d'elle était quelque chose qu'il adorait, mais cela pourrait se retourner contre lui n'importe quand. Surtout quand sa soeur était Livie, et qu'il avait dans sa poche une lettre qui justifierait une vengeance à son égard.

- Et si tu la touche, ou si tu lui fais du mal pour quelconque raison, je te détruis.

Perceval était on ne peut plus sérieux, et passait sa main le long des plumes de sa protégée. Il aurait fait vivre l'enfer à quiconque maltraitait Muninn.
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Sam 2 Déc - 18:59
“Mais t'es con ou quoi ?”

La phrase partit spontanément, d'une voix monocorde, sans émotion. Le temps que Leo se rende compte de ce qu'il venait de dire il était déjà trop tard.
Le fait de se faire insulter après sa petite blague lui était resté en travers de la gorge, mais l’insinuation qu'il pourrait un jour oser songer à faire une chose aussi abjecte que de faire preuve de cruauté envers un animal le mit hors de lui. Comment est-ce ça pouvait lui venir à l'esprit qu'un végétarien, défenseur des goules, Puckwudgie puisse faire du mal à quoique ce soit ?

Leo avait besoin de se calmer. Il savait qu'il n’était pas capable de faire partir le Wampus, alors il décida de s'en aller. Et avec Cardinal, car on ne savait jamais ce qui pouvait arriver avec la mesquinerie de Perceval, surtout après ce qu'il venait de lui balancer.

Le jeune homme blond prit sa baguette, décrit deux petits cercles rapides autour de son hibou, ce qui fit disparaître la mousse, et le fit monter sur son bras.

“Merci de m'avoir prévenu pour les goules.”

Leo tourna le dos du maître corbeau et se dirigea vers la sortie.
avatar
Invité
Invité

Re: Volons lui dans les plumes

le Dim 3 Déc - 1:39


Perceval fut outré.
Plait-il ? Lui, con ?! Non mais il se prenait pour qui là, le petit Puckwudgie ? Une poussée de testostérone le prenait soudain ou comment ça se passe ? A moins que ce ne soit des oestrogènes !
Léo avait osé l'insulter. Sans prévenir.
Ah, il allait le regretter à leur prochaine rencontre !

- Mais avec plaisir.. Bouffon.


Perceval soupira bruyamment. Les victimes ne sont plus ce qu'elles étaient.


[yeaaah finiii]
Contenu sponsorisé

Re: Volons lui dans les plumes

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum