NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Ah ! [PV. Perceval]

le Mar 28 Nov - 1:46
Il était toujours un peu difficile de s'habituer au rythme d'une nouvelle année scolaire et d'autant plus lorsque l'été n'avait pas été de tout repos. Jake peinait un peu à étudier sans penser à tout ce qu'il s'était passé. Son départ de la maison, ses retrouvailles plus récentes que prévues avec Hugo, le fait qu'il ne retournerait probablement plus chez ses parents... Beaucoup d'informations qui, au final, allaient et venaient dans sa tête sans cesse. Le jeune homme se surprit à lire et relire la même phrase plusieurs fois et poussa un soupir de lassitude. Allons, ce n'était plus le moment de rêvasser. S'il ressassait les évènements, il lui serait impossible d'étudier correctement et ses résultats en souffriraient.

Il n'en était pas question.
Jamais Jake ne laisserait une chose pareille arriver. Le manque de contrôle avait déjà suffi à causer de sacrés ennuis à tout le monde, il n'était donc pas le moment de se relâcher. Soufflant dans ses mains (toujours froides la plupart du temps) pour se réchauffer, le garçon attrapa fermement son livre de sortilèges et entreprit soigneusement de reprendre le chapitre qu'il avait laissé en suspend.

La neige n'était pas tombée aujourd'hui et le ciel était dégagé. Une journée parfaite pour retirer la neige d'un banc et s'y installer paisiblement. Jake appréciait la bibliothèque et sa myriade de livres en tout genre, mais l'air extérieur était toujours plus agréable. Lorsque ses cours de la matinée s'étaient terminés, le Serpent-Cornu avait décidé d'attendre l'heure du déjeuner dehors. Oh, il aurait sans doute pu se rendre directement dans la grande salle du réfectoire, mais il avait dans l'idée de partager le repas avec Hugo, dès que ce dernier sortirait de cours à son tour.

Dans tous les cas, il ne s'attendait guère à être dérangé par la présence d'autres élèves. Il était l'un des rares à apprécier le froid et certains avaient dû prendre de l'avance sur la nourriture qui recouvrait les tables, à l'intérieur. Par ailleurs, ce bosquet était l'un des plus calmes du Jardin Lunaire et il avait pris l'habitude de le fréquenter dès que possible. Du moins, lorsqu'il ne se réfugiait pas à la cabane, en lisière de la forêt. Leur petit QG était toujours agréable et chaleureux.

Un croassement le sortit de sa prise de note et il leva les yeux dans la direction de la masse noire virevoltant dans les airs. Le sourcil droit du garçon se dressa à l'approche de la créature. Il n'était pas rare de les entendre dans les environs, mais celui-ci semblait moins enclin à fuir la présence humaine que les autres.
C'était peu de le dire en vérité.

L'oiseau piqua vers lui sans tarder, avant de ralentir progressivement et de se poser tranquillement sur son épaule. Jake ne s'y était pas vraiment attendu, il fallait bien l'admettre. D'où venait cet animal ? Appartenait-il à quelqu'un ? Observant les alentours, le garçon tenta d'apercevoir une seconde personne, puis revint sur son nouvel ami. Prudemment, le cinquième année flatta le plumage du corbeau en une légère caresse sur le côté. Au moins, il n'était ni effrayé, ni agressif.

- D'où est-ce que tu viens toi ? demanda Jake avec un léger sourire.

Il ne lui fallut guère de temps pour obtenir la réponse. À quelques pas de lui, une silhouette finit par se dessiner dans le bosquet. Hélas, il ne s'agissait pas de n'importe quel élève lambda. Il aurait été compliqué de ne pas se souvenir de l'identité du bonhomme qui s'avançait dans leur direction. Perceval Powler ne figurait pas parmi les élèves les moins connu d'Ilvermorny... ni parmi les plus sympathiques, disait-on.

- Ah...
avatar
Invité
Invité

Re: Ah ! [PV. Perceval]

le Mar 28 Nov - 2:32


Ses devoirs étaient fait, ses leçons étudiées, Perceval s'ennuyait ferme. Il aurait bien ennuyer ce Thunderbird crédule, peut-être pour le manipuler, lui proposer de lui payer un verre à ce petit bar de main-maligne... Ou torturer un jeune Hérim encore pur et innocent. Mais rien de tout cela ne le tentait aujourd'hui. Il fixait le plafond, installé bien profondément dans son fauteuil de la salle commune des Wampus. Il pourrait encore plus étudier et finalement surpasser miss monde des ténèbres, aussi connue sous le nom de Wayat.

Soudain, une idée : toutes ces ambitions l'avaient forcé à étudier énormément, malmener bien du monde, mais l'avait éloigné de la seule créature qui comptait réellement à ses yeux.
Le rouquin se leva, et se dirigea d'un pas décidé vers la volière. Son doux animal de compagnie lui manquait, et rien qu'à y penser, il voulait finalement faire preuve d'un peu de tendresse.
Bien qu'il lançait un regard noir au premier qui se mettait sur la route ou marchait trop lentement devant lui durant son trajet.
Bientot il arriva, et chercha du regard son oiseau adoré. Le voilà là haut, boudant, ignorant le Wampus tout juste arrivé.
Perceval attendit, croisant les bras, appelant son corbeau. Ce n'est qu'en sortant de la nourriture de sa poche que l'oiseau daigna reconnaitre sa présence, et bien vite voler vers lui.

- Canaille...


Il vérifia qu'il était bien seul avant de sourire et caressa l'animal, frôlant presque son plumage.

C'était l'heure de sortir l'oiseau.
Le voilà donc dehors, arpentant les sentiers fleuris et enneigé, accompagné d'un corbeau bavard, volant de ci de là, sautillant dans la neige par après...
Perceval songeait presque à moins étudier et plus passer de temps avec son animal. C'est bien beau de se pavaner dans l'école, à provoquer tel ou telle personne, alors que la seule compagnie véritablement appréciable était celle d'un oiseau ?
Tiens ?
Il était passé où ?

- Muninn ?


Pas de croassement, pas un battement d'aile. Perceval regarda autour de lui, pas très rassuré. C'était un bon corbeau, bien éduqué, mais qui n'était pas sorti depuis un moment... Cela lui ferait mal de perdre encore un si bel animal !
Le grand rouquin accéléra le pas, fouillant le sentier et la cime des arbres du regard, sifflant parfois dans l'espoir de retrouver.

Une dizaine de minutes de paniques plus tard, il repéra une silhouette, et sur cette silhouette une autre silhouette, bien plus familière.
Un sourire éclaira son visage, soulagé. Muninn n'était pas bien loin ! Il se mit à trotter vers le type et là, ce fut le drame.
N'était-ce pas le gars là... le type. Ugh, un non-maj non ? AH ! Jake.
Perceval grimaça et ralentit immédiatement le pas. Ce type qui n'a pas sa langue en poche... Pire même, un non-maj' irrespectueux.

- Tu as trouvé mon oiseau... Hm.

Il plissa les yeux, le jugeant du regard. Finalement, peut être que cet oiseau n'était pas aussi bien élevé qu'il le pensait ! Se poser sur un moins que rien.
Perceval croisa les bras et siffla. Muninn reviens !
Muninn ne bougea pas, ne se préoccupant pas de Perceval. Hm, c'est embêtant. Peut-être n'aurait-il pas du prendre un oiseau intelligent, capable d'être rancunier....
Percy siffla encore. Mais rien ne se passe...
Le Wampus resta silencieux un long moment, avant de se passer la main sur le bas du visage, agacé. C'était le PIRE moment pour être dissident.

- .. Rends moi mon oiseau.


avatar
Invité
Invité

Re: Ah ! [PV. Perceval]

le Mer 29 Nov - 2:36
- Il semblerait que ce soit elle qui m'ait trouvé, répondit simplement Jake lorsque son interlocuteur lui fit remarquer qu'il venait de trouver son oiseau.

Peu soucieux de l'air renfrogné du propriétaire de la corneille, le jeune homme caressa de nouveau cette dernière, faisant glisser son index le long du plumage parfaitement noir. Les sifflements n'avaient pas l'air de donner grand chose et le dénommé Perceval avait l'air de s'impatienter. La corneille, quant à elle, semblait à son aise sur l'épaule du Serpent-Cornu et y battait parfois des ailes, comme si elle s'amusait à provoquer son propre maître. Curieux. Mais les corbeaux n'étaient pas réputés pour être les animaux les moins farceurs.

Celle-ci avait l'air particulièrement prometteuse dans le genre. Quelle misère lui avait donc fait son compagnon bipède pour en arriver à ce résultat ? Le bougre avait dû être désagréable ? Jake était presque certain de voir la photo de ce type à côté de la définition de "désagréable" dans le dictionnaire, tant ce dernier semblait le juger du regard. Comme à son habitude quand on le dévisageait, le jeune homme planta directement ses prunelles brunes dans celles de son interlocuteur.

- Hé bien, je ne l'ai pas volé, lança-t-il calmement, tu peux la reprendre si tu veux, mais j'ai l'impression qu'elle n'est pas d'accord. Je me trompe ?

Son énorme livre de cours entre les mains, Jake se demandait bien si ce gars allait finir par tenter de récupérer sa compagne, ou si cette dernière serait récalcitrante. En ce qui le concernait, il n'avait guère envie de se voir accuser de vol. À voir la mine agacée de son aîné Womatou, il n'était pas dit que l'individu en question soit d'accord pour reprendre sa corneille et s'en aller.

Pourquoi le fixait-il de cette façon ? Le garçon était au courant du dégoût que Perceval pouvait avoir à l'égard des enfants nés non-maj, ou bien du caractère spécial qu'il manifestait. Comment savoir ? Le Serpent-Cornu avait rarement eu l'occasion de discuter avec lui sans lui envoyer une pique pour mettre fin à toute conversation désagréable.

- Comment elle s'appelle ?
avatar
Invité
Invité

Re: Ah ! [PV. Perceval]

le Mer 29 Nov - 23:31


Il osait mettre la main sur son animal ! Ce non-maj prenait ses aises, décidément... Perceval pinça les lèvres, se retenant de ne pas directement saisir sa baguette magique. La seule chose le retenant un tel acte était le risque de faire fuir son oiseau, ou même le blesser.
Pauvre créature, incapable de distinguer un sorcier d'un homme banal... Sans doute pour elle, ce n'était qu'un perchoir parmi tant d'autre, au même titre qu'un arbre. Oui, c'était surement cela.
Ou pire encore : cette majestueuse créature savait que cela l'enragerait, et consciemment, s'était posé sur Jake.
Et ainsi oui, il ne l'aurait pas volé. Tout de même, il aurait préféré accusé cette contrefaçon de sorcier.

- Hmpf.

Le corbeau avait bel et bien l'air d'apprécier son épaule, croassant parfois. C'en était trop. Perceval s'approcha d'un pas décidé, prêt à attraper la boule de plumes s'il le fallait. Il s'arrêta quand Muninn menaça de s'envoler dans un cri rauque.
Vaincu par son propre animal, Percy grimaça légèrement et essaya de cacher son agacement en regardant ailleurs, piétinant sur place.
C'était une question pas si étrange que cela, mais le Wampus fut surpris qu'il demande plus d'informations à propos de l'objet de son agacement. Après tout, c'était un sujet dont il ne pouvait tarir d'informations, d'anecdotes... Il y avait les folles aux chats, et il y avait Perceval aux corbeaux.
Le rouquin dévisagea quelques secondes Jake, jugeant presque s'il méritait de si précieuses informations. Oh, et puis zut ! Plèbe ou non, il était question de la prunelle de ses yeux, et c'était sûrement l'occasion de vanter les mérites de son animal, qu'il avait si bien dressé.

- Elle s'appelle Muninn.


Il jeta un coup d'oeil à cette dernière, esquissant un léger sourire en coin. Ah, Muninn. Surement son seul et unique amour platonique.
Ce sourire fut de courte durée, il ne voulait pas non plus montrer qu'il y accordait une trop grande importance. Perceval reposa son regard sur Jake, puis le livre de sortilège. Uh, il devait travailler ? Eh, il s'en fichait en fait. C'était les affaires du plébéien, pas les siennes.
Mais il pouvait lui inculquer un peu de connaissances générales...

- Tu dois surement savoir que cela vient de la mythologie nordique. Les corbeaux d'Odin.


Son regard n'avait pas quitté le livre. D'accord, il était un minimum intrigué.

- Etudier, dans la neige ? Vraiment ?

Il leva finalement ses yeux pour fixer Jake. Il venait jeter des sorts, perdus dans les sentiers fleuris ? Intéressant...

avatar
Invité
Invité

Re: Ah ! [PV. Perceval]

le Ven 1 Déc - 23:02
Hé bien, peut-être que les rumeurs à propos du fameux Perceval Powler exagéraient ? D'abord prudent, Jake l'avait observé, se demandant s'il ne devait pas s'attendre à un mauvais coup, ou à des paroles désagréables, mais il semblait que l'individu conservait son calme. Il était même sociable, tiens. Ou à peu près. Le fait qu'il lui donne le nom de son oiseau était peut-être le signe que le gars n'était pas si méchant ? Il donnait l'impression d'être très fier de son animal, ce qui n'était décidément pas une mauvaise chose. Il n'était pas difficile pour le plus jeune de comprendre cet attachement.

- Ça lui va bien, elle est magnifique, répondit Jake sans lâche son interlocuteur du regard.

La presque sympathie de ce dernier avait vite disparu de son visage. Qu'avait-il donc à le dévisager et à regarder l'ouvrage qu'il tenait sur ses genoux ? Ça ne lui arrivait pas d'étudier à l'extérieur ? Jake se demandait bien ce qui se passait derrière ce regard, quelles pensées se bousculaient et quelle solution ces dernières trouveraient pour récupérer le corbeau récalcitrant.

- J'avais un livre sur la mythologie nordique quand j'étais petit, ils parlaient des corbeaux, mais je ne connaissais pas leurs noms, ajouta le garçon pour agrémenter la conversation.

Lui-même n'était pas un grand bavard de nature. Néanmoins, si son homologue entamait un peu le dialogue, pourquoi ne pas essayer ? Hugo avait eu le mérite de l'aider à sortir un peu de sa réserve, aussi tentait-il de mettre en application ce que ce dernier lui avait appris sans vraiment s'en douter. Malheureusement, Jake n'était pas le plus expressif des adolescents, du moins pas tout de suite. C'était le problème d'être réservé et un brin timide de caractère. Enfin, pas dans toutes les situations, heureusement. Tout dépendait de ce qui se présentait à lui.

La corneille n'avait toujours pas l'intention de s'en aller de son épaule. Perceval avait bien tenté une approche, mais ce n'était pas gagné. Muninn avait décidé que Jake faisait un magnifique perchoir et avait l'air de bouder son maître. Allez savoir ce que ce dernier avait pu faire pour mériter un tel sort et se faire ainsi snober.

- En quoi c'est un problème ? interrogea-t-il en retrouvant un brin de méfiance lorsque son aîné lui fit remarquer qu'il étudiait dans la neige.

Ses doigts se resserrèrent machinalement autour du bouquin. Après tout, il n'était pas le seul à lire dehors en plein hiver, si ? Ce n'était pas si étrange...
avatar
Invité
Invité

Re: Ah ! [PV. Perceval]

le Lun 4 Déc - 1:28


Powler, ne pas correspondre aux rumeurs ?! Il aurait fallu fumé de la mandragore... Mais oui, il était sociable. Plus encore si on le frottait dans le sens du poil, sans le décoiffer.
Il ne put s'empêcher de sourire légèrement quand il complimenta Muninn, la prunelle de ses yeux. Oui elle est magnifique. Elle avait son caractère, mais bon... Cela n'enlevait rien à son charme.

-Hugin et Muninn...

marmonna-t-il. Oui c'était surement la seule chose qu'il avait retenu à propos de la mythologie nordique. Ca et plusieurs récits épiques.
Après, il n'avait pas envie de se montrer sous un tel aspect, celui du type en connaissant un petit rayon, à étaler sa science comme sa confiture sur une tartine. Non, il devait préserver son image, et toujours rester très sélectif quant à son entourage.
Mais un non-maj ?
Il avait l'air plus cultivé que les autres au moins, à connaitre un peu les légendes du nord...

Un problème ? Le roux arqua un sourcil. Ne voyait-il même pas l'étrange de la situation ? Perceval se retourna, observant autour de lui, avant d'écarter légèrement les bras comme pour désigner le lieu.

- On est dehors ? Dans le froid, dans la neige... Et tu étudies ici ? Quand tu pourrais être à l'intérieur, au chaud...

Il croisa les bras, avant d'afficher un léger sourire.

- Ne serais-tu pas un de ces gamins reclus, préférant étudier loin des gens parce que, de toute façon, ils sont tous  nuls ?


Percy aurait bien voulu se moquer mais, techniquement, il était aussi dehors pour trainer en meilleure compagnie que tout ces fichus élèves...

- Compréhensible.

Son oiseau décolla finalement de l'épaule de Jake pour se poser par terre, sautillant autour de ce dernier. Perceval retrouvait enfin un peu d'espoir !
Il attendit sagement, mais l'oiseau restait près du non-maj.
Le Womatou se racla la gorge.

- Elle est pénible quand même. Bon. Tu dois revoir quoi ?


Autant faire passer le temps non ? Il fallait de la patience avec les animaux...
Contenu sponsorisé

Re: Ah ! [PV. Perceval]

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum