NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Jake Peterson [Terminé]

le Sam 25 Nov - 19:03
Jake Peterson

Quelle est ton identité ?

Non-Maj • 17 ans • Serpent Cornu • 5ème Année • Bois de Noisetier - Ventricule de Dragon - 26 cm - Souple • Patronus : Chien (Berger Islandais)

Si tu devais affronter un détraqueur

N'ayant pas encore vu le sort du Patronus pour le moment, Jake aurait tendance à ne pas rester dans les parages évidemment, mais ne quitterait pas les lieux sur l'instant. Pour sa part, ces créatures sont aussi fascinantes que dangereuses. Il serait figé de terreur, très probablement : comment ne pas l'être face à une bestiole pareille ? Il serait impensable de jouer les héros apathiques face à la représentation cruelle et parfaite de la peur elle-même, n'est-ce pas ?

Mais il n'aurait peut-être pas le réflexe de partir en courant sur l'instant. Du courage ? Non, détrompez-vous. L'inconscience ? Oui, mais que voulez-vous, Jake est un passionné. Il ne se priverait pas de l'observer ne fut-ce que quelques secondes : rien que pour voir comment cette chose est capable de se déplacer, ou bien ses réactions. Et nous le savons, quelques secondes de trop avec un détraqueur peuvent être fatales. En vérité, il faudrait peut-être que quelqu'un le sorte de sa contemplation pour le ramener à la réalité. À moins qu'il ne réalise à temps qu'il faut vite s'en aller ?

Dans tous les cas, il ne l'affronterait pas, c'est une certitude.

Si tu devais rencontrer un épouvantard

Une boite. La vérité est que Jake est claustrophobe, même s'il ne connaît pas l'origine de cette peur panique d'être enfermé... Ça le rend nerveux, il a du mal à respirer : bref, il serait difficile de le garder trop longtemps dans une pièce étriquée et complètement fermée sans le voir paniquer complètement et perdre ses moyens. Cette salle bête d'épouvantard prend donc la forme d'une boite qui menace de l'enfermer, voire l'enferme sans hésiter.

Si tu étais devant le Miroir du Risèd

S'il devait regarder son reflet dans le Miroir du Risèd, Jake se verrait entouré par les créatures fantastiques qu'il rêve d'étudier plus tard. En tant que passionné, il aspire à explorer le monde à la recherche de ces êtres qu'il affectionne et qui le lui rendent bien. Il se sent d'ailleurs bien plus à l'aise auprès des animaux que des êtres humains. Donc oui, il se verrait sans peine être devenu un chercheur qualifié dans ce domaine.

Si tu étais Ministre de la Magie

Hé ben, ça en fait une perspective d'avenir intéressante ! S'il était ministre, il ne changerait pas grand chose à ce qu'il se passe actuellement. Il n'ouvrirait pas le monde des sorciers aux non-maj, ça c'est une certitude. Ben quoi ? Ah non, ne vous méprenez pas, il n'est pas contre eux, ni quoi que ce soit du genre. Il a probablement eu un ou deux parents sorciers, mais il a grandi dans une famille non-maj. Il n'agirait pas ainsi parce qu'ils ne comprendraient pas, mais parce que il ne pense pas que la magie doive tomber entre toutes les mains. Sérieusement, les sorciers ont déjà leur lot de tordus et autres gens louches, sans compter les conflits mondiaux... Ajouter la magie aux armes humaines serait de trop. Tout le côté positif serait irrémédiablement balayé par le négatif. Vous voyez un peu le genre ?

Ah si, il ferait quelque-chose de concret : il abolirait le Quidditch. Sérieusement, il ne peut pas supporter ça. Bon, que des gens apprécient ce sport et le sport en général, pourquoi pas... mais voler sur un balai en risquant sa vie bêtement ? Il ne comprend pas et veut pas comprendre. On a déjà voulu le faire grimper sur un balai et la situation a été plutôt désastreuse. Puis, quoi de plus insupportable qu'un supporter de Quidditch, hein ? Ça braille, ça boit, ça crie, ça hurle, ça se peinturlure le visage, ça t'envoie sa nourriture à la figure... Hein ? Non mais, ne le regardez pas comme ça, il ne sera jamais Ministre !

Si tu devais raconter une anecdote importante


Été 2017

Jake ajusta la lanière de son sac à dos sur son épaule, puis passa la seconde en se disant que ce serait sans doute mieux. Il ne restait que peu d’affaires dans sa chambre : quelques vêtements qu’il ne mettait plus, des objets qui n’avaient pas vraiment de valeur. Les étagères étaient presque vides. Il n’aurait plus besoin de vieilles coupes gagnées à l’école, ou encore de vieilles fournitures non maj. Tout ceci ferait partie de son passé désormais.
Le garçon passa en revu ses affaires avec le cœur gros.

Son corps était parcouru par des tremblements et l’envie irrésistible d’implorer pardon pour la énième fois. Demander comment se racheter, affirmer qu’il n’avait pas voulu faire peur, ni même blesser. Malheureusement, le mal avait été fait quatre ans plus tôt et tout ce qui s’était passé depuis n’était que la suite logique de cet évènement. L'accident avec son petit frère avait brisé cette famille. La randonnée, ses pouvoirs se déchainant sur son cadet par accident, alors que Jake n'avait même pas conscience de leur existence. Avait suivi l'année de son frère dans le coma après l'incident, l'entrée à Ilvermorny, ce même frère diabolisant le jeune sorcier dès son réveil...

Il avait tout essayé. Tout ce qui était en son pouvoir de gamin. Cette situation était bien trop dure. Il n’en pouvait plus. Hier, Colin avait voulu briser la baguette magique de son aîné, en se disant que ce dernier y perdrait sa magie. Jake était entré dans une colère noire et n'avait pas hésité à le menacer sous le coup de la peur. Tout le monde avait été effrayé.

Tirant la porte de sa chambre et marchant à pas de loups le long de l’étage, le jeune homme fit de son mieux pour ne réveiller personne. Tout le monde dormait à poings fermés. Il l’espérait en tout cas.

Il n’avait pas eu la force de leur jeter un sort de sommeil. La magie avait déjà détruit cette famille, mieux valait ne pas en ajouter plus au tableau. Jake ne pouvait pas utiliser de sortilèges contre eux, il se l’était interdit. Quand bien même quelqu’un le prenait sur le fait ce soir, ce n’était pas possible. C’était une promesse silencieuse, si quelqu’un l’entendait quelque-part.

Le garçon descendit les marches non sans un regard vers la porte entrebâillée de la chambre de ses parents. Pas de voix pour demander s’il n’allait pas bien, s’il était malade, ou s’il avait besoin que quelqu’un vienne. Leurs respirations étaient régulières. Derrière la porte de Colin, pas un seul bruit ne transparaissait. Durant un bref instant, Jake s’était dit qu’il réveillerait quelqu’un, juste pour faire comprendre « Hey ! Je m’en vais là ! Vous pourriez faire semblant de le remarquer ! » Oui mais voilà, ils ne faisaient pas semblant et ne remarquaient tout simplement rien.

La boule dans sa gorge ne fit que se raffermir.

C’était sans doute la dernière fois qu’il traversait le couloir de cette maison, entendait la maison respirer la nuit, alors que tous dormaient… Tout en descendant les marches pour atteindre le rez-de-chaussée, Jake était pris d’une irrésistible envie de faire demi-tour et d’aller se blottir dans son lit. Au matin, il descendrait, penaud, et avouerait ce qu’il avait failli faire. Une fois de plus, il s’excuserait et ferait de son mieux pour oublier cet horrible épisode.
Il ne tourna pourtant pas les talons.

Le jeune homme déposa une lettre sur la table du salon, bien enveloppée pour être sûr que ses parents la trouvent. Les mots étaient maladroits, les phrases dans le désordre. Sa main avait hésité tout du long. Pas moyen de trouver les paroles justes pour leur exprimer à quel point ils comptaient pour lui et que c’était bien pour ça qu’il décidait de s’en aller.

Il leur avait fait mal une fois de trop, durant ces vacances.
Jake passa la porte d’entrée, après avoir coulé un dernier regard sur le salon plongé dans l’obscurité. Les souvenirs affluaient. Les bons, les mauvais. Il se revoyait étant enfant, en train de courir entre les chaises pour jouer, traverser la cuisine en trombe quand sa mère leur préparait un gâteau, ou que son père mijotait l’une de ses spécialités culinaires.

Le garçon n’était pas prêt à quitter la maison.
C’était bien trop tôt pour se retrouver seul… et c’était terrifiant. Il passa une main sur son visage pour essuyer ses yeux.

Traversant le jardin et refermant le portillon derrière lui, il jeta un dernier regard en arrière pour disparaître de la vue des fenêtres. S’il avait attiré l’attention, il serait obligé de faire demi-tour. Rester… partir… autant de décisions difficiles et douloureuses.

Il était heureux qu’il fasse nuit et que personne ne se promenait dans le pâté de maisons qu’ils habitaient. Les mains dans ses poches, Jake traversa le quartier et fit de son possible pour mettre le plus de distance possible entre lui et ses proches. Il se concentra d’abord pour marcher sans stopper. Il devait atteindre le centre-ville. Où il se rendait ? Il n’en était pas si sûr. Il n’avait nulle part où aller à vrai dire. Ilvermorny, oui, mais dans plus d’un mois. D’ici là, que ferait-il ? Son argent de poche ne suffirait pas à payer un hôtel et encore moins de la nourriture à foison.

Non, il n’y avait qu’une seule personne chez laquelle il pouvait se réfugier.
Mais Hugo retrouvait tout juste sa mère… Avait-il seulement envie de le voir débarquer comme ça ? Après des heures de marche, Jake finit par s’arrêter au Jardin Public de Boston et se posa sur un banc. L’aube pointait déjà le bout de son nez lorsqu’il se réveilla et que l’un des gardiens lui demanda ce qu’il fichait là. Un ado qui fuguait ? Le garçon avait pris ses jambes à son cou, avait bondi au-dessus de la barrière du parc et s’était enfoncé dans les rues.

Installé à la gare, le jeune homme serrait son sac à dos contre lui, tout en réfléchissant. Il devait penser à tout, sauf à l’idée que ses parents devaient être morts d’inquiétude à son sujet et étaient peut-être déjà sortis pour le chercher. Il devait s’éloigner d’ici.
Ses économies passèrent majoritairement dans des tickets de train. Il alla aussi loin qu’il lui était possible.

Lui qui rêvait plus tard d’aventure, Jake n’avait pas imaginé que ça serait aussi dur. Il aurait dû garder cet argent, ne serait-ce que pour manger. Son petit-déjeuner avait été constitué en tout et pour tout d’une brioche pas forcément appétissante. Heureusement, il ne faisait pas froid et le garçon pouvait se balader en t-shirt sans crainte.

Il ne se décida pas à rejoindre tout de suite le domicile d’Hugo. Il n’était pas sûr de vouloir débarquer au beau milieu de leur nouvelle vie. Briser une deuxième famille ? Il n’en avait pas le courage. Parvenu jusqu’à Brookline malgré tout, le jeune homme demeura dans la rue durant plusieurs jours. Les perrons des cafés, sur les côtés des avenues, lui suffirent durant un petit moment. Les sans abris lui demandèrent bien ce qu’il fichait dans la rue seul. Soucieux, l’un d’eux avait même proposé de le conduire jusqu’à la police, pour qu’il puisse téléphoner chez-lui. D’autres l’engueulèrent pour qu’il se tire du coin où ils avaient planté leurs tentes. Jake avait fui, une fois de plus.

S’il put se débrouiller au départ comme il le pouvait, ce fut au bout d’une dizaine de jours qu’il se décida enfin à se rendre chez son petit ami. Lequel lui en voudrait sûrement d’arriver dans cet état et de n’être pas venu tout de suite. Si seulement il avait eu un hibou pour le prévenir…
Lorsqu’il trouva enfin l’immeuble dont il s’était remémoré l’adresse grâce à la lettre de Déborah lorsqu’ils étaient encore à l’école, Jake demeura un moment devant la porte, hésitant. Ce ne fut que quand les voisins se demandèrent ce que faisait ce gamin planté là, qu’il se décida enfin à toquer.

Si tu parlais de tes rapports avec les autres

La première impression qu'il donne est plutôt sinistre. Il se balade la plupart du temps tout seul, un bouquin à la main, les cheveux noirs en bataille, la mine renfermée, des cernes sous les yeux... Ouais, il ne fait pas spécialement bonne impression tout de suite. Ce n'est pas votre faute, hein, c'est vrai après tout : il est plutôt solitaire dans son genre. Il ne faudra donc pas trop compter sur l'idée de le trouver au beau milieu d'un grand groupe d'amis. Il n'aime pas la compagnie d'une foule de gens en vérité.

Les autres ne le dérangent pas à partir du moment où ils ne viennent pas lui chercher des crosses. Il est du genre calme au premier abord, mais il a aussi des petits côtés impulsifs qui font qu'il n'hésitera pas beaucoup avant de rentrer dans le lard du premier importun. Ses sautes d'humeurs se traduisent généralement par une manifestation plus ou moins impressionnante de son pouvoir. La colère, la tristesse… il n'est pas rare que les murs ou le sol se craquellent s'il ressent quelque-chose trop fortement. Jake est peut-être un peu du genre à chercher les ennuis et à lancer des piques si la tête d'une personne ne lui revient pas. C'est gratuit messieurs, dames et il y en a pour tout le monde ! Autrement, c'est un petit gars tout ce qu'il y a de plus tranquille.

Il a la langue bien pendue et il va falloir vous y faire. Il a beau être tout ce qu'il y a de plus honnête lorsqu'il s'agit de parler, n'allez pas croire que Jake n'est pas un petit malin. Il déteste que l'on se paye sa tête et qu'on le prenne pour le dernier des imbéciles : ça le frustre, ça l'horripile, ça le rend méchant. Les personnes qui le prennent de haut ne font jamais bon ménage avec lui et il ne sera pas rare qu'elles croisent ses amis ironie et sarcasme, au cas où il leur prendrait l'envie de jouer. Dans un bon jour, Le garçon ira jusqu'à les ignorer.

Quant aux personnes qui l'approcheraient avec gentillesse et sympathie, pas de problèmes, il ne mord pas. Il n'est pas ce genre de bonhomme ténébreux et mystérieux qui reste dans son coin pour poser, bien au contraire : tenez, il sait même sourire ! Plus sérieusement, il a tendance à se montrer un peu trop protecteur avec les gens auxquels il s'attache. Gare à celui ou celle qui serait mal avisé de les blesser. Il arrive que des individus l'intriguent aussi et comme c'est un grand curieux de nature, Jake essaie d'entrer en contact par lui-même. On ne sait jamais quelle belle rencontre le futur peut réserver, après tout !

Attaché à sa scolarité et au fait de s'en sortir avec cette magie qu'il a encore du mal à contrôler, Jake a tendance à avoir beaucoup de choses à prouver sur ce plan-là. Malgré son assurance apparente et sa verve exécrable parfois, le jeune homme cherche encore sa place auprès des autres. Il peut se montrer maladroit et colérique à certains moments, même s'il essaie de prouver le contraire. D'ailleurs, en parlant de mauvaise habitude : il s'agit de quelqu'un de têtu et s'il a décidé quelque-chose, rares sont ceux qui peuvent le persuader d'arrêter.

C'est un grand passionné des créatures magiques et il pense vraiment à faire carrière dans le domaine... si toutefois il parvient jusqu'à une carrière. Jake a tendance à se sentir plus à l'aise avec les créatures et animaux qu'avec les êtres humains. Le monde magique regorge de merveilles et il aimerait vraiment étudier tout ça. Comment ne pas rêver de dragons et autres bêtes fabuleuses ? S'il pouvait les approcher toute la journée, inutile de dire qu'il le ferait. Avant tout, il a besoin d'étudier tout ce qui concerne la magie, mais il est vrai que c'est une branche vers laquelle il se dirigerait sans hésiter. Si toutefois il en a l'occasion, bien entendu.


Autre chose à ajouter te concernant ?

Par rapport à son physique : Jake n'est pas bien grand : un petit mètre soixante-dix. Il n'est pas bien costaud non-plus, ni athlétique, hélas. Ne vous fiez pas aux apparences, il finira bien par grandir et par avoir un corps d'Apollon ! Un jour, peut-être... ou alors il devra se contenter de son corps de lâche. Il possède une tignasse noire et courte, toujours en bataille : la flemme... Quant à ses yeux, ils sont souvent soulignés par des cernes et sont bruns. Il faut dire qu'il est capable de bouquiner jusqu'à très tard dans la nuit... ce qui est paradoxal puisqu'il adore dormir.

Hors Jeu

Comment as-tu connu le forum ? J'étais sur la version précédente ! Quelle a été ta première impression ? Ils sont fous, je les aime ♥️ Quel âge as-tu ? 30 ans Quelle sera ton activité sur /10 ?  8/10
avatar
Wayat Macnish
Etudiant en 9ème année - Horned Serpent
Niveau : Envouteur
Baguette : Bois d'If / 38,5 cm / Poil de licorne.
Spécialité : Les Sciences Occultes

Feuille de personnage
Expériences Magique:
40/200  (40/200)

Re: Jake Peterson [Terminé]

le Sam 25 Nov - 19:38
Jacquie ! Ô mon doux Jacquie !

Je te souhaite la re-bienvenue sur Ilvermorny et comme tu le sais déjà, tu es validé doux et gentil serpent cornu au passé sinistre !

Tout est niquel, on t'attend de pied ferme dans la maison commune !!!

Bon jeu amoreeee !

Que faire une fois validé ?

> Créer des liens avec d'autres personnages
> Faire sa fiche de sorts
> Faire des duels
> Faire des quêtes
> Réclamer tes récompenses

> S'inscrire au Quidditch
> Accéder à sa salle commune
> Participer aux cours
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum