NOËL
Participez au calendrier de l'avant revisité ici !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Eileen J. Powell

le Mer 12 Juil - 14:14
Eileen Juniper Powell

Quelle est ton identité ?
  • Pukwudgie
  • 21 ans
  • Sang mêlé
  • Théorie et pratique avancées de la botanique
  • Neuvième année
  • Ouistiti
  • Tige de dictame, bois de pin, 27.34 cm

  • Histoire
    Il y a Hye et Colin. Les parents d’Hye sont coréens, immigrés aux États-Unis. Hye est une jeune sorcière, mais pour le moment, Colin n’en sait rien. Hye a les cheveux longs, est passionnée de potions et porte des robes à volants assorties de ses airs de bohème. À Ilvermorny, c’est une élève assez sérieuse, quoiqu’un brin maladroite. Colin est un avocat en devenir, il aime Hye, la plongée sous-marine et sculpter dans des bouts de bois quand il s’ennuie.

    Lors d’un de leurs rendez-vous, Hye arrive plus ou moins discrètement sur son balai et cache ce dernier dans un vieux tronc d’arbre tombé. Colin la surprend. Il est assez pieds-à-terre, comme garçon, et Hye l’a déjà partiellement habitué à ses étrangetés, mais il ne s’attendait vraiment pas à ça. Qu’à cela ne tienne, entre deux batifolages, Eileen voit le jour.

    Northfield, Minnesota. Elle se souvient des terrariums magiques, des quartiers de mandarine en bord de table, des sculptures mouvantes en noyau d’avocat, des graines ailées qui, échouées dans ses cheveux, prennent des airs de fantômes d’araignées, surtout sous les tours de magie farceurs de sa mère.

    Autant de petits trésors qui font alors sa richesse et son royaume. Un royaume qui ne couvre pourtant pas plus de quatre-vingt-dix mètres carrés, jardin compté (à l’école, elle reste en territoire partagé). Une fois les deux étages de la maisonnette dûment prospectés, ce qui entoure leur petit havre de paix ne tarde pas à être, à son tour, exploré. Elle assure ses parents de sa débrouillardise et du fait qu’elle tient effectivement sur ses deux jambes: ce n'est pas bien compliqué, Hye et Colin sont des parents (un peu trop) assez laxistes. Ensuite, il y a le large potager et le verger du voisin, et là ce n’est pas une mince affaire. Pour cela, elle doit en effet amadouer le mastodonte de chien qui veille sur le terrain, tel un Cerbère intraitable. Quelques morceaux rescapés du déjeuner et un peu d’attention font généralement l’affaire. Au passage elle fauche quelques fraises ou cerises, et bientôt la clôture opposée est franchie à son tour.

    Il y a un grand champ derrière le jardin du voisin et jusqu’à un certain âge, on ne voit d’Eileen que le sommet de son crâne dépassant des hautes herbes. Chaque jour, elle gagne du terrain, avançant résolument jusqu’à l’orée des bois, de l’autre côté, emplissant ses poches de plantes et de denrées. De temps en temps, il y a ce garçon qu’elle connaît de l’école — elle ne se souvient plus de son nom. Il l’accompagne dans certaines de ses épopées, marque leurs pas et matraque bruyamment ses oreilles à l’aide de son kazoo infernal.

    Avec le temps, elle est forcée de toujours plus écourter ses ambitieuses virées. Bientôt, on lui encombre les jambes et les bras d’un important paquet: une petite sœur, du nom de Thea. Eileen croit que sa petite sœur est née uniquement parce qu’elle a tout récemment découvert ses aptitudes magiques, héritées de sa mère. Thea tient quant à elle de son père, elle a des cheveux fins et électriques qui lui font constamment comme un halo autour de la tête, elle n’est pas si bruyante que le craignait Eileen et celle-ci la tolère tant qu’elle ne met pas à sac ses herbiers et qu’elle se contente de faire ses dents sur ses propres peluches ou de harceler Cat, le chat de la maisonnée.

    Le temps révèle que, contrairement à Eileen, Thea est non-maj, mais ce n’est pas si grave, parce que Thea s’en sort bien mieux à l’école qu’Eileen; son avenir s’annonce brillant. Et lorsqu’Eileen reçoit sa lettre d’admission à Ilvermorny, tout le monde est à peu près satisfait de son sort.

    De là à aujourd’hui, Eileen a pu arpenter assidûment les corridors et les alentours aiguisés du château, seule ou en compagnie, manifestement ou bien en catimini. Elle a pu tisser des amitiés durables, d'autres éphémères, égarer ses affaires, agacer les esprits les plus survoltés, se conforter dans son penchant pour la botanique et se prélasser sur une multitude de canapés. Elle a pu envoûter et se laisser envoûter par les choses et par les êtres qui peuplent le château, elle a pu encombrer les coins de ses sculptures, les cœurs de ses sourires.


    Caractère&Physique
    On dit d'Eileen qu'elle est moins un phare ou une championne qu'un drapeau blanc, qu'elle se hisse indolemment dans un horizon qu'elle espère dénué de toute forme de belligérance. On pourra la dire fade et même flasque, dans son empressement à passer outre toutes formes de discours grandiloquents et de différends. Eileen, toute olympienne qu'elle est, à éluder les ennuis, à ne pas écouter, risque à tout temps de heurter les passions et les sensibilités. En vérité, Eileen ne se dit elle-même muée que par très (trop) peu de prétentions et n'est de nature franchement vindicative que lorsque son emprise, sa tranquillité ou sa liberté sont résolument bafouées. On pourrait la dire lâche, on pourrait dire ce qu'on voudrait. C'est un peu comme si elle se calquait sur les amples tissus dont elle se vêt, à peine aérienne, un brin égarée. Et si extravagance il y a, elle est à chercher dans ses larges sourires chargés de secrets, dans ses randonnées improvisées et dans les couleurs et les accessoires dont elle se pare: tout est pensé pour faire sourire plus que pour faire joli. Eileen ne rechigne pas à se faire charrier, peu susceptible qu'elle est. On lui reprochera de trop rêver, et à cela elle répondra avec un sourire impénitent qu'on ne rêve jamais assez.

    Sans la connaître, et à la vue de sa silhouette affaissée sur le premier divan venu, on pourra dire qu'elle a beau être attendrissante, voire même charmante, elle n'a pas d'appétit pour la vie ni même une seule goutte d'énergie. Néanmoins, ce parjure pourra en certains cas être démenti. On dit qu'elle n'a pas son pareil pour envahir de tout son corps menu les alcôves du château les mieux dissimulées, pour arpenter aux alentours les chemins les plus accidentés, pour toujours plus aiguiser sa créativité. Au demeurant, on dit qu'elle n'a pas son pareil pour gentiment s'éclipser. C'en est presque amusant de la voir s'esquiver ainsi, le pas léger; on se demande parfois si elle ne le fait pas exprès, si ce n'est pas là un stratagème pour égayer les tempéraments les plus caustiques, pour charmer. À jouer les filles de l'air, espère-t-elle attiser la curiosité ? D'autres la penseront frivole et hautaine or il n'y a là que très rarement une arrière pensée; parfois une goulée d'air frais suffit à la revigorer et si vous voulez vous y joindre, soyez son invité ! Attendez-vous cependant à ce qu'elle ne partage que peu de choses, et qu'une fraction de ses pensées.

    On dit qu'elle est presque naïve, Eileen, que si elle ne voit pas que du bon chez tout un chacun, elle est bien incapable de comprendre pour quelle étrange raison une quelconque personne gaspillerait son temps et celui des autres à manipuler les consciences. Drôle d'oiseau qu'Eileen, lorsqu'elle vous prend doucement et sans raison la main, ou bien lorsqu'elle dépose une ou deux fleurs dans vos cheveux. Et ce n'est pas elle qui en rougira; si on s'apprécie, pourquoi s'encombrer d'une telle minutie ? Après tout, Eileen ne cherche pas d'approbation particulière, elle se contente de vivre pleinement, et n'a de frein que son plus ou moins fort engouement. Si seulement elle s'armait d'autant de hardiesse dans ses études, peut-être parviendrait-elle à se hisser bien au-dessus de la moyenne. Pour l'heure ses notes, à l'exception de la botanique, tiennent tout juste la route.

    Ce qu'on ne dit pas, ce qu'on ne sait pas, c'est qu'Eileen est aussi un satellite naufragé, un gouffre d'envies réprimées, un ciel en catimini parfois chargé d'amertume et de jalousie, de fièvre, de convoitise. Ce qu'on ne sait pas c'est que ses ongles peuvent, à l'image de ronces, écorcher. Ce qu'on ignore, c'est que si elle se fait élusive et si frivole, c'est parfois pour limiter les dégâts. Si sa présence est si douce, c'est pour mieux farder les ombres qui arpentent ses membranes et assombrissent ses humeurs dans le secret de son âme. Car Eileen est une éternelle amoureuse d'autrui, car Eileen abusera de vos sentiments si vous vous obstinez à capturer son attention. Eileen se fera pandémie pour deux, ne voudra sous aucun prétexte céder ne serait-ce qu'un atome de son libre-arbitre et vous dépossèdera de tous vos moyens en retour.

    Ses mains et ses pieds sont petits, elle n'est pas frêle pour autant, Eileen. De fait, sa forme physique lui permet d'exceller en course et en marche à pied, quoiqu'un peu bancale sur un balai. Ses cheveux sont longs ou bien coupés courts, mais leurs pointes sont toujours abîmées; suivant les jours elle les attache ou non, les agrémente de barettes ou d'élastiques fantaisistes et colorés. Ses yeux, quant à eux, sont bruns, en apparence rêveurs et empreints d'une douceur presque languissante.

    Hors Jeu
    Ahoy petits filous ! Je vous ai dénichés via un partenariat, ça fait un petit moment déjà mais je tergiversais à m'inscrire en raison d'une IRL un peu chargée. Je pense que mon activité sera d'un petit 7/10 mais c'est susceptible de varier. J'ai 20 ans !


    Dernière édition par Eileen J. Powell le Lun 27 Nov - 3:39, édité 33 fois
    avatar
    Sully P. White
    Etudiant en 7ème année - Thunderbird
    Niveau : Envouteur
    Baguette : Bois de Botruc, une vingtaine de centimètres, contient un poil de troll.
    Quidditch : Attrapeur.

    Feuille de personnage
    Expériences Magique:
    53/200  (53/200)

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 16:07
    Eileen, je te souhaite la bienvenue sur Ilvermorny !

    Comme tu peux le voir, nous avons lancé un recensement suite à une période creuse. Je suis bien content de découvrir un nouveau personnage !

    J'espère que tu vas te plaire ici :D

    Si tu as la moindre question, n'hésite pas à en poser dans la partie prévue à cet effet, on se fera un plaisir d'y répondre !



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 16:32
    Bonjour ! Yes c'est noté, merci beaucoup pour l'accueil ! ^^ J'en profite juste pour demander si je devrai me recenser moi aussi ?
    Merci encore ❤️
    avatar
    Sully P. White
    Etudiant en 7ème année - Thunderbird
    Niveau : Envouteur
    Baguette : Bois de Botruc, une vingtaine de centimètres, contient un poil de troll.
    Quidditch : Attrapeur.

    Feuille de personnage
    Expériences Magique:
    53/200  (53/200)

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 16:40
    Non, nous allons t'ajouter directement !



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 17:40
    Bienvenuuuuuue :D j'adore le caractère de ton personnage *^* J'espère que tu te plairas parmi nous :)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 18:27
    Merci à tous les deux
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 18:56
    Bienvenue demoiselle,

    J'espère que tu te plairas sur notre joli forum ;)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 12 Juil - 21:06
    Merci bien Monsieur ! :D
    avatar
    Eugene Patterson
    Assistant Bibliothécaire
    Niveau : Mage
    Poste : Assistant Bibliothécaire

    Localisation : Bibliothèque

    Feuille de personnage
    Expériences Magique:
    0/150  (0/150)

    Re: Eileen J. Powell

    le Ven 14 Juil - 18:31
    Ta petite louloute est toute choupi oh la la *^* Bienvenue




    Eugene papote en #996699
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Sam 15 Juil - 10:19
    Par contre jolie Eileen on se languit de lire ton histoire maintenant :P Ganbatte!!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Sam 15 Juil - 18:28
    Merci vous deux ! Et ça arrive, promis ! ♥️
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Dim 16 Juil - 21:20
    Coucou ! Petit double-post: j'ai fini ma fiche ! ♥
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Dim 16 Juil - 22:44
    L'histoire est top ! Super choix de maison :D Trop content de pouvoir accueillir une nouvelle camarade ;)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Lun 17 Juil - 9:18
    Hello et bienvenue parmi nous !!! J'adore ta façon d'écrire ! Au plaisir de te croiser en rp ;)
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Lun 17 Juil - 10:44
    Merci beaucoup tout les deux ! Hâte de rp ici, moi aussi ! ♥
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mar 18 Juil - 13:47
    BIENVENUE DANS TA MAISON PUCKWUDGIE

    Bienvenue parmi nous Eileen, j'espère que tu te plairas ici ;)

    Félicitations ! Ta maison est Pukwudgie. Si tu as des questions n'hésite pas à les poser dans la partie appropriée. Pense également à remplir ton profil, changer ton icône et ta phrase de profil.

    Je t'invite à recenser ton avatar, faire ta fiche de sorts et éventuellement poster aux demandes de RP !

    Amuse toi bien parmi nous !

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 19 Juil - 0:24
    Merci bien Livie !
    avatar
    Sully P. White
    Etudiant en 7ème année - Thunderbird
    Niveau : Envouteur
    Baguette : Bois de Botruc, une vingtaine de centimètres, contient un poil de troll.
    Quidditch : Attrapeur.

    Feuille de personnage
    Expériences Magique:
    53/200  (53/200)

    Re: Eileen J. Powell

    le Mer 19 Juil - 21:36
    Bon jeu à toi et bravo pour ta validation !!
    J'aime beaucoup ton nouvel avatar *o*



    Contenu sponsorisé

    Re: Eileen J. Powell

    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum